Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Création de Dieu : TOUFTA
Création de Dieu : TOUFTA Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-07-2017 00:59

Pages vues : 3196    

Favoris : 356

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Âne, Argent, Artifice, Babel, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Chimère, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Fréquence, Fusible, Génocide, Gnostiques, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kaléidonome, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Prostitution, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Psychiatre, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Toufta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Utile, Vaccin, Vase, Vide, Volonté, Yokaï, Zombie

 
norme_cefm.jpg
 
 
Création de Dieu : TOUFTA
L’Éternel pratique la Toufta
et finira lui aussi digitalisé
par les transhumanistes
puisque tout est dans le mental !


Page dédiée aux créationnistes et fixistes de tous compas-équerres et autres
admirateurs de fil(s) barbelé-babelé et diarrhée de lois et
de lignes droites en tous genres.
 
 
TOUFTA : terme du langage Goulag pendant l’économie étatique du système répressif anti-contestataire du régime socialiste de l’URSS ; terme signifiant une économie de papier, d’esbroufe et de travail mal fait ou inutile (seulement utile pour faire plus vite crever les opposants au régime socialiste).
TOUFTA = LA LOI (évidemment des Hébreux-Juifs… et jusqu’à nous leur « Droits de l’Homme »…)
 
TOUFTA : les pneumatiques, ceux qui font et vendent du vent, du eyes candy, du Hollywood, comme le Yaldabaôth cette variation de YHollyWoodH (YHWH) le super matérialiste, tellement qu’il regardait ce qu’il allait s’acheter au supermarché qu’il acheta un fils : l’INTELLECT, soit un travail du chapeau en forme de serpent (mauvaise langue et opinions). C’est de là que sortirent les eyes candy ou illusions en tous genres, avec élément psychique, souffle-oxygène et toute la quincaillerie cosmique qui se trouve dans Intellect ; de Yahvé naquirent le « devoir de mémoire » (pansement « Oubli » inversé), la Méchanceté (guerres à n’en plus finir), la Jalousie et la Mort. Par ses méandres torturés Intellect pervertit davantage son père par sa vibration, lorsqu’il était avec lui dans le Ciel et dans le Paradis. (Réf. Irénée de Lyon : Contre les Hérésies 1, 30, 5).


TOUFTA, CHEFFERIE, DICTATURE DE DIEU.

Un Dieu a-t-il des « besoins » ?
« Besoin » fabrique déjà de la Hiérarchie donc de la DIVISION !
Besoin : on ne demande pas à un Dieu quelque chose comme pour acheter un « bien » (confort) ou un service !

Yahvé, the Big Géniteur mode « démocratie » a un gros ego tant il se vante : « Je n’ai besoin de personne. Je suis Dieu et il n’y en a aucun autre que moi ». En disant cela, il pêcha contre tous les Immortels [les Réalisés ou Adeptes, aussi les Éons] qui instruisent et veillent. Les pensées de Yahvé devinrent aveugles. « Et, ayant par le blasphème qu’il proféra, laissé échapper un peu de son pouvoir, il le poursuivit jusqu’en bas, dans le Chaos et sa Mère l’Abîme. (Réf. NH II 5, Écrit sans titre, Blasphème de l’Archonte et réponse céleste 103, 15-32).

Le cinquième écrit du Codex II de Nag Hammadi nous est arrivé sans titre. Les Anglo-saxons et le milieu germanique le désigne par : « Sur l’origine du monde ».
Dans ce Codex, pensée et archontes se confondent. Les puissances inférieures qui dominent le monde sont désignés, ou par « autorités », ou par « puissances », ou par « Dieux ».
Dans le NH II 5 on relève quatre castes : les spirituels, les psychiques, les terrestres, et au premier les Parfaits ou génération sans roi, qui ravalent au rang de créatures inférieures les trois autres castes, ce qui ne plairait pas aux égalitaristes républicains ignares de 1789 à nos jours.

Yahvé nous a transmis son culte du narcissisme. Il prend conscience de sa propre grandeur comme ces maîtres du monde et de la technologie qui veulent asservirent les Terriens.
Yahvé ne voit que lui même, n’observe rien d’autre si ce n’est l’eau céleste et les ténèbres. Yahvé ou Samaël, le Dieu aveugle ou Big Brother à l’envers, qui ignorait qu’il existait l’immortalité : « Tu te trompe Samaël - c’est-à-dire le dieu aveugle -, il existe avant toi un Homme de Lumière qui se manifestera parmi vos modelages [créations]. Il te piétinera comme on foule l’argile [ADN] du potier et tu dégringoleras avec les tiens jusqu’à ta mère, l’abîme. En effet, lorsque vos œuvres arriveront à leur terme sera dissoute la déficience entière qui est apparue dans la Vérité, et elle disparaîtra, et elle deviendra comme ce qui n’a jamais existé ». Ayant dit cela, Foi dévoila dans les eaux son reflet, de sa grandeur. Et c’est ainsi qu’elle se retira en haut dans sa lumière ». (NH II 5, Écrit sans titre, Blasphème de l’Archonte et réponse céleste, 103, 17-30).

Yahvé pensa qu’il était le seul à exister dans l’Univers. Alors sa pensée prit forme de la parole. Elle se manifesta dans un « souffle » (pneumatique) allant et venant au-dessus des eaux. Et quand cette pensée se coagula, Yahvé sépara la substance aqueuse en une partie et ce qui était sec fut séparé en une autre partie [commencement des divisions]. Et avec la matière, il se créa une demeure et l’appela Ciel. « De même, à partir de la matière, Yahvé l’Archonte créa un socle et l’appela Terre. Après cela, l’Archonte eut une pensée conforme à sa nature et il créa par la paroles [ses enfants les Archontes] ». (Réf. NH II 5, Écrit sans titre, Formation du gouvernement du monde matériel et origine des archontes. Formation de l’Archonte, 100, 26-35 - 101, 1-12).

YAHVÉ = blasphème suprême car il énonce : « Je suis Dieu et il n’y en a pas d’autre en dehors de moi », et a pour pendant l’interdiction faite à Adam de manger du fruit de l’Arbre de la Connaissance, « que la réponse du Serpent à cette interdiction est elle-même le pendant de la réplique céleste au blasphème primordiale, et que le récit de la conversion de Sabaôth, de son illumination et de son élévation au septième ciel fait écho au récit de la transgression d’Adam et Ève, de leur illumination et de leur expulsion du Paradis » (réf. notice du NH II 5 par Louis Painchaud).

Les archontes ou chefferie « céleste » dominent le monde matériel et l’humanité au moyen de l’engendrement et de la mort. Évidemment puisque dès qu’il y a une naissance il y aura au bout du HOTC (1) nécessairement une mort ! Adam et Ève sont expulsé du Paradis à cause de la JALOUSIE des archontes. Aussi ARCHONTES = EGO. Comme Adam et Ève n’ont point eux le temps de manger du fruit de l’Arbre de la Connaissance ou Immortalité, il deviennent mortels et à leur suite les humains comme nous. C’est très important et souligne que l’immortalité est une « réalité ». Voir le conte : Le Vieux Monsieur de 10 millions d’années. Aucun Immortel ne dira jamais à un mortel qu’il est « immortel », et en quelle langue le dirait-il ? Il y a des millions d’années seule la Télépathie était d’usage courant… C’est comme pour l’Alchimiste ou le découvreur d’une « énergie libre » qui ne l’annoncera jamais sur aucun média, sous peine de se faire « suicider » au bout d’une semaine à un mois par l’oligarchie de l’économie mondiale et de ses marchands de pétrole !!!

GPA, PMA transmachins et transhumanistes et androgyna tous de même à SEXE (le vrai androgyne n’est pas « androgyne » : il n’est ni « homme » ni « femme » ni indifférencié, il EST) : « Sept androgynes apparurent dans le chaos. Ils ont leur nom masculin et leur nom féminin. Le nom féminin est Providence Sabbathas, qui est l’Hebdomade. Et son fils nommé Yaô a pour nom féminin Seigneurie. Sabaôth a pour nom féminin Divinité, Adonaïos a pour nom féminin Sagesse. Ce sont les sept puissances des sept cieux du chaos [Chaos = Immortalité]. Et elles sont nées androgynes, comme la forme immortelle qui existe avant elles, selon la volonté de Foi, afin que la ressemblance de qui est depuis le commencement exerce le gouvernement jusqu’à la fin. Tu trouveras la vertu de ces noms et de la puissance des mâles dans l’Archangélique de Moïse le Prophète, et les noms des femelles dans le Premier livre de Noréa ». (NH II 5, 101, 25 - 102, 5-10).

Le compas-équerre Yaldabaôth fourgue sept cieux car il a le Pour-Voir.
Comme pour leurs « mauvaises herbes », les êtres humains voient le Chaos comme du désordre ou de la discorde, un manque d’harmonie.


Note.
1. HOTC : Histoire-Opinions-Temps qui Coule.
 
 

Dernière mise à jour : 26-07-2017 01:25

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >