Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Régime du Républicanisme = COLONisation
Régime du Républicanisme = COLONisation Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 11-12-2016 00:09

Pages vues : 2488    

Favoris : 471

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vent, Vide, Volonté, Yokaï

 
colon-isationrepubl.jpg
 
 
Régime du Républicanisme = COLONisation
comme les Juifs Bolcheviques et leur pouvoir
en 1917 colonisèrent la Sainte Russie
pendant 74 ans.


BIENVENUE DANS LE « MATÉRIALISME DIALECTIQUE » (c’est-à-dire l’opinion et ses DIA-rrhée de lois. DIA : division, duel-dualité). Dialectique : de lire, donc dans le langage de l’écrit et de l’après Renaissance et de l’après imprimerie, donc dans le triomphe de l’opinion…
« D’une main de fer (et faire), poussons l’humanité vers le bonheur ! » donc vers l’ego et son égoïsme et sa consommation-besoin-merde. Cette devise socialiste des Lénine-Staline se retrouve bien avant dans le Plan d’instruction publique de Lepeletier de Saint-Fargeau en 1793. « Bonheur » doit s’entendre par « République universelle », soit, par le mot « universelle », une religion de plus, car il ne peut y avoir qu’une seule universalité !
 
 
TRINITÉ COLONIALISTE :
- Isoler les « ennemis » du pouvoir du reste de la population.
- Utiliser au maximum et au moindre coût la force de travail des dissidents pour remplir les objectifs politiques et économiques du pouvoir.
- Éliminer physiquement et très discrètement une majorité écrasante de dissidents. Mais avant, qu’ils laissent derrière eux du « bois » prêt à être exporté !

Colon-coloniser : gros intestin. habiter, cultiver, voir l’anglais wheel (roue) et le gaulois roto (roue), qui par dérivation donne probablement route (mantalon en gaulois), du gallois mathru (fouler aux pieds), du breton mont (aller), mantra (opprimer) ; remonte à la racine men(H) : aller, marcher, voir le grec matéo (fouler), etc. (Réf. Dict. Français-Gaulois de J.P. Savignac).
 
Colonisation de la Vendée entre 1792 et au-delà : Une fois que la nation colonisatrice a envahi par la force le territoire de l’autre nation (ou Province), en l’occurence la Vendée, elle commence alors à utiliser la terreur pour imposer un règne de domination et de contrôle, imposant ses propres opinions sur les peuples vivant sur le sol conquis. Ce système de colonisation a du temps des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture été appelé : « civilisation », donc imposition d’habiter les villes. Ainsi, civilisation = domination.

Civilisation = délires de richesse et de croissance et de domination fondée sur l’Agriculture et son exploitation. De nos jours c’est augmenté par le bétonnage de la planète.
Le délire du pouvoir et de la fortune étant l’apanage de cette nouvelle religion universelle : l’ARGENT, les États-Unis et leurs cancéreux du Pour-Voir ne pouvaient que jurer et se rouler dans l’Argent.


COLONISATION PENDANT LE MILLÉNAIRE.

- Colonisation des Peuples du Soleil par les Conquistadors espagnoles et portugais.
- Colonisation de la France et avant tout de la Vendée par le régime du républicanisme.
- Imitation de la colonisation de la France par les Juifs bolchéviques aidés par l’oligarchie anglo-américaine et ses banques qui vont coloniser la Sainte Russie à partir de 1917.

Les travaux forcés sont l’outil de tous les colonisateurs de ce millénaire. En URSS tout le système sociétique (soviétique) fut « le travail forcé comme méthode de rééducation », mais bien plus système capitalo-socialiste déguisé. Il n’y a pas pire propagande étatique que « rééduquer les déviants (terroristes) par le travail », soit l’exploitation économique des « déviants », soit le système en usage dans les bagnes français pour adultes et enfants tout au long du 19è siècle et jusqu’à 1945. « Camp de travail » ou de « travail correctif » sont kif-kif comme les « colonies Agricoles » ou la « Maison paternell », une mère ça doit être trop douce ! (Mettray : « Mettray est le type le plus ancien et le plus complet des colonies agricoles de jeunes détenus », Matthieu, député au Corps législatif, rapporteur de la haute commission, présidée par S.M. l’Impératrice [Eugénie]).


COLONIALISME = TERREUR.

Le Code pénal soviétique de juin 1922 a pour objectif de légaliser la violence exercée à l’encontre des opposants politiques. Lettre de Lénine à Kourski, commissaire du peuple à la justice, le 17 mai 1922 :
« Il faut poser ouvertement le principe, juste politiquement - et pas seulement en termes étroitement juridiques - qui motive l’essence et la justification de la terreur, sa nécessité, ses limites. Le tribunal ne doit pas supprimer la terreur, le dire serait se mentir ou mentir ; mais la fonder, la légaliser dans les principes, clairement, sans tricher ou farder la vérité. La formulation doit être la plus ouverte possible, car seule la conscience légale révolutionnaire et la conscience révolutionnaire créent les conditions d’applications dans les faits ».

Notez que les sociétiques imiteront les républicanistes et leurs noyades de Nantes : pratique des noyades massives : on embarque les détenus sur des péniches et on les précipitent une pierre au cou et les mains entravées dans les eaux du fleuve, pratique inaugurée en juin 1920 par Mikhaïl Kedrov, un des principaux dirigeants de la Tcheka. Pratiques qui se prolongèrent jusqu’en 1921. Un grand nombre de Cosaques subirent ce sort.


LE COLONIALISME À L’AMÉRICAIN EST LA TRANSFORMATION MÉCANIQUE DE MILLIONS D’INDIVIDUS EN VALEUR ÉCONOMIQUE, ET EN URSS DE L’INSTITUTION DU GOULAG CE FUT EN « BOIS D’EXPORTATION ».

Maintenant, l’égalitarisme à la sociétique : « Dans une société socialiste, il ne saurait y avoir de lopins de terre individuels ni de propriété privée en tant que telle. La propriété privée est un anachronisme », disaient avec assurance des lavés du cerveau : des komsomols de 18 ans qui sillonnaient les villages russes, mallette en crocodile à la main, afin de mettre en œuvre la « collectivisation ». C’est la même chose qui se retrouvera à Paris en mai 1968 où des fils de bourgeois étaient déguisés en ouvriers pour mieux vendre leur produit « égalitariste » et leur « démocratie ».
Dans le genre « komsomol moderne » nous avons le machine « Fédération mondiale de la jeunesse démocratique ». Ce mot de « démocratie » est devenu le Graal de liberté des 20 et 21è siècle  naissant ! Le Nazisme, le fascisme, le bolchevisme se disaient aussi « démocratie »….

Cet égalitarisme à la mode du social se veut maintenant « vivre ensemble » ; le socialisme de l’URSS est devenu « l’unité dans la diversité », système qui fait dans la fraternité ayant pour étiquette : « solidarité internationale ». Voyez les ismes comme « Indignez-vous », « Occupy » ou Podemos.
Le capitalo-socialisme actuel ce sont des étatismes bureaucratiques, policés, informatisées et dégénérés. La plupart des « anciens du régime » ont fait fortune, prouvant qu’ils pouvaient être des capitalistes dans une économie dans les plus grosses affaires se traitent avec les cancéreux de l’étatisme.
Tout ce socialisme hérité de 1789 puis de 1917 vend sa « justice sociale », sa « sécurité pour tous les citoyens », son « attachement aux droits de l’homme et aux libertés civiles », son fameux « État de droit », son économie de marché bien-sûr limitée par un encadrement de la concurrence, sa « propriété privée » (et donc ses droits d’auteurs et autres brevets).

Qui n’en veux !? Qui veux acheter ma « justice sociale » ? ce truc bien extérieur…
Qui veux mon « socialisme démocratique » et son « gouvernement du peuple», son État de droit, son « travail pour tous », ses « salaires justes », ses « conditions de vie décentes pour petits et grands et futurs contribuables », son « ordre par la loi », son « autogestion au niveau local », son « respect du droit internationale » ?????
En résumé : de nos jours comme hier, tous ces « sauveurs de l’humanité » veulent nous « aider » à penser ou consommer naturellement, penser libre, c’est-à-dire comme eux-mêmes ! Leur mainmise sur la langue parlée et écrite est fondamentale dans leur démocratie et son système d’élections par consentement à se faire posséder. Ces « sauveurs » socialisant fabriquent le sens des mots à leur convenance afin de s’acheter des nouveaux alliés.
Lois et normes et dogmes sont là pour enrégimenter, uniformiser l’âme des peuples, vider le sens des mots. NOUS SOMMES DANS LA CIVILISATION FRIC/FLIC. À y ajouter au 19è siècle les bagnes ou travaux forcés pour crime de lèse-fric/flic.

Celui qui eu la tête tranchée par les républicanistes sortait que « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », opinion du mental bien les deux pieds dans l’évolutionnisme, bien dans l’Alpha et Oméga d’un Teilhard de Chardin, bien chez les fixistes de tous bords qui vont museler le Divin à partir de 1789. C’est la même chose que d’énoncer que « le zéro c’est rien ». Qui dans les écoles du judéo-maçon Jules Ferry n’a pas entendu le pléonasme suivant : « T’es rien qu’un zéro ! » (l’ego a besoin de bouffer, il ne se contentera pas du zéro, il lui faut remplir sa panse-pense ou mental comme il remplit de merde ses boyaux). Premièrement, littéralement il n’y a rien de négatif puisque le ZÉRO EST LA STARGATE, LA PORTE ELLE-MÊME, ET QU’À TRAVERS ELLE SE PASSE LA VRAIE CRÉATION NON ANTI-NATURE COMME MAINTENANT. De même que le mot PERSONNE désigne autant le « Je suis ce JE SUIS » que le RIEN DU TOUT : « Rien dans le Tout et tout dans le Rien ». D’ailleurs, T’es-Rien = Terrien ! Mais, comme le dit souvent Ramana Maharshi, le salut est permanent parce que le Soi est ici et maintenant, et éternel.

Le RIEN DU TOUT ou POINT C’EST TOUT :
« Dirigez donc votre regard vers l’intérieur et il deviendra absolu. Une fois cette conscience absolue réalisée, dirigez votre regard vers l’extérieur et vous découvrirez que l’Univers n’est pas séparé de l’Absolu réalisé ». Entretien 311. On peut aussi appeler cette méthode de « pointer » : CROISEMENT.

Le temps qui coule n’existe que s’il y a une personne ou ego pour l’observer. Ainsi en l’absence d’une personne le temps n’existe pas ; en l’absence d’individualité, il n’y a pas de fonction mentale. Individualité et fonctions mentales sont donc coexistantes. L’une ne peut pas subsister sans l’autre. « L’expérience de la lumière du Soi ne peut se produire que dans l’enveloppe intellectuelle. C’est la raison pour laquelle le vijnana [connaissance] de n’importe quelle nature (d’un objet ou du Soi), dépend du fait que le Soi est pure Connaissance » (R.M. entr. 204).

Contre la machine de Lavoisier et son anti-nature ou anti création :
Rien n’est plus souple et plus faible que l’eau,
Mais pour enlever le dur et le fort, rien ne la surpasse
Et rien ne saurait la remplacer.
La faiblesse a raison de la force ;
La souplesse a raison de la dureté.
Tout le monde le sait
Mais personne ne peut le mettre en pratique.
(Verset 78, TAO-TÖ KING. Traduction Liou Kia-Hway)
 
 

Dernière mise à jour : 11-12-2016 00:36

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >