Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Tyrannie de l’opinion et protestantisme
Tyrannie de l’opinion et protestantisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-06-2017 23:08

Pages vues : 2446    

Favoris : 316

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Chimère, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Fusible, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Usure, Vase, Vide, Volonté, Yokaï

 
moutons_fma.jpg
 
 
Tyrannie de l’opinion et protestantisme
principe du vote des « électeurs »,
soit l’ego et ses opinions de « moi je ».
Protestantisme ou société économiste et laïcarde.

Le « pas d’amalgame » est typiquement
de la tyrannie de l’opinion et de la
« valeur » de la république :
imposer l’utile et tuer l’inutile, soit
la religion dualiste du winner-loser.
 
 
Le régime républicain et sa violence légitime (et sa ”parole autorisée”) de « guerre contre le terrorisme », soit pasteuriser sa société de citoyens-moutons en troupeaux de Super Égrégore protégés contre toute violence possible en lui faisant avaler sa même soupe ou son même vaccin pour tous.
La religion du mercantilisme c’est l’ÉTAT, MONARCHIQUE OU RÉPUBLICAIN, avec le triomphe de l’ego et l’invention de la nation. « Pour rallier tous les économistes officiels, le prince de Kaunitz, l’un des serviteurs de Marie-Thérèse, n’hésitait pas à se dire un « athéiste de l’économie », une définition de la laïcité mercantile donné par F. von Pollack-Parnau, cité par F. Braudel, dans Civilisation matérielle, économie et capitalisme 15è-18è siècle.
 
Rappel : l’islamisme est un démarquage, une copie du judaïsme. Comme pour le régime républicain et ses « valeurs », il est interdit de faire la critique du Quoran, texte « descendu du Ciel » et par conséquence intouchable… De même l’alphabet des Hébreux est considéré par eux comme « divin ».
L’Empire USionistan est typiquement une mentalité de judéo-protestantisme, et il n’est guère étonnant que cette judéo-maçonnerie spéculative se soit développé dans une taverne à Londres en 1717, suite à la politique d’un Oliver Cromwell après les deux révolutions anglaises. Mentalité de judéo-protestantisme qui aboutit à l'uniformité psychologique. « L'américanisme unifie le pathos de classe dans le culte généralisé de la technique et l'identification des besoins de consommation imposée par la technique publicitaire », écrit Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux. Cette uniformité psychologique se trouve dans le paradoxe capitalo-socialiste de « l’unité dans la diversité » singeant la religion catholique, soit un hétérogène de populations qui ne pourront jamais voir l’ensemble de leurs besoins et préoccupations parce qu’ils avancent cahin-caha dans leur ego. Cette « unité dans la diversité » est comme le « Graal » moderne du capitalo-socialisme de la City de Londres, avec des ghettos ethniques. Il faut donc fabriquer le chaos migratoire pour valider cette « unité dans la diversité » AVANT TOUT MARCHANDE.
Dans le monde entier nous devenons des toys des Big boys with big black wallets de Wall Street et de sa City de Londres. Nous devenons des toys de ces démocratisme et washingtonisme. Tous les Africains immigrent vers le Nord et l’Europe, comme cela, les multinationales vont pouvoir se vautrer sur les terres africaines et ses richesses. L’Afrique ce n’est pas le grenier des multinationales. Ce sont les Africains qui doivent pratiquer leur ICI ET MAINTENANT, et non fuir à l’extérieur !!! Mais de nos jours tout est à l'envers !

La migration est l’outil du patronat ou chefferie destiné à casser la lutte. Il n’existe pas d’immigration naturelle (même pour chercher sa bouffe). L’immigration est la conséquence d’un étatisme marchand, à commencer par 1789 comme l’exprime Fernand Braudel dans Civilisation matérielle, économie et capitalisme 15è-18è siècle, vol.2 : « Le mot ”bourgeoisie” suit le sort du mot ”bourgeois”, l’un et l’autre en usage sans doute dès le 12è siècle. Le bourgeois, c’est le CITOYEN privilégié d’une ville. Mais, selon les régions et les villes françaises interrogées, le mot ne se répand qu’avec le 16è siècle finissant [donc après l’extermination des Peuples du Soleil par les Conquistadors espagnols et portugais] ; c’est assurément le 18è siècle [celui des « Lumières »] qui le généralisera et la Révolution fera sa fortune ». On comprendra l’actuelle urbanisation généralisée de la planète et le béton partout !!!
Le phénomène HUMANISME issue de la même Renaissance est encore un phénomène du mercantilisme et de ses échanges de productions marchandes.
 
Cette tyrannie de l’opinion commence à la Renaissance, avec l’Église rachetée par deux fois par le Concordat de 1516 qui livre le haut clergé à la nomination royale, donc dépendant maintenant de l’État, et en 1685 lors de la révocation de l’Édit de Nantes ; puis avec la Réforme ou protestantisme et le développement de la cavalante technologique des Galilée et Cie, et, par là même, de l’actuel mouvement transhumanisme qui veut se mettre à la place de Dieu, conformément au dogme de l’évolutionnisme en géométrie de la ligne droite à la Darwin. Que ce dogme s’écroule, et le socialisme et le transhumanisme se dissolvent.
Le transhumanisme est typiquement dans la mouvance commencée à la Renaissance et suite au protestantisme. Nous sommes dans l’ILLUSION AUGMENTÉE appelée par les transhumanistes « réalité augmentée », à cela ajoutez les nano-trucs qui se retrouvent maintenant en poussière « nanobot »
RÉSUMÉ : TRANSHUMANISTES, EN ÉTANT « AUGMENTÉS » (valorisés selon le capitalisme), VOUS SEREZ TOUJOURS DÉPENDANTS, VOUS NE SEREZ JAMAIS LIBRES. La souffrance, la liberté, sont toujours une marchandise comme une autre, et supprimer cette souffrance est encore du mercantilisme.

La classe marchande ou des Couilles en Or commence a prendre le Pour-Voir à la Renaissance et nombre de nobles adhèrent à cette progression du mercantilisme corrélativement au protestantisme. Il était logique que par là même l’opinion du républicanisme pouvait commencer à teindre l’ensemble de l’Europe et faire trembler l’Ancien Régime jusqu’à la guerre de 1914-18, où va triompher ce régime républicain et sa démocratie marchande. À partir de la Renaissance l’étatisme moderne pouvait commencer ; le « Roi moderne » pouvait commencer et, « nous serions tous roi » mais Macron serait plus roi que les autres. L’étatisme devenait LA religion et, comme il devenait de plus en plus lié au pouvoir économique en rejetant le pouvoir spirituel, il prenait de ce fait la place de la religion de l’Église de Rome. Un État qui se veut « un et indivisible », donc une religion à un Dieu monothéisme évidemment indivisible !!! La déclaration des « droits de l’homme » de 1789 le note bien : « Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément ». Bref, même soupe pour tous et âge de la majorité de la tyrannie de l’opinion.

En toute logique allait se développer LA VIRTUALITÉ, L’ARTIFICE (1) que nous subissons de nos jours, à y ajouter son renforcement par la technique informatique. Les lois étatiques de plus en plus en croissance ne seront plus naturelles puisque spirituel et temporel sont une seule entité, la religion devient UNE FORME D’EGO (appelée « laïcité »), un NARCISSISME où chacun selon son ego pratique sa croyance dans son coin. De ce fait arrive la disparition progressive et à grande vitesse du SACHANT, celui qui Sait, donc le « Je suis ce JE SUIS ». Les Sachants ou Réalisés (Libérés vivants) vont devenir de plus en plus rares de par le monde.

Le virtuel par excellence c’est l’État, une non identité, une abstraction, une machinerie technologique appelée « institution », contrairement au Roi de l’Ancien Régime clairement identifié à l’absolu et Centre !


ARTIFICE.

Le capitalisme ne s’intéresse qu’à ce qui le valorise, ce que le républicanisme et son démocratisme appelle « nos valeurs », donc nos ego. Le capitalisme s’intéresse aux humains parce que ce sont des « biens », appelés d’ailleurs « les gens des biens » (de « gens de bien » : ceux qui se soumettent à l’opinion de leur chefferie). Nous sommes des patates dans un sac à code-barres. C’est aussi ça la tyrannie de l’opinion. Nous sommes des patates dans un sac à code-barres parce que dans ce monde du tout connecté, NOUS SOMMES TOUS FICHÉS, SUR ÉCOUTE, principe de la démocratie capitaliste qui veut bouffer du consentement, de l’opinion, de la part de ses électeurs.

Cet artificiel amorcé depuis la Renaissance se poursuit admirablement et inlassablement avec l’érection d’Emmanuel Macron à la tête du régime républicain. Macron se situe bien dans le transhumanisme : une sorte de froid et sec mutant accompagné par des « mutants de Panurge » qui se sont mis « En Marche », c’est-à-dire les « unités dans la diversité » qui votent aux él(r)ections en allant cahin-caha prisonnier de leur ego. Nous avions déjà une mouture « d’En Marche » avec la pub de Hollandouille et ses socialistes : « Le changement c’est maintenant », lointaine singerie du ici et maintenant se situant bien dans l’évolutionnisme à la Darwin et de la consommation.

Le règne de « L’unité dans la diversité », soit le règne de la même soupe pour tous, le règne de la digitalisation ou connexion pour tous devenue des Big datas, évidemment interchangeables conformément au paradoxe de cette même soupe pour tous ou uniformité qui, par là même, ne connaît pas de limites (on peut diviser sans fin un corps indifférencié), tous bénéfices pour les transhumanistes et évolutionnistes de tous bords qui dissolvent les individus dans la matière, ou les laïcisent !

L’érection de Macron est le type même de cette civilisation du spectacle, du hollywoodisme, par la gigantesque médiatisation de l’élection à la présidence du régime républicain commencée dès la rentrée de septembre 2016. Jamais le hollywoodisme ne s’était autant déchaîné relayé par le progrès technologique. Il en est désormais ainsi du moindre petit attentat, surtout s’il a lieu dans un pays « démocratique »… les autres pays « non démocratiques » le système médiatique ne mentionne à peine un attentat, s’il ne mentionne !
Nous sommes bien dans cette tyrannie de l’opinion, du sentiment, de la séduction, de l’illusion. Nous sommes dans l’HISTOIRE-OPINION-TEMPS QUI COULE. Nous sommes passés des démagogues aux médiagogues (démagogue : personne qui flatte les masses pour gagner et exploiter leur faveur). Le médiagogue ne fait que dans LE SENTIMENT, et c’est tout bon pour lui avec cette mode des attentas amorcée le 11 septembre 2001. Selon le principe de cette démocratie, le médiagogue et ses manipulations politiques fabrique du consentement qui sera si utile aux élections. Toujours cette tyrannie de l’opinion.

Vrai que le hollywoodisme commence avec l’assassinat de Kennedy. Les médiats actuels sont les spécialistes du sentimentalisme et de l’exacerbation de l’ego, déjà à l’œuvre dans les journaux du 19è siècle développés grâce à la révolution industrielle et à ses énormes presses à imprimer telles les Marinoni. La politique est donc devenue un scénario à la Hollywood, soit la maturité de l’Histoire-Opinion-Temps qui coule. Kennedy fut élu par une fraude massive organisée par la maffia… et politiquement largement dépassé par un Nikita Khrouchtchev, tant il fut construit comme un scénario selon le principe de l’Histoire-Opinion-Temps qui coule !

Macron comme Kennedy est construit selon le principe du sentimentalisme et de la vente de lessive : une « love mark », donc SÉDUIRE, du EYES CANDY. TOUT DANS LE TOUT CONNECTÉ et le POUR-VOIR : la encore dans le paradoxe « unité dans la diversité » : Macron a dit lors de sa campagne présidentielle : « Mon ennemi c’est l’assignation à résidence », il avait donc apprit totalement la leçon du MONDE-HÔTEL de Jacques Attali et du principe de l’argent devant CIRCULER partout. Cela veut dire PAS DE RACINE, PAS DE TRADITION, UNE SINGERIE DU ICI ET MAINTENANT, obsolescence programmée à tous les étages, mutation en fausses créations façon transhumaniste et de démiurgisme de travailleurs du chapeau technologie aspect Silicon valley.

Emmanuel Macron est le Dieu, le roi du paradoxe « unité dans la diversité ». Macron : la génération anti Soi-Instant qui veut singer le ici et maintenant. Une singerie du Soi-Instant parce que l’humain moderne et les Macron veulent trouver le « modèle » qu’en eux mêmes, c’est-à-dire renforcer l’ego comme jamais auparavant, et jamais se délivrer de l’ego. Singerie du Soi-Instant que l’on retrouve dans cette exacerbation de l’ego dans le matraquage du : « votre député, votre boucher, votre voyante, votre radio, votre ceci ou votre cela », la liste est désormais infinie, jusqu’à un Donald la Trompe qui admire et parle de « votre revolver » puisque l’Empire USionistan est à lui tout seul « Votre » (entendre ”libéralisme”) moyen de défense individualisé.
Seule la libération de l’ego permet de se passer de toutes chefferies possibles et imaginables, de se passer de toutes lois, DONC DE SE PASSER DE TOUS RÉGIMES MONARCHIQUES OU RÉPUBLICAINS, QUI N’ONT QUE TROP DURÉ DEPUIS DES MILLÉNAIRES DE CETTE VOIE DE L’AGRICULTURE.

D’après Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux), dans la réalité, il ne peut exister de plus petits grains de Matière insécables, de corpuscule isolé qui serait un volume Euclidien. Ni à l’opposé un plus grand volume Euclidien qui serait la plus grande sphère possible contenant la totalité cosmique nageant dans un espace à l’infini. Pas pire illusion que l'évolutionnisme...

Note.
1. Artifice démontré dans le livre de David R. Olson : L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée, livre qu’il termine par ces mots : « Mais il semble peu douteux que l’écriture et la lecture aient joué un rôle essentiel dans la genèse d’un bouleversement, par lequel nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée [donc le RE]. Notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est, pourrait-on dire, un sous-produit de l’invention du monde sur le papier ». Ainsi, les RE-présentations finissent par être radicalement distinguées, divisées, « digitalisées », des choses RE-présentées, RE-composées. RE-présenter fidèlement une chose demande un langage le plus proche possible de la « chose observée » ; et comme la chose observée est DANS le cerveau et la dualité sujet-objet… De plus, comme tout ce qui est observable est symbolique, à l’inverse tout ce qui est symbolique est observable.
Au Moyen-Âge les signes sont comme faisant partie des choses, tout comme leur nom ; mais au 17è siècle, après la Renaissance, les signes deviennent des « modes de représentations », donc des OPINIONS. Les représentations finissent par être radicalement distinguées des choses représentées. On commençait à pénétrer dans le virtuel, l’artificiel. L’opinion « scientifique » devient le POUR-VOIR : nommer le visible, coller une étiquette ou inventer un nom-la-forme ; textes et images sont inventées, et ont réduit ou effacé la liberté interprétative entre lire/voir et la chose représentée ; le mondialisme actuel pouvait naître. « Le discours qui est mis en œuvre est une forme neutre de langue descriptive, un rapport, une sorte de prose transparente à son objet », écrit D.R. Olson.
 
 

Dernière mise à jour : 05-06-2017 00:04

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >