Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le problème n’est pas dans les banques
Le problème n’est pas dans les banques Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-12-2016 19:38

Pages vues : 2538    

Favoris : 518

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vent, Vide, Volonté, Yokaï

 
 
 
Le problème n’est pas dans les banques
et la City de Londres,
il est en chacun de nous,
si nous courrons toujours à l’extérieur,
ça va donner l’ego, puis la
dualité Bien-Mal ou Pur-Impur.
Plus de 10.000 ans que dure ce problème qui
semble boucler sur lui-même en une ronde infernale !
Ronde qui heureusement viendra bientôt
éclater (moins d’un demi-millénaire de temps vulgaire).
 
 
Le temps n’existe que s’il y a une personne ou un ego pour l’observer. De même : « Pour connaître le bien et le mal, il doit y avoir un sujet. Ce sujet, c’est l’ego. Remontez à la source de l’ego. Vous aboutirez au Soi. La source de l’ego est Dieu » (Ramana Maharshi, entretien 106).
Dans le même entretien : « La Félicité n’est pas quelque chose à atteindre [pas de Chute]. Vous êtes toujours Félicité. Le désir de Félicité provient de votre sentiment d’être incomplet. Qui éprouve ce sentiment ? Cherchez. En sommeil profond vous êtes dans la Félicité. Maintenant vous n’y êtes plus. Qui s’est interposé entre la Félicité et la non-Félicité ? C’est l’ego. Cherchez sa source et découvrez que vous êtes Félicité.
Il n’y a rien de nouveau à obtenir. Vous devez seulement vous dépouiller de votre ignorance, laquelle vous fait croire que vous êtes autre que Félicité. Pour qui est cette ignorance ? Pour l’ego. Recherchez la source de l’ego. Alors l’ego disparaît et seule subsiste la Félicité. Elle est éternelle. Vous êtes Cela, ici et maintenant…
C’est la clef maîtresse pour résoudre tous les doutes. Les doutes s’élèvent dans le mental. Le mental est né de l’ego. L’ego provient du Soi. Cherchez la source de l’ego et le Soi se révélera. Lui seul demeure. L’Univers n’est que l’expansion du Soi. Il n’est pas différent du Soi ».
 
À l’Origine tout n’était qu’Eau : Mer et Mère, le matriarcat : LA FORÊT, LE FOYER, qui va donner l’ENFANT, donc la cohésion ou POINT FOCAL (foyer d’une lentille optique). Ainsi la Déesse-Mère va comme « castrer » les mâles, les hommes, jusqu’à exiger d’eux la castration et la mort. Alors les hommes voulurent se « libérer » des femmes qui les excluaient, à cause de l’ego, donc de la dualité, genre : « ils s’aperçurent qu’ils étaient nus ». Mais ces mêmes mâles en tentant de se « libérer » ne se rendaient même pas compte que ce faisant ils leur obéissaient encore ! Depuis le triomphe de l’ego les hommes des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture ont impérialement pris leur revanche !
L’être humain étant constitué des trois Règnes : Minéral, Végétal, Animal, il a copié dans ses 10.000 ans la victoire sur les puissances de la mort et de la destruction sur le modèle du Règne Végétal, alors qu’il pouvait copier, rêver, celui du Règne Minéral, qui lui aussi participe à sa manière de l’éternité de la Vie.

En Occident et dans une grande partie de la planète Terre ce sont les populations grecs et surtout hellénistiques (après Alexandre), où l’on va voir l’ego se mettre en place, surtout à travers les religions à Mystères : les initiés par d’autres, donc en dualité puisque ils deviennent individuels, ils auront désormais accès au monde de la « lumière » ou « raison », soit l’ego. Car s’ils avaient tous, ou presque, réalisé le Soi, nous n’en serions absolument pas là à ce hui !!! Par conséquent, ce passage du Moi collectif ou tribal - où selon le psychiatre de courant C.G. Jung : Pierre Solié dans son livre : Médecines initiatiques, aux sources des psychothérapies il n’y aurait pas de victoire individuelle sur la mort, donc pas de réalisation du Soi - au Moi individuel différencié du groupe et capable d’assumer son autonomie grâce à son ego et face au collectif, « ce que jusque-là la chefferie des sorciers et autres prêtres pouvaient assurer ». C’EST TOTALEMENT FAUX et tombe dans la chefferie à l'occidentale.
Pour Solié, l’homme originel s’est libéré « de l’emprise aliénante de la Mère-Nature - cannibalisme et inceste - pour accéder au statut symbolique du ”Père-Culture” [donc du patriarcat inventé par les trois religions du Livre : judaïsme, christianisme et islamisme]. Là encore P. Solié se trompe, car il faut voir l’état de la société humaine dans son ensemble à nos jours ! Ce « Père-Culture » nous a ravalé à l’état de robots, de zombis allant en un « vivre ensemble » de multiples séparatifs allant cahin-caha prisonnier de leur ego, au lieu de marcher en une « association Unitive de plusieurs Réalisés qui avancent sur la Voie où n’existe plus de dilemme, donc là où il n’y a plus besoin de la trinité étatique : armée-police-justice et l’économie qui va avec.

Pourtant, Pierre Solié parle de ce Grand Temps ou Âge d’Or, pas si mythique que cela. Ce temps qui était ce que je nomme Saint Chaos, parce dans cette Dimension tout était encore possible : LA SINGULARITÉ ÉTAIT LA RÈGLE, DONC L’INSOLITE, LES MIRACLES ET MÉTAMORPHOSES À N’EN PLUS FINIR : les gens volaient naturellement dans les airs selon leur bon vouloir, y compris les objets, si les gens se coupaient un bras icelui repoussait dans la seconde, les cultures germaient spontanément et la chair des animaux repoussait aussitôt. Le drame, la Chute arrive avec l’ego : LE TEMPS VULGAIRE EST INVENTÉ car l’animal-humain avait un ego, un ‘je’, un moi ; qui sera repris par les perruques poudrées du 18è siècle et leur « raison » et leur « égalité-liberté-fraternité » gravé sur toutes les instituions de leur chefferie triomphante à partir de 1789.

Pierre Solié écrit pourtant qu’avec le passage du Moi collectif au Moi individuel s’en était fini de la fabuleuse magie ; TOUT COMMENÇA À ÊTRE RÉGLÉ COMME DU PAPIER À MUSIQUE (diarrhée de lois ou dogmes à n’en plus finir), et LA MORT VIENT SANCTIONNER CE PASSAGE DU SAINT CHAOS VERS LA DUALITÉ CAUSE-EFFET (déterminisme et avec lui la chaîne infernale des tortures nommées réincarnation).
Pour Pierre Solié l’Âge d’Or c’était celui des sacrifices humains, de la cruauté et de l’horreur, mais âge de la créativité par excellence, mais qui, par son exubérance et son ”tout est possible” va engendrer des monstres dont un Jérôme Bosch ou un Goya, ou un Howard Phillips Lovecraft peuvent nous donner une vague idée ; mais une idée INVERSE PAR RAPPORT AU MERVEILLEUX DE L’ÂGE D’OR (j’insiste…), car les peintres nommés et l’écrivain décrivent bien NOTRE CIVILISATION, et pas la dimension de l’Âge d’Or. À l’Âge d’Or, l’égrégore, le grégarisme n’existait pas puisque tout était, est, SINGULARITÉ ! Si les « interdits » de civilisation des 10.000 ans n’existaient pas à l’Âge d’Or comme l’inceste et le cannibalisme, là encore tout étant singularité, la filiation n’avait rien à y faire, le mot « inceste » étant inconnu puisque la dualité bien-mal n’existait pas ! Idem pour le cannibalisme…
À l’Âge d’Or tout était VIVANT : un objet comme une pelle, ou comme le seau d’eau de l’Apprenti Sorcier remplissait ou pelletait toute seule l’eau ou la neige, mais il convenait de les surveiller de près, sinon c’était l’inondation, donc le retournement contre les humains, comme maintenant procèdent les virus et autres microbes !

La « vie sociale » comme nous la voyons de nos jours était inconnue à l’Âge d’Or. Pourtant, tout était HARMONIE car tout était singularité : l’ordre ou harmonie était en toutes choses. Dès que l’humain tomba dans le Moi individuel il commença à vouloir ordonner, nommer, formater, et ça produisit le chaos humain actuel empirant de décennies en décennies.
Le Moi individuel c’est la dualité, c’est la guerre qui détruit l’humanité et la planète Terre. Le Moi collectif c’est comme L’OUVERTURE DES FONTANELLES : C.R.N. crâne ; le Christ a été crucifié sur le Golgotha (le Mont du Crâne) et il était roi ou Réalisé : couronne = C.R.N. (de nos jours c’est devenu par des commerçants la N.C.R. dont un bureau était avenue des Ternes à Paris avant qu’il ne s’y installe un magasin Darty).

Bref, quand les fontanelles s’ouvrent, c’est PAN le TOUT : le Crâne sait tout de lui-même (il réalise le Soi-Instant).
Comme souvent déjà écrit, l’Âge d’Or est comme le Soi ; éternel. Les expériences EMI et autres pratiques artificielles par drogues diverses nous montent à l’évidence son existence, de même que les expériences pathologiques comme : syndromes de confusion onirique, de bouffées délirantes ou de « schizophrénie », ou simplement des rêves et des phantasmes ! Il est évident que le passage du Moi collectif au Moi individuel, soit le passage de Chasseurs-Cueilleurs ou sociétés pastorales (les Païens) en Moi individuel des sociétés urbaines (les citoyens), a presque totalement effacé la créativité, l’imaginaire ; ON DEVENAIT OBJECTIF, FIXÉ, RAISONNÉ ! Ce fut le recul des Élémentals ou Esprits de la Nature, le recul des astres et avec eux le « recul » de la vie extraterrestre (sauf à l'apparition du nucléaire de l'humain). L’imaginaire terrestre et du Règne Minéral va se former en repères artificiels comme l’Olympe, le Ciel d’un côté, la Terre et les Enfers de l’autre. Ce fut le triomphe du mental inventant l’Univers et le monde des Noms-les Formes. Nous entrions dans LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION : LE DÉSIR SE SÉPARE DU BESOIN POUR NE LAISSER PLACE QU’AU DÉSIR, DONC À LA PROJECTION, AU JET, AU TRAIT (”tirer un coup” comme dit le vulgaire, SOIT LE DÉSIR OU EROS QUI PEUT SE TRANSMUTER EN SPIRITUALITÉ). Mais qui dit sexe dit dualité, c’est bien là le problème !!!
L’acte sexuel va devenir acte de Création par excellence, ou plutôt de Re-création (et récréation à l’apparition du capitalisme nommé prostitution) ! Les religions de la Nature (Païens) sont : fécondité, maternité, volupté créatrice de mystères, dionysiaques, à prédominance féminine en y ajoutant l’archétype du Fils, notamment du Fils-Amant dans la spiritualité agro-lunaire. Notez que de nos jours les mystères sont allés se réfugier dans l’informatique…

La Passion du Christ repose sur les mystères d’Attis-Cybèle en Phrygie, importés de l’Empire romain pendant les guerres carthaginoises à l’époque de la famine. Cybèle était symbolisé par une grande Pierre météoritique noire qui fut apportée à Rome, et l’année suivante les récoltes furent exceptionnellement abondantes, tandis que Scipion écrasait Annibal à Zama en Afrique. Ainsi, la popularité de Cybèle fut grande. Attis occupe le centre du culte et le 24 mars, « jour du sang », on pleurait la mort d’Attis et les fidèles se tailladaient le corps à coups de couteau en commémoration de sa passion expiatoire et salvatrice. Le christianisme se développant reprendra cette date dont il fera la Passion du Christ.
Attis-Cybèle provient évidemment de la FORÊT, il y a plus de 2000 ans avant notre ère, à l’époque de la Mère Divine quand Icelle régnait sur les Bois et Forêts et les « bêtes sauvages ». C’étaient des Lions qui tiraient son char. Les sorties d’Attis étaient pour la recherche de son Fils-amant, Attis, jeune Dieu de la végétation (même thème que Tammuz et Marduk, et Osiris l’Égyptien). Attis (au bonnet phrygien, copié par le républicanisme de 1789 et jusqu’à nos jours), jeune berger, fils d’une Vierge (comme Jésus !) devenue enceinte d’Agditis, en plaçant en son sein une amande issue des organes génitaux de ce dernier, quand il s’était un jour émasculé sous un pin, au cours d’un délire orgiaque imposé par Agditis, jaloux de son mariage, et il en avait succombé par hémorragie (une autre version le fait succomber à la chasse sous les coups d’un sanglier, comme Adonis). Dès lors, ses fidèles absorbent des boissons enivrantes, s’envoient en l’R au son de musique et de danses frénétiques ; insensibles à la douleur ils se tailladaient le corps et s’émasculaient comme lui. Le sang éclaboussait les autels, les sexes amputés étaient enfouis sous terre afin d’offrir à la Mère Divine leur énergie génésique et favoriser ainsi la renaissance de la végétation. C’est pourquoi un psychiatre comme Pierre Solié peut parler de « Mère castratrice », au sens physique comme au sens psychique, et qui gît encore dans les profondeurs de nos couche du mental, donc de l’ego ! La encore nous avons à faire au MYTHE DE LA CHUTE : UN PRIX À PAYER, PUISQUE NOUS SOMMES PLEIN POT DANS LES 10.000 ans de la Voie de l’Agriculture !!! ICI ON PAYE AVEC SA BITE ET SON COUTEAU (ou la sueur de son corps !)

Bref, le 25 mars c’était la fête ou hilaria, le retour à L’ÂGE D’OR, LE RETOUR AU SAINT CHAOS : TOUS LES INTERDITS DISPARAISSAIENT. le lendemain était consacré au repos, le surlendemain la Passion se clôturait par une procession solennelle de la Déesse, assise entre deux Lions, que notables, prêtres, eunuques amenaient au bain purificateur. Dans cette liturgie de la fécondité dans les 10.000 ans c’est le couple Mère-Fils-Amant qui est à égalité avec le couple Frère-Sœur. De tous temps l’Union sacrée doit ABOUTIR À LA NON-DUALITÉ, SOIT UN ANDROGYNAT, et avec Attis ce sera la Passion. La virilité doit revêtir les attributs féminins, ou « sans sexe », ou plutôt LES DEUX À LA FOIS, soit le retour à la Mère Divine ou Principe Originel Universel, le ROSAIRE DES LABOUREURS DU FEU…

RAPPEL : l’Amour céleste était pour certains Anciens Grecs avant tout homosexuel (mot inventé au 19è siècle par un médecin hongrois : Karoly Maria Kertbeny, qui du même coup, si je puis écrire, forgea la division avec l’hétérosexuel), MAIS DANS L’AMOUR CÉLESTE SANS LE MOT SEXE DEDANS, QUI VIENT TOUT DÉTRUIRE ! Eros est musicien (vibrations et rythmes…), il est comme un Réalisé : éternel (voir aussi le thème Roméo-Juliette où le seul Amour ne peut que se réaliser dans l’Après-Vie). Eros n’est pas loin de l’art de la FORGE…
Le sacré gouverne le profane, le Soi gouverne le soi.

AMOUR : LA PATRIE DU RIEN DU TOUT EST LA VRAIE DEMEURE, LA FÉLICITÉ.
Le Blanc de l’Instant :
« La pureté pareille au Jade a laissé dans le monde
inférieur un secret de Liberté :
Figez l’esprit dans le repaire de l’énergie
Et vous verrez soudain
La blanche neige s’envoler en pleine été,
Le soleil briller dans l’eau à minuit.
Avançant harmonieusement,
Vous parcourrez les cieux
Et rentrerez pour absorber
Les vertus du Principe réceptif.
(Le secret de la Fleur d’Or)
Fleur d’Or ou Plomb Vrai, Pivot ou Point Focal de la Création (Étoile polaire), et elle cache la Lumière dans l’Obscurité, soit « Le Métal dans l’Eau ». LES TÉNÈBRES ou Lumière abstraite ou absolue. Ce sont eux qui sont la racine de la Lumière. Sans Ténèbres pas de Lumière ! C’est bien dans les caves, les grottes sombres que l’on trouve les « Trésors », donc dans le SOI-INSTANT ! Dans le NWN ou NOUN, l’Eau Primordiale, une Vibration, la nourrice de Tout d’Orphée.

Un est le Tout ou Tout étant dans le mental, la Spontanéité ou Instant consiste à « mettre les noms-les-formes dans l’Instant favorable », soit dans le Soi, soit en supprimant la dualité cause-effet. La Réalisation du Soi-Instant (fixité cavalante) pouvait être appelé en Égypte ancienne « Vraie Magie », tout dans l’Instant : Geste juste, Parole juste et Instant juste, parce que en Haut comme en Bas et l’inverse : tout étant dans le mental, tout geste a ses répercussions, qui cueille une fleur dérange une étoile disait un poète, alors jeter un caillou dans l’eau ou pousser un cri dans la montagne vont avoir des conséquences, positives ou négatives selon l’Instant du moment car tout est lié et délié. La perception du monde dépend donc de la vision personnelle, elle sera singulière pour chacun de nous. Mais elle ne peut être que CE QUI EST, LE SANS POURQUOI.
« Geste juste, Parole juste et Instant juste » Trinité qui soulève des montagnes… (et qui sera par exemple exploité par quelques arts martiaux en Orient).
 
 

Dernière mise à jour : 03-12-2016 20:17

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >