Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow L’ÂNE ou Ker-onos (Chronos Saturne)
L’ÂNE ou Ker-onos (Chronos Saturne) Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-06-2017 00:40

Pages vues : 1843    

Favoris : 265

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Âne, Argent, Artifice, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Chimère, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Fusible, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vase, Vide, Volonté, Yokaï, Zombie

 
ane_egypte475.jpg
 
 
L’ÂNE ou Ker-onos (Chronos Saturne)
ANNEAU [ANEL] : Chaîne, Alliance, Union.
TORE / BOUDIN / BOYAU / CORDE (sens musical vibratoire) :
symbole de Temps (la roue tourne, le temps coule
dans le sablier et l’Égypte ancienne
est enfouie sous le sable).

Ari-ane et son fil de l’eau/fil rouge/fil conducteur.
Di-ane, etc.
 
 
En Chine les Immortels ou Réalisés vivants montent un âne blanc, blanc qui évidemment figure l’Instant. L’âne est rattaché à Saturne. Le Jésus de Nazareth étant Fils de « Je suis ce JE SUIS » traduit, même en mythe de la Parole perdue, en JHVH et proche du temps ou Saturne, pour les Païens, les premiers Chrétiens étaient désignés « les Âniers », des caricatures satiriques les représentent en crucifiés à tête d’âne. Mais l’âne est aussi symbole d’humilité et de paix, de patience et de courage. Avant sa Passion, Jésus fait son entrée à Jérusalem sur une ânesse.
L’âne en symbole négatif devient au mieux : temps prof-ane, qui coule entre une naissance et une mort, et au pire un Diable (à la tête des foules un âne suffit…). Typhon le Serpent dans l’un de ses symboles est représenté par un âne (instincts et basse animalité et pulsions terrestres qui rampent). Typhon = banalisation, pensée unique ou mondialisée.
Cr-âne, m-âne, é-maner…
 
Saturne ou ça-tourne : en français du Moyen-Âge [CAROLE, QUEROLE] : 1155, Wace, probablement d’un dérivé du latin chorus, cœur : danse en rond, ronde, danse en général. Divertissements dont la danse fait la partie. Assemblée, cercle, réunion. Colonnes placées en cercle.
CARACOLER : danser en rond ; se divertir ; caroloier (1298) : danser, s’amuser ; caroleor (1277) : danseur, noceur (réf. Dictionnaire de l’ancien française : le Moyen-Âge, Larousse).

Saturne ou le temps qui coule comme les saisons : la fête de Pâques ou équinoxe du printemps, fête solaire par excellence, représente la fin de la saison pluvieuse, ou la mort d’Adonis tué par le sanglier du mois d’avril. Les Carlovingiens tiraient leur nom de la carole. Et aussi Mars la planète Rouge et sa couleur complémentaire le Vert du Printemps du mois de Mars ! Le Rouge de la Basse Égypte.
Le VERT de la jeune feuille de Pommier, visible. Vert-de-gris du Cuivre, caché puis visible. Vert du moisi ou transformation Vert/Vers autre chose.
Rouge Coquelicot, Réalgar, Cinabre, Géranium, Vermillon d’Antimoine, rouille, etc...
Rouge = privation de blancheur ou contraire (couleurs de l’Œuvre).
Chaud + Humide = pourriture NOIRE.
Chaud + Sec = BLANC (privation de noirceur) (Super Tautologie).
Chaud + BLANC = ROUGE.

La carole était donc une danse paysanne, la sabotière, et le mot carol ou carl, signifie surtout PAYSAN, lequel est synonyme de CLOWN et COLON, Clown vient de clunus (paysan). Le paysan étant le conducteur de la constellation du Chariot ou du Carpentum. C’était Saturne ou Grand gousier, la Stargate qui avale tout. La première référence au crucifiement qui a été recueilli représente un crucifié à tête d’âne, avec la légende : « Alexamène t’adore », à l’époque des Antonins (sur un graffiti découvert en 1857 dans la maison Gelotiana, sur le Palatin).
Ainsi, pour les Païens, Jésus n’était autre chose que Saturne ou Chronos.

Chronos comme le temps qui coule dévore ses enfants : ils naissent et meurent. Chronos donne vie en même temps qu’il détruit. Il tarit les sources de la vie, en mutilant Ouranos, et se fait source lui-même en fécondant Rhéa. Saturne Chronos c’est le Killer par principe, la croissance, le désir insatiable, le toujours plus moderne et technique ; et totalement lié à l’ego. Chronos est l’inverse d’Œdipe : il symbolise la peur d’un remplaçant, d’un successeur ou héritier. Chronos et Cronos se ressemblent beaucoup.
Cronos sonne proche de CORBEAU (Vénus et guide, éclaireur, Putréfaction). Cronos est parfois représenté en compagnie d’un corbeau. Cronos, Corneil et du grec coroné. Le corbeau était comme un oracle et était censé habiter l’âme d’un roi sacré, après qu’icelui fut sacrifié. Dieu mutilé devenu oiseau, symbolisant la sublimations des instincts (réf. Robert Graves, dic. des symboles). Il fut une époque où la castration était une pratique courante. Celle d’Ouranos ou celle de Cronos peuvent être comprise dans un contexte Histoire-Opinion-Temps qui coule.

Cronos, c’est la république qui refuse de ne plus être une république, comme un roi qui refuse de s’adapter à l’Instant. Il vaut certainement le bonheur de ses sujets (de ses électeurs), mais c’est lui seul qui gouverne, et il rejette toute idée de succession, il ne reconnaît pas d’autre société que la sienne qui est « une et indivisible » comme la république où chacun serait le ROI, le Soi....
Pour se transformer, le monde doit se révolter, et Cronos « s’en lave les mains » en retournant au Ciel. Ainsi, où il est expulsé, ou bien il refuse de servir un autre ordre que celui qu’il a conçu et voulu.

Si Cronos ou Chronos est vaincu, c’est parce qu’il donne naissance à un système, comme le régime républicain, donc il engendre naturellement une naissance et une mort ; Cronos reste attaché à l’Âge d’Or comme s’il avait disparu ici et maintenant, donc il découpe, divise ou donne une naissance et une mort ; en un mot IL FIXE. IL FIXE LE TEMPS OU MOUVEMENT, IL EST LE MAÎTRE EN EAU DE TUYAU OU STAGNANTE, EAU DE MORT.
FIXATION = POUVOIR : VOULOIR LE CONSERVER, alors Cronos sera émasculé (privé de « jus » ou courant : il ne vit pas la vie, il atteint un but ET S’Y FIXE, CE QUI DEVIENDRA SON TOMBEAU).
Bref, Cronos fait dans notre actuel sécuritaire !


Les premiers Chrétiens, donc les Âniers, sont effectivement marqués plus que les Païens pas le temps : L’ÉVOLUTIONNISME EN GÉOMÉTRIE EUCLIDIENNE DE LA LIGNE DROITE, AVEC AU BOUT LA SUPER CAROTTE « FIN DES TEMPS », LA RÉDEMPTION OU SALUT. Il y a un pont avec une entrée et une sortie, et sur ce pont représentant l’Histoire-Opinion-Temps qui coule, il ne reste plus qu’a y danser, caracoler, comme sur le PONT D’AVIGNON, pour faire un clin d’œil à Alphonse Allais.
CHRIST = SINGULARITÉ, le Jésus de Nazareth est UN, SINGULIER, il n’a pas de copie ! LA RÉALISATION DU SOI EST UNIQUE, aussi L’INCARNATION EST UNIQUE : voir le chapitre IX, 11-12 de l’Épitre aux Hébreux : « Le Christ, lui, survenu comme grand prêtre des biens à venir, traversant la tente plus grande et plus parfaite qui n’est pas faite de main d’homme, c’est-à-dire qui n’est pas de cette création, entra une fois pour toutes dans le sanctuaire, non pas avec du sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang, nous ayant acquis une rédemption éternelle ».
Le Jésus « n’est mort qu’une fois », dans l’Instant, CE N’EST DONC PAS DE L’HISTOIRE-OPINION-TEMPS QUI COULE ; IL EST BIEN UN RÉALISÉ VIVANT, UNE SINGULARITÉ, UNE IDIOTÈS. Ainsi, par la suite le destin de l’humanité toute entière, et la destinée de chacun de nous, se jouent eux aussi EN UNE SEULE FOIS ET UNE FOIS POUR TOUTES (pas de copie), ET ICI ET MAINTENANT.
Bref, Il est un RAYONNEMENT, ce qui le fait faussement symboliser en géométrie de la ligne droite, malgré les opinions des Saints Grégoire et Augustin ! On a donc comme de nos jours toujours le conflit PAÏENS-CHRÉTIENS ou TEMPS CYCLIQUE CONTRE TEMPS LINÉAIRE.

IMPORTANT : certains et l’Église de Rome ont FIXÉ l’Histoire-Opinion-Temps qui coule : c’est le « Circulez ya plus rien à voir ! ». Ainsi il faut INVENTER EN PERMANENCE CETTE HISTOIRE, CE QUI SIGNIFIE L'INVENTION DE LA FLÈCHE DU TEMPS : ON NE RECULE PLUS, on est en évolutionnisme AVEC PERTE DE L’ÂGE D’OR ET BESOIN PERMANENT DE NOUVEAUTÉ, le « Vu à la télé ! » si bon pour la consommation et les banques. Le phénomène du culte actuel du narcissisme en est un symptôme. L’invention de l’Histoire-Opinion-Temps qui coule est RÉCENTE (voie de l’Agriculture). Les Païens et Anciens se défendaient, non seulement contre la chefferie et l’étatisme, mais en même temps contre cette Histoire-Opinion-Temps qui coule, donc ils se défendaient contre tout ce qui comportait de « neuf et d’irréversible » (le fameux « universel » employé à tort et à travers depuis 1789, castrant tout ce qui était antérieur, avec pour preuve l’instauration d’un calendrier républicain et une « semaine de dix jours », trois décades formaient un mois). C’est bien là le principe de l’évolutionnisme actuel et maintenant vieux de deux millénaires.

NOUVEAUTÉ, HISTOIRE = TEMPS EN GÉOMÉTRIE EUCLIDIENNE DE LA LIGNE DROITE (matérialisme-business réseaux des compas-équerres).

Tentatives de la fin du 19è siècle pour retrouver l’Âge d’Or :
« Mais nous avons à faire à une expérience religieuse collective cristallisée autour de l’imminence d’une « fin du monde » : la source même de cette expérience - la communication avec les morts - implique, pour celui qui l’obtient, l’abolition du monde présent et l’instauration (même provisoire) d’une « confusion » qui constitue aussi bien la clôture du cycle cosmique actuel que le germe de la restauration glorieuse d’un nouveau cycle, paradisiaque. Comme les visions mythiques du « commencement » et de la « fin » du Temps sont homologables, l’eschatologie rejoignant, au moins sous certains aspects, la cosmogonie de la « Ghost-Dance Religions » réactualisait l’illus tempus mythique [Âge d’Or et ici et maintenant] dans lequel les communications avec le Ciel, le Grand Dieu et les morts étaient accessibles à tout être humain (2). De tels mouvements mystiques se séparaient du chamanisme traditionnel par le fait que, tout en conservant les éléments essentiels de l’idéologie et des techniques chamaniques, ils croyaient les temps venus pour le peuple indien tout entier d’obtenir l’état privilégié du chaman, c’est-à-dire de voir rétablies les « communications faciles » avec le Ciel, exactement comme elles existaient à l’aube du temps », écrit page 257 Mircea Eliade dans : Le chamanisme et les techniques archaïques de l’extase.

Pour terminer, voici quelques précisions sur « Dieu » données par Ramana Maharshi, pour qui la meilleures définition est donné par la Super Tautologie : « Je suis ce JE SUIS ».
L’Être absolu est ce qui EST, le sans pourquoi. « C’est le Soi. C’est Dieu. En connaissant le Soi, on connaît Dieu. En fait, Dieu n’est rien d’autre que le Soi » (Ramana Maharshi, entretien 106, du 29 novembre 1935). Et tel le Réalisé vivant qui « connaît » Dieu peut comprendre qu’il n’y a plus aucun Dieu, puisqu’Il « se remet entre ses mains » ! (Je ne vais pas encore remettre le refrain de l’entretien 264 de R. Maharshi). De la même manière, tout pro-jet, tout ob-jet et tout su-jet et re-jet n’existent plus en actes dans la non-dualité : ils sont les ex-pressions d’un seul Jet (‘Je’) qui ré-unit toutes les différences mais en ne les enchaînant pour autant (lié-délié, à ne pas confondre avec la sournoise « unité dans la diversité » du capitalo-socialisme).
Ramana Maharshi dit à l’entretien 112 que Dieu signifie tout ce qui existe PLUS l’Être « de la même manière que ‘je’ [l’ego] désigne l’individu PLUS l’Être et que le monde comprend la multiplicité PLUS l’Être. Dans chacun des cas, l’Être est réel. Le TOUT, la multiplicité et l’individu sont tous irréels, leur mélange ou fausse identification, constitue une erreur [c’est moi qui souligne le passage de cet entretien avec R.M. et Paul Brunton en décembre 1935]. Cela revient à dire : sad-asad-vilakshana, transcender le réel et l’irréel, le sat et l’asat. La Réalité est ce qui transcende tous les concepts, y compris le concept de Dieu. Dans la mesure où le nom de Dieu est employé, il ne peut pas correspondre à la Vérité (1) ».



Notes.
1. Effectivement si le Nom de Dieu est employé, Il tombe dans un nom-la-forme et une dualité, et c’est pourquoi nous avons le mythe tenace et multi-millénaires de « la Parole perdue » autour des consonnes JHVH et les voyelles provenant du mot Adonaï.
« La tradition attend avec impatience l’ère future [”fin des temps”] où les conditions seront réunies pour rétablir l’authentique méthode de prononciation, l’homme rejoignant ainsi Dieu dont il est issu, et pouvant prononcer le Mot dans toute sa puissance pour commander aux forces latentes dans sa propre divinité », écrit le judéo-maçon spéculatif du 33è degré C.W. Leadbeater résonnant en bon évolutionniste comme probablement tous FM de l’après 1717 londonien ; parce que Leadbeater écrit bien « méthode », ce qui dénote un système, une nouvelle église, et donc une naissance avec obligatoirement après un temps X une mort !!! Et il résonne comme un marchand productiviste qui veut en récolter des fruits… comme celui qui prononce une prière pour obtenir quelque chose de son Dieu ou de sa croyance. Donc il pro-jet… et se met en dualité… il divise comme cette civilisation le fait surtout après 1789.

2. À l’Âge d’Or, le surnaturel, le spontané et l’insolite était la règle. Le miracle et les métamorphoses étaient l’expression de l’extrême labilité et plasticité de cet état originel. Les animaux pouvaient se métamorphoser en humains, et l’inverse, la chair humaine et des animaux dépecés repoussait dans l’Instant, etc.
 
 

Dernière mise à jour : 15-06-2017 01:14

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >