Accueil arrow Films arrow Films hors du Japon arrow LE JARDIN DE PTAH 10
LE JARDIN DE PTAH 10 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-12-2016 20:14

Pages vues : 2092    

Favoris : 319

Publié dans : Flash sur films, Sommaire films hors du Japon

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
mr-p-monceau-31-460.jpg
 
 
LE JARDIN DE PTAH 10
 
 
 
Suite de la publication du scénario d’un projet de long métrage. Précédemment on laissait Imhotep faire timidement la cour à Mew, lequel va souvent se baigner dans le Nil. Les travaux de la construction du mur d’enceinte et de la porte du Jardin de Ptah touchant à leurs fins, Sepa et Sechy et leur bande vont aussi se baigner dans le Nil.
 
(Enceinte jardin côté porte. Extérieur matin)
A côté de l’échafaudage de la porte. Un ouvrier devant la forge active le feu avec un soufflet, plus loin Imhotep regarde la sculpture de la vipère sur le bloc encore au sol. Ennana est à ses côtés. Arrivée de Sechy.

- SECHY : Redejet et moi avons vu Mew se baigner seul.
- IMHOTEP : De si bon matin, cela doit-être agréable.

Panoramique vers la forge et son feu. L’ouvrier saisit une pince et attrape le morceau de métal. (Raccord avec la suite).

(Tente bleue. Intérieur soir)
Sechy vient d’allumer une lampe à huile (raccord mouvement avec le plan précédent). Il éclaire Imhotep qui examine un papyrus.

- SECHY : As-tu aperçu Mew pendant ce jour ?
- IMHOTEP : Non, tout ce jour j’étais si heureux que sa présence ne m’était pas nécessaire.
- SECHY : Il est encore parti se baigner seul ce matin.
- IMHOTEP : Je crois savoir où il est. Viens avec moi Sechy.

Sechy et Imhotep allument deux torches à la lampe à huile.

(Bord du Nil. Extérieur soir)
En direction de l’enceinte Sud proche du Nil. Imhotep avec sa trousse de médecine et Sechy marchent à vive allure. Ils descendent vers le bord du Nil, du côté du petit temple de To-Tjenen. Parvenu sur le bord du Nil, Sechy longe un peu le bord sur le côté du temple, et aperçoit le vêtement plié soigneusement de Mew et ses sandales.
Proche de là, Imhotep crie. Il vient de découvrir le corps déjà en partie enlisé par la boue du fleuve. Ils sortent le corps avec difficultés. Un peu plus loin Imhotep et Sechy déposent le corps sur une des pierres du petit temple. Ils piquent tous les deux leur torche dans le sol. Imhotep commence a pleurer ; il ouvre sa boîte de médecine, sort des tissus et veut réchauffer le corps. Il sort ensuite une fiole de médicament. Mais les mâchoires de Mew ne veulent plus s’ouvrir.
Alors Imhotep enlève son collier scarabée et le passe autour du cou de Mew, puis s’effondre en pleurs sur le sol. Sechy s’allonge près d’Imhotep et lui caresse les épaules ; il le serre fort dans ses bras.
Dans le petit temple, le hibou s’envole. L’ombre des statues se meurt dans l’approche de la nuit. Panoramique sur le lointain du Nil (au loin il ne passe plus la barque du leitmotiv).

SÉQUENCE 28
(Tente bleue, à côté. Extérieur nuit)
Proche de la tente bleue repose le corps de Mew sur un socle avec des poignées. Mew est emmailloté jusqu’au cou, le scarabée d’Imhotep par-dessus. Des torches plantées au sol brillent. Sechy salie par la boue du Nil termine sur le socle le dessin de la déesse Nout (voûte du ciel). Redejet à ses côté lui tend les couleurs. Panoramique sur Imhotep assis l’air épuisé. Il est sale, à cause de la boue du Nil. Debout à côté se trouvent Ennana, Sepa, Sechy, Redejet, et deux autres jeunes hommes (étudiants du début). En arrière quatre gardes avec leurs lances sont en faction. Sechy va rejoindre Imhotep et s’assied à ses pieds. Dix ouvriers s’avancent et saluent les deux mains sur les genoux le corps de Mew. Trois ouvrières font les pleureuses et gémissent. Trois ouvriers défilent en haut du mur d’enceinte avec leurs torches. Un peu plus loin un chariot avec deux boeufs attend. Sepa se défile en douce. Imhotep pose ses mains sur les épaules de Sechy.

(Tente bleue. Intérieur matin)
Sechy est allongé. Il s’éveille fatigué et crotté de la boue du Nil ; un peu plus loin, dort encore Redejet. À côté de Sechy, Khenen se lève et va chercher une jarre d’eau, et une cuvette en grès ainsi qu’un linge. Il propose à Sechy de le laver.

- SECHY : Non Khenen, je me laverai seul. Mais ne voulais-tu pas un jour servir Imhotep ?
- KHENEN : Oui.
- SECHY : C’est le moment je crois. Va l’oindre et le laver, il est plus épuisé que moi.

Khenen emporte sa cuvette, sa jarre d’eau et la serviette. Redejet se réveille et fait un signe de la tête en voyant Khenen sortir, elle se doute de quelque chose !

(Tente blanche. Intérieur matin)
Imhotep est allongé sur un lit. Il est fatigué et est agité de légers tremblements.
Au-dehors, on entend du bruit : le garde en faction devant la porte ne veut pas laisser passer Khenen.

- IMHOTEP : Laisse le entrer.

Imhotep se soulève, et découvre Khenen avec sa jarre sa cuvette et le linge.
Imhotep souffle, et accueille froidement l’intrusion matinale de Khenen.

- KHENEN (s'enhardit) : Seigneur, tu m’as promis un jour que je pourrais te servir.
- IMHOTEP : Oh oui ! D’accord. Tu remplaces Houy, pour le moment. Je paierai ton gage de serviteur.

Alors Imhotep enlève son pagne, et se couvre les fesses avec un linge (tout cela hors champ !), pendant que Khenen verse de l’eau dans la cuvette.
Imhotep les pieds dans l’eau, ouvre sa trousse de médecine et verse dans l’eau un sel médicinal.
Khenen lave les jambes et les pieds d’Imhotep, et semble un peu moins triste ; mais il reste encore très crispé et nerveux.
Ensuite Imhotep sort une huile et la tend à Khenen ; et Khenen oint le dos et la poitrine d’Imhotep qui ne tarde pas à remarquer que Khenen, malgré sa tristesse le regarde intensément.

- IMHOTEP : On ne peut pas tous les 2 additionner nos tristesses. Je sens que tu es attiré par moi Khenen !
- KHENEN (très confus) : Je...... Je voudrais toucher ta beauté...

Imhotep réfléchit un bref instant.

- IMHOTEP : Tu ne peux pas toucher ma beauté ; veux-tu toucher mon corps ? Veux-tu m’embrasser ?

Khenen fait oui de la tête.

- IMHOTEP : Si cela peut apaiser ta souffrance, fais-le.

Imhotep timidement et doucement s’allonge sur le dos.

- IMHOTEP : Si tu crois qu’il y a une meilleure solution, tu peux choisir, tu as croisé mon chemin.

Khenen est de plus en plus crispé, figé et intimidé. Imhotep se relève, embrasse Khenen, et s’allonge en l’invitant à s’allonger aussi.

- IMHOTEP : Ne crains rien, ça va bien se passer.
- KHENEN : Je voudrais simplement te donner des baisers Seigneur Imhotep.
- IMHOTEP : Avant cela, contes-moi qui tu es ; la perte de Mew me sera moins pénible.
- KHENEN : Je suis le fils unique d’un officier de chars. Ma mère mourut, mon père prit une autre femme, elle se mit à me haïr à cause de mon physique, et moi je me suis enfui.

Khenen enfin détendu embrasse le front, les joues, d’Imhotep.

- IMHOTEP (off) : Demain, j’irai faire des offrandes au Temple pour toi et Mew ; mais il te faudrait une femme.

On les entend off rirent tous les deux. (Liaison avec la suite).

(Devant la Tente bleue. Extérieur matin)
Sechy peint le sarcophage pour Mew (liaison). (Dessin très simple, dans l’Ancien Empire il y avait peu d’ornements sur les sarcophages).

(Maison de vie. Extérieur matin)
Imhotep parcourt la rampe d’accès et entre.

SÉQUENCE 29
(Près du temple de Ptah. Extérieur jour)
(Liaison). Le cortège se forme proche des hauts murs surmontés de cobras. Au loin, le temple de Ptah. Sur un chariot tiré par 2 boeufs, le sarcophage de Mew dessus, et Sechy derrière.
Ensuite viennent Ennana, Amoni, Khenen, Redejet, Houy, Hâpy, les pleureuses et quelques ouvriers et ouvrières.
Les prêtres arrivent à leur tour, avec à leur tête Imhotep dans son habit de prêtre Sem (il porte un large collier et est revêtu de sa peau de panthère) ; un scribe à doubles pagnes est à ses côtés.
Une fois l’arrivée des prêtres, le cortège se met en marche vers le temple.

(Temple de Ptah. Intérieur jour)
(Cérémonie d’embaumement). Temple : éclairage orangé, une grande salle étroite constituée de gros blocs, sans sculptures ni hiéroglyphes.
Des chapiteaux élégants (oeuvre d’Imhotep) se découvrent par endroits, ils soutiennent des ouvertures par où pénètre la lumière de Ré. (La lumière orangée est un mélange de Ré et de réfraction sur les pierres). (La salle peut avoir une ressemblance avec l’étroitesse du couloir de ronde du temple d’Edfou).
Le cortège s’avance avec le sarcophage porté par les 4 prêtres. Les autres prêtres sont à l’arrière avec à leur tête Imhotep. Le cortège arrive dans le fond de l’étroite salle, là où se trouve un bac de Natron. Les 4 prêtres déposent le sarcophage près du socle sur lequel se trouve le corps de Mew.
Des prêtres allument 2 brûle-parfums à encens, d’où se dégage de la fumée.
L’embaumeur avance avec une boîte à instruments, et un aide porte le coffret pour les viscères. Les prières commencent sur un murmure très lent.

- IMHOTEP : Louanges à Ptah, Seigneur de Vérité. Se prosterner pour son Ka.

Tous s’inclinent.

- IMHOTEP (avec douceur) : Je t’adresse des louanges jusqu’en la hauteur du ciel, j’exalte ta perfection. Tu es parfait lorsque tu es miséricordieux ! Sois miséricordieux pour Mew et Khenen, chaque jour.
Allons, allons chantons pour Ptah des hymnes ! Lui qui a fondu les cieux, Mew, Khenen, les hommes et tous les animaux. Qui a créé tous les pays et la Grande Verte. Allons, allons...
(Couper si trop long selon la mise en scène)

Pendant la prière, l’embaumeur sort son instrument chirurgical. Imhotep se retourne et voit derrière lui Ptah dans son habit moulant et son bonnet bleu, avec le sourire toujours ironique et même un peu coquin. Alors le visage d’Imhotep devient comme transparent. Personne ne s’en aperçoit et la plupart des personnes sont en recueillement.
(Trucage). Ptah s’intègre dans le corps d’Imhotep (trucage) : cela donne une seule tête (celle d’Imhotep) et 2 corps à moitié soudés.

- PTAH : Puisque tu cherches une affection masculine, je t’emprunte ton corps un instant ; car sais-tu que l’Amour atteint même les dieux ? Pourquoi n’auraient-ils pas droit à l’Amour eux aussi ?

Imhotep a le visage blanc et crispé de douleurs. Un moment après Ptah se détache du corps d’Imhotep et reprend sa tête (trucage).

PTAH : N’oublies pas Imhotep que je te retrouverai dans le jardin Sud. (Avec un rire sarcastique) N’oublies pas !

Ptah disparaît. Le visage d’Imhotep retrouve son aspect carné, il manque de s’évanouir.

SÉQUENCE 30
(Enceinte jardin côté porte. Extérieur jour)
(Trouver une liaison avec la scène précédente). (Mise en place du gros bloc avec la sculpture de la vipère cornue à l'aide d'une sorte d'ascenseur, de pompe).
Une sorte d'élévateur donne un ensemble d’échafaudages encadrant les 2 piliers de la porte. Outre les échafaudages il y a un ensemble de tuyaux en poterie avec des robinets par endroits.
En haut de la porte se trouve un 2ème réservoir ; en bas le premier. Le 2ème réservoir contient un lit de sable.
En haut de la porte, entre les 2 piliers, mais pas encore encastré se trouve maintenant le gros bloc avec la sculpture de la vipère cornue.
Une dizaine d’ouvriers, 3 gardiens sont présents avec Ennana. Celui-ci fait signe à un ouvrier perché sur une partie de l’échafaudage et tenant une trompette. L’ouvrier sonne un coup. En haut de la porte 4 ouvriers cassent à coups de masse les 4 retenues de sable du 2ème réservoir. Celui-ci se vide dans un sifflement.
Le bloc descend en étant guidé par 4 autres ouvriers tenants des longues perches. Le bloc vient s’encastrer juste entre les 2 piliers. (Il ne s'est pas cassé).
Les ouvriers et Ennana crient de joie, les gardiens envoient leurs bâtons en l’air, l’ouvrier à la trompette sonne plusieurs coups.

(Devant la fabrique de couleurs. Extérieur jour)
Houy sort de sa fabrique assis sur une charrette tirée par un âne. Dans la charrette se trouve une grande poterie protégée par de la paille (la teinture pour les battants de la porte). On les accompagne.

(Devant la porte du jardin. Extérieur jour)
Le chantier, un des 2 battants est en place. Le bloc énorme avec la vipère cornue sculptée par Ennana est en place. En bas de la porte les échafaudages de la "pompe" sont toujours en place.
Un des 2 battants est en place sur ses gonds. 4 ouvriers préposés aux robinets de la pompe attendent. La charrette de Houy arrive. Amoni donne l’ordre à l’ouvrier à la trompette de sonner. Il sonne 2 coups.
2 ouvriers ouvrent les robinets, le mélange de sable et de terre s’engouffre dans le grand réservoir. Peu de temps après, le deuxième battant monte verticalement grâce à des guides de bois, que 4 ouvriers huilent.
Une fois le battant arrivé à la hauteur des gonds, Amoni donne l’ordre d’ouvrir le réservoir, (à nouveau 2 coups de trompette) de cette manière le battant redescend avec précision sur ses gonds.
Arrive Imhotep avec Khenen son nouveau serviteur. Tous les deux retrouvent avec plaisir Houy. Khenen a retrouvé le sourire.

(Enceinte jardin côté porte. Extérieur jour)
Il n’y a plus d’échafaudage entourant le mur et la porte, celle-ci comporte son battant, avec une échelle contre. Imhotep et Khenen, Sechy, Sepa et Ennana et cinq ouvriers sont présents. On voit arriver Houy sur sa charrette. Imhotep et trois ouvriers vont vers la charrette.

- IMHOTEP (à Houy) : Vieux voleur ! Tu m’as laissé tomber !

Houy sur sa charrette salue les deux mains sur les genoux. Il défait les cordages de la grosse poterie.

- HOUY : J’ai de la peine pour toi...

Les trois ouvriers déchargent la poterie.

- IMHOTEP (tristement) : L’eau est retourné à l’eau. Et l’eau s’est mise en boule pour aider Khepri.
- HOUY (étonné et désolé) : Je ne te comprendrais jamais Maître Imhotep.

Imhotep caresse l’âne, Houy descend de la charrette pendant que 4 ouvriers montent sur la charrette pour décharger la grosse poterie de teinture. Au loin d’autres ouvriers commencent à démonter le système hydraulique, devenu inutile.

(Près des bords du Nil. Extérieur soir)
Proche du côté Sud du Jardin. On s'approche de Imhotep et Khenen. Khenen porte une lanterne éteinte et Imhotep sa boîte de médecine. Tous les deux atteignent le petit temple en ruine de To-Tjenen. Sur une pierre du temple figure une sculpture toute fraîche de la croix ansée (Croix Ankh). A dix mètres de cette sculpture.

- IMHOTEP : Khenen, laisses-moi seul un moment.

Khenen s’assoit, Imhotep va vers la croix ansée. Il s’accroupit un genou au sol et un pied au sol et prie. Plus haut sur la berge, Khenen vient d’allumer sa lanterne. Juste à côté le hibou revient dans son nid.

(Chantier. Extérieur matin)
Il ne reste plus qu’un échafaudage réduit devant les 2 battants fermés de la porte. Sur cet échafaudage 6 ouvriers teintent la porte, selon la couleur choisit par Redejet, laquelle est en bas avec Sechy.
Plus loin, devant Amoni et Ennana, les ouvriers déposent en tas les outils qui ne servent plus.
Ennana va s’asseoir près d’un ouvrier qui lui passe une jarre de vin ; Ennana boit à même la jarre. À côté, une femme leur offre des fruits et du pain dans une corbeille.
En levant la tête, on aperçoit Imhotep assis sur le haut du mur d’enceinte, balançant ses jambes dans le vide et riant. (Les travaux vont se terminer).
(Pour la liaison avec la suite) : Imhotep marche un moment sur le mur, et lorsqu’il redescend par une échelle, des cris l’accueillent.

(Consécration de la porte du jardin. Extérieur jour)
Aux pieds des 2 battants fermés, il n’y a plus de traces des travaux de construction. Des brûle-parfums dégagent de la fumée d’encens. Quelques bannières ont été plantées.
De chaque côté de la porte, les ouvriers et ouvrières sont réunis avec Amoni.
Un peu plus loin Sechy, Ennana, Khenen. Proche de là, les 3 tentes (blanche, bleue, orange) sont encore en place.
Imhotep s’avance solennellement. Il salue l’assemblée les 2 mains sur les genoux, tous lui répondent de la même façon.
Sechy s’avance pour remettre le verrou (où clef) à Imhotep, qui va le placer dans la porte.

- IMHOTEP (solennel) : Face à l’endroit, face à l’envers, riches en formes. Est le nom du préposé du premier battant. Celui qui repousse l’impétueux. Est le nom du préposé du deuxième battant.

Puis tout le monde murmure un chant dans un rythme assez lent.

- L’ENSEMBLE :
Le vrai Silencieux se met à l’abri.
Il est comme l’arbre qui pousse dans un verger,
Il verdit et double ses fruits.
Il est dans le parvis de son Seigneur.
Ses fruits sont doux, son ombre est agréable
Et il finit dans le jardin. (Couper si trop long)
Pendant le chant au-dessus du mur d’enceinte du Jardin Sud, s’envole une nuée d’oiseaux multicolores.

SÉQUENCE 31
(Devant la Grande Maison. Extérieur jour)
[La visite de Djeser] Le cortège de Djeser se dirige vers l’enceinte et la porte du Jardin Sud. Djeser est assis sur une chaise recouverte d’or, portée par huit serviteurs. Anoupou est avec lui, les quatre autres enfants suivent. Ensuite se trouvent un scribe et derrière lui six gardes. Devant le cortège il y a trois prêtres dont celui du milieu tient l’enseigne d’Ophoïs (le dieu-loup d’Assiout), une dizaine d’habitants de Mur-Blanc saluent le Roi.

(Enceinte jardin côté porte. Extérieur jour)
Le battant de la porte brille de sa jolie couleur verte. Il n’y a plus trace de travaux. Un homme arrive en courant en soufflant dans une trompette rudimentaire. On découvre de chaque côté de la porte : dix ouvriers d’un côté, et de l’autre : Imhotep et Khenen, Sechy, Ennana, Sepa et quatre autres personnes.

- TROMPETTE (en criant) : Le Roi arrive ! le Roi arrive ! le Roi arrive !

Il souffle dans sa trompette et tous se mettent en ordre sur deux rangs. Le cortège de Djeser s’avance vers eux. Tous s’inclinent les deux mains sur les genoux. Imhotep va à la rencontre de Djeser et le salue de la même manière. Sans attendre, Anoupou saute de la chaise de Djeser et se précipite vers Imhotep et l’embrasse.

- ANOUPOU : Tu joues à la toupie avec moi ?
- IMHOTEP : Anoupou, patientes un peu.

Les quatre autres enfants de Djeser se précipitent vers Imhotep. Il leur caresse la tête. Le Roi descend de sa chaise aidé par Imhotep. Il le conduit vers la porte. Djeser a le visage fatigué. Imhotep invite le Roi a ôter le verrou de la porte. Le Roi ôte le verrou et le met dans sa robe. Un ouvrier se précipite pour ouvrir le battant. Dans le Jardin Sud on aperçoit la brume onduler du sol vers le ciel. Au loin un bassin d’eau scintille. Le Roi s’avance seul dans le Jardin, personne n’ose le suivre. Les cinq enfants du Roi le regardent accrochés au battant de la porte. Djeser invite Imhotep a entrer. Imhotep s’avance et se met à avoir froid, il frissonne même. Il se retourne et fait signe aux enfants de venir, pendant que Djeser s’avance dans les méandres du Jardin. Imhotep s’accroupit avec les enfants et tous jouent à la toupie. Imhotep rigole, les enfants lui répondent par des cris et des rires. Djeser revient et regarde les joueurs en se croisant les bras.

- DJESER (songeur) : Un enfant ministre ! Voilà ce que tu seras bientôt.

Imhotep se relève en riant, pendant que les enfants continuent leurs jeux.

- IMHOTEP : Ministre ?!
- DJESER : Enfant ministre tu seras nommé.

Imhotep salue le Roi les deux mains sur les genoux. Anoupou tire sur le bras d’Imhotep, pendant que Djeser met sa main sur l’épaule de son architecte.

- DJESER : Allons viens Imhotep, (en se retournant) les enfants suivez-moi.

(Le Roi a toujours le verrou «clef» du jardin avec lui).

(Maison d’Imhotep. Intérieur soir)
Des lampes à huile sont allumées dans le jardin. Imhotep triste montre à Khenen les deux tas de sable, ruine de ce qui reste de sa «Machine». Arrive un serviteur de la Grande Maison, il salue Imhotep les deux mains sur les genoux et lui demande par gestes où on peut mettre les présents de Djeser. A l’entrée au fond du jardin, six serviteurs portent des présents. Imhotep est étonné et ravit. Suivit de Khenen il conduit le serviteur dans une petite salle. Il ressort et aussitôt les six serviteurs apportent vêtements, boîtes d’onguents, boîtes ouvertes avec des pièces de cuivre, vases d’albâtre, jarres de vin, coupes de fruits. Khenen est émerveillé.

- SERVITEUR (à Imhotep) : Le Roi Djeser, Vie, Santé, Force, t’envoie ces cadeaux pour ta construction de l’enceinte du Jardin Sud, et il t’attend demain dans la Grande Maison.

Imhotep saisit Khenen par les bras et ils esquissent une petite danse.

- IMHOTEP : Et il y en aura aussi pour toi ! et des vêtements pour Houy et Jenemet et les ouvrières.

(Chambre d’Imhotep. Intérieur soir)
La chambre est éclairée par des lampes à huile. Imhotep se lave, les pieds dans un bassin d’albâtre. Khenen lui verse de l’eau d’une jarre sur le dos, puis il lui tend un flacon d’huile. Imhotep se frotte les bras et le torse, puis les jambes avec cette huile parfumée. Ensuite il s’allonge sur un lit. Khenen lui tend un plat sur lequel sont disposés des gâteaux. Tous les deux se gavent de ces gâteaux.


À suivre… Si Ptah, Père des Dieux, le permet…

[En haut de page : Parc Monceau à Paris, aquarelle de M. Roudakoff]

Distribution, pour les séquences ci-dessus :

IMHOTEP (35 ans) : architecte du Roi Djeser
SECHY (30 ans) : Chef des dessinateurs
REDEJET (accorder) (20 ans) : la femme aux coloris
MEW (30 ans) : l’arpenteur de Phénicie
SEPA (Mille-pattes) (22 ans) : l’ingénieur et Chef des travaux
ENNANA (25 ans) : Chef des tailleurs de pierres
KHENEN (troublé) (23 ans) : assistant de Sechy
PTAH : Dieu honoré à Mur-Blanc (Memphis)
DES TAILLEURS DE PIERRES
DES GARDES DU CHANTIER DU JARDIN
HOUY (35-45 ans) : le serviteur borgne d’Imhotep
JENEMET (couleur) (35 ans) : la femme de Houy
4 PRÊTRES (du Temple d’Edfou)
HÂPY (crue) (40 ans) : l’usurier
L’EMBAUMEUR
AMONI
DES PLEUREUSES
TROIS OUVRIÈRES (de la Teinturerie)
OUVRIER TROMPETTE
DJESER ( 45 ans) : Roi de la troisième Dynastie de l’Ancienne Égypte
SERVITEURS-PORTEURS DE DJESER
GARDES DE DJESER
HÉSYRÉ (50 ans) : le Chef des Juges du troc
3 PRÊTRES (d’Ophoïs)
ANOUPOU (9 ans) : un des 5 enfants de Djeser
4 ENFANTS DE DJESER
SERVITEUR (d’Imhotep)
PLUSIEURS PERSONNES
 
masse_d90.png 
 
 

Dernière mise à jour : 28-12-2016 18:38

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >