Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow TRINQ, TR-INQ Divine Bouteille
TRINQ, TR-INQ Divine Bouteille Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-04-2017 00:38

Pages vues : 2285    

Favoris : 294

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vide, Volonté, Yokaï

 
hepar_flacon.jpg
 
 
TRINQ, TR-INQ Divine Bouteille
ou LOI DE SUCCION : téter le sein de Mère Nature
et une fois adulte téter le smartphone
ou les médias de l’Empire !
SUCCION ou INSPIRATION.

LOI DE SUCCION : DEVIN, DE VIN, IN-VENTER ou éventer, DE-VINER : ORACLE.

LOI DE SUCCION.
Prise de Terre ou masse.
Prise de Ciel ou Vase, Amphore.
Loi de succion : les humains aspirent à s’envoyer en l’R,
ce qui fait la fortune des États marchands de drogues,
dont les médias et l’entertainment.
Les humains rêvent « d’anti-gravité », ils n’aiment
pas les poids ni les pouah, ils n’aiment pas
Gaïa tant ils la salopent.
 
 
Suite de la page : Instant, Spir, Spiration, Inspiration

TRINQUER : recevoir, être inspiré.
Succion est autrement précis et autrement vrai que la loi d’attraction de la pomme Newton qui veut la faire croquer à tous.
Le premier acte de tout être vivant modèle mammifère, et même de la simple cellule, est de sucer tout ce qu’il ou elle peut saisir : la spiration, INSPIRATION. Succion que la cellule ou le nom-la-forme s’assimile parce que cela lui serait indispensable pour le maintenir vivant… et qu’il ne transforme en Soi. Les Chrétien appellent ça Eucharistie.
Succion ou Gueule, Grandgousier, Gringalet, Gulliver et Vase. Le produit-production sera distribué par l’anus, le postérieur : l’excrément-énergie. Gulliver : élever ou s’envoyer en l’R.
Le produit-production sera distribué par LE POSTÉRIEUR : LA FIN DES TEMPS ou FUTUR, donc en dehors de l’Instant…. LA DETTE est une production du POSTÉRIEUR, UNE PROJECTION UNE DISTANCE… L’usure, dans tous les sens du Thème, indique une DISTANCE, un spatio-temporel. Et qui sont les spécialistes de l’usure (1), du devoir, des lois compas-équerres en tous genres ? Le peuple-prêtres du Yahvé…
Succion ou Gueule : Python, la Gueule qui dévore tout, comme la Baleine de Jonas ; le rouge-vert du Cuivre…
 
Dans notre monde des accidents ou spatio-temporel où tout est noms-les-formes et illusions quand « les opinions ou idées prennent formes », TOUT EST PRODUCTION ET DESTRUCTION : ça entre d’un côté et ça ressort de l’autre par le « postérieur » ou « fin des temps » (phénomène Eucharistie, voir plus bas). Monde des accidents parce que quand il y a production il y a destruction comme quand il y a naissance il y a mort, et on n’est jamais dans l’Instant.
Rien n’est pareil d’un Instant à l’autre Instant (loi d’impermanence), et dans la loi de cause-effet on se retrouve avec le machin « fin des temps » et l’adamisme. Bref, IL FAUT CROISER (Croisel-Creuset, voir plus bas) entre les deux !!!
Celui qui fuit l’ici pour sucer la fin des temps se prépare des lendemains qui chantent : cacophonie assurée, la fin des temps n’existant pas !

DEPUIS LA CHUTE : Les Plantes « sucent » la lumière-nourriture  du ciel et l’eau et la nourriture du sol.


Le mental aspire tout ce qui se présente à lui. Voir la respiration, de la racine spir, qui signifie souffle, et correspond au Spir-ituel. Des Galaxies ont des formes de SPIR-AL (souffle du divin AL).
COMME LES PLANTES ET JUSQU’AUX MINÉRAUX, NOUS SOMMES INSPIRÉS. À ne pas confondre avec « avoir une idée en l’air », qui est du domaine de l’inconscient collectif à la C.G. Jung, ou du monde socratique et platonique des « idées-en-soi » modèle démocratie, « vivre ensemble », égrégore, etc., « les idées ambiantes » ou Super Grégarisme…

TRANSMUTER : succion d’un élément en un autre. De muer : déplacer, changer, donc DISTANCE pour retrouver le commun (comme-Un). Muer : changer de corps ou fermentation.
Transmuer, convertir,


DIVINE BOUTEILLE : comme tout sacré, ambiguïté extrême.

SACRÉ : « Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse » dit le proverbe. Si le flacon ou la bouteille est bouché : c’est l’hermétisme, l’occulte, comme ce qui est sacré (et ambiguïté). La bouteille contient l’élixir de jouvence et dans son sens négatif elle emprisonne-empoisonne. Voir le Diable boiteux de Lesage ou ”Maître Puntila et son valet Matti”, Matti qui réalise le Soi quand il a bu, et n’est pas lui-même quand il est à jeun.
Bouteille ou bocal qui, par le contenu de connaissance peut renvoyez aux expressions : « Ramène ta fiole ! », ou « Se payer sa fiole », ou dire de quelqu’un qu’il est un « agité du bocal ».
La bouteille symbolise aussi le Vaisseau, le Vase ou l’Arche, tous des contenant de la Connaissance qui ne peut se diffuser qu’en effet domino : effet du « à consommer avec modération » ou d’Instant en Instant…

SPIR, SPIR-AL, SPIR-I-TU-EL : souffle de « Dieu » dans la Genèse. Souffle ou Prâna principe vital. Nous sommes des êtres INSPIRÉS, SUCCION, nous sommes en RÉCEPTION, alors que les civilisés du béton et du smartphone sont en émission, propre à l’âge de faire/fer. Dans l’imagination il y a deux émissions :
- Émission maladive du cerveau :
1) produit de l’Esprit qui boucle sur lui-même (pas de contact avec l’extérieur).
- Émission saine du cerveau :
2) produit de l’Esprit en face (miroir) de ce qu’il y a au-dehors ou rapport petit monde/grand monde (micro/macro).
Bien-sûr réception-émission vont ensemble, mais la succion semble plus importante, genre SIPHON, VORTEX comme lié à un AIMANT.
Vortex : « approfondir les idées », ou creuser les idées, ou « se forger des idées ». Creuser la cervelle renvoie à la CROISEL : lampe à quatre lobes rappelant la forme de la Croix, et CREUSET : petit creux expliquant la Voie Sèche en Alchimie, voie courte ou ponctuelle genre effet domino, dans les deux sens : Labeur en un TEMPS HACHÉ/PONCTUEL, notion de synchronisme/simultanéité. (Le sec RESSERRE).

RAPPEL : Newton n’a pas « découvert » la « gravitation », car le fondement de l’Univers est la Loi de succion, la TRINQ.
GRAVITÉ : étymologie de grever (alourdir, aggraver, accabler), mais qui dit SUCCION ou ATTRACTION dit TÉTER. Or téter le sein de sa mère entre naturellement dans la terrible dualité PUR-IMPUR : terrible frustration imposée au nourrisson émergeant de la béatitude des « Eaux primordiales » (et AVANT la catastrophe Oxygène) par le traumatisme de la naissance (la Chute façon Bible) et les premières expériences de privation de succion, ce qui va engendrer chez le nourrisson la dualité de réaction agressive vis-à-vis de l’extérieur et en premier vers sa mère et en premier son sein, puis son visage ; réaction qui va faire de ces « objets » (sein et visage) de « méchants objets ». Et c’est là que l’ambiguïté extrême arrive : ces objets sont également PRODUIT de plaisir et de joie (nourriture, sourire sécuritaire), ils seront donc positif (libido à la Freud) et seront de ce fait des « bons » objets.
Sein, visage et le corps entier de la mère sont par principe ambivalent pour le nourrisson. Ce sont des objets MAGIQUES et SACRÉS : REMPLIT DE PULSION DE DESTRUCTION COMME D’AMOUR.
Bons et mauvais (objets) sont la traduction de l’ambivalence, de la dualité originelle du sujet humain…
De cette dualité le POIDS (la « gravité » ou le grever) a effacé notre état originel de Félicité. Alors une « attraction » veut que nous RECOLLIONS LES MORCEAUX, comme une « force de gravité » ou un champ ou « portion d’espace-temps » créé et ressenti par tous ce qui se considèrent comme corps. LA MASSE, à rapprocher du concept de Transport (un échange de volume) de Savinien de Cyrano de Bergerac : à savoir que la MASSE est une propriété acquise par la Correspondance des particules avec leur environnement.
Le pur impur ou le bon-méchant va se retrouver dans ce que de nos jours on nomme « champ électromagnétique » : le ressenti par des corps chargés/frottés et qui donne ainsi naissance à une force attirante ou repoussante (champ de la Magnétite), comme avec le nourrisson cité plus haut.
De la même manière nous allons avoir une « Prise de Ciel » figurant les oracles et énergies descendues du Ciel ; et une « Prise de Terre » (la MASSE OU ARGILE, ADN) figurant la « tension au sol », et le tohu-et-bohu, mais aussi les oracles chthoniens de Gaïa. Voir la note PYTHON sur la page Instant, Spir, Spiration, Inspiration.

Il n’y a pas de copyright « Newton » ! Tout dans ce monde SUCE ce qui passe à sa portée, de la poussière jusqu’à un président d’une république. Une plante est tournée vers la lumière qu’elle « suce » et ses racines « sucent » la nourriture dans le sol. Tout suce pour le transformer en « Dieu », en Soi, en EAU, puisqu’on est encore dans la dualité sujet-objet. L’Eucharistie des Chrétiens est LA succion par excellence, qui, réduite à sa signification scientifique et dégagé de tout sacré ambiguë, PRODUIT et donc REJETTE par l’anus ; tout ce qui a une naissance a naturellement une mort ; ça rentre d’un côté et ça ressort de l’autre ! Notez que TRINQ à l’envers ça donne QINRT, proche de QUINTE (lunaire), donc la merde, de la Putréfaction, du NOIR.
Quinte (lunaire yin) opposé au Quart (solaire yang).
Bien-sûr cette loi de succion est commune à la Quart et à la Quinte, dualité que l’on retrouve complètement dévoyée en France en politique du régime républicain : la droite et la gauche.
On retrouve cette division Quart-Quinte dans la réalisation du Soi ou se connaître soi-même :
- En compagnie de Dieu ET des hommes, comme le pratiquent les francs-maçonneries adonhiramites actuels, qu’il est facile de faire remonter, non pas en 1717 à Londres, mais en Espagne avec le phénomène du marranisme, comme le suggère Grasset d’Orcet dans Œuvres décryptées, vol.1. Quand il cite le rituel : « Une cave m’est connue, une lampe m’a éclairé, une source m’a désaltéré », ce qui résume parfaitement le principe du RÉSEAU ET DE NOS JOURS DU « TOUT CONNECTÉ » ET SON « VIVRE ENSEMBLE », nouvelle RELIGION DE LAÏCITÉ qui éjecte l'Église de Rome. Et qui est également résumé par ce principe de démocratie tyrannique du genre ”Cause toujours” opposé au ”Fermes ta gueule” d’une dictature, principe de la démocratie actuelle et son « vivre ensemble » ou « Je suis Charlie » : « Le force prime le droit. Soyons frères ou je t’assomme », qui correspond à l’axiome des sectes protestantes qui procèdent en une âpreté particulière à la mode Cromwell et lois noachides !
Ce « vivre ensemble » outré est de la judéo-maçonnerie pure, et qui fait dans LA PRODUCTION FAÇON TALMUDISME : SERVICE AUX AUTRES (« Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent », phénomène du réseau cité par J. Attali dans Les Juifs, le monde et l’argent. Il n’est pas étonnant qu’il y ait tant de Juifs dans l’actuelle maçonnerie spéculative ; il n’est pas non plus étonnant qu’il y ait autant de marchands juifs qui « veulent rendre service » moyennant paiement !).
- En compagnie de la Réalisation du Soi, le mystique s’orientant vers la contemplation intérieure et l’Amour.

La Loi de succion est terrifiante à notre époque : elle ignore la gratuité. Gratuité qui est anti-loi succion. De nos jours nous donnons TOUJOURS avec une arrière-pensée, rien de gratuit. Comme le cultivateur qui cultive son champ, ou l’étudiant qui cultive son intellect, ÇA DOIT RAPPORTER, « ÇA EU PAYÉ » comme disait Fernand Raynaud ci-dessous. C’est ça la production de ce monde des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, la loi de succion appliquée uniquement au corps. On accepte de se donner du mal à condition d’être payé en retour, parfaite succion vampirisante.
Le don motivé par le bonheur de renaître au Ciel ou au Paradis est comme une flèche décochée en l’air, comme le crachat que lance vers le Ciel un Ancien Égyptien contre un Dieu qui ne le récompense pas, le crachat va lui retomber sur la figure ! Ainsi le don conditionné est un investissement bancaire pour s’acheter du sécuritaire dans le futur, à la fin des temps, comme la flèche ou le crachat qui retombe.
Un don pratiqué dans la succion ou espoir d’obtention signifie qu’une action, un pratique, un rituel ou une morale doit faire preuve d’utilité et d’efficacité. Et c’est pareil en physique : on mesure avec un appareil de mesure ou un compas-équerre pour obtenir une sécurité, une convention, un égrégore. Tout est comme ça : on veut sucer des preuves ! On calcul, on analyse, on veut un PROFIT, une SÉCURITÉ. Profiter c’est posséder une sécurité, le phénomène du terrorisme et des migrants fonctionne comme ça.

LOI DE SUCCION : DEVIN, DE VIN, IN-VENTER ou éventer, DE-VINER : ORACLE. On n’in-vente pas, on ne fait que dé-couvrir ce qui existe de tout temps. Par exemple, qui in-venta le poste récepteur de radio ? Nikola Tesla ? ou Jagadish Chandra Bose (1865) ? ou Guglielmo Marconi ? Dé-couvrir : enlever la couverture qui recouvre. In-venter signifiait autrefois trouver, et au Moyen-Âge on n’avait pas de « droit d’auteur » l’ego ne faisait pas encore ses ravages, qui vont commencer à s’exercer à partir de la Renaissance, avec le protestantisme et l’opinion de « création personnelle », soit le travail du chapeau ou l’enflure de la tête ! Il n’existe pas de « droit d’auteur », les idées, et même les procédés techniques appartiennent à tous. C’est la production du capitalo-socialisme qui inventa le « droit d’auteur » et les « brevets ».

Concernant les coupés en morceaux, cités sur la page précédente, avec notamment Osiris, j’ajoute qu’ils correspondent parfaitement avec le symbole double des deux pleureuses (EAUX) ISIS-NEPHTYS : Isis (Mercure) c’est L’EAU DE VIE ou passivité agissante, Vautour transmutatoire, principe magique féminin (résurrection et chute : elle peut aussi favoriser Seth), source de toute fécondité et transformation ; et Nephtys (Vénus) est L’EAU DE MORT-COLLE ou Feu qui donne la vie (Corbeau et couple Nephtys/Seth), la passivité négative qui corrompt pour donner vie. Elle est immanente à Isis dans sa fonction de pleureuse qui provoque LA PUTRÉFACTION.


GRATUIT, DON, DONNER.

Seule Vraie Valeur, illustré par un contre rapporté par Kôdô Sawaki (1880-1965) dans ses commentaires du Chant de l’Éveil.
Un des grands disciples de Shâkyamuni : Kâshyapa,  était venu enseigner le Soi à une assemblée de pauvres. Il leur raconta qu’ils avaient été pauvre parce qu’ils avaient été avares dans une vie passée, et parce qu’ils avaient éprouvé des envies. Il expliqua la même logique à propos des riches devenant riches à cause de leur vie antérieure où leur vie était vertueuse, et qu’ils devaient faire la charité pour ne pas perdre leur richesse !
Kâshyapa regarda qui était le plus pauvre dans l’assemblée des pauvres afin de mendier. Il chercha le pauvre des pauvres, et trouva une vieille femme, toute ridée et à demi-morte, qui n’avait pour vêtement que sa crasse. Son cœur battait à peine. La femme avait ressenti une émotion extra-ordinaire à la vue de Kâshyapa, et elle aurait aimé lui faire une offrande. Kâshyapa, avec ses pouvoirs siddhi [pouvoirs surnaturels], se propulsa dans l’Instant vers la vieille femme, ce qui la combla de joie. Kâshyapa virevolta dans les airs, des flammes jaillissaient de son corps. (technique hautement sophistiquée du « Feu-en-haut-Eau-en-bas »). Quand il eut finit, il atterrit aux pieds de la femme. Elle était en extase, frappée par la grâce ; elle se confondait en remerciements. À ce moment, Kâshyapa lui demanda : « Alors grand-mère, tu ne me fais pas une offrande ? ». Elle dit qu’elle voudrait bien, mais qu’elle n’a même pas de vêtement sur le corps, et encore moins de quoi manger. Cependant à côté d’elle gisait un bol ébréché où se trouvait dedans un brouet de riz qui empestait l’aigre et où courraient des insectes. Kâshyapa voyant le bol lui demanda : « Pourquoi ne m’offres-tu pas ce bol de riz ? ». Surprise, la vieille lui demande s’il accepte vraiment cette nourriture misérable. Kâshyapa l’accepte. Alors elle lui présente le bol de ses mains tremblantes.
Kâshyapa s’interroge sur comment il va faire : s’il emporte le bol chez lui, la femme pensera que Kâshyapa l’a jeté en cours de route et se sentira humilié. Alors il mange ce qu’il y a dans le bol, et devant les yeux de la vieille. La femme lui dit qu’elle lui était infiniment reconnaissante, puis elle rendit l’âme.
Dans l’Instant, une princesse naissait au Royaume des Cieux, là où l’enfantement se fait sans douleur. On naît telle une apparition. Les vassaux célestes qui aperçurent la princesse se demandaient qu’elle était son lignage, et ils supposaient qu’elle était de haute naissance ; ils s’interrogèrent sur toutes les possibilités et toutes les classes, des riches aux pauvres. Finalement ils découvrirent qu’elle était né du bas peuple, d’une vieille femme qui n’avait pour vêtement que sa crasse. Alors les vassaux célestes escortèrent la princesse sur la Terre et l’emmenèrent suivre l’enseignement de Shâkyamuni. Bref, seule l’offrande gratuite ou désintéressée, sans rien en attendre, est la Vraie Gratuité, le Vrai Don. Faire des efforts en vue de gagner un concours, de l’argent ou un diplôme ou une médaille, c’est, comme dit Sawaki, vouloir monter jusqu’à la Lune en grimpant à une corde. Je dirais que c’est du marchandage comme prier un Dieu pour lui demander quelque chose, ou acheter un billet de la Française des Jeux dans la croyance de gagner ! Donc il faut vivre l’Instant, le ici et maintenant, tel qu’on est, sans but à atteindre, sans chercher à « récolter des fruits », Thème bien dans ces 10.000 ans de voie de l’Agriculture. Si on ne comprend pas cela, on ne peut pas comprendre le Soi ou Instant, la Libération notre Vraie nature ; on ne peut pas comprendre l’Alchimie, surtout si on croit qu’on peut « fabriquer » de l’Or comme le font par principe les premiers faux monnayeurs : les banquiers !

 
Note.
1. Usure et richesse et mosaïsme décrit par Grasset d’Orcet à propos de la « Divine Bouteille » dans un monument que Diane de Poitiers avait consacré à la Quinte : « Les pèlerins y sont introduits par le pontife [le passeur] Bacbuc, en hébreu bouteille, ce qu’il faut traduire libre beauté loi. Tout d’abord, elle montre une mosaïque représentant la bataille de Bacchus contre les Indiens, qui indique que nous sommes chez Diane, car elle doit s’interpréter ainsi :
Mosaïque Bacchus indienne bataille, prononcez : Mosaïque baccuin Diane beauté loi. Remplacez mosaïque par l’hébreu, vous aurez : la barbacane Diane beauté loi. Barbacane ou morabaquine ont en hébreu le même signification ; mais en français barbacane signifie une meurtrière, de sorte qu’une tour avec une meurtrière donnait la profession de foi de la secte, barbacantour, ou loi de la multiplication de la richesse. Sur les chapiteaux romans, ce hiéroglyphe est remplacé par un barbu-centaure. Le Bucentaure de Venise indique que cette ville était du parti de la Quinte ; il en était de même de la ville de Milan, dont le dôme est encore dominé par la mère Eve [statue colossale de Cristoforo Solari, 1502) ». On peut aussi dire que la finance internationale est « meurtrière », puisqu’elle règne sur ce monde !
Grasset explique aussi le sens de palefrois de bois (palefroi, bois, niais) : fous ou niais montés sur des palefrois (cheval) de bois, qui représentait un des hiéroglyphes les plus communs des Pul-forbans ou maçons d’Afrique…
 
À propos du mot « meurtrière », fente ou ouverture, Lao-tseu en parle dans le Tao-tö king au Verset 11, nombre du TAO en Chine : « Une maison est percée de portes et de fenêtres, c’est encore le vide qui permet l’habitat. L’être donne des possibilités, c’est par le non-être qu’on les utilise ». C’est donc une barbacane en « inverse » de celle décrite par Grasset d’Orcet.
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 14-04-2017 02:06

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >