Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow IAO, YAH, YAHO
IAO, YAH, YAHO Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-03-2017 20:15

Pages vues : 2877    

Favoris : 334

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vide, Volonté, Yokaï

 
abraxas_a2geneviev.jpg
 
 
IAO, YAH, YAHO
le MANAS humain
 
 
MANAS : esprit, mental, faculté de penser (correspond à l’air, des yeux jusqu’à la gorge). « L’univers entier est contenu dans le cerveau » (Ramana Maharshi, entretien 451). Alors, il contient aussi IAO (que l’on retrouve aussi dans les Abraxas, comme celui qui est ci-dessus avec IAW, le W symbolisant l’Unité, la Vérité…)
 
Selon le Glossaire théosophique de H.P. Blavatsky, YAHO (terme hébreux) appartient au sémitique ancien et est le nom mystique de la Divinité suprême ; alors que YAH (V) [Yahvé] « est une abréviation tardive qui, après avoir renfermé un idéal abstrait, s'appliqua finalement à un symbole phallique – le lingam de la création, et y fut rattaché. Ces deux, Yah et Yâho, étaient des mots hébreux mystérieux dérivés de I a o, mais les Chaldéens possédaient un Yâho avant que les Juifs ne l'adoptassent, et pour eux, ainsi que certains Gnostiques et Néo-platoniciens l'expliquent, il fut la divinité la plus haute concevable siégeant au-dessus des sept cieux et représentant la Lumière Spirituelle (l'universel Atman), dont le rayon était le Nous, représentant à la fois le Démiurge intelligent de l'Univers de Matière et le Manas Divin dans l'homme, tous deux étant l'Esprit ».
Yahvé : une « personnalité » qui intervient sans cesse dans l’Histoire-Opinions-Temps qui coule.
Bref, IAO est « trilittéral » et au final n’est rien d’autre que le Soi-Instant : ce qui est éternel et caché.

Tous les êtres sont issus de l’Être ;
L’Être est issu du Non-Être.
(Tao-tö king, Verset 40).
Verset qui rejoint l’entretien 264 de Ramana Maharshi : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».


En refrain : LE JUDAÏSME N’EST PAS UNE RELIGION, IL N’EST QU’UN RÉGIME POLICO-SOCIAL : CONTRÔLER LES MASSES (une ”ingénierie sociale” comme on dirait de nos jours). On nait, on travail et consomme, on meurt et point final : c’est « Circulez ya plus rien à voir ! » Ainsi il est facile de comprendre pourquoi il y a tant de commerçants, de banquiers juifs, indépendamment des Yahvistes ou Hébreux (ceux de l’Ancien Testament) et des talmudistes ou Juifs rabbiniques actuels en passant par les sionistes à partir des Frankistes et des Sabbatéens (Sabbataï Tsevi et après lui Jacob Frank) ; et pourquoi il y a tant de professions à caractère de « m’as-tu vu » (le clinquant, le eyes candy, donc le SENTI-MENT, le « moi-je »). D’ailleurs le « m’as-tu vu » est même écrit par Jacques Attali dans son livre Les Juifs, le monde et l’argent, quand il décrit à plusieurs reprises l’antienne talmudique à forme de mondialisme voulant se déguiser en « paix » : « Rien n’est trop bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent ». RENDRE SERVICE C’EST ENCORE PROJETER, ET EN PLUS PAR SON EGO ET EN ESPÉRANT QUELQUE CHOSE EN RETOUR. C’EST DU BUSINESS. Attali parle « d’altruisme juif » : « Rien n’est bon pour eux si ce n’est bon pour leurs hôtes » ; effectivement, leurs banques prêtent aux gouvernements !!!

Le yahvisme de l’Ancien Testament est une anti-religion pour les Égyptiens Anciens parce qu’iceux passaient leur vie physique à préparer leur Après-Vie. Il suffit de regarder la plus modeste de leurs architectures ou monuments de pierres, de LEURS TOMBEAUX, et de la statuaire pour s’en rendre compte sans faire de grosses recherches ! Tout chez les Égyptiens Anciens est tourné vers l’Après Vie. Chez les Yahvistes-Juifs, si leur « messie » arrive, ce ne sera qu’un IMPOSTEUR, un CORPS.
Pour les Égyptiens Anciens la Mort c’est le Graal, le Soi.
- Question [en forme de « Pour-Voir »] : Qu’advient-il de l’être humain après la mort ?
- Maharshi : Occupez-vous du présent qui est vivant. Le futur prendra soin de lui-même. ne vous faites pas de souci pour le futur. L’état antérieur de la Création et le processus de la Création ne sont expliqués dans les Écritures que pour vous amener à connaître le présent. C’est parce que vous dites que vous êtes né, que les Écritures vous disent « d’accord » et ajoutent que Dieu vous a créé.
Mais voyez-vous Dieu ou autre chose dans votre sommeil [profond] ? Si Dieu est réel, pourquoi ne resplendit-Il pas dans votre sommeil ? VOUS ÊTES TOUJOURS… et le même maintenant que celui qui était en sommeil profond. Vous n’êtes pas différent de ce dernier. Pourquoi devrait-il y avoir une différence entre les expériences et les sentiments de chacun de ces deux états ?
Quand vous dormiez, avez-vous posé la question concernant votre naissance ou là où vous irez après la mort ? Pourquoi penser à tout cela maintenant, en état de veille ? Laissez ce qui est né penser à sa naissance, à son remède, sa cause et ses ultimes résultats.
Qu’est-ce que la naissance ? Est-ce celle de la pensée ‘je’ ou celle du corps ? Le ‘je’ est-il séparé du corps ou identique à lui ? Comment cette pensée ‘je’ s’est-elle élevée ? Est-elle votre nature ou votre nature est-elle autre chose ?
- Question : Qui doit poser ces questions ?
- Maharshi : Exactement - c’est ça ! Tout cela est sans fin ».
(Ramana Maharshi, entretien 238).

La question existentielle de l’Après Vie chez les Égyptiens Anciens est, à mon avis, liée AUX PIERRES, le sable, la silice, et donc à L’ÉTERNITÉ.

ESSENTIEL : Le judaïsme ne voit pas l’individu comme immortel, IL VOIT SA COMMUNAUTÉ COMME IMMORTELLE ! SON PEUPLE, ce qui va amener le « peuple-prêtre » dirigeant tous les autres peuples ! Ce n’est pas pour rien qu’il reste encore de nos jours le poncif : « peuple élu », QUI PAR CETTE OPINION : DIVISE, DIVISE, DIVISE, division renforcée par la nouvelle religion de la Shoah jouxtée à celle du sionisme Israël.
Et pourquoi les Yahvistes ou Hébreux-Juifs se comportèrent et se comportent encore comme cela ?



En refrain :
Les prophètes et prêtres des Hébreux-Juifs donnèrent une VALEUR aux événements de l’Histoire-Opinion-Temps qui coule, qui deviennent des FIXATIONS de l’humain face à un Dieu extérieur (s’il était intérieur comme le Soi-Instant, il n’aurait pas besoin d’être un HÉRAUT et de faire du bruit comme leur colérique Yahvé !!!). AINSI LES HÉBREUX-JUIFS INVENTÈRENT L’HISTOIRE COMME ÉPIPHANIE DE LEUR DIEU.
Par exemple avec des peuples de Mésopotamie, les souffrances individuelles ou collectives étaient acceptées parce qu’elles faisaient la partie du drame cosmique ET CYCLIQUE, qui représente par exemple le Taiji avec l’alternance cyclique Yin-Yang, en rythme vie-mort, donc en CYCLE. Les Hébreux-Juifs inventèrent l’évolutionnisme en géométrie de la ligne droite : l’Histoire-Opinion-Temps qui coule dans un seul sens, qui pouvait être supporté parce qu’inventé par leur Yahvé qui « l’avait voulu », et que d’autre part c’était nécessaire pour le Salut « définitif » (genre Demain On Rase Gratis, et ensuite : « Circulez ya plus rien à voir ! »). En d’autres mots, lorsque le messie juif viendra, comme à la « fin des temps », le monde sera sauvé « une fois pour toute » (dehors le Christ Jésus...) ET CE SERA TOUT CONFORT ET LA DISPARITION DE L’HISTOIRE-OPINION-TEMPS QUI COULE ; ET DE NOS JOURS C’EST EXACTEMENT LE PROJET MESSIANIQUE QUE VEUT RÉALISER GOOGLE ET SES TRANSHUMANISTES EN CETTE PSYCHOSE NOMMÉE « IMMORTALITÉ » (ici sur Terre à coups de technologie de bits et biens-sûr d’argent).
Avec ces gens là tout sera définitivement fixé, il n’y aura plus de rythme, plus de répétition, plus de cycle ; le monde sera « sauvé » UNE FOIS POUR TOUTE (comme si Christ-Jésus n'avait jamais existé) et il n’existera plus d’Histoire-Opinion-Temps qui coule ! Le Temps qui coule ne sera plus un cycle comme les quatre saisons qui se répètent à l’infini, comme se le représentaient les Anciens Peuples, les Païens. Toute évolution vers les Mondes Libres sera interrompue et il sera fabriqué une évolution statique, artificielle, et dans les trois Règnes : Minéral, Végétal, Humain. Ce sera le monde actuel Luciférien.
Le messianisme juif et de Google de nos jours, est une création de l’opinion de têtes d’œufs religieuses (de relier, de socialiser)(2).
Selon le principe de la Glèbe adamique qui colle si fort, comme l’Histoire, la nouvelle judéo-maçonnerie spéculative née dans une taverne à Londres en 1717, et selon la constitution d’Anderson (Livre des Constitutions), il est écrit que : « Adam, notre parent originel, créé à l’image de Dieu, le Grand Architecte De L’Univers [GADLU], devait avoir les Arts libéraux gravés dans son cœur - et en particulier la Géométrie ». Un judéo-maçon du 33è degré comme C.W. Leadbeater écrit dans son livre : Rites Mystiques Antiques - Un brève histoire de la Franc-Maçonnerie : « que la Franc-Maçonnerie, ainsi que nous l’appelons aujourd’hui, est le seul vestige authentique de la foi des patriarches (3) d’avant le Déluge - les antiques Mystères d’Égypte n’étant d’ailleurs, malgré leurs similitudes, que des versions altérées par les hommes de l’unique et pure tradition originelle ».

Si les Yahvistes ou Hébreux-Juifs inventent l’Histoire-Opinions-Temps qui coule, C’EST PARCE QU’ILS N’ONT PAS D’HISTOIRE, ILS LEUR FAUT LA FABRIQUER, INVENTER UNE ORIGINE : il est significatif que Yahvé est une « personnalité » qui intervient sans cesse dans l’Histoire-Opinions-Temps qui coule.
Rien de plus facile que d’inventer l’Histoire qui n’est qu’une opinion de plus.


Comme ces Yahvistes anciens ou modernes ont une filiation-histoire en béton, l’Iran actuel, ou l’Égypte de Nasser, C’EST LE MÉCHANT PHARAON ! Or l’Égypte antique n’a jamais connu de Pharaon ; ce mot est une invention des Grecs. Le mot « Pharaon » se traduit Per Aâ : la double Grande Maison (évidemment en pierres), soit le gouvernement de l’Égypte ancienne. On pourrait aussi bien donner le nom de Pharaon à la Déesse Maât, qui signifie : ce qui est directe, le Soi ou Instant, puisqu’elle symbolise la Vérité.
IL N’Y A JAMAIS EU D’EXODE DES HÉBREUX FORCÉS PAR UN « MÉCHANT » PHARAON, CE QUE REPRENDRONT À LEUR SAUCE LES JUDÉO-MAÇONS D’ANDERSON ET CIE (1), comme le décrit dans son livre déjà cité, le judéo-maçon du 33è degré Leadbeater : « Un jour, un Pharaon exigea d’eux des travaux forcés [les Hébreux, qui d’après Leadbeater et Cie sont « la race judaïque est une ramification de ce peuple sémite qui forma la cinquième sous-race de la race-mère atlantéenne. Quelque 4000 ans avant le grand cataclysme survenu en 75.025 avant J.C. [sic], lequel engloutit le premier empire atlante d’Égypte, Manu [Grand Législateur (2)] avait conduit Ses proches partisans sur les hauts plateaux de l’Arabie, afin qu’ils puissent être séparés de la plupart des Atlantes, et qu’un nouveau type puisse se développer à partir d’eux - la future race-mère aryenne. Manu donna formellement l’ordre d’empêcher tout mariage avec les races voisines, afin de pouvoir maintenir la pureté de la nouvelle souche : c’est pour cela que fut répandue chez eux l’idée qu’ils étaient un « Peuple élu »], écrit Leadbeater définissant ainsi le PEUPLE-PRÊTRE OU PEUPLE ÉLU.

Donc, suite au « méchant Pharaon » les Hébreux « entreprirent alors une migration massive sous la direction de celui que nous nommons Moïse, et, après d’autres pérégrinations, ils s’installèrent en Palestine, où ils furent connus comme le peuple juif [sic] - maintenant toujours fermement qu’ils étaient un peuple élu », écrit Leadbeater. Les légendes collent autant que la Glèbe adamique ou de Manu « premier de la classe » !!!


Oui, l’Ancien Testament est un projet politique, avec Super Carotte « fin des temps ». Prophétiser c’est projeter, donc être en dehors du Soi-Instant.
PRÉTER ATTENTION À DIEU C’EST PROJETER, comme « Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu » donc projeté en dualité sujet-objet. PROJETER : AVOIR UN BUT.
Qui possède la vertu supérieure n’agit pas
et n’a pas de but [puisqu’il est le Soi].
Qui ne possède que la vertu inférieure agit
et a un but [évolutionnisme].
(Tao-tö king, Verset 38. Voir la page Les Inquisiteurs et leur « raison » pour plus de détails)

PROJECT - PROJECTION YAHVISTE : FORCER LA PAIX PARTOUT SUR CETTE PLANÈTE. Or la Vraie Paix n’est pas extérieur mais INTÉRIEUR, et donc n’a rien à voir avec le social et sa « couverture », et sa religion de l’argent. Parce les époques où la mode du social est exacerbée sont celles où sévit la pire fièvre égalitariste : la couverture sociale ou même soupe pour tous. Tout ce qui se rapporte au social ne fait que dans l’ARTIFICE, L’APPARENCE. LA PROFONDEUR N’EST JAMAIS SOCIALE ; ELLE EST HUMAINE OU, ET DIVINE.
SOCIAL = MASQUE, LA PERSONA : MASQUE DE THÉÂTRE.
Alors pour la Vraie Paix, NE SOYEZ PLUS COUVERTURE SOCIALE, MASQUE OU ROBOT, OU HÉROS-HÉRAUT-BRUIT, FAITES VOTRE « PROPRE » THÉÂTRE OU RÉALISATION DU SOI-INSTANT.    
En refrain : toute être humain doit faire « communauté » avec lui-même (se réaliser), au plus intime de son être, avant de se lancer à faire communauté avec les autres. Des relations authentiques ne peuvent avoir lieu qu’entre personnes authentiques. Sinon, on tombe dans la mode actuelle du « social »  avec sa « couverture sociale » en forme de « vivre ensemble », soit UNE INFECTE MÊME SOUPE POUR TOUS. SI C’EST ÇA QUE VEULENT LES YAHVISTES ; NON MERCI !

Le prophète et prêtre Isaïe à 65, 25 annonce la couleur ; IL PROJETTE comme un prophète : « Le loup et l’agnelet paîtront ensemble. Le lion comme le boeuf mangeront de la paille, et le serpent se nourrira de poussière ».
ON NE PROJETTE PAS ! PUISQUE NOTRE VRAIE PAIX EST ICI ET MAINTENANT, ET PAS À « LA FIN DES TEMPS » !!! IL N’Y A PAS DE CHUTE FAÇON ABRAHAMISME DE CETTE GLÈBE ADAMIQUE SI COLLANTE : le ta-boue (Argile-ADN…) !!! Isaïe est une prophète de la déchéance, de la ruine.
De plus, et qui montre la violence ou le racisme d’Isaïe et son opinion-Yahvé est écrit noir sur blanc à 65, 11-13 : « Quant à vous tous qui abandonnez Yahvé, qui oubliez ma montagne sainte [Sion], qui dressez à Gad une table, qui versez à pleine coupe des mixtures pour Meni, je vous destinerai à l’épée, tous, vous courberez l’échine pour être massacrés, car j’ai appelé, et vous n’avez pas répondu, j’ai parlé, et vous n’avez pas écouté ; vous avez fait ce qui est mal à mes yeux [sic], vous avez choisi ce qui me déplaît [sic, sic, sic]. C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Yahvé : Voici : mes serviteurs mangeront, mais vous, vous aurez faim ; voici ; mes serviteurs boiront, mais vous, vous aurez soif ; voici : mes serviteurs seront dans la joie, et vous, dans la honte… »
Si le Yahvé a des serviteurs, C’EST QU’IL EST UN DIEU EXTÉRIEUR, UN DIEU INVENTÉ.
ET DEPUIS QUAND UN DIEU ORDONNE DE MASSACRER CEUX QUI NE SONT PAS DE SA PAROISSE, DE SON PARTI POLITIQUE ???

Bref, le royaume d’Israël (peuple élu) doit dominer le monde (voir le Noachisme déjà adopté par le Congrès américain en matière d’éducation, Noachisme ou Lois ou Commandements et droits de l’homme sont une même quincaillerie du N.O.M. et de sa « démocratie-pouvoir d’achat »). Le SIONISME EST DU MÊME THÈME MESSIANIQUE, AVEC L’AIDE DES RÉSEAUX JUDÉO-MAÇONNIQUES SPÉCULATIFS COMME LE GRAND ORIENT DE FRANCE.

Il n’y a pas plus manipulés au monde que les Yahvistes Hébreux-Juifs. MANIPULÉS PAR LEURS TÊTES D’ŒUFS AU POUR-VOIR GENRE PROPHÈTES (2). La dualité judaïque, c’est l’élite ou chefferie contre le peuple juif. Il est possible, mais pas certain, que le génie juif soit le résultat d’une tentative de s’émanciper de la prison de leur chefferie, alors il va naître une grande puissance créatrice en tous domaines (surtout financier, artistique et musical, scientifique, mais pas forcément mis en héros, en star comme un Albert Einstein ou un Serge Eisenstein médaillé du système URSS). Toutes ces créations prouvent un désir de rejoindre le reste de l’humanité, rejoindre l'Unité.
ISRAËL (l’État sioniste), SHOAH, LE PEUPLE ÉLU DE YAHVÉ = la trinité qui plombe les Hébreux-Juifs.
Actuellement on retrouve cette trinité dans la politique sioniste d’Israël : resserrer les liens communautaires, lutte contre « l’antisémitisme » et pour la Shoah, et le combat pour le maintient de l’étatisme Israël.
Il est évident que la Shoah est devenu un nouveau Dieu, un nouveau ta-boue de cette Glèbe adamique qui colle si fort aux godasses, au même titre que l’État d’Israël : c’est Jakin (Yakin) et Boaz des loges judéo-maçonniques spéculatives !

Le Talmud est une stratégie de chefferie (les rabbins) pour empêcher les Juifs de rejoindre le Dieu universel Christ. Talmud = réaction contre Christ et le Soi. Il n’y a pas plus « loi » que la machinerie Talmud !!! Ces gens là, comme toute chefferie, divisent, divisent, divisent, comme leur Yahvé qui ne supporte par un « autre Dieu » ! Yahvé est le bouffeur de ses enfants (le peuple élu) ; IL EST UN DIEU EXTÉRIEUR. S’il était le Soi, nous ne serions pas dans la merde actuel !!!
 
Judaïsme et Église de Rome sont les deux religions politico-sociales qui ont inventées l’Histoire-Opinions-Temps qui coule, et par là même elles fabriquèrent, avec l’aide de l’Empire romain mâtiné d’ergoteries grecques, le moi-individuel et un temps linéaire en ligne droite, à la place du temps cyclique des Païens. À partir de ces deux religions politico-sociales, le nombre de miracles va considérablement diminuer.


Notes.
1. « La célèbre histoire de Moïse et du Pharaon ne s’est jamais produite dans l’Égypte ancienne, l’histoire de l’exode du peuple juif tel qu’elle est narrée dans la bible hébraïque, s’est produite dans un obscur petit village du nom de Misraïm (qui, sur une carte moderne, serait localisé dans le nord du yémen) ». (Réf. Dr. Ashraf Essat).

2. MANU (sans.) : Le grand législateur indien [un genre de « premier de la classe »]. Le nom provient de la racine sanskrite man "penser" – l'humanité en réalité, mais il représente Svâyambhuva, le premier des Manus, qui jaillit de Svâyambhu, « l’auto-existant », d'où le Logos, et le progéniteur de l'humanité. Manu est le premier Législateur, presque un être divin. (Réf. Glossaire Théosophique, de H.P. Blavatsky).
Manu est une Variation du Thème d’Adam : le « Premier humain sur Terre », bien dans la tradition de l’évolutionnisme !
Des « auto-existants » il y en a beaucoup, surtout en Égypte : le Potier Khnoum façonnant les noms-les-formes, Ptah, Osiris, les 32 Neter (principe comme Chou, Atoum, Thot, etc., et ne prend pas de s), Christ, etc.
 
3. Patriarches : culte du Dieu le Père : Dieu d’Abraham, Dieu de Jacob, Dieu d’Isaac, etc. Ce Dieu est un Dieu de Nomades qui protège sa tribu. Il monnaye, marchande des promesses envers ses paroissiens : promesse d’une terre, ou d’une postérité, ou les deux à la fois. Dans la Genèse les Patriarches offrent des sacrifices, construisent des autels et dressent des pierre qu’ils oignent d’huile. Comme le précise le Dr. Ashraf Essat, l’histoire des Patriarches ne sont que des contes populaires issus de l’ancienne Arabie.
 
 

Dernière mise à jour : 16-03-2017 21:58

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >