Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Qui perd sa vie la gagne
Qui perd sa vie la gagne Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 15-09-2017 00:35

Pages vues : 1916    

Favoris : 235

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Banques, Capitalisme, Civilisation, Ego, Fractale, Gratuit, Guerres, Instant, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Microbes, Opinion, Orgie, Païens, Paix, Peste, Raison, Réalité, Religions, République, Simple, Socialisme, Terrorisme, Transhumanisme, Vin, Winner

 
republique_daumier450.jpg
 
 
Qui perd sa vie la gagne
a dit le Jésus-Christ.



L’État et son régime républicain qui VEND SUR LE MARCHÉ SES SERVICES.
 
 
ÉTATISME : Le poisson pue par la tête. (Fuad Pacha)
Les républicains coupaient pourtant beaucoup les têtes, mais ils ne devaient pas couper les bonnes !

Comme écrit précédemment, Jean Coulonval a totalement refusé ce monde du capitalo-socialisme, ce fut évidemment très dur tel qu’il l’exprime dans sa lettre de mai 1972 à Jean Charon : « Tout système philosophique et, en conséquence, tout système politique (ils se disent tous démocratiques) est une cage, une clôture, un esclavage, une limitation de l’être. Nous vivons le règne des systèmes, des dictatures. Il réussit ou il avorte, mais il est cela. Un homme peut refuser tout système : c’est ce que j’ai fait. Mais le monde moderne étant ce qu’il est, cet homme renonce du même coup à être concrètement un être social, à exister, à être inséré, à « compter » dans le corps social. Le Christ a dit : « Qui perd sa vie la gagne ». Mais c’est dur. Il faudra bien qu’un jour ce ne soit plus vrai. Quand il y aura de nouveaux Cieux et une nouvelle Terre ».
 
C’est-à-dire que Jean Coulonval a tout de même été piégé par le régime républicain au pouvoir, donc l’État français. Or ce même État veut nous fourguer sa « liberté » etc. et nous soumet en quelque sorte, nous prive de liberté ; « c’est dur », effectivement de s’affranchir de ce matriarcat républicain illustré implacablement par Daumier en son temps (image en haut de page). C’est dur parce que l’État p(f)onctionne sur tout. Normalement, en vertu de l’Harmonie entre tous les êtres, personne n’a le doit d’imposer ses opinions aux autres, pas même l’opinion républicaine et sa laïcité qui n’a pas à être un privilège et n’a pas à être cause de dualité winner-loser, chacun est libre d’exercer sans crainte son droit naturel à la liberté d’aller et de venir, de penser, dans les limites de l’Harmonie et des égards dus à autrui. Puisque tout être humain a ainsi la liberté, et qu’il ne gêne pas ses frères et sœurs humains, il a le droit de refuser le régime républicain de l’étatisme français, le droit de refuser sa « protection », de refuser de payer son soutient maffieu. Ainsi il ne gêne nullement la liberté des paroissiens du régime républicain. Son attitude est passive et nullement agressive. Ainsi il ne devra pas payer d’impôts, ni la quincaillerie de taxes du régime.

Comme si souvent écrit ici, la loi humaine n’apporte que le chaos à n'en plus finir. La Félicité étant notre état naturel, comme le recommandait Mazu Daoyi (maître chan [Zen] 709-788), toutes choses étant parfaites en soit, elles n’ont besoin d’aucune « augmentation » (loi et système transhumaniste), rien ne manque, À quoi bon chercher ailleurs. Et comme il n’y a pas de loi au-dehors il ne peut y en avoir au-dedans de vous-même.
La loi humaine repose sur LA TYRANNIE DE L’OPINION : le contrat, la convention et pensée unique (grégarisme). La chefferie au Pour-Voir n’est pas morale puisqu’elle dépend du grégarisme : le conventionnel soit la dualité guerrière, je dirais même LE MARCHÉ : on passe un marché, un contrat, et bon business… Il l’existe pas de morale là-dedans, seulement de l’opinion, qui est elle-même une opinion.

NON, la république ce n’est pas le p(m)atriarcat qui nourrit ses enfants comme l’illustre Daumier. La république ce n’est pas « Dieu », même si elle se dit « universelle » et ainsi parasite le monde entier.
Tous pouvoirs, toutes lois favorisent le chaos humain comme le mal fabrique le mal ; l’étatisme et sa chefferie et sa FORCE DE L’ORDRE = FORCE DU DÉSORDRE ET DE LA DÉSOLATION. Vous encensez le Mal (ou vous voulez vous en protéger), vous fabriquez le Mal. Bien-Mal sont des termes relatifs. Pour connaître le Bien et le Mal il faut une personne, le sujet, pour les fabriquer. Ce sujet c’est l’ego.
Ramana Maharshi à l’entretien 316 : « La bonté n’est qu’une conception relative. Le bien implique toujours le mal. Ils coexistent toujours. Ils sont comme la face et le revers d’une médaille ».
À l’entretien 453 : « Qu’est-ce que le bien et qu’est-ce que le mal ? Il n’y a aucun critère qui permette de juger si une chose est bonne et une autre mauvaise. Les opinions diffèrent selon la nature de l’individu et selon son environnement. Ce ne sont que des idées et rien de plus. Ne vous tracassez pas à leur sujet. Débarrassez-vous plutôt des pensées. Si vous demeurez toujours dans le bien [le Soi], alors le bien régnera dans le monde […]. De plus, vous aurez beau vouloir conseiller les gens, ils ne changeront probablement pas. Soyez vous-même dans le bien et restez silencieuse. Votre silence aura plus d’effet que vos paroles ou vos actes [donc NE VOTEZ PLUS]. Ainsi, le pouvoir de volonté se développera. Et le monde devient le Royaume des Cieux qui est en vous ».

Tout Pour-Voir est possession, donc immoral par principe ; tout État est immoral puisque construit sur le Pour-Voir. Tout État fabrique en premier le Mal. Le Pour-Voir ne peut exister que PAR LE MAL, comme les informations des médias ne peuvent exister que parce qu’il y a engendrement de chaos et de problèmes en évolutionnisme (on ne va pas informer en disant : tout va bien… car il n'y a pas d'HOTC !). L’État et ses média fabriquent le cancer. la violence est employé pour maintenir et contrer la violence en engendrant la criminalité. Trinité : armée-police-justice = faire souffrir, faire peur, engendrer l’injustice, principalement la dualité cause-effet ou sujet-objet.
L’État emploie le mal pour effacer le mal en contaminant tout, principe thermodynamite.

L’institution étatique par principe est imparfaite et n’apportera jamais de vraie Paix ni de loi équilibrée. L’institution étatique est par principe DUALITÉ WINNER-LOSER. Comme elle impose à l’ensemble, essayez donc de demander votre émancipation de l’État français, de son régime républicain, en ne payant pas vos impôts, ni aucunes taxes, après avoir prévenue ses services adéquats !!! Nous sommes soumis à ce régime et nous nous laissons faire tellement nous sommes conditionnés du berceau au tombeau.

TYRANNIE : domination d’un individu ou d’un petit groupe d’individus SUR LE PLUS GRAND NOMBRE. Le lobby gay est un exemple de dictature fabriquée, non par les gays eux-mêmes, mais par le régime républicain, le capitalisme, etc.
Exemple de tyrannie colonialiste : « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous », ce qui amena de nombreux génocides…
Exemple avec la dualité de proportion : 100 individus imposent leur « ce qui est bons pour nous » à 99 autres, au lieu des 99 aux 100. On peut dire qu’il y a tout de même une « certaine » harmonie. Mais quelque soit la dualité, celui qui impose à l’autre partie tombe dans le Pour-Voir ; la différence est que le Pour-Voir est exercé par 100 personnes, et dans l’autre dualité il est exercé par 99 personnes. Ainsi le principe de la démocratie EST UNE OFFENSE AU PLUS PETIT NOMBRE, DONC AUX LOSERS. LA DÉMOCRATIE EST BIEN CETTE DUALITÉ WINNERS-LOSERS. L’existence si présente à ce hui d’après 1789 des minorités et des majorités est l’indice de la dualité winners-losers, donc l’indice de la MAL-A-DIT qui ronge la civilisation humaine.
La démocratie et son principe judéo-maçonnique spéculum des élections c’est l’ego de certains qui briment l’ego des autres ; en d’autres mots la majorité, les winners, tyrannise la minorité, les losers. Ainsi, il est impossible pour un gouvernement en régime républicain de se dissocier de la déchéance humaine, la Chute, et par là-même la violence, les guerres, etc.

Normalement en régime républicain qui se vend comme le Saint Graal, il devrait être possible à un Français de renoncer au supermarché républicain et d’en rejeter la consommation et ses opinions.
Normalement : « « Nul sujet français ne peut être contraint à payer des aides et des taxes, et des impôts même pour la défense du territoire ou du soutien du gouvernement, sauf celles qui lui sont imposées par son propre consentement ». C’est-à-dire qu’une Française ou un Français ne peut être taxé, rançonné sur quoi que ce soit par l’État SANS PAR AVANCE AVOIR DONNÉ SON CONSENTEMENT. Refuser d’être taxé, c’est refuser d’être soumis et donc rompre toute connexion avec l’État.

Tellement conditionnés, certains parlent et veulent imposer aux autres leur laïcité : « liberté civile » totalement séparée de la « liberté spirituelle », parfaite dualité républicaine et judéo-maçonnique en formant une religion. Cette dualité temporel-spirituelle est totalement opinion, puisque l’être humain est fondamentalement un Homo Religiosus (ne serais-ce que par le minimum du pur et de l’impur). Comme la laïcité républicaine nous le vend, si je veux ignorer l’État en matière spirituel puisque la république est une singerie de spiritualité, et le droit d’ignorer l’État en matière temporel, c’est kif-kif bourricot ! Mais le fait certain est que le régime républicain pousse au mécréantisme !


SUCCION-VAMPIRE.

ÉGRÉGORE RÉPUBLICAIN ET JUDÉO-MAÇONNIQUE : UTILISER LES PROFANES OU LOSERS, LES NON-ÉLUS.
PRINCIPE DE CES SECTES À MYSTÈRES : exploiter le profane au profit de l’initié.
On a aussi un exemple dans l’islamisme et son dogme de l’immortalité qui en font de bons soldats et de bons terroristes, soit des Musulmans de la classe inférieure ; laissant de côté la classe des winners exempte de compassion et de sacrifice, pour laisser l’aspect tout confort style harem et gros bonbons mous qui collent aux dents et grosse fumée de haschich. Les sociétés musulmanes portent en elle le germe de leur destruction. Fuad Pacha disait : » Le poisson pue par la tête », qui est aussi une définition de l’étatisme.


Commencer par se soulager le plus en plus des « services » de l’État, et par là même de cette judéo maçonnerie comme le GODF (et tout Rite écossais ancien et accepté), est un bon début de libération dans ce monde « physique » inclus dans le Big Égrégore républicain.
Bref, SOYONS NOUS-MÊMES.

Qui perd sa vie la gagne : RETOUR AU VERSE-EAU, ou RETOUR À L’EAU PRIMORDIALE, LA MATERIA PRIMA, LA PRAKRITI (1) RETOUR AU SOI, RETOUR À L’EAU EN POUDRE…. RETOUR À L’ÂGE D’OR DU TOUT EST POSSIBLE EN EAU INNÉE-IGNÉE.

Nous retrouverons LA GRATUITÉ ABSOLUE : L’AMOUR. Nous sortirons de l’ère des Poissons qui puèrent trop par la tête de leurs Dieux et églises pourris, donc le Yahvé au gros ego. Verseau veut dire, comme dans l’Apprentis Sorcier, montée des Eaux, donc retour à l’Eau Primordiale, à ne pas confondre avec les antiques déluges dont celui de l’Ancien Testament. Il n’a échappé à personne le phénomène du « dérèglement climatique », nous sommes en route vers ce Verse-Eau. Le Verse-Eau astrologiquement débute vers 2380, conjonction Ekkhysis (L’Eau qui déborde), et Ekklesia signifie Église en grec (Assemblée des citoyens, communauté). Le Verse-Eau « jette le bébé avec l’eau du bain », bébé ou nouveau-né, non seulement terminée la dualité (celle de « entrer en enfance pour accéder au ”Royaume des Cieux” », Matthieu 18, 3), mais aussi terminées les trois religions monothéistes qui emmerdent le monde depuis des millénaires puisque effectivement LE POISSON POURRIT, PUE PAR LA TÊTE. POISSON = CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE, qui engendra notre société du spectacle, des tablettes, smartphone, numérique et autres images tétévisions de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) ; qui engendra l’esclavage moderne et sa quête d’un matérialisme sécurisant comme le vend le régime républicain avec son terrorisme ; esclavage automobiles, bidules volant tôles-boulons, etc.
RAISON, MENTAL = LE POISSON PUE PAR LA TÊTE : la république coupe les têtes, meurtres de masses sous toutes formes et continents, notamment armes nucléaires sur le Japon ; raison ou Kabbale noire parfait symptôme de l’ère du Kali Yuga qui nous enferme actuellement. Ainsi au Verse-Eau le bébé, pardon, le poisson sera jeté avec l’Eau du bain ; NOUS SERONS DANS LES GRANDES LAVEURS. LAVEZ LES FRACTALES, LAVEZ LES DÉMONS AUSSI FRACTALES. LAVER VEUT DIRE : FAITES-VOUS EN DES AMIS. AYONS DES AMIS TERRORISTES, AINSI NOUS POURRONS EXPOSER NOS DIFFÉRENCES DE CROYANCES. Je doute que les « amis » facebookés, zuckerbergués aient des amis terroristes… AMI = PLUS DE DUALITÉ, du A privatif et Mi (moitié) AMI = LE TOUT.

Comme du temps du Jésus-Christ, l’ère du Verse-Eau fascine et alimente moult bidouillages mentaux sur le possible « vivre ensemble », voir les talmudo-kabbalistes qui conseillèrent Mark Zuckerberg pour lancer son Facebook le 04/02/2004 à 6 p.m. (666), jour du premier mariage homosexuel aux USA, avec Soleil en faux Verseau associé aux « amis »… (Réf. Patrice Bouriche, Histoire secrète de l’Astrologie, Vol.3 : De l’impasse saisonnière à la rédemption stellaire).


Note.
1. La Prakriti : Nature, illusion ou maya, le monde des accidents.
 
 

Dernière mise à jour : 15-09-2017 01:14

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >