Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Système : l’adamisme
Système : l’adamisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-08-2017 01:45

Pages vues : 1688    

Favoris : 256

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Adam, Ailleurs, Alchimie, Amour, Artifice, Babel, Banques, Christ, Clairière, Conte, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Forêt, Fractale, Information, Instant, Israël, Jardin, Labyrinthe, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Mondialisme, Musique, Nature, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Soi, Spirale, Stargate, Tao, Tapis, Tautologie, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Univers, Vase, Vaisseau, Vide, Volonté, Yokaï

 
rebi_thot.jpg
 
 
Système : l’adamisme
l’anti-idole qui idolâtre l’argent
devenu Patriarcat détrônant le Matriarcat
représenté par la Mère Divine (1).
Nous passions de la Déesse et du
Serpent au socialisme et à son Patriarcat.


L’adamisme contre l’Orgie (ORGI-ne, OR—gine, EAU) des Païens.

DRAMES DU MESSIANISME DES TÊTES-RAIDES (fixistes de la ligne droite) : CIVILISATION MONDIALE EN MODE SURVIE
 
 
Avec l’arrivée de l’adamisme, nous passions de la logique métaphysique à l’aspect moral, social, sentimental et politique. La judéo-maçonnerie du spéculum née en 1717 dans une taverne londonienne est du pur adamisme : le Dr. Anderson dans ses Constitutions déclare : « Adam, notre parent originel, créé à l’image de Dieu, le grand Architecte de l’Univers, devait avoir les Arts libéraux gravés dans son cœur, et en particulier la géométrie ». D’autres attribuent la judéo-maçonnerie au « seul vestige authentique [sic] de la foi des patriarches d’avant le Déluge… »
 
De nos jours on parle du « système » dans le sens de système politique du régime républicain et de son système économique bancaire et du salariat. Mais la FONDATION de tout cela est l’ADAMISME : formation de la religion judaïque et chrétienne qui détruit le destin individuel, astrologique et cosmique, pour instaurer le socialisme en transformant la liberté humaine et en rendant l’être humain solidaire d’une destiné collective en forme de Super Égrégore : l’adamisme, mais en perdant du même coup la destinée cosmique et merveilleuse ; ce sera la fin de l’enchantement et le début de la conception « moderne » du monde, avec introduction de la « raison ». De là allait naître une conception artificielle, stérile du Cosmos, avec ses dérivés déjà digitalisés, mécanistes, positivistes, européanisés, occidentalisés.

La GRANDE QUESTION EST : POURQUOI LES PAÏENS SONT-ILS DEVENUS CHRÉTIENS ? Car comment les Païens, qui avaient une spiritualité quasi monothéiste (les Yahvistes et Chrétiens n’ont rien inventé), une culture d’une richesse infiniment supérieure à ce qu’il se produira par la suite, se sont-ils laissés berner par la mode d’opinion socialisante et de sentimentalisme des Chrétiens ? Pourtant, le christianisme et le Judaïsme reposent sur des bases païennes. En somme un socialisme inventé deux fois : par le isme ou système chrétien et judaïque, et par le isme ou système républicain de 1789 et du mondialisme jacobin mercantile.
Dès l’arrivée de l’adamisme en passant par la Renaissance la primauté essentielle fut accordée dans l’opinion occidentale aux « lois » de la matière devenue morte, inerte, de là de nombreuses expériences notamment alchimiques allaient devenir inaccessibles et tout un monde de Thème et Variation symbolique se fit opaque.
Après la révolution mentale opérée par la Renaissance, les opérations physico-chimiques et les événements cosmiques deviennent ÉGOTIQUES (possessif) : autonomes, coupés par rapport aux lois de la vie universelle, puisque ces opérations allaient devenir de la mécanique, de la mesure sous toutes les coutures, du digital avant l’heure. Les Noces deviennent « combinaison » ; l’Amour devient « combustion » ; la Mort devient « neutralisation, nettoyage, incinération », etc. La Renaissance ne fût pas une « renaissance » mais UNE CATASTROPHE ANNONÇANT 1789, puis l’inform-atique, comme l’écrit Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux. Renaissance et 1789 accouchent de l’ordinateur !!!

Avec l’adamisme nous entrions dans LA MÊME SOUPE POUR TOUS (pensée socialiste ou pensée en globalisme occidental). LE SOCIALISME ÉTAIT INVENTÉ COMME LA SOUPE ACTUELLE (la « discipline sociale »). Et par là même allait s’accentuer la guerre entre Païens et Chrétiens sous une nouvelle Variation du Thème central ; et s’accentuer le MARCHANDAGE MERCANTILE d’une compensation certaine dans une autre vie, soit l’aboutissement à l’égalitarisme devant la « loi humaine » et devant « la loi divine » (celle de l’État et Super Égrégore). L’adamisme est essentiellement politique et militaire, il était alors facile après 2000 ans d’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) de séparer « l’Église de l’État » (en France de 1905).

Avant l’invention de l’adamisme, l’idée de « liberté » avait une tout autre valeur dans un Cosmos en forme de Tapis Volant (univers clos et autonome) en harmonie avec le « passage du Tapis Volant » à côté de l’énergie que renvoyaient chacun des astres. Tout ce qui relevait de l’expérience humaine était chargé d’une énergie enfantine, naturelle, et magique, d’une force extra-ordinaire tant elle altérait la fameuse « raison », le rationalisme si à la mode à partir de la Renaissance.

Né sous l’harmonie d’une certaine étoile, et participant malgré lui à une certaine destinée cosmique, l’être humain devait résoudre le problème de sa Rédemption (de sa Liberté), par des voies qui, de nos jours, paraissent carrément idiotes pour un mental d’Occidental et de Chrétien (guerre Païens-Chrétiens persistante encore à ce hui).

Étant donné que l’Univers se trouve dans le mental de l’humain, tout ce qui existe « en bas » existe également « en haut » (magie de la Correspondance), fût-ce sous une autre forme, et la vie terrestre reflétant la structure et la dynamique sidérales, il était fatal que le corps humain, donc son mental, fût considéré comme un « miroir » du Cosmos, puisqu’il invente ce Cosmos.

Les Yahvistes vont personnifier le Cosmos en en faisant leur Dieu : Yahvé. Ils matérialise leur Dieu qui devient une sorte de SUPERMAN qui intervient sans cesse dans l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), soit les batailles, invasions et sièges, etc. L’HOTC devenait « fantôme de Dieu » (illusion, apparition, etc.), c’est-à-dire que l’apparition de cette forme de monothéisme, puisque l’adamisme est un monothéisme, fondé sur la « révélation directe et égotique » de la divinité, n’apporte pas nécessairement en lui une valorisation du temps qui coule. Dans toutes les cultures des peuples les « révélations » sont différentes : seul LE PREMIER, l’ORIGINEL, prenait valeur, rayonnait sur les autres : TOUT COMMENÇAIT DANS L’INSTANT, ICI ET MAINTENANT, c’était la Création d’Instant en Instant et perpétuellement.
Mais il n’en est pas de même chez les Yahvistes et les monothéistes puisque la « révélation » a eu lieu DANS LE TEMPS QUI COULE, DANS L’HOTC. Moïse reçoit la « loi » à un certain « endroit » et à une certaine « date »…

Avec l’adamisme nous entrions dans L’ORGANISATION (GADLU) : l’ordre bidouillé par l’humain qui va engendrer tous les désordres possibles et imaginables, alors que, comme l’exprime le Maître chan (Zen) Mazu (709-788), TOUTE CHOSE S’ORDONNE D’ELLE MÊME TANT ELLE EST SANS POURQUOI. On ne peut « organiser » le Saint Chaos qu’en étant ce Saint Chaos Lui-même : dans le Soi-Instant.

Comme la Vérité qui n’appartient à personne, personne ne peut définir ce qu’est le Chaos, ni ce qu’est l’Ordre.
OR = OR-dre (direct directus ou Maât, dans l’Instant)
OR = OR-donné (énergie libre ou gratuité, anti-thermodynamique), OR-dure (énergie libre).


REFRAIN : Les Yahvistes qui commencèrent à diviser en combattant les Païens sous prétexte de « prostitution » et « d’idolâtrie » CONTINUENT À L’HEURE ACTUELLE SOUS LEUR VARIATION DE SIONISME À ÊTRE LE DANGER SUR TERRE. La chefferie de l’Empire USionistan est infesté de sionistes (voir l’AIPAC, et autres B'nai B'rith)…

Combattre les Païens ou à ce hui combattre les terroristes (les Nobel ou les Explosive) relève de la même HOTC : extermination des Païens (en 1789 couper la tête des contre-révolutionnaires et en 1917 les envoyer crever à l’institution du Goulag des Lénine-Staline, typique système économique de capitalisme étatique).

Le protestantisme qui fait la partie de l’adamisme entre dans la danse d’extermination révolutionnaire : la TABULA RASA (apocalyptisme). Le point important reste la révolution anglaise de 1641 avec le fanatique Oliver Cromwell, un adamiste bon teint qui fit assassiner des prêtres et fit brûler des églises… 1789, nouveau adamisme, qui prendra la relève en exerçant le génocide vendéen, tous ces gens pratiquant la TERREUR. L’exemple tragique de la Vendée servira à Lénine lors de la révolte paysanne de Tambov (1920-21) au moyen d’armes chimiques de juin à décembre 1921, provoquant une nouveau génocide « vendéen ».


Le socialisme actuel a donc pour base l’adamisme, en passant par son exacerbation par le sabbataïsme et le frankisme, ce qui va fourbir, calatyser, la TABULA RASA SOCIAL dont l’aboutissement final fut le mieux coagulé par la révolution des Juifs bolcheviques en 1917 en Russie. (Le frankisme était fortement implanté en Europe centrale, là où se formèrent nombre de mouvements socialistes au cours du 19è siècle).


Étonnamment Jacob Franck semblait un anarchiste luttant contre les « lois », un comble pour un héritier de la « loi » de Moïse ! Franck se comportait comme un hérétique.
Évidemment il faut voir les origines de cet anarchisme yahviste dans le Talmud. Bref, le frankisme cherche à appliquer le moteur alchimique de la Putréfaction À L’ENSEMBLE de la population, donc dans le SOCIAL ; erreur monu-mental bien digne d’un travailleur du chapeau ! Car ce serait obliger les masses humains à « réaliser le Soi de force », à se « libérer » à coups de mortifications les plus graves, soit réaliser ce qui nous est naturel, Un comble ! un POISON SOCIALISTE OUI !!!
Franck veut rabaisser, salir, organiser le chaos, car pour lui il n’y a pas « d’ascension
 » sans « descension » (Putréfaction) ! Il applique donc le principe alchimique de la Putréfaction au social. Il commet l’erreur de rabaisser à la matière l’Involution-Évolution. Il veut « sauver le monde » en le détruisant !

AUCUNE RÉVOLUTION NE PEUT ÊTRE « UNIVERSELLE », le mot « universel » ne concerne que le Divin, donc CHACUN DE NOUS EN NOTRE ÉTAT NATUREL. LA LIBERTÉ EST NOTRE ÉTAT NATUREL, ALORS POINT BESOIN DE RÉVOLUTION.

La Terreur depuis les Yavistes contre les Païens en passant par les Cromwell, les républicains jusqu’au modèle des Juifs bolcheviques vont fourbir en 1948 Israël, avec au début des années 1920 la création de la Hagana puis de l’Irgoun.

L’actuel terrorisme maintenant presque mondialisé est une Variation du Thème Révolution.
ISRAËL EST UN DANGER POUR LE MONDE : Chaim Weizman (1874-1952) ancien chimiste et chef du sionisme mondial fournit en 1945 un commando de « vengeurs » (avengers) contrôlé par le sioniste Abba Kovner : il fallait empoisonner les réservoirs d’eau des villes de Munich, Nuremberg et Hambourg. Kovner et son commando de tueurs en gros furent empêchés d’arriver à leur fin ; mais en 1946 ils réussirent à empoisonner le pain destiné aux prisonniers du camp de Nuremberg. Chez les têtes raides et mutilés au huitième jour Kovner est célébré comme un héros !


Les massacres et destructions des PAÏENS sont dans le Thème du principe révolutionnaire messianique, adamique : faire bouffer aux masses une nouvelles opinions, une nouvelle soupe, une nouvelle HOTC.
L’adamisme et la destruction des Païens conduit au wahhabisme (intégrisme).


Le terrorisme en gros ne peut qu’être organisé par l’Empire USionistann et à partir de la fin des années 1960 afin de contrer l’URSS et l’enliser dans le conflit afghan, puis en Tchétchénie pour diviser la Russie. Stratégie du terrorisme US pour mettre fin à la « guerre froide ».

RAPPEL : l’islamisme est un démarquage du judaïsme : le Qoran, texte « descendu du ciel », intouchable, fixiste ou tête-raide puisqu’il est défendu de le critiquer, est une parodie de « l’alphabet divin » des Yahvistes. Ces croyants là sont des fixistes, des tueurs : LA LETTRE TUE, LA LETTRE DE LA LOI TUE. LE MESSIANISME TUE.


SOLUTION POUR SORTIR DE CE MERDIER.
« N’est-il pas alors étonnant que pour enseigner un vérité aussi simple [Être, « Je suis »] il faille que tant de religions, croyances, méthodes en viennent à exister avec les discordes qui en découlent entre elles ? Oh quelle pitié ! Quelle pitié » (Ramana Maharshi, entretien 96).


La Réalisation du Soi : Communion des Saints. Ce que le Jésus exprimait en disant : « Je suis la vigne (‘Je’) et vous êtes les sarments [Moi-Toi - Nous-Vous]. Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruits [Vraie Création] ; car hors de moi vous ne pouvez rien faire [anti-création, anti-nature]. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il se dessèche ; on les ramasse et on les jette au feu et ils brûlent » (Jean 15, 5-6).
On retrouve le Thème de la Communion des Saints dans la Bhagavad-Gîtâ, chapitre XII, 1-7.

La Réalisation du Soi ou LIBÉRATION s’exprime dans le merveilleux conte du Chat qui s’en va tout seul (de R. Kipling dans : Histoires comme ça). C’est-à-dire que tous les lieux se valent : fabriquer UN ÉGALITARISME DOUBLEMENT INVERSÉ : même le pire endroit, même la pire situation, même le pire danger laisse TOUJOURS UNE OUVERTURE, UNE POSSIBILITÉ DE LIBÉRATION. RIEN N’EST JAMAIS FIXÉ, RIEN N’EST ÉCRIT, TOUT EST TOUJOURS MOUVEMENT. Il n’existe pas de peur, elle ne peut qu’être une production de l’ego, de la dualité maître-disciple ou chef-soumis et des lois. L’absence de crainte est une des caractéristiques d’un Réalisé vivant ; mais le terroriste moderne qui se fait exploser au milieu de la foule avec ses Nobel attachés à son corps n’est nullement un Réalisé !!! C’est un vulgaire killer en quantitatif, en socialisme !

Comme au troisième siècle de notre ère, ce monde actuel est appauvri intellectuellement, plein d’insécurité matérielle, rempli de peurs de violences et de haines, ce qui attira comme au 3è siècle à partir de la fin des années 1950 des êtres humains éveillés ; au 3è siècle un Plotin par exemple, puis les Gnostiques.
Oui, Oui, « FUYONS VERS NOTRE PATRIE, LE PAYS DU RIEN DU TOUT », Retour de l’âme vers son Origine ! Cette devise devait être affichée au 3è siècle mais devrait être affiché à notre époque, car comme au 3è siècle, culture païenne et chrétienne-judéo-islamisante sont en mouvement, cherchant à rompre cette infecte laïcité mercantile ! Comme l’exprime Ramana Maharshi cité plus haut, les religions et sectes en tous genres ne provoquent que des divisions, des horreurs, et cela dès leur création.



Note.
1. Mère Divine : de la spiritualité dans la Nature, de la fécondité (énergie), de la volupté créatrice (Vraie Création), de l’orgie : être réabsorbé dans le Saint Chaos, dans le sans nom-la-forme, donc être réintégré dans l’Instant, dans l’Eau Primordiale ; et seul celui qui l’a vécu peut dire ce qu’il s’y passe, certainement pas un Sabbataï Tsevi ou un Jakob Frank voulant imposer leurs opinions au monde entier, en tout détruisant, pour tout reconstruire par leur politique de révolution (Tabula Rasa).
La Mère Divine régnant sur les Bois, les Brousses (Bêtes « sauvages ») et les Forêts, les Montagnes, les Vallées et les Cavernes (Vases de purification, R. Maharshi a eu son éveil dans une Caverne de la montagne Arunachala symbolisant pour Lui le Soi…).
 
 

Dernière mise à jour : 26-08-2017 02:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >