Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Passage de 2012
Passage de 2012 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-01-2009 02:03

Pages vues : 6067    

Favoris : 528

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : 2012, Business, Croissance, Économie, Passage, Terre

 
daum3m.jpg
Après une première crise économique et quelques faillites spectaculaires, des manœuvres politico-financières prétendent freiner la crise mondiale d’un système monétaire qui repose sur le vol, car non fondé sur la vraie richesse, soit le travail de chacun, mais seulement fondé sur un mécanisme d’intérêt en cascade. Les banques se prêtent mutuellement de l’argent qu’elles n’ont pas en se justifiant d’une réserve centralisée d’or qui n’existe pas, et quand arrive les difficultés elles se font assister par les États avec de l’argent que ceux-ci n’ont pas... puisque toutes, même centrales, même mondiales, sont privées. Le SEM (système d’échange mondial) peut-il continuer à fonctionner indéfiniment sur un principe qui conduit à la mort par gavage pour quelques uns et par famine pour le plus grand nombre ?
Notre civilisation suit une courbe de croissance exponentielle dont nous avons atteint la phase d’accélération critique.
L’étude des carottes profondes de glace a clairement révélé que c’est le réchauffement qui provoque l’augmentation du CO2 et non l’inverse. Pourquoi la planète se réchauffe trop vite ? Ne se produit-il pas quelque chose qui concerne le système solaire entier et même sa relation avec la Voie Lactée ? Vivons-nous une « croissance » ou une fuite en avant, laquelle n’est peut-être pas que d’origine humaine ?

Le mot croissance semble, chez les hommes politique, le mot miracle qui résoudra tous les problèmes ! Car il ressemble à un dogme indissociable du bien-être de l’humanité ! Cette croissance est destructrice de la planète, elle est la branche sur laquelle nous sommes assis et que nous scions. Car tout est en croissance, y compris l’aspect spirituel, même s’il y a des dérives sectaires ou autres.
Tous les observateurs s’accordent à dire que les croissances sont exponentielles.
La croissance nous précipite vers une démesure qui semble sans limite dans son amplitude, mais dont l’accélération ne permet pas qu’elle se poursuive indéfiniment dans le temps (temps linéaire tel que perçu par nos sens physiques).
Le vieille dispute entre évolutionnisme et catastrophisme est en train de se conclure toute seule sous nos yeux, et bien qu’un establishment scientifique jaloux de ses prérogatives s’accroche encore au dogme du darwinisme, dont la faillite a depuis longtemps été déclarée, peut-on encore douter que nous allons vers un bouleversement planétaire ?

Allons-nous vers le meilleur ou vers le pire ? Le meilleur ne serait-il pas le seule croissance salvatrice : celle de l’esprit ?

(Autour de fragments d’un article du journal Nexus n° 60 de janvier-février 2009)
 
 
Notre civilisation suit une courbe de croissance exponentielle
dont nous avons atteint la phase d'accélération critique.
 
 

Dernière mise à jour : 15-01-2009 21:29

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >