Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La bite et le couteau
La bite et le couteau Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-08-2017 21:46

Pages vues : 2090    

Favoris : 246

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Âne, Argent, Artifice, Babel, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Chimère, Christ, Communisme, Conte, Corée, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Fréquence, Fusible, Génocide, Gnostiques, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kaléidonome, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Prostitution, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Psychiatre, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Toufta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Utile, Vaccin, Vase, Vide, Volonté, Yokaï, Zombie

 
philippi-stock-market-board450.jpg
 
 
La bite et le couteau
Les Spéculum et si fixistes Juifs en bourses et en mental travail du chapeau et du livre.
En 1688 ils délaissent Amsterdam pour émigrer à la City de Londres à la suite de Guillaume d’Orange. (Réf. Fernand Braudel : Civilisation matérielle, économie et capitalisme, 15è-18è siècle, vol.3 : Le temps du monde, chapitre : Amsterdam).
 
 
Civilisation de la bite et du couteau.
La Bite c’est l’opinion mâle-femelle (histoire, pour-voir),
Le Couteau c’est l’arme et l’argent et l’émotionnel (le senti-ment, l’affectif).

« Comment le monde peut-il être une imagination ou une pensée ? La pensée est une fonction du mental. Le mental est localisé dans le cerveau. Le cerveau est à l’intérieur du crâne qui n’est qu’une partie infinitésimale de l’Univers. Comment alors l’Univers peut-il être contenu dans les cellules du cerveau ?
 
Shrî Bhagavân [R. Maharshi] répondit (entretien 451) :
« Tant que le mental sera considéré comme une entité de ce genre, les doutes persisteront. Mais, qu’est-ce que le mental ? Réfléchissons-y. Quand l’homme sort de son sommeil, il perçoit le monde. Cette perception vient après la pensée ‘je’. Puis, la tête se soulève et le mental devient actif. Qu’est-ce que le monde ? C’est l’ensemble des objets répandus dans l’espace. Qui contient cet ensemble ? Le mental. Mais le mental qui contient l’espace (âkâsha ou éther) ne serait-il pas lui-même espace ? L’espace est l’éther physique (bhûtâkâsha). Le mental est l’éther subtil (mano’ kâsha) qui est lui, contenu dans l’éther transcendantal (chidâkâsha). Le mental est donc le principe éther (âkâska-tattva). L’éther étant le principe de la connaissance (jnâna-tattva), la métaphysique identifie le mental à l’éther. Le considérant comme tel, il ne devrait plus y avoir de difficulté à réconcilier la contradiction apparente contenue dans la question. Le mental pur (shuddha-manas) est éther. Les aspects dynamiques (rajas) et engourdis (tamas) du mental se manifestent sous forme d’objets du monde grossier. Par conséquent, l’Univers entier n’est que mental.
Prenez encore l’exemple d’une personne qui rêve. Elle s’installe dans une pièce dont les portes sont fermées de façon à ne pas être dérangée durant son sommeil. Elle ferme les yeux pour ne voir aucun objet. Et pourtant, lorsqu’elle rêve, elle voit tout un monde dans lequel des gens se meuvent et elle-même parmi eux. Tout ce monde est-il entré par la porte ? Non, il lui a simplement été présenté par son cerveau. Mais s’agit-il du cerveau du dormeur ou du cerveau du personnage du rêve ? Bien entendu, de celui du dormeur. Comment se peut-il alors qu’un monde aussi vaste puisse être contenu dans des cellules aussi minuscules ? L’explication en est que l’Univers entier n’est qu’une pensée ou une série de pensées ».


Mais, pas de bite ni de couteau.

« Le temps et l’espace sont fonction de la pensée. Si les pensées ne s’élèvent pas, il n’y a ni Terre ni avenir » répond Ramana Maharshi à l’entretien 480.
- Question : Mais le temps et l’espace subsistent, même quand nous ne pensons pas à eux.
- Maharshi : Viennent-ils vous dire qu’ils existent ? Les ressentez-vous dans votre sommeil ?
- Question : Mais je n’étais pas consciente dans mon sommeil.
- Maharshi : Et cependant vous n’en existiez pas moins.
- Question : Je n’étais pas dans mon corps. J’étais partie quelque part et j’ai sauté dedans, juste avant de me réveiller.
- Maharshi : Croire que l’on a quitté le corps pendant le sommeil et qu’on y est rentré au réveil n’est qu’une idée. Où étiez-vous durant le sommeil ? Vous n’étiez que ce que vous êtes, avec cette différence, toutefois, que vous étiez libre de toute pensée.

Dans le même entretien à propos des guerres permanentes dans le monde :
« La paix est toujours présente. Débarrassez-vous de ce qui la dérange. Cette paix est le Soi.
La personne demande si « le monde doit bien avoir un avenir ».
R. Maharshi répond : « Savez-vous ce qu’il est dans le présent ? Le monde et toutes choses sont toujours les mêmes, maintenant aussi bien que dans le futur ».

À l’entretien 487, toujours à propos des guerres et de l’extérieur :
- Maharshi : Êtes-vous dans le monde ? Ou bien le monde est-il en vous ?
- Question : Je ne comprend pas. Le monde est, sans aucun doute, autour de moi.
- Maharshi : Vous parlez du monde des événements qui s’y déroulent [le HOTC : Histoire-Opinion-Temps qui coule (1)]. Ils ne sont que des idées en vous. Ces idées sont dans le mental. Et le mental est en vous. Donc le monde est en vous.
- Question : Je ne vous suis pas. Même si je ne pense pas au monde, il n’en existe pas moins.
- Maharshi : Voulez-vous dire que le monde est séparé du mental et qu’il peut exister en l’absence de celui-ci ?
- Question : Oui.
- Maharshi : Le monde existe-t-il dans votre sommeil profond ?
- Question : Il existe.
- Maharshi : Le voyez-vous dans votre sommeil ?
- Question : Non, pas moi. Mais les autres qui restent éveillés le voient.
- Maharshi : Dans votre sommeil, en étiez-vous consciente ?
- Question : Oui, dans mon état de veille.
- Maharshi : Vous parlez donc de votre perception du monde à l’état de veille et non pas de votre expérience dans le sommeil. Vous admettez l’existence du monde dans les états de veille et de rêve parce qu’ils sont le produit du mental. Le mental se retire durant le sommeil profond et le monde se trouve dans la condition d’une graine. Au réveil, le monde se manifeste à nouveau. L’égo s’élance, s’identifie avec le corps et voit le monde. Ainsi, le monde est bien une création du mental.
- Question : Comment cela se peut-il ?
- Maharshi : Ne créez-vous pas un monde dans votre rêve ? L’état de veille est également un rêve, mais prolongé. Il faut qu’il y ait quelqu’un qui voie les expériences du rêve et du sommeil. Qui est-il ? Est-ce le corps ?
- Question : Il ne peut pas l’être.
- Maharshi : Est-ce le mental ?
- Question : Ce doit être lui.
- Maharshi : Mais vous existez aussi en l’absence du mental.
- Question : Comment ça ?
- Maharshi : Oui, en sommeil profond.
- Question : Je ne sais pas si j’existe alors.
- Maharshi : Si vous n’existiez pas, comment pourriez-vous vous souvenir de vos expériences d’hier ? Est-il possible qu’il y ait eu une cassure dans la continuité du ‘je’ durant votre sommeil ?
- Question : C’est possible.
- Maharshi : Si c’était le cas, un Johnson pourrait alors se réveiller comme un Benson. Comment l’identité de l’individu est-elle alors maintenue dans ces conditions ?

Le Soi est immortel. Les phénomènes changent [les HOTC] et sont mortels? La peur de la mort relève du corps, pas du Soi. Une telle peur est due à l’ignorance. Réalisation signifie vraie connaissance de la perfection et de l’immortalité du Soi. La mortalité n’est qu’une idée qui cause souffrance. Vous pouvez vous en débarrasser en réalisant la nature immortelle du Soi ».


À mon humble avis, ce brave rabbin ci-dessous se trompe de quelques années, il dit d’ailleurs qu’il peut se tromper… 2020, à la fin, ça risque d’être bon. DEPUIS DES MILLÉNAIRES DÉJÀ DES PERSONNES ANNONCENT RYTHMIQUEMENT « LA FIN DU MONDE ».
Ce rabbin pour qui sa shoah est la « pierre philosophale » de son « peuple » (« Sans shoah il n’y a plus d’Israël ») : la libération par la souffrance façon « Voie Royale » de la douleur en l’extraction du Feu du « soufre » pour en faire sortir la lumière du « mercure » (PANique). J’ai toujours écris que c’était de vulgaires commerçants, puisqu’ils donnent une valeur à l’HOTC… Ce rabbin n’échappe à la Loi !
La shoah est devenue LA NOUVELLE LOI DE MOÏSE, C’EST… À NOUVEAU… IRRÉVERSIBLE, COMME UNE THÉOPHANIE ! On le voit presque tous les jours, sinon plusieurs fois par mois dans les médias français, surtout vers l’époque de la « rafle du Vel’ d’Hiv » (typique HOTC).
Dans la religion chrétienne il y avait les flagellants, principe reprit au 19è siècle et début du 20è avec les « maisons de correction » (éducation).
Avec des personnes comme ce rabbin, les choses ne peuvent qu’aller dans un seul sens. Leur flèche de leur temps est irréversible…

Le Washingtonisme (les Occidentaux en général) et sa démocratie criminelle et ses Big Boys with big black wallets en août 1945 sur deux villes importantes du Japon irradiées et détruites par la saloperie du nucléaire, qui commença a « attirer des entités extraterrestres », donc « nous dans le futur », mais pas à la façon « tôles-boulons »… Plutôt genre « effet Larsen »
Le Washingtonisme anglo-saxon qui veut coloniser le monde selon son principe : « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous ».
Les États-Unis, l’État le plus grand criminel de tous les temps.


Note.
1. Grand Œuvre des Hébreux-Juifs et de leur sacralisation de l’HOTC : les faits deviennent sacrés, deviennent « valeur » dans la dualité sujet-objet, c’est-à-dire de l’humain « face à Dieu » (face à lui-même puisque tout est production mentale, et dans le cas Hébreux l’ego est toujours très présent) ;  et ainsi les faits, le matérialisme en devient religieux. Les Hébreux-Juifs sont les premiers et donc les mortels qui inventèrent l’HOTC ; ça suinte à la figure dans la vidéo du rabbin ci-dessous.
RAPPEL : Moïse et sa religion mosaïque est mortel : il « reçoit la Loi » DANS LE TEMPS : À UN MOMENT DONNÉ, À UN CERTAIN ENDROIT, et ça va donner naissance à ce qu’on appelle encore « archétype » (symbole original), fond de quincaille de l’inconscient collectif à le C.G. Jung. Mais ça apparaît bien À UN MOMENT DONNÉ, DONC C’EST MORTEL ! TOUT CE QUI DEVIENT HISTORIQUE EST MORTEL (d’où d’ailleurs la manie du républicanisme de son « devoir de mémoire », donc de « mettre à mort » : mémorisation = met i à mort, on oublie l’Origine).
Dans le cas des Hébreux-Juifs et de leur HOTC, ils inventent même UNE IRRÉVERSIBILITÉ, soit une Théophanie (théo : Dieu, et phanie : paraître, comme par exemple dia-phane). DEPUIS BIEN 2000 ANS IL Y A UNE GUERRE À MORT ENTRE CHRIST ET LA RELIGION MOSAÏQUE. UNE GUERRE ENTRE DEUX « JE SUIS CE JE SUIS ».

Ainsi le messianisme devenait à la mode : Super Carotte, fuite en avant ou « progrès », avec « au bout » le Paradis ou une « pochette surprise quelconque », ça fait toujours vendre !!! ON EST TOUJOURS DANS UN ÉVOLUTIONNISME QUI TENTE DÉSESPÉRÉMENT DE BOUCLER SUR LUI-MÊME : RETROUVER L’ORIGINE, LE SOI. QUAND LA BOUCLE SERA BOUCLÉ ÉVIDEMMENT IL N’EXISTERA PLUS AUCUNE HOTC !!! Donc plus aucune guerre possible… Ce sera À NOUVEAU LA VRAIE CRÉATION ET LA FIN DE L’ACTUELLE ANTI-NATURE. C’est ainsi le travail de chacun de nous, et nullement celui d’une chefferie quelconque et d’une oligarchie anglo-américaine sous la coupe de la City de Londres, qui ne feront que perpétuellement ajouter de l’huile sur le feu, façon thermodynamite !

La Vraie Libération passe par chacun de nous : LORSQUE NOUS SERONS VÉRITABLEMENT NOUS-MÊMES. Le reste n’est que « temps profane » (linéaire) et n’a aucune signification (il n’est plus sacralisé par les Hébreux-Juifs).

Les Hébreux-Juifs par leur travail du chapeau sont seulement les créateurs d’un certain Dieu et de certains Noms-les-Formes. Leur système est ainsi voué à mourir. Tout ce qui est création linéaire est mortel. LA FIN DES TEMPS EST MORTEL PUISQU’ELLE EST UN BUT ! « CE JOUR-LÀ » NE PEUT QU’ÊTRE MORTEL. Le Salut qui devient à un moment est mortel PUISQU’IL EN DEVIENT HISTORIQUE, VALEUR ! Le système messianique n’est que bidouillage d’une élite de croyants face à des problèmes politiques (défaites militaires et humiliations), face à l’HOTC. CETTE CROYANCE A BESOIN DE TENSION, DE PRESSION PERMANENTE FAÇON THERMODYNAMITE, FACON DUALITÉ BIEN-MAL OU GENTIL-MÉCHANT.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 08-08-2017 22:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >