Accueil arrow Films arrow Films hors du Japon arrow LE JARDIN DE PTAH 8
LE JARDIN DE PTAH 8 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-12-2016 18:55

Pages vues : 2001    

Favoris : 316

Publié dans : Flash sur films, Sommaire films hors du Japon

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
plui_pyram_d400.jpg
 
 
LE JARDIN DE PTAH 8
 
 
 
Suite de la publication du scénario d’un projet de long métrage. Les deux cavaliers envoyés par le chef des travaux Sepa parviennent à Tyr et trouvent l’arpenteur Mew. Mais tout trois sont attaqués sur le chemin du retour par 4 bandits.
 
SÉQUENCE 20
(Grande Maison. Extérieur jour)
Devant le bâtiment en gros blocs appareillés savamment. Arrivée du soldat et d’Imhotep sur leurs ânes. Le soldat descend et aide Imhotep à descendre, il a dans son bras sa boîte de médecine. Tous deux entre dans la Grande Maison. Quatre habitants de Mur-Blanc les regardent.

(Grande Maison. Intérieur jour)
Éclairage naturel par une lumière orangée. Imhotep et le soldat parcourent un étroit couloir, quatre soldats armés de lances s’écartent sur leur passage. Le soldat et Imhotep traversent un couloir fait de gros blocs avec une tenture sur un des côtés. Le soldat laisse Imhotep devant une porte fermée gardée par deux soldats. L’un d’eux frappe sur la porte, aussitôt elle s’ouvre et c’est Djeser qui accueille Imhotep et lui fait signe d’entrer.

(Grande Maison, chambre d’Anoupou. Intérieur jour)
Éclairage orangé plus sombre à cause des voilages tendus sur les ouvertures. Imhotep salue les deux mains sur les genoux le roi Djeser qui porte un visage triste.

- DJESER : J’ai le coeur déchiré d’avoir appris la mort de ta femme Naharana. Mon fils Anoupou ne va pas bien. Tu le guériras, et j’augmenterai ta charge de haut fonctionnaire.
- IMHOTEP : Noble Djeser je n’en suis pas digne, mais permets moi d’examiner ton fils.

À côté du lit où est allongé Anoupou, se trouve une servante pleurnichant, et les quatre autres enfants de Djeser. Imhotep demande par geste à Djeser de faire sortir les autres enfants. Le roi leur ouvre la porte et les chasse doucement. Il va ensuite s’asseoir dans un coin. Imhotep demande de l’eau à la servante ; elle lui verse l’eau dans une cuvette de grès où Imhotep se lave les mains.

- SERVANTE (admirative) : C’est toi Imhotep ?

Il fait oui de la tête. Djeser un peu nerveux se lève.

- DJESER : Mon fils Anoupou ne mange plus, son corps est brûlant et il pleure tout le temps ; ça me fend le coeur de l’entendre pleurer.

Imhotep se penche vers Anoupou qui le reconnaît.

- ANOUPOU : On joue à la toupie ?

Imhotep sourit et déshabille un peu Anoupou pour l’ausculter. Il palpe le ventre de l’enfant, lui fait ouvrir la bouche et tirer la langue, puis il se tourne vers Djeser.

- IMHOTEP : Noble Djeser, qu’est ce que tu lui fais donner à manger ?
- DJESER : Oh ! des fruits, des galettes de sarrasin, et il boit beaucoup de lait.
- IMHOTEP : Et bien il faut arrêter de lui donner du lait trop gras. C’est un échauffement des intestins qui perturbe Anoupou. Ne lui fait pas donner de viandes ni de lait pendant un moment.

Imhotep sort de sa boîte de médecine une fiole, demande à la servante un bol et de l’eau. Il verse ensuite la fiole dans le bol avec l’eau, et fait boire le tout à Anoupou.

- IMHOTEP : Tiens Anoupou, bois, ça te fera vider ton ventre.

Anoupou commence à rire. Puis Imhotep regarde la chambre et s’avance vers Djeser.

- IMHOTEP (à Djeser en montrant les voilages) : Je t’avais déjà dis qu’il fallait plus d’air et de soleil à ton fils. Chou ne circule pas bien, et Ré a du mal à entrer. Noble Djeser, Anoupou va guérir très vite.

Le visage triste de Djeser se met à sourire, et il alla embrasser Imhotep, lorsqu’il reprend sa dignité de roi.

- DJESER (à la servante) : Fais amener Anoupou dans le jardin intérieur.

La servante fait oui de la tête, et Imhotep se lave les mains à la jarre qu’elle lui tend.

- DJESER (en souriant) : Imhotep, je t’offre un repas en tête à tête, et je te nommerais ministre, dès que le mur du Jardin sera terminé. Viens, suis-moi.

La servante leur ouvre la porte ; Djeser montre les voilages à la servante et il suit Imhotep. Ils sortent dans le couloir. La servante ouvre les voilages.

(Grande Maison salle aux gros blocs. Intérieur jour)
Gros blocs de pierre aux murs et au sol, éclairage orangé. Djeser, Imhotep et deux gardes sont présent. Djeser fait signe aux deux gardes de sortir (ceux de la séquence 2). Ils sortent.

- DJESER : Où en est l’enceinte du Jardin de Ptah ?
- IMHOTEP : Oh ! nous n’avons plus que le haut de la porte a terminer et quelques morceaux de l’enceinte à l’Ouest.

Arrive en courant le premier garde/serviteur avec deux pliants, suivit du deuxième garde/serviteur avec deux coussins. Derrière arrivent deux serviteurs portant une table grâce à leurs poignées. Tout ce petit monde est d’un aspect désordonné. Sur cette table se trouvent des poteries de vin, des gobelets, du mouton rôti sur un plat en or, des galettes de sarrasin et des fruits. Les serviteurs se placent le long des colonnades, et les deux gardes/serviteurs mettent en place pliants et coussins ; ils se mettent en attente de chaque côté de la table. Djeser invite Imhotep à s’asseoir et il fait de même. Il verse du vin dans un gobelet et le tend à Imhotep, il s’en verse un pour lui. Tous les deux lèvent leur gobelet vers le ciel, puis boivent. Ils commencent à manger.

- DJESER : Tu es mon meilleur médecin, les autres médecins du royaume ne travaillent que sur l’unique recherche des symptômes, elle suffit a produire les honoraires ; c’est tout ce que désirent ces médecins.
- IMHOTEP : La férocité d’avoir toujours des marchandises les ronge. C’est impitoyable. Et avec le trafic des pièces de mon ingénieur Sepa...
- DJESER : Ah oui, celui-là je ne me suis pas décidé a le faire arrêter. C’est bien pratique ces petites pièces, on les stock, on les prête...
- IMHOTEP (inquiet) : Vous trouvez, Noble Djeser ?
- DJESER : Laissons ça et attendons... Que penses-tu du pouvoir Imhotep ?
- IMHOTEP (en riant) : Ah ! c’est l’éteignoir de la chandelle.
- DJESER : Comment cela ?
- IMHOTEP : Comme tu sais Noble Djeser, le pouvoir emprisonne, et pour t’en libérer : débarrasses-toi des opinions dont chacun t’enferme. Ce n’est qu’illusion et tu y perds ta liberté.
- DJESER : Et le pouvoir politique ?
- IMHOTEP : Noble Djeser, puisque nous parlions de pièces de cuivre, je sais que tu sépares le politique de l’économique. Ils forment un tout mais doivent pourtant être séparé, sinon c’est la désolation.
- DJESER : Encore merci pour tes soins à mon fils. Je lui donnais du lait parce que ça développe le sens des arts et de l’imagination.
- IMHOTEP : Oui, mais pas trop. Ajoute du miel et Anoupou sera un philosophe. Noble Djeser, tu connais le terreur de l’homme politique ?
- DJESER (en douceur et ironique) : C’est le silence !...

Djeser avale une bouchée.

- DJESER : Merci pour ta science Imhotep. Tu es un brave ami.

Il sort un sac de pièces de cuivre de son vêtement et le tend à Imhotep. Imhotep n’ose saisir le sac et rit un peu «jaune», assez gêné (il est contre ce système des pièces), mais il le range nerveusement dans son habit. Il entre Hésyré, le Chef des Juges du troc, accompagné d’un scribe. Hésyré salue Imhotep et Djeser et il veut lui parler. Le roi frappe dans ses mains, les deux serviteurs se précipitent.

- DJESER (à Imhotep et ironique) : C’est le pouvoir économique qui m’appelle, mon Chef des Juges du troc. Salut à toi ami Imhotep.

Les deux serviteurs enlèvent les pliants et les coussins.

(Grande Maison salle aux gros blocs. Intérieur jour)
Un autre angle de la grande salle. Dans le fond deux autres serviteurs enlèvent la table. Imhotep reste seul quand un des enfants de Djeser court vers Imhotep et le prend par le bras.

- UN ENFANT (de Djeser) : Tu joues avec nous ?

Il déboule les trois autres enfants de Djeser. Imhotep s’accroupit en riant et joue un instant avec eux en se roulant sur le sol.

SÉQUENCE 21
(Grande Maison, couloirs. Intérieur soir)
[La solitude] Dans les couloirs, éclairés par une lumière orangée. En son off on entend l’écho des rires d’enfants et celui d’Imhotep. Les sons enflent, puis diminuent jusqu’à s’estomper. Il y a certaines sculptures un peu inquiétantes. La lumière crée sur toutes ces statues une illusion bizarre. Raccord lumière.

(Grande Maison, couloirs. Intérieur soir)
Enchaînement avec l’ombre et la lumière des statues précédentes. Une lumière orange plus atténuée oscille un peu (les torches sont allumées mais ne sont pas visibles). Imhotep marche seul dans un couloir désert. Il arrive vers le jardin intérieur de la Grande Maison baigné par la pleine Lune.

(Grande Maison au bord du jardin. Intérieur soir)
Imhotep s’assied, il se met la tête entre les deux mains ; alors un chat miaule et vient se frotter contre ses jambes. Imhotep soupire profondément et caresse le chat ronronnant.

- IMHOTEP : Qu’est ce que tu veux Miaou ?

Le chat s’échappe doucement des mains d’Imhotep et s’en va. Il se retourne comme pour voir si Imhotep le suit. Le manège recommence deux fois. Imhotep se lève en soupirant encore une fois et suit le chat.

(Près du temple de Ptah. Extérieur nuit)
Le chat conduit Imhotep vers le temple et se sauve. Devant le temple Imhotep s’assoit sur une pierre quand apparaît Ptah tenant son bâton à deux mains (trucage).

- IMHOTEP (effrayé) : Oh ! Seigneur de Vérité au beau visage, tu pourrais t'annoncer !
- PTAH : Je t’attends dans mon jardin quand ta clôture sera terminée.

Ptah fait un large sourire et frappe une fois sur le sol avec son bâton qu’il tient toujours des deux mains, puis disparaît derrière un angle du temple. Imhotep l’air idiot se reprend, longe un haut mur surmontés de cobras, ramasse un caillou qu’il examine et met dans son petit sac.

- IMHOTEP (à lui-même) : Houy dans sa teinturerie avec sa femme ! Il m’a bien laissé tomber !

Au loin on aperçoit les torches du chantier et les deux montants de la porte.

SÉQUENCE 22
(Enceinte jardin côté porte porte. Extérieur matin)
Enceinte terminée sur le côté Nord, porte terminée, sauf le haut. Quatre tailleurs de pierres s’affairent. Au loin Sechy discute avec Mew rétablit et portant de nouveaux vêtements, à côtés d’eux : Ennana. Mew regarde tous les détails concernant cette porte et prend des notes sur une tablette d’argile fraîche. Ennana mesure l’angle d’un bloc avec une coudée et indique à Mew un chiffre avec ses doigts. Mew fait signe que c’est ok. Trois arpenteurs se dirigent vers eux.

- ARPENTEUR 1 (à Ennana) : Nous on a fini notre travail. Maître Imhotep nous a payé. Salut et Vie, Santé, Force à tous.

Les deux autres arpenteurs saluent aussi les deux mains sur les genoux. Ils sortent. Deux femmes apportent à Mew Sechy et Ennana des pains et des fruits dans une corbeille. Après avoir saisit un pain, Sechy et Mew partent vers la tente bleue. Ennana va vers ses tailleurs de pierres.

(Tente bleue. Intérieur matin matin)
Mew étale un papyrus sur une table et commence a dessiner avec un pinceau rudimentaire. Sechy inscrit avec un stylet des notes sur une tablette d’argile fraîche, et demande à Khenen qui traîne avec son air triste, d'aller les faire sécher. Redejet tient des pots de couleurs. Mew se sert de ses deux mains pour calculer (12 phalanges x 5 = 60). Il est satisfait.

- SECHY : Khenen, avec la lumière de Khepri, ce sera sec en quelques instants.
- MEW (à Sechy) : Ça progresse ami Sechy.
- SECHY (à Mew) : Je n’ai pas appris la géométrie des Atlantes mais je sais faire les divisions. Pour le dessin, c'est mon coeur qui sert de guide, avec l'aide de Ptah.

Mew sourit et saisit une coudée, il trace un trait avec une pointe de graphite. Redejet tend à Sechy un papyrus avec des couleurs dessus. Mew regarde Redejet avec intérêt. Lorsqu’elle passe à côté de Mew, il l’arrête en la prenant par la taille.

- REDEJET : Laisses-moi !
- MEW : Est-ce que les plus belles choses crées par Ptah ne sont pas un bien commun ? Il n’y a rien de plus jolie que l’eau, et elle coule à la disposition de tous. Je ne veux pas voler ton corps, c’est ta beauté que je veux célébrer.

Un papillon passe devant eux en plan moyen (liaison avec la suite).

- SECHY (regardant Mew) : Tu apprécies la jeune poésie de Redejet !

Mew rit et laisse aller Redejet. Il reprend sa coudée et sa mine de graphite.

(Côté pilier gauche. Extérieur matin matin)
Le coin des tailleurs de pierres et de l’ascenseur de Sepa plus loin. Ennana est assis sur un gros bloc. Un tailleur de pierre boit à même la jarre, un autre urine contre un bloc.
Un troisième est allongé et ronfle. Deux tailleurs jouent avec des sortes de dés. Un sixième tailleur prend un pain et des fruits dans une corbeille que lui tend une femme. Un garde surveille. (C’est la pose).

(Devant la Tente bleue. Extérieur jour)
Khenen étale les tablettes d’argile sur un coffre pour les faire sécher. Redejet devant son cadre tendu de papyrus l’interpelle :

- REDEJET : Quand quitteras-tu la tristesse qui te déforme le visage ? Déjà que ton corps n’est..... (elle se reprend).
- KHENEN : Justement, c’est ça qui me rend triste. Je voudrais avoir le physique d’Imhotep.
- REDEJET : Tu es idiot ! D’abord il est unique et le physique, c’est secondaire, et la beauté se fane vite. Regarde les fleurs !
- KHENEN : Secondaire, secondaire ! Tu es belle toi !
- MEW W (off, criant) : Je tiens l’affaire !

Il sort en courant tenant un papyrus à la main, bousculant Redejet, pour se précipiter vers la tente blanche. Des ouvriers le prennent pour un fou.

SÉQUENCE 23
(Devant la Tente blanche. Extérieur jour)
Un garde est en faction devant la porte. Trois ânes sont à côté. Imhotep ramasse des cailloux qu’il met dans son petit sac. Arrivée de Mew en sueur et brandissant un papyrus.

- MEW : Je tiens l’affaire ami Imhotep !

Mew embrasse Imhotep sur le front.

- MEW : L’affaire est résolue !

Imhotep est troublé, Mew est gêné.

- IMHOTEP : Entre ! en courant comme ça ta blessure va se rouvrir.

(Tente blanche. Intérieur jour)
Mew et Imhotep sont assis. Mew déploie sur le sol son papyrus.

- MEW : Regarde, c’était si simple : un angle pour Noun et Nounet, un autre pour Heh et Hehet, un pour Amon et Amonet.

Et il rigole. Imhotep regarde avec curiosité le visage de Mew, puis le scarabée autour du cou de Mew. Mew s’en aperçoit.

- IMHOTEP : C’est la vie cachée dans la pierre qui t’a aidé.

Imhotep regarde à nouveau avec intensité le visage et le scarabée de Mew. Celui-ci s'en aperçoit.

- MEW (montrant son scarabée) : Comme tu m’a sauvé la vie, fais moi le plaisir de l’accepter.

Mew passe son collier autour du cou d’Imhotep.

- IMHOTEP : Il est aussi joli que toi, alors je l’accepte... Je ne sais pas si je suis digne d’un tel cadeau. Tu perds la protection qui te pendait au cou.
- MEW (en riant) : Non naïf Imhotep. La chance est passé dans mon coeur.

Imhotep met son bras sur l’épaule de Mew. Ils s’échangent des regards interrogateurs.

- MEW (se met à rire) : Je crois qu’il n’y a pas que mon scarabée qui te plaît !

Imhotep timidement regarde le collier. Mew applaudit en criant comme un enfant. Imhotep donne un baiser sur la joue de Mew. Mew se lève, roule son papyrus et le donne un peu brutalement à Imhotep.

(Enceinte jardin côté porte. Extérieur jour)
Côté Nord un échafaudage important est dressé pour finir le haut de la porte. Sepa monte sur l’échelle suivit de Imhotep et Mew et Sechy. En bas Ennana est avec trois tailleurs de pierres devant un gros bloc (celui du haut de la porte).

(Sur l’enceinte nord. Extérieur jour)
Vue plongeante. Côté terrain à gauche et côté verdure jardin à droite. Des papillons volent. Sur l’enceinte en file indienne avec Sepa en tête faisant de grands gestes : Imhotep, Mew et Sechy et Khenen visitent. L’enceinte est presque terminée, il y a encore quelques échafaudages.

- MEW (à Imhotep) : Tu vois il n’y a plus qu’a tailler le serpent de Sechy et a hisser la pierre la haut.

Tout en marchant, Imhotep met la main sur l’épaule de Mew et fait le geste d’enlever le collier de scarabée. Dans un coin un serpent ondule sur des pierres et s'approche de Mew.

- MEW : Il est a toi maintenant (en mettant sa main sur la main d’Imhotep tenant le scarabée).

Khenen saisit un couteau, le lance et tue le serpent.

- Mew (mettant sa main sur l'épaule de Khenen) : Tu es doué !
- SEPA (riant et indiquant côté jardin, côté chantier) : Côté Tefnout, côté Chou !

Mew a le vertige et manque de tomber. Imhotep le retient et regarde son scarabée.

(Enceinte jardin côté porte. Extérieur jour)
Ennana montre le papyrus de Mew à ses trois tailleurs de pierres. L’un des tailleurs prend une mine de plomb et trace sur un gros bloc l’angle de coupe avec une règle. Il boit un coup à la jarre, puis s’active avec un pic. Plus loin Sepa ramasse des outils qui traînent et s’en va. Mew et Imhotep marchent côte à côte en direction de la tente blanche.

- MEW : Ami Imhotep, j’ai fini mon travail, tu me paye et je retourne dans ma Phénicie.
- IMHOTEP (mettant une main sur l’épaule de Mew) : Tu es à peine remis, et tu as expédié tes calculs mieux que Thot. Restes ! Je te payerai, mais avant, accepte mon hospitalité pour une lunaison.
- MEW : Tu m’a tant aidé, je t’offre une lunaison.

Imhotep sourit de joie et ramasse un caillou qu’il range dans son petit sac.


À suivre… Si Ptah, Père des Dieux, le permet…

[En haut de page : Parc Monceau à Paris, aquarelle de M. Roudakoff]


Distribution, pour les séquences ci-dessus :

IMHOTEP (35 ans) : architecte du Roi Djeser
UN GARDE (maison Djeser)
DJESER ( 45 ans) : Roi de la troisième Dynastie de l’Ancienne Égypte
ANOUPOU (9 ans) : un des 5 enfants de Djeser
4 ENFANTS DE DJESER
UNE SERVANTE (maison Djeser)
DEUX GARDES SERVITEURS (maison Djeser)
UN SCRIBE (maison Djeser)
HÉSYRÉ (50 ans) : le Chef des Juges du troc
UN CHAT
PTAH : Dieu honoré à Mur-Blanc (Memphis)
SECHY (30 ans) : Chef des dessinateurs
ENNANA (25 ans) : Chef des tailleurs de pierres
MEW (30 ans) : l’arpenteur de Phénicie
TROIS ARPENTEURS
DES TAILLEURS DE PIERRES
DES GARDES DU CHANTIER DU JARDIN
KHENEN (troublé) (23 ans) : assistant de Sechy
REDEJET (accorder) (20 ans) : la femme aux coloris
SEPA (Mille-pattes) (22 ans) : l’ingénieur et Chef des travaux
PLUSIEURS PERSONNES
 
masse_d90.png
 
 

Dernière mise à jour : 28-12-2016 18:40

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >