Accueil arrow News arrow Dernières news arrow 666 CAPITALISME
666 CAPITALISME Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-02-2017 00:57

Pages vues : 3594    

Favoris : 628

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
1dollar_gold.jpg
 
 
666 CAPITALISME

LUCRE/CAPITAL/(argent) URBAIN/CITOYEN (bourgeois)

Société de la PANSE ou RUMEN (raison, penser, calculer, ruminer, travailler du chapeau).
 
 
OLIGARCHIE ANGLO-AMÉRICAINE = MONNEYED MEN (nouveau Supermen ou Pour-Voir à portefeuille ou grosses bourses ”grosses couilles” ou Couilles en Or), soit les démocrates, parce qu’ils ne connaissent ni le roi, ni la patrie (ils ne connaissent alors que le monde entier sans frontière ou Nouvel Ordre Mondial capitaliste). Couilles en Or ou classe à part (les winners, l’aristocratie de la City de Londres parasitant tout).
Les MONNEYED MEN sont des réalisés à l’envers, soit des compagnons de Lucifaire/fer au sein de cette civilisation de l’uniforme, car il s’agit de ne surtout pas se singulariser, donc de ne pas Réaliser le Soi, alors il faut faire comme tout le monde. C’est pourquoi comme fusible l’oligarchie offre aux Américains et à leurs colonisés des héros au super pour-voir genre Superman surgit après le krach boursier de 1929. Ce qui va compléter le colonialisme à l’Occidental selon la formule « Ce qui est bien pour nous est bien pour vous ».
 
 
Résumé :
Dualité Winners-Losers.
Pour-Voir = Commerce = M’as-tu vu/Pub/Réclame.
Démocratie : Guerre de tous contre tous, ou Exploitez-vous les uns les autres.
Capitalisme : Nul ne gagne qu’un autre ne perde. Possession du Capital par les uns à l’exclusion des autres. Le capitalisme recherche et veut maximiser avant tout du profit.
Capitalisme ou travail de l’ego : socialo-économie où capitaux et profits n’appartiennent pas à ceux qui les mettent en œuvre par leur action réelle.


Pour Marcel Mauss, OCCIDENT = FABRICATION DE L’HOMO ŒCONOMICUS.
Cité grecque = marché urbain, celui qui ravitaille au loin. Cause : division ville-campagne. Le marché urbain aurait été inventé par les Phéniciens, mais les cités grecques au même moment installent déjà un marché sur l’AGORA, la place centrale (Caput, Cheptel, Cabal (travail du chapeau), Capital, tête, corpo qui donnera corporation au sens mercantile) ; cités grecques qui inventent aussi, ou qui propagent, la monnaie, le quantitatif synonyme de marché. Tout cela dans la dualité OFFRE-DEMANDE, soit LE CONTRAT : LE COÛT DE L’OFFRE ET LES PRIX RÉSULTENT D’UN ACCORD RÉCIPROQUE, SOIT UNE OPINION. CERTAINS APPELLENT ÇA « SOCIAL », DONC SOCIALO-ÉCONOMIE.
ÉCHANGE = DIALOGUE DONC OPINION ET PRIX = OPINION SUIVANT L’ÂGE DU CAPITAINE OU LE SENS DU VENT !

Le contrôle du marché a pour principe « Nul ne gagne qu’un autre ne perde », soit le « Private Market » ou libéralisme : supprimer à la fois le contrôle et la concurrence, ce qui ressemble à une RELIGION (un égalitarisme) pour harmoniser cette socialo-économie. Le « Market » fit son apparition dans l’après 1789 et tout au long du 19è siècle, afin d’auto-régulariser les prix, et mit à la mode le social façon nouvelle religion matérialiste.
Comme déjà écrit, le capitalisme ou société marchande commence sous Louis 9 avec les Croisades (entre 1211 et 1283. Au 14è siècle il est presque partout, chez Giovanni Villani, chez Boccace, chez Donato Velluti, etc.

FONDS = HOMO ŒCONOMICUS. Jean de La Fontaine parle sur son épitaphe de : « Jean s’en alla comme il est venu, mangeant son fonds avec ses revenu ». De nos jours on dit encore : « prêter à fonds perdus ». On dit encore : « faire rentrer ses fonds ».
Plein pot au milieu du « siècle des lumières », donc de l’argent, un Turgot parle « d’avances circulantes dans les entreprises de tous genres », donc illustration de la citation : « L’argent n’a pas d’odeur » (il est partout chez lui). « Avances » ayant le sens chez Turgot d’INVESTISSEMENTS : ce qui est le principe moderne du capitalisme (dans les médias de l’Homo œconomicus actuel on entend souvent les mots « les investisseurs », et « les entrepreneurs »). Tout de suite après 1789, 20 ans plus tard, un consul italien parlait de la France révolutionnaire en ses termes : « Elle fait la guerre avec son capital », et ses adversaires seulement « avec leurs revenus ». Ici capital = richesse d’une nation.

Un ignorant et négociant et financier comme Cambon clamait à la tribune de la Convention, le 24 août 1793 : « Il existe en ce moment un combat à mort entre tous les marchands d’argent et l’affermissement de la République. Il faut donc tuer ces associations destructrices du crédit public, si nous voulons établir le régime de la liberté ». Parfait, voilà un aveux qui sera copié par le capitalo-socialisme étatique des Juifs bolcheviques et les 74 ans de l’URSS ! Cambon parle bien de « crédit public », au sens de capital financier de l’État. Cambon est bien un financier puisqu’il fait voter la loi de confiscation des biens du clergé, en plus d’avoir voté la mort de Louis 16, puis une loi colonialiste nommée « Décret sur l'administration révolutionnaire française des pays conquis ». Le républicanisme impose sa dictature de la « liberté » par la force. Il sera totalement copié par les Lénine-Trotsky-Staline dans les 74 ans de l’URSS.
Ce mot « liberté » est le pire piège des êtres humains des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture (esclavage aux champs… ) !!! Pire piège, car une liberté imposée, une liberté extérieure comme un Dieu extérieur, comme l’est la laïcité.

Il y eut nombre de controverses pour la définition du mot « capitalisme ». Pour moi il remonte aux débuts de la voie de l’Agriculture (travail accumulé ou possession), qui à elle seule est déjà une « révolution industrielle ». Karl Marx situe les débuts de « l’ère capitaliste » au 16è siècle, soit plein pot dans l’ethnocide des conquistadors Espagnoles et Portugais et le départ de la croissance technologique. Dès le départ de la voie de l’Agriculture, on épierre les champs et avec ces pierres ont construit les villages, puis le moulin pour moudre les céréales et produire la farine pour le pain et d’autres farines. Bref, la voie de l’Agriculture c’est LA PRODUCTION (notamment d’un revenu).
PRODUCTION : le blé que je sème est bien un capital (on dit d’ailleurs « avoir du blé » pour avoir de l’argent). Blé que je mange sous formes de pains et gâteaux et charbon que je consume dans le poêle sont appelés « biens de consommation » ! Par contre, l’argent qui circule, qui s’échange, qui se stocke sous le matelas ou dans un coffre, il ne sert pas à la production, mais sert à administrer, il est comme le mental : dans la tête, donc caput-capital, raison. David Hume disait que l’argent est « un pouvoir de commandement », donc la tête, le capital ; tête que coupait allègrement la Guillotine des républicanistes de 1789.


Grand Architecte De L’Univers (GADLU) ou Administrateur = DIVISION ET CAPITALISME.

En effet, par exemple les forêts entre Seesen, Bad Harzburg, Goslar et Zellerfeld, de 1635 à 1788 quand elles furent la propriété indivise des maisons princières de Hanovre, elles reçurent le nom de Kommunionharz. Elle étaient indispensables à l’alimentation en charbon de bois pour les hauts-fourneaux de la région, ces réserves d’énergie ont été organisées très tôt pour empêcher une utilisation spontanée, directe, et naturelle, par les paysans du voisinage. Le capitalisme ou non-Gratuité imposa la DIVISION du massif en districts, selon la lenteur variable de pousse des espèces forestières. Alors on dressa des cartes, on organisa aussi le flottage des troncs, la surveillance des forêts en des inspections à cheval. Cela s’appelle « préservation de la zone forestière et son administration en vue de l’exploitation sur le marché ». Ainsi, DIVISER ou ADMINISTRER = CAPITALISME.
Comme le nucléaire n’existe pas encore, le genre d’administration façon GADLU se retrouve chez Buffon qui fait aménager ses bois de Montbard en Bourgogne. En France l’administration et le saccage des forêts commence dès le 12è siècle. Si une forêt est proche de la mer ou d’une rivière, hélas elle devient un bien capital ! En Angleterre en 1783, un diplomate s’exclame : « En aménageant bien sagement cet espace, il y aura du bois pour l’éternité ». On a là déjà LE GERME DU TRANSHUMANISME ET DU SACCAGE DE LA PLANÈTE.

Tant que nous sommes dans le GADLU, certains (Marx, Turgot, Adam Smith) distinguent capitaux fixes et capitaux mouvants. Capitaux fixes : outils des humains comme : route, pont, digue, aqueduc, bateau, outils ou machines. Capitaux mouvants : la production comme : le blé des semences, les matières premières, les produits semi-ouvrés et l’argent des multiples règlements de comptes (revenus, profits, rentes, salaires), surtout salaires, le travail. Bref, dans les deux cas c’est l’Enfer sur Terre, à cause de l’évolutionnisme ou croissance sans fin ! Le calcul, toujours le calcul, la raison, toujours la raison… ÉCONOMIE = CALCUL NÉCESSAIREMENT. GRATUITÉ = NON CALCUL. Un J.M. Keynes est le calculateur typique qui va déboucher sur l’American way of life !

Karl Marx disait : « Aucune société ne peut se dispenser de produire et de consommer » (à y ajouter : d’épargner ou stocker). Marx parle de « société » et pas de « communauté », qui est totalement différente, notamment par la quantité, parce qu’il y a des sociétés de plus de 100.000 employés (Axa, GDF Suez, EDF, Bouygues, Arcelor, Sanofi, Orange, Saint-Gobain, BNP, etc.). L’une a une chefferie, et l’autre n’en a pas ; l’une produit pour faire du profit, l’autre non. Si cette simplification n’était pas valable, pourquoi à notre époque il y a tant de « sociétés anonymes », ou pas, et « à capital variable », etc. ? La société divise, la communauté non.

Plus un riche est riche et plus il peut « épargner », stocker ; et au contraire, plus un pauvre est pauvre…
Le capital avant la révolution technologique et industrielle était très fragile matériellement : Troyes flambe en 1547, Londres en 1666, Nijni Novgorod en 1701, Constantinople les 28 et 29 septembre 1755. De nos jours où le physique se virtualise à grande vitesse, le capital en outils et constructions comme routes, ponts, etc. comme mentionné plus haut semble durer plus longtemps et être plus « solide » puisque « digitalisé », comme stocké dans la « raison ».
Le capitalisme d’hier a été marchand : effort maxi pour la circulation. Dans le monde actuel en route pour le « tout connecté » et le « tout intelligent », la « circulation » marchande singe l’Instant, le Soi, tout semble se réaliser dans l’Instant, voyez une entreprise comme Amazon qui veut même livrer dans l’heure par drone (aéromodélisme d’hier). Ainsi le délire d’immortalité, ici-bas, des Google et transhumanistes est une possibilité de société matérialiste pure réduite à des trucs en nano-machins ! Les « Réplicateurs » de la série télé Stargate SG1 deviendraient du concret.

« Entre deux systèmes intellectuels, ou deux syncrèses, qui ne sont que des systèmes de systèmes, la contradiction existe nécessairement. Pourquoi ? Parce que, dans ce cas, l'œil intellectuel ne se situe pas au lieu du moteur immobile, il ne coïncide pas avec ce que la doctrine catholique appelle le « Verbe ». Autrement dit, l'intellect perd son autonomie, il « aliène » sa « personne » au profit de ses perceptions sensibles. Ce sont les sens, les perceptions « dans le temps », conçu d'une façon linéaire entre un passé et un avenir, qui dictent à l'intellect ce qu'il doit exprimer. Or, ces données sensibles dans le temps varient d'un instant à l'autre en chaque individu, et ne peuvent jamais être identiques chez deux individus ; cela par la nature même des choses.

Cependant, l'intellect-personne tend par nature, par sa fonction ontologique, à figer, ossifier, conférer un semblant d'absolu et de valeur éternelle à une connaissance du sensible, qui pourtant, par nature, ne peut en avoir. Cet ersatz d'absolu, je l'appellerai « opinion ». L'opinion n'est jamais en sécurité, elle porte en elle l'angoisse de pouvoir être remise en question. Aussi est-elle toujours en position de défense, ou d'attaque. Aussi, l'opinion est nécessairement sectaire, intolérante. Tout ce qui n'adhère pas à l'opinion, absolutisée collectivement sous le nom de « parti », est ennemi ».
(Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, lettre du 27 janvier 1969 à Mgr Combes).

OPINION : L’Histoire-Opinion-Temps qui coule devenant épiphanie du Dieu des Hébreux-Juifs et des Chrétiens de l’Église. Soit une religion faisant dans l’opinion, le senti-ment, c’est-à-dire dans le spatio-temporel. Par exemple Moïse reçoit  « la Loi » à un certain endroit et à une certaine date. Idem Pour « le texte descendu du ciel » appelé « Coran ». Ce sont des opinions prenant la forme de SUPERMAN, DE HÉROS, D’EXEMPLE OU MODÈLE, UNE FRACTALE, donc faisant des petits singeant ”l’Âge d’Or”. Moïse et le Coran sont une opinion puisqu’événement historique, dans l’Histoire-Opinion-Temps qui coule, pour former L’ÉVOLUTIONNISME.

Si la division Campagne-Ville est synonyme de winner-loser, par contre du point de vue économique Campagne-Ville fut très tôt soumis à l’argent, mais surtout à LA VANITÉ SOCIALE : « Chi ha danari compra feudi ed è barone », dit un proverbe napolitain (Qui a des sous achète des fiefs et devient baron). C’est cela le sens un mot « Aristocratie », et non celui de « Noble » ! Le sens de Noble indique la Sagesse et certainement pas la « classe privilégiée » comme l’indique le dict. Le Robert ! L’aristocratie c’est la chefferie par excellence ; chefferie avec argent ou sans argent. Bref, le Noble est de la CASTE, l’Aristocrate est la CLASSE. Le dict. Le Robert ne fait hélas pas cette distinction.
NOBLE : donno en gaulois, du vieil irlandais donn (noble, élevé). Noble-Chant : Donno-nat-aieu, pour Donno-nat-eios, Noble-Cheval Donno-marcu, Noble-Combat Donna-c[atu], correspond au vieil irlandais Donnchad. Noble-Taureau Donno-taurus, Citadelle-du-Noble Donno-briga, devenu Denœuvre et Denèvre (Haute-Saône), Clairière-du-Noble Donno-ialon, Deneuille (Allier, Denolium en 1422). Étymologie inconnu. (Réf. Dictionnaire Français-Gaulois, de J.P. Savignac).
On dit « un noble devenir », on ne dit pas « un aristocrate devenir » !
Le mot Noble peut se comparer au Réalisé, à l’Adepte. Donc la terre n’est pas synonyme de Noble, mais de l’Aristocrate qui s’est enrichie en achetant une terre pour y faire construire un château ou un belle demeure. On dit bien « acheter un fief », dans le sens s’acheter aussi un titre social comme on s’achète un titre boursier ou des actions ou une voiture, donc une COUVERTURE, UNE MÉDAILLE OU UN DIPLÔME, UNE PROMOTION SOCIALE, bref, du vent, du vain ! L’aristocrate peut aussi s’acheter une terre pour facilement ravitailler sa demeure : politique de l’aristo devenant père de famille. Ou il place ses capitaux selon la maxim en mentalité des excréments : « La terre ne ment jamais ». Certain que la terre, à la différence de la mer, ne fait pas chavirer les navires et leurs marchandises ! Corrélativement à ce début de capitalisme, acheter des actions en Bourse est du virtuel complet digne de la carte bancaire à puce informatique ! Une terre ce n’est pas une banque.
De nos jours nous ne sommes toujours pas délivré de cette classe des aristocrates de la paroisse de la City de Londres.
 

[En référence partielle à : Civilisation matérielle, économie et capitalisme, 15è-18è siècle. Les jeux de l’échange, de Fernand Braudel]


Comme souvent écrit ici, la RÉALISATION DU SOI OU CHRIST (la ”Synthèse” comme l’entend Coulonval) est le Diable pour le Nouvel Ordre Mondial et la City de Londres et leur capitalo-socialiste. Parce que le N.O.M. a besoin de DIVISER : « Unité dans la diversité », couper des cheveux en quatre, donc fabriquer un ensemble (Unité-uniforme, jacobinisme ou État centralisé) de multiples séparatifs (diversité ou ego) ne pouvant fonctionner que prisonnier de leur dualité, de leur ego, et errant sans fin en une croissance ne conduisant qu’à une mort essentielle : abandon définitif du Principe Originel Universel (en d’autres termes : abandon du JARDIN, d’où d'ailleurs la tyrannie de l’urbain et son béton partout).


 
 

Dernière mise à jour : 05-02-2017 01:35

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >