Accueil arrow News arrow Dernières news arrow En Marché, Magos, Champ
En Marché, Magos, Champ Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-05-2017 01:15

Pages vues : 2050    

Favoris : 255

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Chimère, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Fusible, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vase, Vide, Volonté, Yokaï

 
international_finance_centre_croissance.jpg
 
 
En Marché, Magos, Champ
En Avant ou
« unité dans la diversité »
slogan du Nouvel Ordre Mondial capitalo-socialiste.
UNITÉ = MERCANTILISME, LE CHACUN POUR SOI.
L’avantage de l’un ne peut qu’être le dommage de
l’autre en cette dualité winner-loser.
De même un pays ne peut gagner sans qu’un autre perde,
aussi pour accomplit la formule
« unité dans la diversité » faut-il
abolir les frontières.
 
 
MAGOS, MAGOT : lieu où l’on conserve quelque chose, comme une somme d’argent cachée et mise en réserve (bas de laine). Le Marché à la fin du 10è siècle devient « réunion de commerçants », du latin mercatus, famille de merx, mercis (marchandise), relatif à Mercure-Hermès Dieu du commerce. Dire ”merci” à longueur de journée participe du capitalo-socialisme… C’est de là qu’on parle des « valeurs », si chères au régime républicain, et pour cause !!!

Marcher : en gaulois cingos : mot tiré du composé sonno-cingos (marche du Soleil du calendrier luni-solaire), de même racine que cinges (guerrier). (Réf. Dict. Français-Gaulois, de J.P. Savignac).
Marché : magos (champ), puis champ de bataille. Effectivement, depuis l’avènement des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture et de l’arrivée de l’étatisme et de l’argent, ce ne sont que batailles et horreurs sans fin. Si mago(t)s désigne la valeur, la richesse, il désigne avant tout le champ, le lieu ou endroit, la plaine, le terrain découvert où précisément ont lieu les batailles. En court-circuit on associé champ à « champ libre ». Magos, remonte à la forme du sanskrit Mahi (la Grande), issue de la racine meg(H)-/mag (grand).
Champ à évidemment rapprocher de champion !
 
La devise du mondialisme ou Nouvel Ordre Mondial financier est bien « Unité dans la diversité », soit le « United Colors of Benittron » que je dénonce en refrain ces derniers jours, et tout au long d’articles dans le site. Parce que ce système du capitalo-socialisme érigé en dogme fait croire que chacun de nous dans son confort nommé « laïcité » a son opinion personnelle bien à lui, ou à elle, et que lui ou elle réalise SA liberté, SA petite personne ou ego, et que lui ou elle devient « moi », ce que je suis. Ou côté « unité », que celui ou celle croit que parce qu’il ou elle se fond dans l’ensemble, dans le Super égrégore des têtes d’œufs compas-équerres droits de l’hommistes, que il ou elle renonce à toute opinion personnelle et se met au service de la « vérité » en renonçant au « moi » devient un libéré ? Côté unité comme diversité ne peuvent que correspondre à l’uniformisation des cerveaux à la mode socialisme des 74 ans de l’URSS qui marque encore maintenant, tant nombre de Russes regrettent cette période… Le « united machin » c’est un peu comme un âne qui a le choix entre une botte de paille et un seau d’eau : s’il mange la paille il va crever de soif, s’il boit l’eau il crèvera de faim !
Évidemment ce n’est pas le capitalo-socialisme et sa république qui va résoudre le dilemme individualisme-collectivisme. Seule la Réalisation du Soi (et des Essences) le permet : pas de dualité ou d’ego qui consiste à une relation ou échange mercantile entre un objet et un sujet, donc ne pas sentir les choses par son ego au travers des autres, à l’extérieur, et pour les autres (altruisme et autres « sauveurs du monde »).

En passant de l’accidentel ou Histoire-Opinion-Temps qui coule à l’éternel du Soi contenant les Essences, le dilemme individualisme-collectivisme disparaît, et de ce fait n’a besoin d’aucun système politique, et encore moins économie, ni même d’une croyance quelconque.
Le « moi » et le « nous » disparaissent. Non pas dans l’uniformité des sensations comme le veut le capitalo-socialisme, et plus généralement toutes les pseudo-mystiques des partis politiques et autres sectes (1) ; non pas dans la singularité façon opinion à moi tout seul, mais dans l’unité des Essences trinitaires, pour employer l’expression de Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux), par-dessus la comédie, les mensonges et l’hypocrisie permanente des démocraties du régime républicain, des multi-opinions (laïcité capitalistique) ou de mono-opinion (style communisme façon Lénine-Staline-Trotsky).
La Vraie Liberté est au-delà du mental ou raison, au-delà de la logique qui calcul tout et reste liée à l’ego. Ce n’est jamais le verbiage ou la réthorique à la ergoterie grecque qui engendrent le vrai. « C’est la Vérité qui a besoin d’eux pour construire le nid où elle s’exprime par le discours didactique. La Vérité en son essence est contemplation et non pas discours », écrit si justement Jean Coulonval.

Le capitalisme étatique, mondialisé en « république universelle » et sa laïcité, veut à la fois rassembler et diversifier, soit « rendre autonome » (de consommer) tout individu, qui, comme le voulaient les républicains de 1789, devenait le roi. Selon ce principe nous aurions sur cette planète à l’année 2011 environ sept millards de rois ! Dont plus de la moitié vivent dans les villes (les habitants fabriqués « citoyens »).

L’universalisme en corrélation avec l’égalitarisme se met évidemment en place à cette funeste époque de la Renaissance : par deux fois l’État achète au prix fort l’Église : par le Concordat de 1516 qui livre le haut clergé à la nomination royale (soit cette monarchie choisit entre la Réforme et Rome qui sera gros de conséquences) ; et à nouveau en 1685, lors de la révocation de l’Édit de Nantes qui coûte au Royaume une part importante de sa prospérité. Le jacobinisme et sa laïcité marchande était déjà prémonitoire, et même au sortir de la Féodalité où chaque Seigneur était autonome dans son propre Pays, car le roi de France était alors un Seigneur comme un autre, mais qui ensuite, fabriqua un jacobinisme ou étatisme façon moderne en devenant le chef de tous les autres, se servant de leur langage, de leurs principes, évidemment afin de devenir le winner ! Et en régime républicain nous en sommes encore là : la « noblesse » est consubstantielle au chef ; la chefferie lutte contre elle mais ne rompt pas avec elle ; elle l’emprisonne dans les fastes de la Cour ou de la pompe du républicanisme, mais s’emprisonne avec elle. L’étatisme monarchique va déraciner la noblesse, et n’a rien fait pour lui ouvrir les portes du capitalisme. Mais du coup, elle l’a prise en charge, comme nous le voyons à ce hui.

En Marche, la république judéo-maçonnique et la puissance étatique et ses guerres « contre le terrorisme » si utiles à la finance internationale. Mesures de croissance vigoureuse et chaotique qui ne cesse d’engrosser les effectifs du régime républicain capitalo-socialiste. ÉTAT MODERNE = GARGANTUA, MOLOCH, LÉVIATHAN…
GUERRES « CONTRE LE TERRORISME » = PAIN DE L’ÉTAT ET DU COMPLEXE MILITARO-INDUSTRIEL ET DES SECTES D’OPINIONS (1).

« Unité dans la diversité » rêve du socialisme de l’URSS : position mentale, le dogme, censé être accepté par tous, comme un centre ou unité dont on ne doit pas s’écarter sous peine de raisonnement faux, puisque depuis les Lumières nous sommes dominés par elle. Ainsi si la pointe du compas dérape, la circonférence, le raisonnement et les actes qui suivent seront nécessairement faux. Tout accusé ou déviant, ou asocial, qui se reconnaît lié à ce social, à ce parti ou système politique, à cette foi ou « valeur », donc à ce messianisme, est supposé avoir parfaitement conscience d’avoir contrevenu au dogme, sauf dérangement mental… Nous sommes effectivement entré dans cet ère inquisitoriale où bientôt un tribunal nous demanderas de faire notre auto-critique, notre soumission. Si nous n’y parvenons pas, c’est parce que nous serons considéré comme fous. Pour ce genre de « maladie mentale », le post-stalinisme avait institué des hôpitaux psychiatriques spéciaux. L’inquisition brûlait et torturait ses opposants (voir le cas de Lucilio Vanini, 1585-1619, auquel le site est aussi dédié. Lucilio Vanini se situe dans le même Thème que Giordano Bruno).

Avec anciennement l’Église de Rome, avec de nos jours le régime républicain et ses droits de l’homme mondialisés, ON NOUS DEMANDE DE CROIRE, selon son principe « unité dans la diversité », icelle portant le nom « laïcité » (ou « liberté d’expression » ou d’opinion).
On nous demande de croire MAIS SURTOUT PAS DE COMPRENDRE ! République ou Église c’est kif-kif : vous devez croire à ses valeurs. C’est même kif-kif avec l’actuelle judéo-maçonnerie spéculative et ses « écoles de mystères » pompées sur l’Égypte ancienne et évidemment déformées : « Un mystère est une vérité que nous ne pouvons pas comprendre mais que nous devons croire ». Qui a pondu un dogme pareil ??? De toute façon : « comprendre ce que nous ne pouvons pas comprendre » se résume encore au machin Prométhée et tranhumanistes qui veulent être Dieu à la place de Dieu : lui dérober son feu ou moteur…

Ce que le Super Grégarisme appelle « réalité » (considérée comme état de veille) qui est constitué uniquement d’illusions ou phénomènes, ne saurait être imposé à tous : on ne drogue pas l’ensemble des Terriens ! Ainsi une conception de l’Univers qui est une création de ce mental collectif (inconscient collectif de C.G. Jung) est-elle en totale opposition avec le « Je suis ce JE SUIS ». En d’autres mots : le Super Grégarisme ou convention collective ne peut pas établir un dogme ou une autorité, une soi-disante « vérité » et une soi-disante quincaillerie de lois genre noachisme et sa dernière mouture « les droits de l’homme ». Dans l’article précédent j’écrivais que MÊME LA MORT EST UNE FONCTION DU MENTAL (en référence à l’entretien 343 de Ramana Maharshi, qui citait l’histoire d’Indra et d’Ahalyâ dans le Yoga-vasishtha, il ajoute que les douleurs dépendent de l’ego, le ‘je’, et qu’elles ne peuvent exister sans ce ‘je’, mais que le ‘Je’ ou Soi peut exister sans elles. Notez que l’on trouve en version anglaise une traduction du Yoga-vasishtha.

RAPPEL : les limites du Super Grégarisme ou inconscient collectif à la Jung, C’EST LA MORT, donc acte mental suprême
En ces temps chaotiques nous marchons sur des œufs. En effet, comme je le rappel depuis ces derniers jours : tout ce qui est observable est symbolique, et inversement tout ce qui est symbolique est observable puisque le mental fabrique, « matérialise » tout. La conséquence est de l’ordre de l’ABSOLU : comme dans l’entretien 264 de Ramana Maharshi : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous les deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». C’est-à-dire que le Réalisé vivant peut « contempler » le Soi au travers de la matière. Bref, TOUT EST CONSCIENCE OU VIBRATION…
Le Réalisé vivant est identique à l’Alchimiste : non-dualité entre un sujet observant un objet observé et travaillé. Aussi dans cet équilibre absolu il y a HARMONIE entre le ‘je’ dompté devenant extériorisé ou retrouvant sa Vraie Nature, et un monde extérieur, l’objet observé et travaillé qui s’intériorise jusqu’au jaillissement de PAN ou Instant, le Soi, identique à l’Or spirituel par lequel le réalisé retrouve l’Âge d’Or.
Ainsi PAN n’est pas mort, l’Âge d’Or est éternel comme le Paradis n’a jamais été « perdu » et personne n’en a jamais été chassé, même les Rothschild-Rockefeller…

Il n’y a pas de « En Marche » qui tienne ni de but à atteindre. Notre état originel est EAU PRIMORDIAL : difficile à imaginer, car que peut être une Conscience qui d’Instant en Instant se maintient dans le Soi ? La seule réponse à apporter est que ce Réalisé vivant partout où il passe CHANGE LES TROIS RÈGNES (je devrais écrire les quatre : minéral, végétal, animal, humain), toutes les apparences ou illusions sont définitivement changées. Ce serait le Vrai sens de la « Fin des Temps », et certainement pas la fin en forme d’immortalité ici dans le spatio-temporel dont rêvent les transhumanistes…

La chefferie et les Couilles en Or rêvent de changer le monde qu’ils appellent « réalité », et ça grâce au Super Grégarisme érigé en une sorte de « machine transhumaniste », que je nommerais « opinion », donc dépendant d’un Super Ego. Bref, la chefferie au sommet de sa pyramide veut fabriquer SON paradis (le Royaume de Dieu (juif) sur Terre).
RAPPEL : Paradis, étymologie de enclos, paravent, rideau, limite, édifice (comme le rêve de reconstruction du temple de Salomon). Parclos en français du Moyen-Âge signifie : achevé,  complètement, dernier mot, clôture, enceinte ; Parçon signifie : division, portion, partage, butin, lot, dot, etc. Parcreu signifie : arrivé au terme de sa croissance, grandi, fort, important. Dans le même son et Thème nous avons Pardoner : donner, accorder, pardonner, etc.
Bref, le rideau ou l’enclos peut représenter l’ego, la ”signature” de toute matière qui voile la nature réelle de cet ego ou matière, qui voile le ‘Je’ (le « Soufre ») comme l’opère le « Dissolvant universel » en Alchimie.
PARADIS = JARDIN = TAPIS VOLANT : le Tapis volant est limité par ses quatre côté MAIS IL VOLE. Le Jardin est limité par ses limites ou sa clôture, MAIS IL A UNE PORTE pour y entrer et en sortir. Idem pour LE VRAI PARADIS. Le « isme » ou système n’est jamais universel, il ne peut qu’avoir des limites comme la naissance s’accompagne tôt ou tard de la mort. Le « isme » comme l’abomination « catholicisme » (alors que catholique veut dire universel) implique la limitation, le truc, le machin, le dogme religieux et intellectuel. Le « isme » est typiquement de la judéo-maçonnerie, de la pyramide ou échafaudage, hiérarchie, évolutionnisme, Chute ou perte du Paradis. IL Y A TOUJOURS COMME UN ÉTALEMENT EN LIGNE DROITE DE PASSÉ-PRÉSENT-FUTUR, soit cette construction mentale que je nomme « Histoire-Opinion-Temps qui coule ». Le darwinisme comme le socialisme est du même Thème : toujours prisonnier du temps qui coule, donc aussi de l’opinion (conscience)…

En rapport avec l’égrégore ou grégarisme : LA SUGGESTION, SUGGÉRER (une opinion) : étymologie de geste. ON ENTRE LÀ DANS L’INGÉNIERIE VIBRATOIRE DES PORTEUSES ET SOUS-PORTEUSES (miroir) DONT CE SERT LE CERVEAU HUMAIN. Le cerveau est un outil oscillant. Il y a relation entre Matière et Fréquence (émission et réception). Les cellules produisent des champs électriques. Un conducteur métallique parcouru par un courant qui vibre beaucoup envoie ses vibrations en rayons dans l’Espace.
Prolongation du son, ou vibration entretenue par quelque chose et amplifiée, ou bien il y a « entente » entre une Fréquence et ce qui entretient ces oscillations. Une orange saine à côté d’une orange qui vieillit et perd sa force depuis un temps long, va vieillir plus vite qu’une orange saine vieillissant toute seule. (Les oranges communiquent entre elles, ou bien leurs cellules).
CALAGE et DÉCALAGE ou SYNCHRONISME :
Quand il y a synchronisme de l’un par rapport à l’autre, il y a Fluidité ou Accord, ou calage. Si pas de synchronisme, c’est le décalage, la Résistance : quelqu’un perdu dans ses pensées par rapport à ce qu’il a en face de lui est en décalage, fait surtout observé avec la psychose smartphone !
Coïncidence/synchronisation : Qu’est-ce qui fait que 3 ou 4 personnes qui ne se connaissent pas, et résident en des lieux très éloignés découvrent ensemble une même chose ?!
Il y a le synchronisme des rêves ou des idées entre 2 personnes ou entre un groupe de personnes.
Le Savant Chinois Wang Shume (265-317) étudiait déjà la Sphygmologie, de pouls, pulsation.
Etc., etc…
Le problème de la suggestion est qu’il rejoint le mot APPRENDRE : du A privatif et prendre : NE PAS PRENDRE ! La Connaissance est INSTANTANÉE, DANS L’INSTANT, ou n’est pas ! Elle est PAN. Elle n’est pas nom-la-forme ou Porteuse… la Connaissance N’EST PAS DU DÉVELOPPEMENT PERSONNEL qui ne peut que se rapporter à la raison, à l’égo, À L’UTILITAIRE SI PRÉSENT DEPUIS 1789 ET L’ENCYCLOPÉDIE.


Note
1. Sectes d’opinions comme les réseaux (sociaux) : Bilderberg, le Siècle, etc., le GODF et autres grosses obédiences judéo-maçonniques spéculatives à Pour-Voir.
 
 

Dernière mise à jour : 18-05-2017 02:04

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >