Accueil arrow Films arrow Films hors du Japon arrow LE JARDIN DE PTAH 5
LE JARDIN DE PTAH 5 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-12-2016 16:50

Pages vues : 2093    

Favoris : 331

Publié dans : Flash sur films, Sommaire films hors du Japon

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
jardin_boccace-theseide.jpg
 
 
LE JARDIN DE PTAH 5
 
 
 
Suite de la publication du scénario d’un projet de long métrage. Imhotep découvre l’amour auprès de la courtisane Neserty, et pour cela se fait dépouiller par Neserty de tous ses vêtements. Il arrive tout de même à inventer une sorte de béton plus dur que la pierre de son pays.
 
SÉQUENCE 9.
(Enceinte Jardin côté Ouest. Extérieur jour)
Vue d'ensemble du mur d’enceinte en partie construit avec un bout de montant de porte. Sepa urine dans un coin. Il ramasse près de lui un gros sac et se dirige vers Houy, lequel est en train de vendre un glaive contre des pièces de cuivre que lui tend un ouvrier à côté de son âne chargé de marchandises. Sepa salut Houy. L’ouvrier apeuré se sauve avec son âne trottinant.

- SEPA : La belle épée tu as là !

Un chat se faufile entre les jambes de Sepa. Il le repousse un peu, le chat revient.

- HOUY (voyant le chat) : Tu as l’air de lui plaire, regarde comme il te sent.

Sepa donne un coup de pied plus violent au chat qui s’enfuit.

- SEPA (en fouillant dans son grand sac) : Houy, tu veux une belle arme ?

Il sort du sac un lance-pierre, il vise hors champ le chat. On entend off un cris de détresse du chat touché.

- SEPA : Tu vois, c’est facile et efficace. J’te l’échange contre 5 pièces.
- HOUY : Pourquoi tu as tué le chat ?... 5 pièces, tu es cher... bon d’accord.

Il donne 5 pièces et prend le lance-pierre.

- HOUY (sournoisement) : Noble Sepa, je cherche a acquérir une petite fabrique de teinture, tu n’en connais pas dans le coin ?

Un coup de trompette rudimentaire retentit. Sepa et Houy range leurs affaires et se mettent à courir.

(Chantier jardin côté Sud-Ouest. Extérieur jour)
Au pied de l’enceinte en partie construite un ouvrier est étendu et gémit, un autre le réconforte. Il a sa trompette en bandoulière. A côté d’eux gît une pierre, elle est supposée avoir cassé le pied saignant de l’ouvrier. Il arrive Ennana suivit de deux ouvriers, suivit de Sechy, Khenen et Imhotep.

- OUVRIER TROMPETTE (à Imhotep) : Elle est tombée de là-haut.
- IMHOTEP : Où est mon voleur de serviteur ?

Entrée de Houy avec la boîte de médecine à la main. Il est suivit de Sepa. Houy tend la boîte que saisit Imhotep avec mécontentement.

- IMHOTEP : Avec la pierre reconstituée, cela ne serait pas arrivé !

Après avoir pris une fiole en terre cuite, il fait boire le blessé en lui soutenant la tête. Houy passe à Imhotep des bandages de lin et un liquide. Imhotep arrose le pied et le bande. Le blessé ne gémit plus, tandis qu’Imhotep colle son oreille sur la poitrine du blessé.

- SEPA : C’est ma faute, j’ai oublié de vérifier son travail.
- IMHOTEP : Si tu consacrais ton temps à la responsabilité que je t’ai confié cet accident n’aurait pas eu lieu. Et n’oublie pas mon arpenteur. (A Ennana et Sechy) Aidez-moi à faire un brancard.

Imhotep, Ennana et Sechy s’éloigne du blessé entouré de l’ouvrier trompette et de deux autres ouvriers. Sepa et Houy refermant la boîte de médecine. Khenen est admiratif.

- SEPA : Maître Imhotep, comment faites-vous pour que le blessé ne souffre plus ?
- HOUY : D’après ce qu’à bien voulu m’enseigner mon Maître, il a simplement demandé à la douleur de le laisser en paix. Noble Sepa, tu n’as pas répondu à ma demande !?
- SEPA (partiellement off et à voix basse) : Ta fabrique ? Le Seigneur Ptah te protège ! Un homme s’est enrichi avec mes pièces, et il veut vendre sa fabrique. Elle est à toi si tu payes en pièces de cuivre.
 
Houy danse à la manière des serviteurs et salue Sepa les deux mains sur les genoux. Il sort précipitamment vers le fond. Sepa faire un sourire narquois, un ouvrier s’approche de lui.

- OUVRIER 2 : Seigneur Sepa, il manque des outils, 4 pelles et 5 sacs d’osier.

Sepa prend par la main l’ouvrier et il s’en vont vers le fond.

- SEPA : Allons voir ça !...

(Chantier enceinte jardin côté Ouest. Extérieur jour)
Sur le mur d’enceint déjà presque terminé, deux ouvriers démontent des pierres qu’ils lancent à trois autres ouvriers en contre bas. Ceux-ci les mettent dans une charrette. Panoramique : plus loin se trouve un tas de bûches. Un ouvrier vole 6 bûches qu’il charge dans un grand panier tressé, il le tire ensuite.

SÉQUENCE 10
(Paysage de montagne avec un petit édifice. Extérieur jour)
Une petite construction dans un paysage montagneux où il n’y a pas de végétation. Un homme tire un chariot et dépose des pierres devant un paysan et son fils placé devant une petite construction (une tombe). Le paysan paye avec des pièces de cuivre. L’autre s’en va et le paysan commence a assembler les pierres avec l’aide de son fils.

(Marché de Mur-Blanc. Extérieur soir)
Du côté des étales abritées par leurs toitures de paille, Houy avance fièrement et avec un sourire. A sa ceinture pend une grosse bourse, a son épaule s’accroche une large dague. Il va à la maison de Hapy. Houy croise un chat, il le caresse.

- HOUY : Pauvre petit, tu as perdu ton frère !

En se relevant il se trouve nez à nez avec Ptah.

- PTAH : Pas bon ce qu’il a fait l’ingénieur Sepa.
- HOUY : Tu l’as vu faire ?
- PTAH : Oh ! j’ai plusieurs aides...

Soudain, bruit au loin.

- PTAH : Tiens, quand on parle de lui !

Sepa et son acolyte avec un sac. Sepa est face à un marchand qui lui lance à la figure une poignée de pièces de cuivre. Sepa frappe au visage l’homme. Celui-ci riposte mollement. Sepa le bourre de coups de poing et de pieds. Le marchand crie. Ptah voyant cela frappe deux coups au sol avec son bâton. Et dans l’instant Sepa et le marchand reprenne une attitude «normal». Sepa prend un vase dans le sac de l’acolyte et le tend au marchand. Celui-ci lui donne en échange un gros rouleau de papyrus. Retour sur Houy et Ptah.

- HOUY (à Ptah) : Oh Seigneur, vous êtes efficace !
- PTAH : J’aime pas voir abîmé mes créations !... Bonnes négociations chez Hâpy !
- HOUY (éberlué) : M… merci... Seigneur. (A lui-même) Comment il a deviné ?

(Maison de Hâpy. Extérieur soir)
Le préteur Hâpy finit de verrouiller un volet de bois (inverse de la première scène de jour chez Hâpy). Houy s’approche rapidement de lui.

- HOUY : Salut à toi Hâpy. Je suis prêt !
- HÂPY: Moi non, je ferme la boutique.
- HOUY : Ah ! ne sois pas comme un fonctionnaire de la Grande Maison, regarde ce que je t’apporte.

Il montre sa bourse de pièces de cuivre. Regard intéressé de Hâpy.

- HÂPY : Bon, attends ici, je t’apporte une bière et... croisons nos jarres (top là).

Hâpy entre, Houy s’assoit par terre et dessine dans le sable des bâtons avec son doigt. Hâpy ressort avec deux cruches et une tablette d’argile fraîche. Hâpy tend la tablette, Houy fait une énorme croix dans l’argile avec son doigt. Puis tous deux boivent en se croissants les bras, et ils cassent violemment les cruches.

SÉQUENCE 11
(Devant la Tente bleue. Extérieur jour)
Sechy devant un chevalet rudimentaire dessine quelques formes un peu mathématiques de cette époque avec un pinceau. A côté, khenen taquine Redejet en chantonnant.

- REDEJET : Attend Khenen ! tu connais cette comptine ?
Un serpent, filait dans le sable, (8)
Je l’attrape par la queue, (7)
Je le montre au prêtre Sem, (7)
Le prêtre Sem me répond, (7)
Trempe-le dans l’huile, (5)
Trempe-le dans l’eau, (5)
Ça donnera une grenouille (7)
Toute chaude. (2) (couper si trop long)

Khenen va lui caresser les cheveux.

- KHENEN :  Oui je la connais puisque-tu viens de me la dire (il rit). Et toi Redejet ! tu connais cette comptine ?
Oh oh le vieux crocodile ; (7)
Comme ta tête est enfoncée, (7)
Comme tes yeux sont tous gonflés, (7)
Comme ton ventre est trop rugueux, (7)
Comme ton dos est écailleux. (7)
Oh oh le pt’it crocodile ; (7)
Quelle longue queue tu as déjà, (7)
Quelle gueule tu as grande ouverte. (7)
Plongras-tu dans la Grande Verte (7)
Pour attraper tes enfants ? (7) (couper si trop long)

Sur la fin de la comptine Redejet lui donne un baiser sur le cou en riant.

- SECHY (à eux deux) : Et vous, vous connaissez cette comptine ?
Un loup passant par le désert (8)
La queue levée, le cul à l’air (8)
Il fit le tour de la soupière (8)
Et courut y mettre son nez… (8) (couper si trop long)

Sur la fin ils éclatent tous d’un grand rire.

SÉQUENCE 12
(Tente blanche. Extérieur jour)
Imhotep assis compte avec des cailloux, debout près de lui Houy est nerveux.

- HOUY (angoissé) : Maître, qu’est-ce que tu penses de la fabrication des couleurs ?
- IMHOTEP : Rien du tout, je ne peux pas tout faire !
- HOUY : Veux-tu voir la fabrique qui mélange les terres et les cailloux pour faire de la couleur ?
- IMHOTEP : Eh ! tu deviens savant maintenant !
- HOUY : Moi, Houy, je te dis que tu n’y perdras rien a visiter notre fabrique.
- IMHOTEP : Notre fabrique ??!
- HOUY (se troublant) : Je veux dire cette fabrique (en indiquant une direction).
- IMHOTEP (ironique) : Pour cette fois, je vais être ton serviteur ; un serviteur qui ne vole pas lui. Montres-moi ! allons voir cette fabrique.

Houy est excité et fait quelques pas de danse. Ils sortent tous les deux.

(Tente blanche. Extérieur jour)
Un garde à l’entrée de la tente salut Imhotep et Houy sortant. Panormique sur Sepa plus loin en train de donner des ordres par gestes à trois ouvriers. Imhotep et Houy en passant près d’eux les saluent et avancent rapidement vers le fond.

(Devant devant la fabrique de couleurs. Extérieur jour)
Rapide panoramique descriptif du modeste bâtiment de briques et de Imhotep et Houy frappant dans ses mains. Ils entrent.

(Fabrique de couleurs. Intérieur jour)
Ambiance sombre et brumeuse, à cause du soleil filtrant par endroits et des poussières. Houy fait le guide devant Imhotep.

- HOUY : Voilà notre fabrique.
- IMHOTEP : Pourquoi notre ?
- HOUY (l’air sournois) : J’ai pensé que ça te ferait plaisir une teinturerie. Elle à toi et aussi à moi... Euh... j’aime bien les couleurs malgré mon oeil unique.

Pendant la visite on découvre 6 femmes ouvrières broyant des couleurs ; certaines ont un tissu sur le nez. D’autres femmes se désaltèrent à même la jarre.

- IMHOTEP (en colère) : Qu’est ce que tu as fait là ? C’est ainsi que tu places mes propres économies... et ce que tu me voles régulièrement ?

Il se met les mains sur la tête, puis donne à Houy un coup de pied au derrière. Des femmes se retournent en les prenant pour des idiots.

- HOUY : Mais Maître Imhotep, je croyais te faire plaisir ! Et la porte du Jardin, il faudra bien la peindre. Je ne te comprends toujours pas, tu agis à rebours du sens commun.
- IMHOTEP : Tu veux prendre ma place Houy ?... C’est bon, j’accepte NOTRE... offre.

Suite de la visite : deux femmes saluent les visiteurs. En continuant de marcher parmi les enchevêtrements de poteries, Imhotep et Houy aperçoivent une femme qui classe des tablettes d’argile, et range des pinceaux rudimentaires. Houy la remarque et lui fait un large sourire.

- HOUY : Salut à toi, comment t’appelles-tu ?
- JENEMET :  Je me nomme Jenemet.
- HOUY : Eh ! c’est un joli nom.

Houy et Imhotep continuent leur visite en se faufilant entre des bacs de couleurs. Tout au fond, dans un endroit très sombre, Imhotep remarque une femme qui a l’air accablée. C’est une personne pas bien jolie ; elle vient d’enlever le tissu qui protège ses bronches. Elle est fatigué, le regard triste, mais ne ressemble pas aux autres ouvrières. Elle a plus de finesse, plus d’élégance. Imhotep s’approche d’elle.

- IMHOTEP : Comment t’appelles-tu ?
- NAHARANA :  Je me nomme Naharana (elle tousse).
- IMHOTEP : Tu es ici depuis longtemps ?

Imhotep dit à Houy de s’éloigner. Il se rapproche encore plus de Naharana et lui met la main sur l’épaule.

- NAHARANA : Il y a 18 étés que je mélange des minéraux.
- IMHOTEP : Et bien, il est temps d’arrêter. Puisque je suis ici une moitié de propriétaire, je t’achète ta charge.

Houy fait un signe de tête d’approbation. Imhotep est effrayé de son ardeur. Celle-ci relève la tête et ne comprend rien. Elle tousse plusieurs fois.

- IMHOTEP : Cette poussière te ronge l’intérieur du coeur. Viens, je vais te soigner.

Il la prend par le bras, l’aide à se lever. Elle prend ses maigres affaires. Imhotep la soutenant, ils rejoignent Houy et tous trois s’en vont vers le fond.

(Tente blanche. Intérieur nuit)
Naharana est assise. Imhotep lui lave les pieds, il prend des linges que lui apporte Houy.

- IMHOTEP (à Houy) : Vas au chantier, je n’ai plus besoin de toi ici.

Houy le regarde en coin.

- HOUY (à lui-même) : Bon, je vais me divertir.

Imhotep soutient Naharana et l’aide à s’allonger sur un lit. Il lui ôte un vêtement. Elle tousse. Il pose son oreille sur sa poitrine. Il verse un liquide d’une fiole en terre cuite dans un gobelet, fait boire Naharana en lui caressant d’une main les cheveux sales, puis une épaule. Naharana sourit et avance sa main pour caresser la joue d’Imhotep et sa tête.

SÉQUENCE 13
(Chantier côté Ouest. Extérieur levée du jour)
Le mur d’enceinte est presque terminé. Deux ouvriers tailleurs de pierres tapent en cadence. Sepa ouvre le verrou de la porte d’un petite cabane à outils. Il entre.

(Cabane outils côté Ouest. Intérieur levée du jour)
Sepa compte les outils rapidement, prend une fourche, et ressort dans le fond du cadre par la porte. On s’aperçoit qu’il n’a pas refermé la porte.

(Chantier côté Ouest. Extérieur levée du jour)
Devant l’enceinte presque terminé se dresse un étale et son marchand bien vêtu ; étale décoré de riches tissus. Des petits tas de pièces de cuivre y sont entassés en piles. Deux hommes se disputent devant. L’un d’eux donne un coup de pied au derrière de l’autre. Arrive deux policiers habillés de pagne, petite tunique et avec de long bâton. Ils ont la même coupe de cheveux (réglementaire). Un policier saisit un tissus et ramasse toutes les pièces pendant que l’autre menace le marchand et l’empoigne par le bras. Ils emmènent marchand et pièces, ils passent devant Ptah éberlué.

- PTAH (levant les yeux au Ciel) : On leur a donné le langage, Ré, regarde ce que ça donne !


À suivre… Si Ptah, Père des Dieux, le permet…



Distribution, pour les séquences ci-dessus :

HOUY (35-45 ans) : le serviteur borgne d’Imhotep
Un CHAT
SEPA (Mille-pattes) (22 ans) : l’ingénieur et Chef des travaux
SECHY (30 ans) : Chef des dessinateurs
IMHOTEP (35 ans) : architecte du Roi Djeser
ENNANA (25 ans) : Chef des tailleurs de pierres
KHENEN (troublé) (23 ans) : assistant de Sechy
LE BLESSÉ
L’OUVRIER TROMPETTE
L’OUVRIER 2
DES TAILLEURS DE PIERRES
L’HOMME AU CHARIOT
UN PAYSAN
LE FILS DU PAYSAN
UN CHAT
PTAH : Dieu honoré à Mur-Blanc (Memphis)
DEUX ACOLYTES DE SEPA
HÂPY (crue) (40 ans) : l’usurier
REDEJET (accorder) (20 ans) : la femme aux coloris
DES GARDES DU CHANTIER DU JARDIN
OUVRIÈRES DE LA TEINTURERIE
JENEMET (couleur) (35 ans) : la femme de Houy
NAHARANA (30 ans) : la femme d’Imhotep
UN MARCHAND
UN POLICIER
PLUSIEURS PERSONNES
 
masse_d90.png 
 
 

Dernière mise à jour : 28-12-2016 18:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >