Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Il n’existe qu’un seul RÉEL
Il n’existe qu’un seul RÉEL Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 17-12-2016 22:50

Pages vues : 2301    

Favoris : 431

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
 
nuit_hiero_tr.png
 
 
Il n’existe qu’un seul RÉEL
 
 
Si vous inventez le « Bien », alors vous inventez aussi le « Mal ».
Si vous inventez le « l’égalité », alors vous inventez aussi le « l’inégalité » (et la société de consommation actuelle (1)).
Si vous inventez le « supérieur », alors vous inventez aussi « l’inférieur ».
Etc.
La Nature n’est ni « bonne » ni « mauvaise », elle EST (si on est UN avec le TOUT).
 
Pas de Noms-les-Formes.
« Une fois qu’on connaîtra le minuit vivant [le Point Focal, le Rien], il est certain que le vrai minuit se révélera aussi. Ne font-ils qu’un ou sont-ils deux, l’un pas vrai, l’autre pas vivant ? Il faut absolument voir le réel. Une fois qu’on a vu le réel, tout est vrai, tout est vivant. Si votre « voir » n’est pas réel, qu’y a-t-il de vivant, qui a-t-il de vrai ? »
« ”Comprendre la Réalité” déclare à ce propos : « Le véritable éveil est sans pareil. Une seule lumière ronde embrase les myriades d’objets. Le corps sans corps est le vrai corps, la forme sans forme est la vraie forme » (Le Secret de la Fleur d’Or).

Non, non, il ne s’agit pas de « réalité augmentée » pour l’informe informatique et tique des Google & Cie et de leur business de la City de Londres !

L’Authentique Équilibre : « le Col mystérieux ».
« Les Sages ont utilisé le mot ”Centre” pour désigner l’entrée du Col mystérieux. Voilà ce qu’est le Centre. Je vais vous en donner un exemple commode : quand une marionnette remue les mains et les pieds et effectue des centaines de gesticulations, ce n’est pas parce qu’elle bouge elle-même, mais parce qu’on la fait bouger avec des ficelles. Et, bien que ce soient des ficelles qui la fasse bouger, c’est le montreur de marionnettes qui tire les ficelles. Savez-vous qui dirige la marionnette ? Si la marionnette est le corps, les ficelles sont le Col mystérieux et le montreur de marionnettes est le soi le plus intérieur. Les mouvements du corps ne sont pas accomplis par le corps lui-même, mais par le Col mystérieux qui le fait mouvoir. Toutefois, bien que le mouvement soit le fait du Col mystérieux, c’est en réalité le soi le plus intérieur qui active le Col mystérieux. Si vous savez reconnaître ce mécanisme d’activation, nul doute que vous deviendrez un magicien » (Le Secret de la Fleur d’Or).

Les ficelles-Col donnent accès au Sentier du retour, vers la Gratuité ou « énergie libre » (l’Inutile), CE QUI EST DE PAR SOI-MÊME (Je suis ce JE SUIS), la spontanéité qui ne passe pas par le killer mental. Ceux qui maîtrisent le passage du Col mystérieux sont maîtres du temps qui coule, ce sont les Immortels ou Bienheureux.
Le Col mystérieux est du même thème que le « fil » qui guide vers la Racine ou Origine : SUSPENDRE (comme les marionnettes décrites ci-dessus animées par le montreur de marionnettes). Suspendre est traditionnellement employé en Taoïcité  pour désigner les astres « suspendus » dans le ciel qui en sont l’élément civilisateur d’ordonnancement.
En Égypte ancienne le Hiéroglyphe indiquant la Nuit (dessin en haut de page) illustre l’astre suspendu, le fil/analogie qui guide vers l’Origine. C’est une sorte de « texte » céleste ou Terre céleste ou monde planétaire.
C’est aussi la ficelle pour laisser descendre l’Ange ! La ficelle pour éteindre et allumer le Ciel…
Dans la Nuit il n’y a plus de Noms-les-Formes.

TRIADE :
NUIT
EAU
LUNE

(11 lettres)
Nuit des temps (Rouge du Passé) ; Nuit Tombeau ; Nuit fécondante parce que le mental est au repos. La Nuit étant Première Substance, pour cette raison, elle est dite nourrice de Tout. À l’Origine Tout était EAU (et sans Oxygène…)
VIDE (Shûnya en Sanskrit) le ZÉRO ou magnifique Paradoxe :
Non existence, non-être
Non créé, non présent
Non-pensée, non forme, la Nuit noire, etc...
ZÉRO ou NUL (Rien).
PURNA valeur zéro et signifiant PLEIN ! Les images en sont Vishnu le Conservateur, le Ciel pur ou vidé, Vishnu est considéré comme une sorte d’Éther ou Espace éternel et immuable, c’est donc le VIDE (D’après le Dictionnaire des symboles Indiens, de G. Ifrah).
Le Vide ou la Douceur malléable, 5ème trait négatif du Koua 14, le Grand Avoir (Tae Yeou) du Yi-King, est à la place d’honneur et représente celui de qui descendent toutes les positivités, les choses viennent à lui d’où le Grand Avoir. Les qualités de ce Koua ou Hexagramme permettent une liberté absolue. (Traduction P.L.F. Philastre)

Cette « ficelle » de la marionnette se retrouve bien-sûr dans le fil de l’eau/fil rouge/fil d’Ariane du mythe de THÉSÉE, qui retrouve, reconstitue son chemin dans le Labyrinthe, grâce à une pelote de fil que lui avait donné ARIANE fille du Roi MINOS ; ainsi au départ, essayer de trouver la bonne direction, et commencer par le commencement, ou la fin, ou les deux en même temps…

Il y a toujours un Col : « Nul être ne fuit ce qui lui est bon, pour aller rechercher ce qui lui est néfaste », dit le Huainan zi, chapitre 11.
Il dit aussi cette formidable pertinence politique qui colle tant à notre époque :
« Un pays en proie au désordre est comme une profusion, Tandis qu’un pays bien gouverné est comme un Vide » (pendant les 74 ans de l’URSS, ce fut effectivement le Vide… surtout chez les commerçants de biens courants. Aussi il y a Vide et vide !!!).

Immortels ou Vrais Singuliers :
« J’arrive tout seul, je m’assois tout seul.
Je n’ai aucun regret que les hommes de ce hui ne me connaissent pas.
Il n’y a que l’esprit du vieil Arbre, au Sud de la ville,
qui sait pour sûr que je sui un Immortel de passage ».
(Poème de Lu T’ong-pin, de la « Joyeuse bande des Huit Immortels »).

Se laisser conduire par sa propre nature,
C’est cela le Tao ;
Et assumer pleinement cette nature reçue du Ciel,
C’est cela la Vertu.
(Grands traités du Huainan zi, chapitre 11).

NOTRE ÉTAT NATUREL :
L’obsession de se tenir dans le Vide
Empêche d’être vide.
À qui ne fera rien pour être vide,
Le Vide ira de soi ;
Alors que ceux qui s’y attachent
Sont incapables d’y arriver.
(Donc, pas de but à atteindre le SOI est notre état naturel)
Celui qui communie avec le TAO est comme l’essieu du char
Qui ne se meut pas par lui-même,
Mais qui, tournant avec le moyeu sur mille li,
Parcourt les étendues illimitées [source du Sans limite].
Qui n’est pas dans la communion avec le TAO
Est comme complètement perdu ;
Il s’enquiert de l’Est et de l’Ouest, du Sud et du Nord
Pour s’informer de l’endroit où il est ; [voir le moderne GPS et son « repérage universel », donc encore dans le mental !!!]
Mais ses préjugés et idées toutes faites
L’empêchent de rien saisir et de sortir de son trouble ;
Il se retrouve égaré et désorienté comme devant.
Voilà comment on passe toute sa vie sou le joug de l’humain,
Semblable aux instruments pour observer le vent,
Perpétuellement instables.

C’est pourquoi le Saint fait corps avec le TAO
Et fait retour à sa nature propre.
Immuable, il assiste toutes les transformations :
Il est à un rien de l’Abandon.
(Huainan zi, chapitre 11)


Note.
1. Avec le Nouvel Ordre Mondial et sa société de consommation ou de pensée unique et d’égalitarisme, contrairement à l'illusion, il est interdit que chacun puisse jouir de ce qui le contente, on nous force à consommer : tout est payant, sauf si on vit au fond d’une forêt ! On nous roule en permanence dans les flots de l’opinion et de la « culture » et de « l’éducation » et nous y perdons nos dispositions naturelles.
Avec la mode du social lié évidemment au capitalisme, on nous force à « vivre ensemble », soit l’implosion des multiples séparatifs ou unités allant cahin-caha prisonniers de leur dualité ; cela va donner à la fois le quantitatif et l’isolement complet ! Le « vivre ensemble » ou « créer du lien » selon la machine « réseaux sociaux » est purement commercial en faisant croire que l’on peut créer des liens (comme par exemple ”l’économie collaborative”), se créer des « amis » en achetant des machins et des services, alors que la civilisation actuelle est totalement construite sur ces multiples séparatifs perdus dans leurs opinions, dans leur mental.
 
 

Dernière mise à jour : 17-12-2016 23:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >