Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Killer Louis Pasteur et peur de l'autre
Killer Louis Pasteur et peur de l'autre Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-09-2017 00:52

Pages vues : 2117    

Favoris : 246

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Banques, Capitalisme, Ego, Fractale, Guerres, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Microbes, Opinion, Orgie, Paix, Peste, Raison, République, Simple, Socialisme, Terrorisme, Transhumanisme, Winner

 
louis_pasteur_nadar_terrorism.jpg
 
 
Killer Louis Pasteur et peur de l’autre
QUI BOOSTE LE TERRORISME


Louis Pasteur et « guerre contre le terrorisme » = ANTI-VIE, ANTI-CRÉATION, ANTI-NATURE. Repose en Paix Louis.
 
 
PRINCIPE DU PASTEURISME : entretenir la peur de l’autre, de l’étranger, donc du méchant terroriste, du méchant microbe, du méchant « sauvage » pas encore civilisé et pas encore vacciné à la démocratie et à la république.
Ce principe marche à fond dans l’actuelle politique du régime républicain.
Quand, dans les pays enfiévrés par l’industrialisation, la poliomyélite est annoncée comme d’origine microbienne, le principe du pasteurisme monta en flèche. Tous les « chercheurs » croyaient avoir trouvé le Graal de la polio modèle Pasteur. Dès cet instant il fallait « nettoyer », démocratiser, éradiquer les « terroristes » qui cherchaient à pervertir notre « démocratie », pardon, notre organisme.
 
Comme écrit dans l’article précédent, si vous luttez contre le mal vous fabriquez le mal, vous ajoutez de l’huile sur le feu comme l'ancienne croyance au Diable et aux sorcières que l’on brûlait n’a absolument pas éradiqué le « mal » mais l’a en plus exacerbé.
L’Occident avec son Super Égrégore particulièrement vicieux qui se montre au grand jour dans les guerres, la culture du narcissisme, la haine à l’égard du microbe, donc de l’autre, de ce qui est extérieur (paradoxe moderne du social et de son « vivre ensemble »), la course aliénante à la consommation et son « pouvoir d’achat », la destruction irrémédiable des ressources naturelles, etc.
Bref, le Super Égrégore de l’Occidental est nettement plus vicieux que celui de l’Oriental. Tous cela va favoriser la mal-a-dit, dont la polio.
Première piste de construction du terrain favorable à la polio : mode des années 1900 à 1950 de l’ablation des amygdales chez les enfants (dont ma pomme…). Ainsi on observa que la polio était 16 fois plus élevé que dans la population générale. Jusqu’à 1950 on considérait que les amygdales étaient « inutile », genre prépuce de la circoncision…

DÉFENSE, DÉFENSE CONTRE L’AUTRE, CONTRE LE MICROBE : Mais, POURQUOI LE MICROBE ATTAQUE-T-IL ?
Je crois que c’est Claude Bernard qui disait que « Béchamp a raison, le microbe n’est rien, c’est le terrain qui est tout. Pasteur est un fou [un killer] ».

Tant qu’il y aura une guerre à mort contre l’autre, contre le « mal », les microbes continueront joyeusement à nous détruire, parce qu’en cette géométrie de la ligne droite des Yahvistes et leur « fin des temps », il faudrait pasteuriser de plus en plus, tuer tous les microbes, donc tous les terroristes, de cette planète, la pasteuriser totalement.

RAPPEL : Dès le siècle des perruques poudrées, iceux découvrent des « petits points » partout dans leurs préparations qui se lovent sur eux-mêmes en un mouvement constant. Certains leur colleront l’étiquette de « granulations moléculaires », ou « corpuscules vibrants », puis « Microzymas » par Antoine Béchamp, et « Protits », « Somatides » par Gaston Naessens ; puis plus proche de nous « nanobes » ou « nanobactéries ».
La prise en compte des Microzymas permet de démontrer de manière précise que les maladies infectieuses en particulier viennent de L’INTÉRIEUR DU CORPS et non de l’extérieur, et, plus précisément des Microzymas [fractales]. Ce qui confirme le vrai sens du mot : mal-à-dit, quand le ”dit” était trans-dit : D.I.T. (déité). (Au Moyen-Âge le ”dit” était un genre littéraire, une petite pièce de théâtre d’un sujet familier ou à la mode).
L’être humain est né pour être en bonne santé et en état permanent de FÉLICITÉ… NOUS N’AVONS BESOIN D’AUCUNE PROTECTION.

« Si chacun s’occupait de ses propres affaires, il n’y aurait pas de querelles », dit Ramana Maharshi à la fin de l’entretien 479, du 22 mars 1938, énonçant ainsi que nous n’avons besoin d’aucune protection, qu’il n’y pas de « mal », par conséquence PAS DE MICROBE (iceux s’occupent également de leurs propres affaires…)

Les Microzymas, notamment en fonction du pH du milieu extra-cellulaire, construisent des bactéries (pH alcalin) ou bacilles de Koch (pH acide) pour réparer l’organisme. Ce sont également eux qui construisent les cellules de l’organisme. Ils construisent également le tissu conjonctif – squelette microscopique de base de l’organisme – et les différents organes. Louis Pasteur, contemporain de Béchamp, a refusé de prendre en compte les Microzymas.
Ces derniers sont visibles sur le vivant à partir d’un grossissement de 750 et Pasteur a donc interdit à ses collaborateurs de dépasser un grossissement de 450 : il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ! Il a élaboré la théorie de la « panspermie atmosphérique » en mettant en route une guerre incessante aux germes venant soi-disant de l’extérieur. Il a repris pour ce faire le système des vaccinations de Jenner (1789), très rentable financièrement. Et la politique actuelle du régime républicaIn mondial FONCTIONNE COMME LE PRINCIPE PASTEURIEN.

Hélas, Antoine Béchamp n’était pas de ceux qui comme maintenant font la partie de la société du spectacle : il ne faisait pas de bruit ni de pub.
Les découvertes de Béchamp faites au 19è siècle au sujet des Microzymas ont donc été occultées. Plus tard, dans les années 1920, tous les travaux européens antérieurs sur les Microzymas ont été tout bonnement éliminés lors de la création de la FDA (Food and Drug Administration) comme l’attestent les docteurs américains Dennis Myers et Robert Miller. Ils témoignent même du fait que les ouvrages du professeur Béchamp ont été éliminés de l’université de Pittsburgh et qu’il en est de même à la librairie Nationale du Congrès à Washington DC.

Le mode de vie industrielle moderne démentielle comme la consommation de sucre favorise les mal-à-dits, et évidemment la polio. L’industrie avec ses métaux lourds, l’arsenic, le plomb, le mercure, l’amiante, etc., se retrouvent partout, et affectent le système nerveux humain.
Le killer à terroristes fut le célèbre DDT, qui entra en piste dans la polio. Bien-sûr les terroristes étaient les insectes qui ne portaient pas de ceinture Nobel mais étaient suspectés de porter des méchants virus. Alors les imbéciles pulvérisaient dans toutes leurs maisons du DDT : du papier peint aux matelas, aux draps, on en mettait même sur les tartines des enfants ! à la plage, on arrosait directe les gens avec des canons à pompe ; les militaires eux étaient aspergés de la tête aux pieds ! Tout ça était très bon pour la polio ! Et relève direct du principe pasteurien identique à « la guerre contre le terrorisme » et son « toujours plus » (croissance ou évolutionnisme).

La république découvre les terroristes, qu’elle fabrique, comme elle découvre les microbes, qu’elle fabrique aussi (elle prend la suite des derniers millénaires). Elle découvre des méchantes bactéries dans les tissus malades des maladies chroniques et dégénératives. Elle trouve des formes microbiennes dans l’ulcère de l’estomac, l’artériosclérose, la maladie d’Alzheimer, le Parkinson, etc. Et tout ça selon le principe du pasteurisme : les infections viennent de l’extérieur, « de l’étranger » tels de méchants extraterrestres ; alors on se protège, on se brosse le cul et tout le corps et le cheveux aussi.
Or le travail de Béchamp prouve pourtant que ces bactéries sont présentes en tant que résultat et non en tant que cause, ce qui là encore rejoint le sens traditionnel de mal-à-dit.
Les bactéries évoluent à partir des Microzymas qui les construisent de façon à nettoyer les vieux tissus qui se détériorent (comme les bactéries « nettoyeuses d’eau »). On trouve des bactéries dans tous les tissus malades de toutes les maladies chroniques ou dégénératives. La médecine moderne ne les traite qu’avec des antibiotiques (anti-vie !) et des vaccins qui ne sont absolument pas nécessaires … puisque ces bactéries sont le résultat et non la cause.

Ce n’est donc pas sur le microbe, le terroriste, qu’il faut agir, mais sur le terrain de la personne, SON INTÉRIEUR (par des ré-équilibrages internes comme le font certaines méthodes non iatrogènes comme l’énergétique, l’acupuncture, l’homéopathie, la naturopathie, et EN PREMIER PAR LE « QUI SUIS-JE ? » ET LA RÉALISATION DU SOI) et sur la dimension psychosomatique remise en évidence par le Docteur Michel Moirot et plus récemment par le Docteur Ryke Geerd Hamer .

Antoine Béchamp a même démontré que toutes les cellules animales et végétales contiennent des particules minuscules qui continuent à vivres après la mort de l’organisme, et d’où d’autres micro-organismes peuvent se développer. La Vie est UNE, tout est lié et délié (INNÉ-IGNÉ).
Chaque fois qu'il y a quelque chose dans la Nature qui se meurt, qui commence à pourrir, « quelque chose arrive et le mange », ce seront par exemple les Protits, qui se transforment en « microbes » qui sortent des cellules des tissus afin de les nettoyer des toxines. Bref, les Microbes sont le RÉSULTAT et non la cause de la mal-à-dit, ce qui rejoint la citation plus haut de Claude Bernard.

TOUT EST MOUVEMENT ET OUROBOROS, OISEAU PHÉNIX : le Serpent se mange la queue et le Phénix se mange aussi en se régénérant. Voir également la SALAMANDRE capable de régénérer la plupart des organes de son corps.
Je cite très souvent mais c’est un grand principe qu’énonça le « cavalier » (kabbaliste) Cyprian Piccolpassi Durantoys dans : Les Troys Libvres de l’Art du Potier, à propos surtout de la Fractale, quand il écrit :
« Je coignoys que sçavez que toutes les chouses, que le grand et puissant DIEU a créées en cestuy monde, pour petiotes et de peu de prix qu’elles soyent (1), ont pourtant, dis-ie, vertus particulières, lesquelles, si ne sont elles bien comprinses, vient-il de nostre peu de sapience et chestif pensement à requiérir soigneulsement les chouses occultes, desquelles, si l’on alloyt requiérant leurs poubvoirs, ainsy se retreuveroyent ».
NOTE 1 : Grandes vertus gisant es chouses petiotes créées par Dieu.

Bref, le Protit ou Microzymas SONT DE NATURE FRACTALE, comme déjà en son temps l’exprime Piccolpassi… Antoine Béchamp le confirme bien des siècles après Piccolpassi : « Toutes les cellules, les organes, toutes les formes de vie sont compilés à partir de ces « petits corps » [fractales] ».

Une physiothérapie de la polio fut mise au point par sœur Elizabeth Kenny, elle sera censurée, empêchée par l’inévitable compagnie des Couilles en Or Rockefeller… En France, le Dr. Pierre Delbet développe un traitement efficace au chlorure de magnésium (2) contre la polio. Le killer Pierre Lépine (premier vaccin polio chez Louis Pasteur) n’hésite pas à traiter d’escroc le Dr. Delbet en refusant même d’assister à une démonstration d’efficacité par un jury d’honneur, comme quoi on voit les ravages de l’ego sur certains killer qui ont la vie d’autres personnes entre leurs opinions !!!
En 1944, l’académie de médecine interdit au Dr. Delbet de publier son protocole de soins, alors que cette « académie » lui répondait qu’il fallait faire avancer le business des vaccins (je transpose mais le sens est le même).

Le vaccin étiqueté « Salk » (Jonas Salk) fut un excellent moyen d’activation de la polio : 220.000 personnes infectées, 165 paralysies définitives, 10 décès. La cause : mauvaise inactivation du virus !!!
Le vaccin c’est comme le mal : vouloir l’éradiquer le renforce !!! Dans de nombreux pays suite aux premières campagnes de vaccination intensive, on nota une augmentation des cas de polio !
Le vaccin du killer Lépine augmenta l’épidémie de polio de plus de 4000 cas en 1957… À cela il faut ajouter les 10% de graves effets secondaires.
Le vaccin « Infanrix hexa » recense 825 effets secondaires ! Là on est en plein dans le principe du pasteurisme : huile sur le feu… Effets secondaire produits juste après la vaccination (j’en sais quelque chose après mon malheureux passage dictatoriale de deux mois [au lieu de seize] au service militaire obligatoire).
Le pasteurisme fait toujours ses ravages avec la mixture Quinvaxem au bon gout d’aluminium.

Avec les killers Pasteur, Lépine, il est juste d’y ajouter Bill La Porte et son envahissement vaccinal en Inde. Dans la pensée unique du régime républicain, la polio n’existe plus en Inde. Alors que l’Inde vivait en autonomie concernant sa santé, les killers d’Occidentaux commencèrent leurs ravages selon le principe tabula rasa de 1789 et celui de Louis Pasteur et Cie : les La Porte en furent les principales stars. Ces killers fournirent des vaccins « économiques ». Je résume, mais c’est encore le principe actuel du pasteurisme : plus la situation d’infection s’aggrave, et plus on vaccine et à forte dose, ce qui va évidemment multiplier le mal de mois en mois !!! Ainsi, dans les États de l’Inde où l’on avait vacciné le plus, on avait le plus grand nombre d’infection ! Les Occidentaux si orgueilleux contestèrent les preuves, mais les médecins indiens en apportèrent les preuves en réduisant les doses administrées !
(L’Inde de nos jours fait encore de gros usages du DDT).

RAPPEL : Dans la Fermentation le corps change de Nature. Dans la Putréfaction le corps échange ses vêtements. (C’est donc la phase qui suit la Fermentation). Les microbes (les vers ne sont pas loin eux aussi) prennent la succession des enzymes pour décomposer/dé-former la Matière, la réduire en poussière. C’est le CHAUD + L’HUMIDE.
Symboliquement cela représente la Mort de la Matière, condition nécessaire de son passage à un état supérieur. Décomposer ou créer de l’ordre à partir du désordre, ou recomposer différemment. Une grande partie des travaux d’Antoine Béchamp concernait le processus de fermentation et donc la nutrition (changement de nature).


CONCLUSION :
Ce ne sont pas les humains et leurs bombes nucléaires qui vont se détruire par eux-mêmes, mais ce qu’ils ont à l’intérieur de leur ego, de leur corps, de leur mental, les « chouses petiotes créées par Dieu » comme les appel Piccolpassi. J’appel ça de L’IMPLOSION INVERSE (la pression INTÉRIEURE fait imploser).
Vouloir « éradiquer » la maladie à coups de vaccins comme vouloir « éradiquer » le terrorisme ne va conduire qu’à la BIG CATASTROPHE : MUTATIONS INCONTRÔLABLES et RECOMBINAISONS SANS FIN, CAR LES PEUPLES SONT FRAGILISÉS ET NE SONT PLUS NATURELLEMENT IMMUNISÉS ; les virus vaccinaux vont devenir de plus en plus puissants et circuler, comme l’argent… de plus en plus rapidement.
Comme pour la « guerre contre le terrorisme » NOUS ENTRONS DANS UN ÉVOLUTIONNISME SANS FIN, UNE SPIRALE SANS FIN, avec de nouvelles lois toujours plus liberticides, de nouveaux vaccins toujours plus dangereux, onéreux, et sources de problèmes sans nombre. PLUS PERSONNE NE MAÎTRISERA QUOI QUE CE SOIT. LES VIRUS VACCINAUX DEVIENNENT DÉMOCRATES : ILS ONT MAINTENANT LA CAPACITÉ DE SE RECOMBINER EUX-MÊMES, ainsi on aura la relance de maladies que les vaccins étaient censés éliminer…

Comme tout est lié à cette religion du capitalo-socialisme, l’industrie du régime républicain et de sa démocratie tente le coup de la fabrication du terrorisme, tente le coup de Big Pharma et de la vaccination obligatoire pour les enfants en France en janvier 2018. C’est toujours le principe mortifère du pasteurisme et de l’évolutionnisme mortel.

TOUT EST LIÉ ET DÉLIÉ : Mettez de la craie ou des momies de l’Égypte ancienne dans de l’eau, et leurs « petits points » vont commencer à s’agiter… pour se nourrir : balance ACIDE-BASE : il y a des ferro-bactéries, des mangano-bactéries, liées au degré d’acide ou de base du milieu où elles se trouvent. Acide + Base = Sel, qui équilibre les deux, il y a production d’énergie.
La formation de minerai semble liée à des bactéries (réf. Louis Kervran : Preuves en géologie et physique de transmutations à faible énergie). POUR DIRE QUE LA MORT N’EXISTE PAS. Cela s’appelle A-mour : du A privatif et mur (mort) : privation de mort.

Pour rappel : Louis Pasteur a plagié nombre de travaux de Béchamp…
Enfin, Antoine Béchamp est un des Pères de la médecine holistique (globalité de l’individu).
Comme écrit plus haut, choisir le camp du « bien » c’est encourager le mal, tuer les terroristes ou les microbes c’est les faire proliférer comme jamais. TOUT EST YIN ET YANG : l’amour et la haine, le bon et le mauvais, vous ne pouvez pas avoir l’un sans l’autre, ou sans rejeter l’un ou l’autre. Seule l’Unité est Réel, le Soi ou Instant… C’est pourquoi en politique dans un étatisme républicain un parti politique fout la merde partout (tyrannie de l’opinion…). « Le ”Deux” c’est la guerre », écrit Jean Coulonval en terminant son livre Synthèse et Temps Nouveaux. Seul par le UN on atteint le Trois synonyme de Vraie Paix, en chaque individu, entre individus, et entre toutes les autres formes de vie terrestres et extraterrestres.


Note.
2. Contre la polio, en plus du chlorure de magnésium, ajouter la vitamine C, le Bénerva à 250 mg, les oligo-éléments : cuivre (paralysie commençante), et cuivre et Manganèse-Cobalt ; en Homéopathie : Gelsemium, Oleander, Lathyrus sativus, Nux vomica, Apis mellifica, le tout en 5 ch., puis Curare (5 ch.), Métaldéhyde (5 ch.) ; Conium maculatum (7 ch.) 5 gr tous les 48 h. ; Cerebrinum (7 ch.), Plumbum metallicum (7 ch.) 1 dose tous les 7 jours en alternant. (Réf. Dictionnaire homéopathique, de Louis Pommier).
 
 

Dernière mise à jour : 05-09-2017 01:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >