Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow La Loi (complément)
La Loi (complément) Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-01-2017 20:00

Pages vues : 2392    

Favoris : 406

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
croisel1coul1300.png
 
 
La Loi (complément)

LA LOI.
 
 
Pages précédentes :
- Prolétaires = PAGANS
- Tous spécialistes et diplômés DIVISENT
- SOCIAL = Marché, Fric/Flic

La Loi (il n’existe plus la dualité ville-campagne, mais l’application des « sucres » (effet domino) : « Plein de petits moteurs valent mieux qu’un gros qui peut casser » la puissance étant réparti sur le Tout, il n’y a pas écrasement, pas de pouvoir).

Tel que décrit dans la Loi, Un est le Tout, il n’existe plus de villes, plus de dualité ville-campagne, que des petits pays (maxi 10.000 habitants), des petits moteurs, en CROISEL (CROIX-EL (1) et Croix-SEL) : dans la non-dualité, hors du in (dans) et hors de l’action marchande (pour). Petits pays dans la manifestation directe ou MAÄt : IT ver E (VER-ITE). Donc l’état de l’Âge d’Or ou état originel, INITIAL, d’où l’Initiation : IN-IT-I-A-L : dans la Croix-EL (Croix-Sel).
MAÂt est INITIAL (toute chose est parfaite en soi et rien ne manque) : pas de spatio-temporel, que le Croisel, dont le centre figure INNÉ, IGNÉ (NG : N naissance et G pour connaissance, les Anciens ne connaissaient pas la lettre C qui phonétiquement se retrouve dans GKQ). La Flamme du Croisel, lampe du Moyen-Âge, re-couvre (dé-couvre) la Vérité comme l’EAU de la Stargate dans la série télé Stargate SG1 découvre d’autres dimensions.
 
« Moi je fais mourir et je vivifie » (Nombres), qui est la parfaite équivalence de l’Eau de Vie de Thot l’Ibis chez Isis, et de l’Eau de Mort-Colle de sa sœur Nephtys, constituant les deux Pleureuses ou deux côtés du même symbole de l’Eau…

Les Chasseurs-Cueilleurs qui vivaient l’Instant, le Soi (comme semble le retranscrire un H.G. Well dans son roman : La machine à explorer le Temps) vivaient selon La Loi mentionnée dans le lien et selon le principe du Croisel, l’échange ou troc, la spécialisation n’existaient pas. Le troc va naître par l’arrivée de la catastrophe Néolithique ENTRE GROUPES (donc départ de la division qui n’existe pas dans La Loi et la répartition en Croisel, en ”petits moteurs”) : quand il va y avoir surplus de production, les échanges vont commencer. Et par ÉCHO cet échange va produire la DIVISION au sein du groupe, et ça va engendrer la propriété, la spécialisation, donc le développement de l’ego, du mental (je dirais le commencement du BÉTONNAGE, soit la FIXATION, la non-fluidité, la non-transparence). Ce Béton, 1165 du latin bitumen (bitume) qui comme le pétrole-énergie va engluer la totalité de la planète ; ajoutez-y le nucléaire et c’est la totale !
LE BÉTONNAGE DE LA PLANÈTE, SOIT SON URBANISATION, EST L’ÉQUIVALENT DE L’ÉTOILE DE LA MORT DES STAR WARS. LES VILLES NE DOIVENT PAS EXISTER. IL NE DOIT PAS Y AVOIR DE DIVISION CAMPAGNE-VILLE (déjà dénoncée par Ésope puis par un Jean de La Fontaine avec Le rat des villes et le rat des champs)

BÉTON = GRÉGAIRE, SOCIAL (CIVILISATION), RÉSEAU : VILLE = CAPITAL, CAPUT (TÊTE), CAPITALISME.
Le bétonnage des villes et maintenant des campagnes est typiquement le SOCIO-ÉCONOMIES et L’ÉTAT TENTACULAIRE (JACOBIN) et sa HIÉRARCHIE PYRAMIDALE DE « VALEURS » SOCIALES, avec ses esclaves chez les Grecs anciens, ses serfs au Moyen-Âge et ses seigneurs, puis ses « hommes d’affaires » et précapitalistes puis capitalistes dans le cours du 17è siècle.
VILLLE = BÉTON et départ de la folie technologie (« progrès ») et en même temps le départ de la guerre de tous contre tous (exploitez-vous les uns les autres), c’est-à-dire DUALITÉ du CHOISIR et par là-même LE POUR-VOIR ou POUVOIR, L'EGO, DONC LE PRIVILÈGE À LA PLACE DU ROI, DONC LE DÉPART DE LA TYRANNIE DE L’OPINION.

La Pierre parasismique reconstituée des Anciens OUI ; le béton et armée NON, il ne provoque que des catastrophes provoquées par le capitalisme qui bétonne tout, et qui arrive même à modifier le climat…

Pour en revenir aux spécialistes et autres diplômés qui divisent tout, un spécialiste de quoi que ce soit N’EST PAS UN ÊTRE : il n’existe pas, IL EST VU, il est dans le Pour-Voir, il est en dehors du TOUT ; or le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu. Ou : celui qui en fout plein la gueule de ses diplômes et kilos de médailles tombe dans l’arrogance et le mercantilisme le plus égoïste. Il divise.

Dans la communauté universelle humaine selon La Loi, il n’y a pas de jardinier, pas de coiffeur, c’est tout le monde à « tour de rôle » qui effectue la fonction de jardinier, etc. UN EST LE TOUT, et INNÉ-IGNÉ car chacun possède naturellement un DON, une PRÉDISPOSITION.
INNÉ : un fils de musicien sur plusieurs générations aura un don naturel pour la musique.

INNÉ-IGNÉ : « Vous êtes toujours Cela et ne pouvez pas être autrement. Quels que soient les changements, le même Être unique reste toujours vous-même ; il n’existe rien en dehors de vous-même.
La 5è stance [du Arunâchala-ashtakam] dit : Une fois exposé au grand jour, une plaque photographique, sensible à la lumière, ne peut plus capter d’images. De même, le mental (la plaque sensible), une fois exposé à TA lumière, ne peut plus refléter le monde. Si ses rayons sont si puissants qu’ils empêchent la formation d’images, combien alors plus forte doit être TA Lumière ? Voilà pourquoi il est dit que rien n’existe à part l’Être unique, Toi-même.
La 6è stance : le point minuscule (l'ego) est constitué d’obscurité [le re-couvre-dé-couvre du Croisel] ; c’est l’ego formé de tendances latentes. Lorsque le sujet percevant (l’ego) se manifeste, il se déploie en objet perçu ou en antahkarana (organes intérieurs). La lumière doit être faible pour permettre à l’ego de se manifester. En pleine lumière du jour, une corde ne peut ressembler à un serpent. Dans l’obscurité profonde, ne pouvant être vue, il n’y a aucune chance de la prendre pour un serpent. ce n’est que dans la pénombre, au crépuscule, que peut se produire la méprise. Il en va de même pour l’Être pur et radieux qui se manifeste sous forme de l’ego : ce n’est possible que lorsque l’éclat de Sa lumière se diffuse au travers de l’obscurité. Cette obscurité est également appelée ignorance originelle (le péché originel ou Chute). La Lumière qui passe à travers elle se nomme Lumière réfléchie. Cette Lumière réfléchie, par ses qualités, est connue habituellement comme Mental pur ou Ishvara ou Dieu. Il est bien connu qu’Ishvara est uni à la maya [illusion ou manifestation du monde] ; en d’autres termes, la lumière réfléchie est Ishvara.

L’autre nom, celui de Mental pur, implique aussi l’existence d’un mental impur. C’est le mental actif, rajasique ou l’ego ; celui-ci ne peut être projeté par le mental sattvique [pur] qu’à travers une autre réflexion de lumière. L’ego est donc le produit d’une seconde obscurité (avidyâ). Vient ensuite le mental lourd, tamasique [ignorant] qui se manifeste sous la forme d’antahkarana (organes internes) et qui permet d’apercevoir le monde.
Quant au corps physique, on peut dire qu’il se projette vers l’extérieur en tant que monde par le moyen du cerveau. Mais le corps physique n’est qu’une conception du mental. Le mental peut être considéré comme constitué de quatre organes internes ou comme un principe composé de pensées ou encore comme le sixième sens ; on peut aussi le considérer comme une combinaison de l’intellect avec l’ego et le chitta [mémoire, mental, conscience] avec le mental (c’est-à-dire la faculté de la mémoire avec la faculté de la pensée) et en conclure que le mental consiste en deux parties (l'ego et la pensée). Dans ce cas, le vijnânâtmâ (le soi intellectuel) ou l’ego ou le spectateur constituent le sujet, tandis que l’enveloppe mentale ou le spectacle constituent l’objet.

Les états de veille, de rêve et de sommeil profond ont leur origine dans l’obscurité originelle (mûla-avidyâ). Que le mental se dirige vers l’extérieur, tirant ses expériences des activités mentales dans les états de veille et de rêve, ou qu’il soit tourné vers l’intérieur, dans le sommeil profond, tirant ses expériences des modes de la maya, toutes les activités des individus de l’Univers sont réglementées par un unique Pouvoir. Toutes ces activités ne sont que des phénomènes qui passent à travers la lumière réfléchie sur le substrat de l’Être lumineux en soi. […] Ce n’est que dans la lumière réfléchie (lumière mêlée à l’obscurité ou Connaissance souillée d’ignorance) que le monde, qui n’est pas indépendant de sa source, semble naître, s’épanouir et se dissoudre. Sa diversité ne peut exclure la Réalité, la Source originelle [Fractale]. Il s’agit ici d’un jeu dans lequel le seul et unique Être se multiplie, est objectivé, puis se résorbe. Pour accomplir cela, il doit y avoir une shakti (Pouvoir), et merveilleuse en plus ! Elle ne peut pas non plus être indépendante de son origine. Dans l’Être pur, lumineux en soi, cette shakti ne peut être perçue. Et pourtant, ses activités ne sont que trop bien connues. Que son jeu est sublime !
De Son activité originelle sublime (la Vibration primordiale) résulte la lumière réfléchie de sattva ; de là découle l’ego rajasique [le Faire/Fer] ; puis des formes de pensé tamasiques, connues communément sous le nom de connaissance, ou comme la lumière qui traverse une lentille grossissante. De même que la lumière artificielle est projetée sur l’écran à travers une lentille, ainsi la Lumière réfléchie traverse la pensée (la lentille grossissante) avant de se déployer sous la forme du monde ; de plus, la pensée, qui est le monde à l’état de semence, semble être le vaste monde extérieur. Tel est l’extraordinaire Pouvoir ! De cette manière, Ishvara, l’individu et le monde ne proviennent que de la Lumière réfléchie, ayant l’Être unique, lumineux en soi, comme substrat.

Maintenant, qu’est-ce que cette pensée ‘je’ (l’ego) ? Est-elle le sujet ou l’objet dans cette conception  des choses ?
Étant donné qu’elle est le témoin de tout pendant les états de veille et de rêve, ou du moins, c’est ce que nous croyons, on peut la considérer comme étant le sujet.
Mais lorsque le pur Soi est réalisé, elle n’apparaît plus que comme objet.
À qui est cette pensée ‘je’, l’ego ? Cette investigation est appelée vichâra.
Les pensées ‘je’ et ‘ceci’ sont toutes deux des émanations de la même lumière. Elles correspondent respectivement aux rajoguna et tamaguna. Pour que la Lumière réfléchie (pur sattva) soit dépourvue de raja et de tamas [qualités originelles], elle doit resplendir en tan que ‘Je’-‘Je’, et non-interrompue par la pensée ”ceci”. Cet état pur survient, d’une façon temporaire, entre le sommeil et la veille. SI cet état de transition se prolonge, il devient Conscience cosmique ou même Ishvara. C’est l’unique passage vers la réalisation de l’Être suprême, lumineux en soi.
En résumé, on peut dire qu’il y a deux sortes d’expériences durant le sommeil profond dont on se souvient au réveil lorsqu’on dit : ”j’ai dormi comme un Bienheureux et je n’avais conscience de rien”. C’est l’expérience du bonheur et de l’ignorance [paradoxe comme la Réalisation du Soi !] Nous pouvons donc constater que le Pouvoir s’est transformé en 1) pavarana (obscurité), et 2) vikshepa (diversité). Le mental est le résultat du vikshepa » (Ramana Maharhi, entretien 323, du 7 janvier 1937).

« À TOUR DE RÔLE » ou « UN EST LE TOUT » DE L’ALCHIMIE : La Balance et ses deux plateaux et au milieu le FLÉAU explique cela, de même que la Corne de la Licorne : Fléau ou Corne = INSTANT, BLANC ou SOI (balance = bi-lanx ; poids : tas-lanx ou talent). Le Fléau est comme la STARGATE : absence de dualité, donc unification des deux plateaux de la Balance. Fléau ou PANique parce que ça provoque la PANique en dépouillant dans l’Instant les couches de la Graine.
Alors, pas de couverture, de couches sur la Graine et encore moins de couverture sociale, donc de masque, de persona ou masque d’acteur de théâtre grecque, ou RÔLE. Réaliser le Soi-Instant est jouer, vivre, son PROPRE théâtre et jouer son DOUBLE rôle (”Dieu Brasse dans les deux sens”, écrivait Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux), et le TROISIÈME ŒIL (Glande Pinéale) renvoie à Bi-en…

« À TOUR DE RÔLE » : il ne peut pas y avoir de plus constructif, de plus jouissif que dans une ENSEMBLE, une COMMUNAUTÉ, de jouer sont « double » rôle (”Dieu brasse dans les deux sens”) au sein de son « propre » théâtre. Ne joue pas ton rôle dans le virtuel informe-information-informatique de l’aliénation généralisée des « réseaux sociaux » et autres « cultures » et bourrage de crâne par le médiatique et « l’éducatic » de l’État capitaliste. Bien-sûr l’informatique dans la prochaine Vraie Communauté humaine universelle sera toujours utilisée, on ne jette pas un outil si pratique même s’il est née sous, et par le capitalisme ! Mais l’outil informatique aura de toutes autres applications qui existaient nécessairement chez les anciens dans leurs « circuits imprimés » de Pierres levées et autres « transistors » et « condensateurs » naturels. Un est le Tout….

VILLE DU CAPITALO-SOCIAL = ÉCHANGE, VALEUR. Ville ou capital-capitalisme, pouvoir (hiérarchie), pour-voir ou raison, mental, ego, caput, tête, Guillotine, citoyen, tous symboles du républicanisme et de sa démocratie marchande et de son PARASITISME SOCIAL.

BÉTON = CIRCULATION COMME L’ARGENT CIRCULANT PARTOUT : on bétonne pour que les véhicules circulent sans encombre : « le temps c’est de l’argent » : produire, consommer, produire, consommer ; banalité de civilisation et son « travailler, manger, travailler, manger », jusqu’à ce que mort s’en suive.
BÉTON = CIRCULATION, ARGENT, SANG. (Turgot envisageait de composer un Traité de la circulation où il aurait parlé des banques, du système de Law, du crédit, du change, du luxe (réf. F. Braudel : Civilisation matérielle, économie et capitalisme - Les jeux de l’échange).


BÉTON = EMPÊCHE DE RESPIRER (la terre) : DIVISION DU TRAVAIL LIÉE À LA PRODUCTION FOLLE QUI CONDAMNE LES HUMAINS À L’ÉCHANGE, AU SOCIAL-SOCIALISME. On est donc dans le temps DES RÉSEAUX-SANG-SOCIAL : le marché, les forums, la dualité offre-demande.
BÉTON = MARCHÉ GÉNÉRALISÉ : IL FAUT QUE ÇA CIRCULE SPEED.
BÉTON = LANGUE ANGLAISE LANGUE DE LA FINANCE INTERNATIONALE.
Les villes bétonnées et leurs « marchés » sont le rouage même du capitalisme. Le marché se situe dans la dualité ville-campagne : il faut apporter des campagnes les denrées fraîches provenant directement des jardins et des champs en dehors des villes. Dire que cette division c’est encore « de la main à la main » est faux, puisqu’il faut « aller au marché » ! CE N’EST PAS DE L’ÉCHANGE IMMÉDIAT (sur le champs, comme le sens premier de l’expression peut le laisser entendre). Acheter SUR LE CHAMPS signifie bien ACHETER À LA CAMPAGNE (et pas au marché de la ville, marché urbain avec ses autorités, sa surveillance, ses lois, etc…). De toutes façons on est déjà dans le TROC et c’est le départ du Nouvel Ordre Mondial… Sur les marchés se développe l’OPINION : centre de la vie sociale, là où l’on s’entend, là où l’on s’injurie, là où l’on passe des menaces aux coups ; là naissent les incidents, puis les procès et les interventions du guet, là où circulent les nouvelles politiques et autres ; bref, les opinions triomphantes (réf. F. Braudel).

Il est plus que temps de détruire la dictature démocratique de l’argent, du Vatican-City de Londres. Détruire la diabolique démocratie miroir aux alouettes du socialo-capitalisme où le vote à la majorité ou Super Égrégore tyran est le moteur occulte de TOUT ÉTATISME reposant sur le dogme de l’opinion et le principe de la majorité numérique (élections au suffrage « universel ») érigé en idoles, en critères infaillibles de la Vérité.
En s’organisant peu à peu, en « jouant à tour de rôle son propre rôle » on approche de la Vraie Communauté humaine universelle, la démocratie du capitalo-socialisme sera cancérisé et mourra d’elle-même et avec elle l’ego-égoïsme. Parce qu’il faut bien avoir en mémoire que ce monde Luciférien de la City de Londres et de Wall Street vient de la même Origine, ou du même Dieu, de la même Fractale où vit le plus pauvre des Terriens. Ainsi le N.O.M. découle de la même Transcendance…

Il y a un gouffre insondable entre le mondialisme du Nouvel Ordre Mondial et sa chefferie et sa City de Londres, et son social façon « vivre ensemble » (et son ”unité dans la diversité”) ; et la Vraie Communauté humaine universelle en petits moteurs cité en début de page. Car le N.O.M. de la City veut UNIFORMISER, NORMALISER LES HUMAINS avec son ”Unité dans la diversité” aussi arnaque générale que « le peuple souverain » à la place du roi !
Le capitalisme c’est l’indistinction généralisée (l’égalitarisme totalement négatif et chaos humain du ”exploitez-vous les uns les autres” en Super Grégarisme infernal), l’argent n’ayant pas d’odeur puisqu’il circule sans effort dans le monde entier.
Alors à nouveau comme un REFRAIN : la Vraie Paix ne peut venir que par une Association Unitive ou Vraie Communauté humaine universelle de milliards d’individualités INNÉES ET IGNÉES qui marchent universellement là où n’existe plus aucun dilemme. « Plein de petits moteurs valent mieux qu’un gros qui peut casser ». Ce qu’avait d’ailleurs comprit Jean Plantier dans son exploration de la propulsion des soucoupes volantes.
PLEIN DE PETITS MOTEURS : le principe est d’appliquer à chacun des atomes présents (petit moteur) dans un volume donné ou région de l’espace, une force proportionnelle à leur masse, orientable et modérable à volonté. « L’engin » crée une pesanteur/force contrôlable et orientable qui est propulsive. Il n’y a pas de frottement d’air, donc pas de chaleur ni de bruit, TOUT EST INTÉRIEUR.
(C’est une sorte d’antigravitation, que l’on trouve dans les livres de science-fiction). On a donc chaque « atome » qui devient un moteur ! (Les atomes restent les mêmes : il n’y a pas de transformation en enlevant des atomes ou en ajoutant iceux).

Les « petits moteurs » sont comparable au Sel sublime de Van Helmont et Paracelse, qui parvenu à un tel degré de Pureté et de SIMPLICITÉ reste inaltérable, inchangé par les substances qu’il ramène à leur matière d’origine dont ils sont composés, Sel appelé ALKAEST.
BLANC (Instant, ici et maintenant), le Dissolvant Universel ou Fluide Salin ou Mercure des Philosophes, lui se mêle intimement avec les corps qu’il dissout (Origine), tandis que l’Alkaest se sépare des corps qu’il dissout SANS LES DIMINUER.
L’Alkaest au sens métaphysique est comparable au Soi.
Alkaest ou SEL : [SEEL] le Sceau, l’Empreinte. SEL du Latin SAL : S qui est perfection dans la manifestation et AL le SOLEIL/DIVIN/SPIRITUEL. Équilibrage de la cause (Agent) et de l’effet (Patient) : un des aspects que produit l’UN dans la manifestation.
« Cette dissolution est naturelle, douce, sans corrosion ; elle conserve la semence des corps, la dispose à la génération ; au lieu que les dissolutions des chimistes ordinaires se font avec des eaux fortes, qui participent, dans leurs effets, du feu élémentaire qui détruit et tue, au lieu de vivifier », écrit A.J. Pernety à la page 23 à l’article ALKAEST, dans son Dictionnaire Mytho-Hermétique.



Note.
1. CROISEL (symbolisé en haut de page) : nom masculin (1220, Coincy) lampe à quatre lobes rappelant la forme de la Croix, balance, et aussi symbole du CREUSET (petit creux, petit trou, mini Stargate, mini Trou noir ou Centrum Centri… ). Qui dit balance dit FLÉAU (Instant, Corne-Licorne, Blanc, ici et maintenant).
 
 

Dernière mise à jour : 21-01-2017 03:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >