Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Ce monde mangeur de cadavres
Ce monde mangeur de cadavres Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-07-2017 00:50

Pages vues : 2826    

Favoris : 340

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Âne, Argent, Artifice, Babel, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Chimère, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Fréquence, Fusible, Génocide, Gnostiques, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kaléidonome, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Prostitution, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Psychiatre, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Toufta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Utile, Vaccin, Vase, Vide, Volonté, Yokaï, Zombie

 
hamburger_sandwichhotdog.jpg
 
 
Ce monde mangeur de cadavres
pour preuve : il rêve « d’énergie libre » et d’immortalité (comme les transhumanistes)


Société de consommation.
 
 
Ce monde mangeur de cadavres : tout ce qu’on y mange et y fait est mortel et tueur. Alors Jésus est venu et a apporté de la nourriture [Prâna]. Et à ceux qui le désiraient, il a donné à manger afin qu’ils ne meurent pas [Prâna]. (Référence d’après NH II 3 : Évangile selon Philippe, 73, 19-24).
Adam et Eve comprirent que le faux Dieu est un mangeur d’homme [faire et fer et artifice]. C’est pourquoi on lui sacrifie l’homme. Avant qu’on ne sacrifie l’homme, on sacrifiait des animaux, car ceux à qui l’on offrait des sacrifices n’étaient pas des Dieux. (Référence d’après NH II 3, Évangile selon Philippe, 62, 35 - 63, 1-4)
 
Les faux Dieux sont les Archontes, et de nos jours des Jeff Bezos chefferie (les Faire/Fer) d’Amazon « et que c’est bien pratique et tout confort pour consommer-consumer » !
La Création commence sur le Tour de Potier : Argile ADN : « Ayant pris de la poussière du sol, ils modelèrent leur homme d’après leur propre corps et d’après la ressemblance de Dieu qui leur était apparue dans les eaux [dans celles de la Stargate ? (1)]. Ils dirent : ”Allons ! saisissons cette ressemblance dans notre modelage, faisons en sorte [principe du semblable qui s’unit au semblable] qu’elle voie sa coressemblance et que nous l’emprisonnions dans notre modelage” ». (Référence d’après NH II 4, L’Hypostase des archontes, 87, 29-35).

Poussière ou Argile, ADN, note de musique Sol et le G de Ground (la masse en électronique) et de la judéo-maçonnerie spéculative de 1717 ; le G de God et de Géométrie et son « Grand Architecte » l’Archonte en chef. Le G de Gamma et de Gamme (en musique). Bref, le G symbole de chefferie.

L’humain devient ombre terrestre : « Il partageait l’état de ceux qui sont coupés des Touts ». (NH I 5, Traité Tripartite, 105, 4-6).

Archontes au corps femelle ou Yahvé-Élohim.
« Ils modelèrent leur créature de sorte qu’elle est entièrement terrestre [les ancêtres des transhumanistes ???] Or le corps dont sont fait les Archontes est femelle, c’est un avorton à la physionomie animale. Ayant pris de la poussière du sol, ils modelèrent leur homme d’après leur propre corps et d’après la ressemblance divine qui leur apparut dans les eaux [encore allusion à la Stargate] ». (NH II 3, L’Évangile selon Philippe, 87, 23-32).

Bref, les Archontes jouent à l’apprenti sorcier : « « Ils dirent cela [création à leur ressemblance] sans comprendre la puissance de Dieu du fait de leur impuissance ». (NH II 4, L’Hypostase des archontes, 88, 5)

Adam Golem.
« Or quand Adam fut achevé, son créateur l’abandonna comme un vase inerte car il avait pris forme tel un avorton, dépourvu d’esprit.
À ce propos, quand le grand Archonte se souvint de la parole de Foi, il craignit que l’Homme véritable n’entrât dans la créature qu’il avait façonné et ne la dominât. C’est pourquoi il laissa sa créature quarante jours sans âme ; il se retira et l’abandonna ». (NH II 4, L’Hypostase des archontes, 115, 3-11).

Adam psychique transformé en Jésus terrestre.

Sophia (Sagesse) envoie sa fille Zoé (Ève de vie ou Mère des vivants) pour mettre « en marche » Adam. « Il se mit à se mouvoir sur la terre, mais ne put se lever ». (NH II 5, Écrit sans titre, 115, 31).

Barbélô ou Prôtennoia Homme Primordial androgyne (Esprit virginal triple mâle à la triple puissance, au triple nom, éon non vieillissant car androgyne sorti de la Pronoia (Esprit) [réf. NH II 1, 27, 19 - 28, 4] : le Mouvement qui existe dans le Tout ou mouvement du Tout préexistant au Tout. La Prôtennoia est ainsi en tout « mouvement éternel » et elle se meut en toute créature et en tous les êtres (réf. notice du NH édition de la Pléade, de J.P. Mahé et P.H. Poirier).

Autoproclamations de la Prôtennoia, ou Tout est dans Tout et dans le cerveau.
« Je suis androgyne,
je suis mère,
je suis père.
C’est avec moi-même que je suis,
C’est à moi-même que je suis unie
et c’est moi-même que j’aime.
C’est par moi-même que le Tout subsiste.
C’est moi la matrice […] du Tout,
engendrant la lumière qui resplendit en gloire.
C’est moi l’éon qui vient.
C’est moi l’achèvement du Tout,
c’est-à-dire Meirothéa, la gloire de la Mère,
lançant une voix sonore aux oreilles de ceux qui me connaissent ».
(NH XIII 1, La Pensée Première à la Triple Forme, 45, 2-11).

Les faux, l’illusion ou la contrefaçon charnelle ou matérialiste : « Les archontes tinrent conseil les uns avec les autres, ils dirent : ”Allons ! faisons tomber un sommeil sur Adam”. Et il s’endormit. Or le sommeil, c’est l’ignorance [du Soi] qu’ils ont amenée sur lui ; et il s’endormit. Ils séparèrent son côté semblable à une femme vivante [Adam était comme à deux faces] et construisirent son côté en chair pour la remplacer. Adam devint alors entièrement psychique ». (NH II 4, L’Hypostase des Archontes, 89, 3-10).

Les archontes PANiquent.
« Ève, qui est puissante, se moqua de leur dessein. Elle obscurcit leurs yeux, plaça subrepticement son sosie auprès d’Adam, entre dans l’Arbre de la Connaissance et y demeura. Ils la suivirent. Elle leur parut être entré dans l’Arbre, et s’être faite Arbre. Pris d’une grande crainte, ils s’enfuirent, aveugles. Puis, recouvrant leur sens, ils s’approchèrent d’Adam et voyant ce sosie d’Ève, près de lui, ils se hâtèrent, croyant que c’était la véritable Ève. Et ils osèrent s’approcher d’elle. Ils la saisirent et éjaculèrent leur semence en elle. Ils firent cela avec fourberie, la souillant non seulement selon la nature, mais abominablement, puisqu’ils souillaient l’empreinte de sa voix [celle de la véritable Ève : Foi-Sagesse, Pistis Sophia], qui leur avait dit auparavant : ”Il y a quelqu’un avant vous” ». (NH II 5, Écrit sans titre, 116, 26-35 - 117, 1-8)

PANique : « Tous les Arbres qui sont dans la Paradis, c’est pour vous qu’ils ont été créés, afin que vous mangiez de leur fruit. De l’Arbre de la Connaissance toutefois, gardez-vous, et n’en mangez point, car si vous en mangiez, vous mourrez. ”Leur ayant causé une grande frayeur, ils se retirèrent auprès de leur autorité [les sept archontes envoyés par les autorités, et non les archontes eux-mêmes]” ». (NH II 5, Écrit sans titre, 118, 19-24).

L’Adam terrestre ne peut qu’être « celui de la loi » et du « compas-équerre » du huitième jour, comme la circoncision au huitième jour de naissance chez les Juifs !
« Le premier Adam de la lumière est spirituel. Il apparut le premier jouir.
Le deuxième Adam est psychique [je dirais en Vraie Télépathie]. Il apparut le sixième jour, auquel on donne le nom d’Aphrodite.
Le troisième Adam [celui des Juifs] est terrestre, c’est l’homme-de-la-loi qui est apparu le huitième jour, après le repos de la pauvreté, celui qu’on appelle ”jour du soleil” ». (NH II 5, Écrit sans titre, 117, 28 - 118, 2).
L’homme-de-la-loi évoque sans doute le Christ de Paul, né sous la loi, mort pour « nos péchés ». Chez les Juifs la circoncision au huitième jour de naissance est typiquement le symbole de la loi, le système, et à son assujettissement.

LA VRAIE LOI N’EST AUCUNE LOI COMME LA NORME ABSOLUE DISPENSE DE TOUTES LES NORMES ! MAIS EN ÉCRIVANT CELA, JE TOMBE DANS LA PLUS INFIME DES LOIS OU NORMES ! DEPUIS LA CHUTE TOUS LES MOTS SONT PIÉGÉS…

Ce monde technologique actuel, tellement imparfait puisque devenant proprement diabolique ! C’est le fruit pourri de l’Arbre de la Connaissance : « Vous deviendrez semblable aux Dieux, connaissant le mal et le bien » dit le Serpent à NH II 4, L’Hypostase des archontes, 89, 7). Vouloir connaître la différence entre le « Bien » et le « Mal » c’est tomber dans une guerre perpétuelle !!!
TECHNOLOGIE = CONFORT, VIVRE AU-DESSUS DE SES MOYENS ET TOMBER DANS CETTE TYRANNIE TECHNIQUE ET D’OPINIONS : tyrannie du tétéphone, comme je ne possède pas ce machin, je suis emmerdé pour certains achats devant être « sécurisés » vis-à-vis de ma banque ! Ainsi, comme le remarquait un Gnostique : « Tout ce qui est permis est obligatoire » (cité par Raymond Ruyer, op. cité).

Chez les mutilés au huitième jour de naissance on fait le mal pour faire un bien. Dans le NH II 5, Écrit sans titre, 120, 11, il est dit le contraire : « Il est impossible de produire le bien à partir du mal ».

Caïn et Abel produit du matérialisme : les humains sont accaparés par les soucis de l’existence, « accaparés par la vie matérielle et n’aient pas le loisir de s’attacher à l’Esprit Saint [les Essences] ». (NH II 4, 91, 10).
À partir de là la durée de vie passe de 1000 ans à 930 années au total (NH II 5, 121, 14-19). Et depuis ce jour la durée de vie ne cesse de décliner : environ 80 ans de nos jours, et ça va baisser jusqu’à la fin des temps…

Le spatio-temporel ou souillure originelle engendre toutes sortes d’effets : « colère, envie, jalousie, haine, calomnie, mépris et guerres, mensonge et mauvais desseins, chagrins et plaisirs, infamies et souillures, perfidies et maladies, jugements injustes, qu’ils rendent selon leur bon plaisir [donc suivant leurs opinions] ». (NH VI 4, L’Entendement de notre Grande Puissance, 39, 20-31). À cette souillure il faut ajouter l’Or, l’Argent, et autres métaux et toutes industries qui les utilisent. À cette souillure il faut encore ajouter le pharisaïsme dont font la partie ceux au culte du narcissisme et du selfie, comme le salarié qui dit au bistrot : « J’aurai ma revanche [à la Française des Jeux ou dans son entreprise] ». Dans ce culte du narcissisme l’humain cherche à s’estimer « devant l’Univers », donc devant un truc EXTÉRIEUR à lui.

Phénix-Çiva-Orphée-Seth : innée-Ignée comme le Feu ou Eau-de-Vie et Eau-de-Mort Nephtys qui corrompt pour donner naissance et immanente à Isis Eau-de-Vie dans sa fonction de Pleureuse provoquant la Putréfaction. Le Phénix ou Oiseau Benou. « Le ver engendré du Phénix n’est pas un homme. Il est écrit à son sujet : ”Le juste croîtra comme un palmier”. Et le Phénix apparaît d’abord vivant, et il meurt, puis à nouveau il se redresse, signe de celui qui s’est manifesté à la fin des temps (2).
Ces grand signes, c’est en Égypte seulement qu’ils ont été manifestés, et en nul autre pays, car il est signalé qu’elle ressemble au paradis de Dieu [pour les Chrétiens manipulés de l’époque l’Égypte était le symbole de l’esclavage et le royaume de Satan le Grand Administrateur] ». (NH II 5, Écrit sans titre, 122, 28-35 - 123, 2).

PHÉNIX : le V de la Focale, du Graal et de l’Eau-de-mort de Nephtys. L’oiseau Phénix, le Benou qui renaît de ses cendres est le symbole du soufre incombustible alchimique ou auto-création. Quand le Benou sent/sang sa faim/fin approchée, il se construit un bucher et se brûle en offrande ; alors apparaît un vers dans les cendres qui se développera en un nouveau Benou ressuscité des cendres de son prédécesseur. Bon rendu de l’effet dominos ou sucres… schéma ci-dessous.
Sucres ou forme-message des molécules d’ARN, et celles-ci ayant forme des ADN. On a bien une NATURE POINT-FOCAL avec deux sucres ou molécules « voyantes » de leurs propres formes : « elles s’informent l’une sur l’autre, non par messager n + 1, intermédiaire entre n messagers, mais parce qu’elles sont une forme domaniale unique ». (Réf. La Gnose de Princeton, de Raymond Ruyer).

Oiseau Benou de couleur rouge-sang, donc adamique puisque le Rouge c’est le « Passé » (voir l’effet doopler appliqué aux couleurs). Qui dit rouge dit Cinabre, le Phénix est appelé en Chine par les Taoïstes : Oiseaux de Cinabre. (Le cinabre vulgairement, c’est le sulfure rouge de mercure).
Benou a un rapport avec Vénus la deuxième compagne de Rê qui remplit une double fonction : assister soit au levé, soit au couché de Rê. À son levé, Vénus le précède et s’identifie au Benou. Cet oiseau porte l’âme d’Osiris, il représente le Divin Ego de l’homme.
Symbole de cycles : retour de la lumière sortant des ténèbres, et le cycle des crues du Nil.

RAPPEL : La Gnose a, comme Ramana Maharshi, la conviction que l’être humain est d’essence divine, le Soi. Mais comme l’humain l’ignore, il est tombé dans le destin, la naissance et la mort, alors il doit faire un effort pour retrouver ce Soi et finalement être réintégré dans le Soi, qui doit être « réveillé » ou INSTANTÉ (actualisé, ramené au ici et maintenant). La Gnose n’est pas un « isme » comme le gnosticisme, elle ne codifie, elle ne dogmatise pas. Elle remonte à la catastrophe primordiale survenue au sein du Plérôme dans « l’entourage même de Dieu », donc dans l’oublie du Soi.

 
 
Notes.
1. Stargate chez les Gnostiques : « … et le mystère des cinq Gouffres et le mystère du Grand Ambassadeur de l’Ineffable qui est cette grande lumière, et le mystère des cinq Prohégoumènes qui sont cinq Parastates. […] et le mystère des neuf gardiens de la troisième porte du Trésor de lumière. […] et le mystère de tous leurs invisibles et de tous ceux qui sont dans le treizième Éon. […] Viens donc vers nous en hâte, afin que nous t’en revêtions selon l’ordre du premier Mystère… ». (Pistis Sophia, trad. E. Amélineau).

2. Chez Ramana Maharshi Çiva ou Shiva est central dans son existence. Par exemple à l’entretien 70 la lumière serait le corps de Shiva. À 89 : « La karpura-ârati [flamme de camphre offerte lors d’une cérémonie] symbolise la destruction du mental par le feu de l’illumination ; la vibhûti [la cendre sacrée] symbolise Shiva (l’Être absolu) et le kumkuma (la poudre vermillon) la Shakti (la Conscience) ». Il précise que ce qui a été brûlé par le feu de la Réalisation (du Soi), c’est l’Être absolu ».
Ramana Maharshi est lié à Shiva par la montagne d’Arunâchala qui est selon Lui Shiva Lui-même. « Tout ce qui se rattache à Sa demeure doit aussi être là où Il se tient » (entretien 143 avec Paul Brunton). Il dit dans le même entretien : « Tout se trouve à l’intérieur du Soi. Pour voir le monde il faut un spectateur [donc un ego et un Soi, l’un ne va pas sans l’autre]. Il ne peut y avoir de monde sans le Soi. Le Soi englobe tout. En fait, le Soi est tout. Il n’y a rien à part le Soi ».
 
 

Dernière mise à jour : 28-07-2017 01:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >