Accueil arrow News arrow Dernières news arrow RAISON = SOTTISE et FACULTÉ
RAISON = SOTTISE et FACULTÉ Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-03-2017 00:02

Pages vues : 2009    

Favoris : 282

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vide, Volonté, Yokaï

 
frise_polia_transpa2460.jpg
 
 
RAISON = SOTTISE et FACULTÉ
RAISON = FACULTÉ DE L’ÂGE DU FAIRE/FER.
La Faculté fabricante de chefferie
et de travailleurs du chapeau.
FACULTÉ : FACHE : terre qui n’est pas cultivée.
FACHART : fâcheux, terme de mépris.
FACILLAGE : ce qui se coupe à la faucille.
FACONDE : facultés, biens, richesses, opinion et parlote.


L’Impératrice de l’Opinion.
 
 
SOT SOTE : massue, bâton à grosse tête.
Sotelette : simple, crédule.
Sotie : société de jeunes gens, dont le chef se nommait Prince des Sots. Imbécilité, extravagance.
Sotige : sorte de redevance.
Sotoul : rez-de-chaussée, le bas d’une maison.
Sotuart : qui a une grosse tête et peu de sens.
(Réf. Glossaire de Du Cange).

SOTTISE = CULTURE DE MASSE NOTAMMENT DE L’INTERNET, LE QUANTITATIF : en avoir « pour son argent » (en solde…), en avoir pour son « tout connecté ».
 
 
Connaissons d’abord ce que nous sommes. Nous ne comprenons pas ce que nous sommes, et tant que nous ne le saurons pas, il n’y a pas lieu de courir à « sauver le monde » en une forme de matérialisme délirante jusqu’à désirer vivre « indéfiniment » ici sur Terre ! Parce même une « conscience » de transhumaniste soi disant « réduite en nano-truc » sera TOUJOURS de la matière (une chosification, une éternité en forme de PRODUCTION MARCHANDE) : « Il ne peut exister un plus petit grain de Matière (sens Euclidien) Infiniment/non défini/petit, et Infiniment/non défini/grand = mêmes problèmes » (Jean Coulonval).
De même : « Ce qui n’est pas créé n’a pas de fin. Ce qui existe ne peut être observé. C’est inobservable [le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu]. Nous devons découvrir la nature de ce qui apparaît ; la destruction de ce qui apparaît est la fin. CE QUI EXISTE EXISTE POUR TOUJOURS ; CE QUI APPARAÎT [NOUVELLEMENT] DISPARAÎT TÔT OU TARD » (Ramana Maharshi, entretien 186).
« L’immortalité » des transhumanistes apparaissant - mettons, dans 150 ans, si pas de catastrophe venant du Cosmos - ce ne sera qu’une apparition, une naissance, et donc une DENRÉE PÉRISSABLE…
À l’entretien 245 : « [les états de rêve et de sommeil n’ayant pas de fin, puisqu’aussi Histoire-OpinionTemps qui coule] Il en va de même de la naissance et de la mort qui sont, elles aussi, des rêves dans un sommeil. EN VÉRITÉ, IL N’Y A NI NAISSANCE NI MORT » (Ramana Maharshi, entretien 244).



PRINCIPE DE LA SOTTISE : identique à la raison ou mental : elle vagabonde en permanence, donc elle ne dort jamais, elle n’a pas besoin de litres de café pour rester éveillée.
La Sottise est de nature du narcissisme : elle doit être partout, ici et là, comme un centre qui serait partout et sa circonférence nulle part, ce qui correspond au Dieu créateur et colérique des Yahvistes : Yahvé le démiurge.
Il y a une nette différence entre le stupide et le sot. Le stupide subit alors que le sot SAUTE sur tout ce qui bouge. Sot-Saut sonne pareille ! La Sottise est l’Impératrice de l’Opinion : elle va toujours de l’avant, en progrès, en évolutionnisme. La Sottise est sans arrêt en engagement. Le stupide ou nigaud est maladroit comme pas possible. La Sottise est ouverte à tout : n’importe quoi est un sujet d’attention, de Pour-Voir ou possession, donc de dualité sujet-Objet. Le nigaud a un grand manque de puissance d’agir, il est apragmatique. La Sottise est un culte, comme le narcissisme, avec ses idoles, ses prêtres et ses paroissiens et de nos jours ses réseaux sociaux et ses tablettes informe-atiques.
Le nigaud ou benêt n’a rien à voir avec la Sottise, ils ne sont même pas des contraires.

Avez-vous remarqué que les Sots, les imbéciles, réussissent généralement dans les tâches qu’ils ont entreprise : ce qui prouve qu’ils fonctionnent à la raison pure, ce qui en est fait des êtres humains extrêmement DANGEREUX : ILS SONT INTELLIGENTS, ILS TRAVAILLENT DONC DU CHAPEAU ET RÉUSSISSENT DANS LEURS ENTREPRISES. ILS NE FONT JAMAIS DANS LE GRATUIT.
Le pays de la « libre entreprise » étant l’Empire USionistan et sa Maison-Mère la City de Londres, vous avez là effectivement le pays le plus dangereux au monde, surtout qu’il est dirigé-digéré par de nombreux mutilés au huitième jour grâce aux entreprises le contrôlant !
Le summum de la réussite est bien de réussir à monter une banque, et de nombreux déracinés Hébreux-Juifs ont causés le déracinement de toute la planète (pour faire référence à Simone Weil, juive qui côtoya Gustave Thibon : tout est lié, il n’y a pas de hasard).
« Ces Juifs qui font tout ce qu’il faut pour que tout le monde soit « horriblement antisémite », comme l’écrit justement R. Dommergue Polacco de Menasce.

La « libre entreprise » EST LE GRAAL DE LA PRISON MODERNE : ATTEINDRE UN BUT, ENTREPRENDRE OU ORGANISER (1)
Celui qui ORganise se prive du seul Réel : Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, car il tombe dans la dualité sujet-objet, alors le « Vu à la Télé ! » est du pur attrape-couillons comme la démocratie.
La reconnaissance ou Vérité passe naturellement par sa disparition, comme l’énonce Krishnamurti dans sa fable sur le Diable et son ami (1). Le Vrai, la Vérité, ne se « donne » que dans la GRATUITÉ (une fois en dehors, une fois défunt, car ce qui naît devient double et faux). La recherche de son propre Vrai, son Soi, est totalement paradoxale, car il est impossible d’identifier ce qui est seule Réel, puisque le Réel est précisément ce qui ne peut pas être en double, il demeure réfractaire à toute identification, il ne peut pas tomber dans le nom-la-forme car il ne serait plus le Réel. La Queste du « QUI SUIS-JE ? » se poursuit jusqu’à la tombe (qui porte bien son nom…).
Mais on ne « tombe » pas, on ne peut pas « perdre la vie » comme on perd son porte-monnaie ou que l’on perde au Loto ! Nous ne devons pas être dans la dualité winner-loser ! De toute façon pour « tomber » il faudrait d’abord savoir si on est né ou si on est « debout » ! Et inscrire le nom des morts sur une tombe est encore un effet du narcissisme poursuivant même les morts ! Vanité humaine !!!
De la même manière on ne « perd pas conscience » puisqu’icelle est le Soi.

TOMBE : devrait signifier : identification d’avec le corps ou ego. Si cette identification TOMBE, l’ignorance TOMBE aussi et la Vérité resplendit. Seul le corps peut chuter, au sens biblique et médicale ! On tombe alors dans le spatio-temporel ou monde des ACCIDENTS :
- Les maux du corps réclament du Secours.
- Les maux de l’esprit réclament du Temps.
(Savinien de Cyrano de Bergerac)

N’en déplaise aux transhumanistes, le réel est À JAMAIS (car éternel) impossible à ramener à un terme inconnu jusqu’à un terme connu, soit arriver à un BUT. C’EST IMPOSSIBLE À JAMAIS car le seul Réel, plus précieux que l’Or métal le plus pur, est un « nom-la-forme » dont le reflet en miroir est impossible, aucun sujet-objet ne peut l’atteindre, le teindre !!! (Il n'existe pas de ”Nom de DIeu oublié”, c'est encore un truc de judéo-maçonnerie spéculative à Pour-Voir).
Le seul Réel est INSOLITE par essence, non saisissable à l’identique de l’INstant ou ici et maintenant. Le seul Réel ne peut qu’être extra-ordinaire en tant que seul de son espèce.
Par exemple, nous ne connaissons la Matière extérieure à nous que par rapport à nos cinq sens, et ce que nous avons appris et qui est en notre mémoire. D’autres personnes ont les mêmes sensations que nous, alors on en conclue par déductions et raisonnements qu’il y a bien quelque chose d’extérieur qui en est la cause !
Par exemple : le feu a brûlé ma main, il s’est produit en moi une sensation appelée « brûlure ». Mais qu’est-ce « vraiment » que le FEU ?? Rien ne me renseigne sur l’IDENTITÉ du feu. (Réf. à Le Fragment de Physique, de Savinien de Cyrano de Bergerac). De même que le freudisme et la psychanalyse après Freud si elle tente de nous renseigner sur nos motivations instinctives, ne nous révèle rien de métaphysique ou de divin sur nous-mêmes !
Dans ces conditions il est SOT de parler de « réalité » à toute longueur de journée quand on est « réveillé » et « droit dans ses bottes » !
LE RAPPORT LE PLUS DIRECT DE L’ACTUELLE RAISON HUMAINE AU SEUL RÉEL EST AINSI UN RAPPORT DE PURE IGNORANCE OU PURE SOTTISE. Et organiser la Sottise renvoie encore à la fable de Krishnamurti (1).

Concernant le « lieu », comme le « but à atteindre » qui n’existe pas, le ici ne sera jamais atteint puisqu’il est « là-bas », et qu’aucune route ou espace ne même à cet ici. Ici est donc hors d’atteinte (A et Teint : privation de teindre), et se dérobe à tout approche de la part de ce qui n’est pas ici. Idem pour la mort et la course d’Achille et de la tortue : dans sa course Achille ne rattrape jamais la tortue, car il n’atteint jamais d’abord que le point où ÉTAIT la tortue, et il a toujours à atteindre le nouveau point où elle EST, qui devient le point où elle ÉTAIT.

SOTTISE = VERBIAGE, PARLERIE OU DÉBATS en évolutionnisme qui n’aura jamais de fin. et qui sert à entretenir le corps ou dualité sujet-objet, à seule fin de POSSÉDER, de BOUFFER pour nourrir l’ego. Comme dit Ramana Maharshi à l’entretien 188 : « L’activité est faiblesse et rend donc malheureux [ce qui rejoint l’exemple cité plus haut de la « libre entreprise » dans l’Empire USionistan puritain et conforme à la norme Adamiste] ; la passivité est force et procure la félicité. La force latente n’est pas apparente, et n’est donc pas utilisée ». R. Maharshi dit aussi : « Débarrassé de l’ego, le mental est heureux comme dans le sommeil profond, sans rêve. Il est donc clair que la félicité et la souffrance ne sont que des modes mentaux ».

DÉBATS OPINIONS = SOTTISE ET THERMODYNAMIQUE, soit NULLITÉ ET DANGEROSITÉ EXTRÊME, ALIMENTATION DE L’HISTOIRE-OPINION-TEMPS QUI COULE. On veut « monétiser » ou trouver une autre « économie », on veut trouver une autre politique et inventer une autre constitution, avoir une nouvelle Europe, on refait le monde, on tombe dans l’idolâtrie du réformisme appelé « progrès », ON EST ALORS DANS LA SOTTISE PURE DE VOULOIR CE « PROGRÈS », SOIT DE VOULOIR ORGANISER (1) RASSURER OU CONFORTER. On entre totalement dans le SENTI-MENT OU SUBJECTIVITÉ DÉLIRANTE, LE NARCISSISME PUR.
Et comme ça on peut « organiser » à l’infinie, voyez ce que veulent les Google et leurs transhumanistes.
HISTOIRE = ERRER, VAGABONDER DANS LE MENTAL, PERDRE SON TEMPS.
Même chose en « science », NOUS NE SAVONS PAS (comme avec l’exemple du feu cité plus haut). Comme nous ne réalisons pas le Soi, nous ne savons pas notre corps, même nous ne nous interrogeons pas de savoir si nous sommes vraiment né ! Alors nous avons recours à l’extérieur quand ce que nous considérons comme corps ne tourne pas rond : les médecins et leur « faculté », ces gens qui n’en savent pas plus que vous mais eux on l’attraction et jonglerie de l’uniforme. Alors la « science » médicale est du pur Faire/Fer (chimique), puisque la médecine ne peut que soigner et ne pourra jamais guérir QUE LES BIEN-PORTANTS ET ENRICHIR BIG PHARMA !

RAISON SOTTISE servent à masquer la PANique, quand justement le monde est tout près, que l’Instant est tout près. L’Instant fait peur, parce qu’il est spontané, il ne passe pas par la raison ou le calcul. Je vois d’ailleurs toute la psychiatrie moderne qui avec ses instruments de tortures chimiques allant CONTRE l’Instant, le Spontané, parce que tout doit désormais se calculer, se conforter, prendre du recul, donc résonner : quelque chose qui sonne entre quelque chose (dualité, fréquence, écho, sonner et surprise à son reflet, à son confort : on reconnaît difficilement le son de sa voie enregistrée quand on l’écoute ; a à voir avec le narcissisme… Cependant il y a écho et ÉCHO : celui de « Dieu » répondant à Moïse : « Je suis ce JE SUIS », comme si « Dieu » T(E)INTAIT la Terre. Bref, l’écho vrai est comme une STARGATE…).
La peur est donc le principal moteur de l’animal humain : voir sa mode du tout sécuritaire et de sa diarrhée législative du : « à chaque problème sa loi », ce qui là encore, comme l’opinion, est infini !

Atteindre un but étant de la pure Sottise de cet âge du Faire/Fer et de sa production, les HESPÉRIDES sont du même Thème que la « fin des temps » des trois religions abrahamistes : l’humain croyant à la déchéance chute, il « tombe » (dans le mauvais sens du mot/maux), alors il lui faut se relever : « re-naître », s’accrocher à sa Vraie Immortalité (et pas celle des transhumanistes). Hespérides sonne proche de espoir, espérer, bref, la carotte pour faire avancer les masses ; comme le héros ou le Superman ou la Star de l’entertainment font aussi avancer, rêver les masses. Hespérides et sa Pomme d’Or : le vulgaire dit parfois : « Il a croqué la Pomme », celle du Serpent… et aussi celle des Hespérides et son Jardin. Mais ce Jardin là était gardé par des trucs « flamboyants »… genre de serrures en eyes candy... Qui dit serrure dit voleurs… Or un Jardin ça ne se garde pas, il y a toujours une PORTE sans serrure, certes, minuscule… Encore faut-il ne pas oublier de la pousser, ce qui ne va pas de soi… Car la peur, toujours la peur, encore la peur… Que se passe-t-il si on franchit LE SEUIL ?
(La Pomme d’Or symbolise LA GRATUITÉ. La Pomme d’Or ne signifie pas « manger la Pomme » au sens de la raison : abuser de son intelligence, de sa non-intelligence, ou de sa SOTTISE, et idolâtrer le désir, la consommation obsessionnelle. La Pomme d’Or symbolise le Soi. La Pomme est un grand Symbole dans le monde celtique et est le fruit de l’Arbre de l’Autre Monde).
Apple, informe-atique au pays de la « libre entreprise » dans l’Empire USionistan et sa Maison-Mère la City de Londres, est une Big Sottise : beaucoup de monde en achète : BEAUCOUP DE MONDE EN CROQUE ! Steve Job était un larbin du Diable… Tout comme Newton et sa « Pomme » gravitationnelle (attraction ! Pour-Voir...).

FACULTÉ, SOTTISE = BAGAGE INTELLECTUEL (culturel), DIVISION OU SPÉCIALISATION… et PRISON : TEL EST PRIS QUI CROYAIT APPRENDRE !

EST-CE QUE VOUS ÊTES NÉ ?
À tous âges, posez-vous la question, ça aide !
Découvrir qui est né, et qui subit à présent les ennuis de l’existence.
« Quand vous dormez, est-ce que vous pensez à vos futurs naissances ou à votre vie présente ? » (R.M. entretien 31).
« Ce qui est né doit mourir. L’illusion est concomitante à l’ego qui s’élève et disparaît. Mais la Réalité ne se lève ni ne disparaît jamais. Elle demeure éternelle » (R.M. entretien 80).
« Une fois né, vous cherchez à atteindre quelque chose ; si vous l’atteignez, il faudra revenir. Rejetez donc tout ce verbiage ! Soyez ce que vous êtes. Voyez qui vous êtes et demeurez le Soi, libre de toute naissance, de tout mouvement, d’aller et de retour [thermodynamisme] » (R.M. entretien 181).


Note.
1. Extrait de la conférence de Jiddu Krishnamurti à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin ».
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».
 
 

Dernière mise à jour : 22-03-2017 01:00

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >