Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Calvinisme = Cromwell et la FM à Pour-Voir
Calvinisme = Cromwell et la FM à Pour-Voir Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-03-2017 01:48

Pages vues : 2006    

Favoris : 264

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vide, Volonté, Yokaï

 
camera_nb_national_gp.jpg
 
 
Calvinisme = Cromwell et la FM à Pour-Voir
L’Angleterre devient très judéophile, puritaine,
ce qui donnera la judéo-maçonnerie spéculative
à Londres en 1717.
 
 
Ancien Testament du système judaïque = Église de Rome et Droit romain et quincaillerie de lois à la judaïsme.
Qui dit « loi » dit REFUGE, inégalité, donc chefferie, centralisation, etc. Une chefferie à étiquette imbécile « Mâle dominant » modèle Patriarcat-Patriarches ou « Dieu-le-Père », un pape.
PATRIARCAT = MONDIALISME, TOTALITARISME.
LOIS-CHEFFERIE = VIOLENCES, concomitantes à la voie de l’Agriculture.
LOIS = RELIGION DE LA PENSÉE-SENTIMENT : L’ÉGLISE DE ROME.
JUDÉO-MAÇONNERIE SPÉCULATIVE = RENVERSER AUTEL-TRÔNE.
 
POUR-VOIR (pouvoir) = dualité sujet-objet, soit la division et son pouvoir par l’ego.
Pour-Voir = trinité armée-police-justice, ou armée-église-justice, sous le contrôle de la banque. L’Église de Rome sous l’Ancien Régime était très riche, surtout en terres.
Tous pouvoirs politiques sont liés à une religion, et actuellement la laïcité EST une religion doublée d’un narcissisme, le culte de la « liberté d’expression ». Ce narcisse qui divise la société en deux groupes : la chefferie (les riches à Pour-Voir) et le troupeau.

Le vrai « vivre ensemble » ? Un passé commun ou héritage collectif : le Soi. En connaissant le Soi, nous connaissons aussi le « sol » sur lequel nous vivons.

POUR-VOIR = CONTRÔLER L’HISTOIRE-OPINION-TEMPS QUI COULE.

City de Londres et Angleterre sont le nid de cette judéo-maçonnerie spéculative à Pour-Voir qui veut dominer le monde. Un certain Ramsey prononça un « discours solennel » en 1737 devant la Grande Loge d’Angleterre de Paris, dont il était le grand chancelier et l’orateur. Discours qui va avancer la chefferie FM ou « hauts grades ». Il proclama que l’idéal de la FM était celui d’un fraternité universelle d’hommes cultivés [sic], « d’un empire spirituel capable de diriger le monde ». On a là un aveu direct des Juifs « peuple élu » voulant s’emparer du monde, ou mieux, de la totalitaire division winners-losers (les winners étant une véritable classe sacerdotale).

Selon Ramsey, la FM fut fondée dans une lointaine antiquité et renouvelée sur Terre à l’époque des croisades. Elle possède des affinités avec le culte de Cérès à Éleusis, d’Isis en Égypte, etc. Les croisés adoptèrent des signes secrets « puisés dans la religion », destinés à distinguer le Croisé du Sarrasin. Il y eut une union entre les FM croisés et les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem, qui vont donner les degrés Bleus. À leur retour ces croisés apportèrent en Europe les loges maçonniques, puis de là elles furent introduites en Écosse, où Jacques, Lord Steward d’Écosse, fut le Grand Maître d’une loge établie en 1286, à Kilwinning dans l’Ouest de l’Écosse, peu avant la mort d’Alexandre III, roi d’Écosse, et un an avant que John Baliol ne monte sur le trône », écrit C.W. Leadbeater dans : Rites Mystiques Antiques - Un brève histoire de la Franc-maçonnerie.

Ramsey admet que « La Grande-Bretagne devint le siège de notre ordre, le garant de nos lois et le dépositaire de nos secrets ». Nombreux furent nos rites et nos coutumes qui, s’opposant aux intérêts des réformateurs protestants, furent changés, déguisés ou supprimés. C’est ainsi que de nombreux Frères en vinrent à oublier l’esprit pour ne retenir que la coquille extérieure de la forme ; dans le futur cependant, la Franc-Maçonnerie sera restaurée dans sa gloire parfaite », écrit Leadbeater avec emphase ! Qui ne manque pas de relancer le « conte des Patriarches »… En bon évolutionniste Leadbeater voit la « la race blanche », donc anglo-saxonne (aryenne), qui doit dominer le monde (« la fraternité maçonnique ») !

Donc la judéo-maçonnerie se répandit dans toute l’Europe et dans le monde musulman, elle dédaignait le luthéranisme et le catholicisme, mais avait un penchant pour le calvinisme (évolutionnisme avec Super Carotte « fin des temps » ou « jugement dernier » because religion de la « déchéance humaine »), dans lequel elle finit par se fondre. « À la mort d’Henri II, la quinte servait surtout de centre de ralliement au parti des politiques, composé des plus grands seigneurs du royaume », écrit Grasset d’Orcet dans : Œuvres décryptées, vol.1.

Mais il n’y a aucune parenté entre les Franc-maçons bâtisseurs de châteaux et cathédrales et ceux qui travaillent du chapeau : cette franc-maçonnerie moderne adonhiramite issue de 1717 à Londres suite aux deux révolutions anglaises et à Oliver Cromwell, qui semble en avoir été le créateur par l’intermédiaire de son secrétaire Milton, lequel, lui, appartenait réellement à la véritable franc-maçonnerie, écrit Grasset d’Orcet dans : Œuvres décryptées, vol.1. Les Vrais Francs-Maçons sont d’habiles OUVRIERS dans leur spécialité. Ce sont les Compains ou Compagnons. Les faux francs-maçons sont ceux de Cromwell, avec recrutement dans toutes professions, avec pour seul point commun : la POLITIQUE, donc le POUVOIR et LES PUISSANTS RÉSEAUX (police, justice, gouvernement, etc.), et aussi réseaux de SIGNES SECRETS. Réseaux veut dire ADDITION QUANTITÉ : les « talents » format Super égrégore se complètent en formant un TOUT.
« Les Compains ou Compagnons de Saint Jean Glypant ne pouvaient être des adeptes en glyptique, c’est-à-dire des peintres, des sculpteurs et des architectes, et le Songe de Poliphile a été fait exclusivement pour eux » écrit Grasset.
Les vrais Francs-Maçons étaient comme ayant réalisés le Soi, dont la divinité était le Beau.

La Réforme qui amena le protestantisme va mettre à mort la vrai Franc-Maçonnerie opérative, celle des bâtisseurs. La Réforme préparera donc la naissance de la maçonnerie uniquement spéculative. Leadbeater écrit qu’Elias Ashmole fut parfois mentionné comme étant le véritable fondateur de la franc-maçonnerie spéculative, et étant également un Frère Rose-Croix. Un autre nom colle à cette judéo-maçonnerie de l’après Cromwell : le rosicrucien Robert Fludd


QU’EST-CE QUE LA JUDÉO-MAÇONNERIE SPÉCULATIVE ?

C’est le Pour-Voir, dans le sens littéral : Pour (atteindre un but) et voir (dualité sujet-objet), le tout consistant le PROJET ou PROJECTION. Le judéo-maçons du 33è degré C.W. Leadbeater l’écrit noir sur blanc, comme les dallages de carreaux noirs et blancs de sa loge : « La Franc-maçonnerie constitue en effet le cœur de toutes les religions et ne devrait jamais être liée à aucune en particulier - cependant que chaque Franc-maçon reste parfaitement libre de professer la religion qui lui convient le mieux, chacune étant comme une facette de la vérité [c’est moi qui souligne] ».
« Chacune étant comme une facette de la vérité » exprime le même symptôme DU VOYEUR, LE POUR-VOIR : le symbolisme judaïque et donc à fond de « peuple élu » et de « terre promise » (le salaire, le résultat du but à atteindre) en la pratique de l’orgueil luciférien que Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux explique avec l’exemple du franc-maçon Armand Bédarride (1864-1935) s’exprimant ainsi :
« Si vous voulez un livre qui soit à la mesure de notre temple, faites-le avec ce qu’il y a de plus sage, de plus pur, de plus saint, de plus héroïque, de plus noble, de plus culturel, de plus beau, dans tous les livres qui servent de guide à la vie de l’Esprit, dans ceux qui ont servi et servent encore de flambeaux aux consciences dans leur marche vers la perfection toujours fuyante ; adressez-vous à tous les pasteurs d’âmes, qu’ils se soient donnés comme représentants de la Divinité ou de la Raison... Des profondeurs des ténèbres primitives la pensée humaine a marché peu à peu vers une lumière toujours plus grande : en des langages divers l’Esprit a tracé les annales de son progrès... N’ayez pas peur de les rapprocher, de les confronter, de les exalter les unes par les autres ; au contraire, vous avancerez ainsi dans la direction de la « Parole Perdue » [même thème que la fin des temps].

Là encore nous sommes bien dans la fuite en avant, l’évolutionnisme des judéo-maçons, qui non seulement attendent leur messie et leur terre promise « qu’ils s’octroient déjà en Palestine... », mais en plus ils veulent retrouver le Nom divin ('la parole perdue' de Bédarride) : « La tradition attend avec impatience [sic] l’ère future où les conditions seront réunies pour rétablir l’authentique méthode de prononciation, l’homme rejoignant ainsi le Dieu dont il est issu, et pouvant prononcer le Mot dans toute sa puissance pour commander aux forces latentes dans sa propre divinité », écrit Leadbeater.

POUR-VOIR = VOYEUR, MATEUR, au même titre que la perversion sexuelle, au même titre que le but à atteindre et autre « jugement dernier »… Le spéculatif étant caché, il est bien un VOYEUR, un MATEUR bien dans le principe du Nouvel Ordre Mondial et ses Big Brother et Big Data.
Avec cette civilisation du narcissisme nous sommes tous sous domination du POUR-VOIR, notamment grâce à l’industrie des médias et de l’entertainment, ce qu’avait bien compris l’industriel Phineas Taylor Barnum qui profitait du voyeurisme des peuples. Voyeurisme et narcissisme vont ensemble et colle parfaitement pour cette civilisation d’aliénés : ceux qui ne sont pas eux-mêmes, car détruit par le bétonnage de la planète, l’abrutissement médiatique généralisé et ses prolongements informatiques.

POUR-VOIR = LA FUITE EN AVANT, VERS LA FIN DES TEMPS OU « JUGEMENT DERNIER ». Société de voyeurs : analyser, contrôler, mesurer, vérifier, se rassurer, ergoter, débattre, spéculer, etc. APPÉTIT, EGO.
 
 

Dernière mise à jour : 18-03-2017 02:04

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >