Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Réel fait peur
Le Réel fait peur Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-09-2017 00:18

Pages vues : 1742    

Favoris : 226

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Banques, Capitalisme, Civilisation, Ego, Empire, Fractale, Gratuit, Guerres, Histoire, Instant, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Microbes, Opinion, Orgie, Païens, Paix, Peste, Raison, Réalité, Religions, République, Simple, Socialisme, Spiritualité, Terrorisme, Transhumanisme, Vérité, Vin, Winner

 
 
frise_taches_v_vp.jpg
 
 
Le Réel fait peur
il est insolite, spontané.
Son cours ordinaire est lui-même
extra-ordinaire d’Instant en Instant.
Le Réel fait peur parce qu’il est
non identifiable, il n’a pas
encore de dualité sujet-objet,
il est étranger à toute caractérisation.
Ainsi le Réel  est caché dans l’Abime,
il est aussi insaisissable que l’EAU.

Seul sera visible le faux, le Pour-Voir,
ce que les humains appellent « object-objectif »,
donc la dualité sujet- objet.
Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu.
Tragédie des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture.
La reconnaissance de la Vérité passe par sa
disparition même puisque personne ne peut
se l’approprier, ne peut la voir (Pour-Voir).
Le Vrai ne se connaît qu’une fois défunt.
L’âme devient par connaissance sans connaissance (1).
La Vérité ne peut qu’être sous-jacente à
tous les phénomènes.
 
 
Sur cette planète des êtres humains ont fait le commerce du faux, de la sensation, donc COMMERCE DE L’EGO. Ils ont tout dénaturé alors qu’ils sont enlisés par la Glèbe adamique !

Le Réel fait peur puisqu’il donnera le RE-FLET, LA RE-LIGION, LA RÉ-LISATION OU RE-PRODUCTION.

RE-LI-G-I-O-N : G relié au monde des accidents, donc au faux : G du Sol note de musique et Ground (terre) et Gamma (rayon) ; et N comme Nombre et Naissance et Ni, Non, IN…
Ainsi le faux c’est l’ALIMENTation, soit l’opposé de l’É-LI MIN-ation (fèces). Qui dit Aliment dit production, thermodynamique, digestion, feu, sel/selle, etc.


REFUS DU RÉEL, DU SENS.

Tout ce qui est invisible et sans nom-la-forme est redoutable, si familier et inoffensif qu’il puisse être, dans la mesure où on ne peut lui coller sur le champ un non-la-forme ! Il y a alors la peur de l’Instant, peur du Réel. Peur de la Seule Réalité non parce qu’elle est réelle mais parce qu’elle peut sur-prendre, on ne s’y attend pas, ce n’est pas FAMILIER.

Le Réel fait peur, car toute chose comporte en elle-même la semence de sa propre régénération. Ainsi l’intellect a toujours été là. « Considérez votre propre état jour après jour. Il n’y a pas d’intellect lorsque vous dormez d’un sommeil profond et sans rêve. Mais maintenant votre intellect est présent. Chez l’enfant, l’intellect est absent. Il se développe avec l’âge. Comment l’intellect pourrait-il se manifester s’il n’existait pas déjà à l’état de germe dans le sommeil profond et chez l’enfant ? » (Ramana Maharshi, entretien 112).

Étant parfait, pourquoi avez-vous peur du Réel ?
Si vous connaissez votre Soi, aucune peur ni rien ne peut vous arriver. Fusionnez avec le Centre de toute chose c’est percevoir la Vérité en toute chose. Vérité ou Centrum Centri : sans le Centre ou Soi il n’y aurait rien.
« Un chef d’État, un scientifique, qui reconnaît la possibilité au moins virtuelle, pour tout homme, d’établir le contact avec ce centre qu’on appelle Dieu [ou Soi], un centre dont aucun individu ne dispose, ne sera pas tenté de posséder et de disposer à son gré du psychisme des hommes. À moins qu’il ne soit un démoniaque » (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux).

Bien au chaud dans l’illusion telle la foule devant le roi nu

« Certains rêvent de festins, et pleurent au réveil ; d’autres pleurent dans leurs rêves, et à l’aurore partent à la chasse. Or, les uns et les autres, pendant leurs rêves ne savent pas qu’ils rêvent, et parfois rêvent qu’ils sont en train de rêver. Ce n’est qu’au moment de leur réveil qu’ils savent qu’ils rêvent. Ce n’est que lors du grand réveil qu’on sait que tout n’a été qu’un grand rêve. La foule  ignorante se croit éveillée en distinguant le prince du berger [ou que le roi nu est habillé]. Quel préjugé !
Confucius et toi-même, vous n’êtes que des rêves. Je te dis que tu rêves, cela aussi est un rêve ».
Ces paroles sont extraordinaires et paradoxales. Dans la suite des siècles, un grand sage les comprendra un jour. Ce jour viendra aussi vite que le temps passe du matin au soir ».
(Tchouang-tseu, chapitre 2 : La réduction ontologique)


Note.
1. L’ignorance n’existe pas : « Chacun de nous est la Connaissance même. Seulement, la Connaissance ne brille pas facilement. Quand l’ignorance est dissipée, la sagesse, qui est toujours là, se révèle », Ramana Maharshi, entretien 199.
À l’entretien 289 : « L’ignorance ne peut être perçue que par quelqu’un qui en est conscient ».
En fait l’ignorance ce sont les samskâra (tendances innées) qui subsistent, et tant qu’ils subsistent il y aura des confusions et des doutes. Dans le même entretien R. Maharshi dit que les racines sont les samskâra, il faut les couper et alors elles deviennent inopérantes. Le chercheur découvrira qu’il n’y a pas d’ignorance ; de plus elle n’a jamais pris naissance, elle n’a pas d’existence réelle. « Ce qui EST n’est que connaissance ».
L’ignorance est avant tout provoquée par l’OPINION.
 
 

Dernière mise à jour : 19-09-2017 00:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >