Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Univers dans le mental de l’être humain
Univers dans le mental de l’être humain Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-09-2017 01:15

Pages vues : 2147    

Favoris : 250

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Banques, Capitalisme, Civilisation, Ego, Empire, Fractale, Gratuit, Guerres, Histoire, Instant, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Microbes, Opinion, Orgie, Païens, Paix, Peste, Raison, Réalité, Religions, République, Simple, Socialisme, Spiritualité, Terrorisme, Transhumanisme, Vérité, Vin, Winner

 
frise_rnd1.gif
 
 
Univers dans le mental de l’être humain
Alors le monde des Dieux en est l’état Volatil
 
 
VOLATIL, SUBLIMATION [SUBLIMATIO] : Ascension, contraire de Distillation, précipitation.
Comme une idée sublime ou purifiée. Transformer un SOLIDE en vapeur. Séparer le pur de l’impur. Passage de l’état solide à l’état gazeux sans passer par l’état liquide. Faire partir, dégager l’Esprit de ce corps en le chauffant (Solution).

Le contraire du Volatil est bien-sûr le FIXE ou COAGULÉ. Nous avons là le ‘je’ et le ‘Je’ formant le Soi.
 
Depuis plus de 10.000 ans notre monde est COAGULÉ, c’est-à-dire PRAGMATIQUE : TOUT POUR LE PAS GRATUIT, TOUT POUR LE PAYANT OU L’UTILITAIRE. Ainsi l’INUTILE VA DEVENIR LA PROCHAINE VALEUR, PARCE QUE TOUTE OPINION D’UTILITÉ = LE MENTAL, LE RATIONNEL. Et imaginer une « idée primitive » comme « idée utile » c’est verser non seulement dans la dualité sujet-objet mais verser dans le rationnel !
L’être humain va surtout découvrir l’utile avec le FEU, qui donnera bien vite la thermodynamique. Utilité aussi de creuser un tronc d’arbre pour faire un « canot » et « naviguer ». Mais pour affronter la navigation, C’EST DÉJÀ WALL STREET ET LA CITY DE LONDRES : affronter des intérêts puissants; c’est-à-dire DES BIDOUILLAGES DU MENTAL, à distinguer cependant des « intérêts qu’on rêve » (le Merveilleux, le fabuleux) qui ne sont aucunement ceux qu’on calcule. À partir de ces « canots » va naître le Thème des « bébés sauvés » des eaux, comme Moïse…

Depuis le départ des 10.000 ans de cette voie de l’Agriculture tout est fait pour l’utile, à commencer par l’invention d’un langage parlé, puis écrit, pour compter les moutons et autres animaux domestiqués et compter les grains, l’huile et autres objets, puis pour administrer tout ça. Donc VOIE DE L’AGRICULTURE = UTILITÉ, ce qui va directement conduire à l’argent, Wall Street et sa City de Londres.
En effet, le palmier sert pour ses dattes, la vigne pour son jus, le pin ou le cèdre pour ses bois de construction et de chauffage et de cuisson, le grenadier pour son utilité dans la production de tanin.

Prochainement ce qui ne sert à rien sera la VRAIE VALEUR : un arbre, s’il ne tombe pas sous la hache de l’humain, si aucune forme de vie ne lui fait de mal, ce sera parce qu’il ne sert à rien, alors IL EST (sans pourquoi). Planter cet arbre dans le Pays du Rien-du-Tout, et c’est le Paradis retrouvé !

Par exemple le Plomb en Alchimie est nommé « le plus vil des métaux », il ne sert à rien (sauf éventuellement arrêter des radiations) et en plus il peut empoisonner, il est lourd et dense. Comme tout est double, le Plomb Vrai est sombre à l’extérieur et obligatoirement lumineux à l’intérieur, fort et inflexible et capable de repousser les afflictions extérieures et d’arrêter les aberrations intérieures. Le Plomb (1) Vrai sera la Fleur d’Or, parce qu’elle est l’Axe de la création : l’Étoile polaire. Parce qu’elle cache la lumière dans l’obscurité, on l’appelle aussi « le métal dans l’eau » (réf. Enseignements intérieurs du Taoïsme).
Là encore on retrouve le ‘je’ et le ‘Je’ : « le métal au milieu de l’eau primordiale » (le Plomb dans la région de l’Eau), soit contrôler l’intérieur depuis l’extérieur, afin de les aider à se marier.

Idem le ‘je’ et ‘Je’ chez les POMMIER quand il va donner sa propre lumière rosée, on comprendra qu’à Lui seul IL EST L’UNIVERS.

Maintenant, les Dieux. Où existent-ils ? En nous. Ainsi on peut créer de pure fiction. Seul ce qui est au-delà des noms-les-formes est Vraie Réalité.

Tel Abraham, ce qui naît nouvellement doit aussi disparaître. Seul ce qui est Réel, comme Christ, doit exister toujours : « Le Christ, Lui aussi, déclara qu’Il était avant que fût Abraham » (R. Maharshi, entretien 145 avec Paul Brunton).
« Les Dieux et les Sages font l’expérience continue et éternelle de l’Infini sans que leur vision soit obscurcie à aucun moment. Ceux qui les voient supposent que leur mental fonctionne, mais en fait il n’en est rien. Cette supposition provient du sens de l’individualité chez ceux qui tirent des conclusions. En l’absence d’individualité, il n’y a pas de fonction mentale. Individualité et fonctions mentales sont donc coexistantes. L’une ne peut subsister sans l’autre.
L’expérience de la lumière du Soi ne peut se produire que dans l’enveloppe intellectuelle [le Plomb…] C’est la raison pour laquelle le vijnâna [connaissance suprême], de n’importe quelle nature (d’un objet ou du Soi), dépend du fait que le Soi est pure Connaissance. (R. Maharshi, entretien 204).

- Questions : Pourquoi y a-t-il tant de Dieux ?
- Maharshi : Le corps n’est qu’un. Cependant, combien de fonctions ne remplit-il pas ? La source de toutes les fonctions n’est qu’une. Il en va de même pour les Dieux.
(Entretien 371).

RELIGION MATÉRIALISTE : Pierres, Minéraux, Métal, Argiles, sont des coagulations d’une grande lourdeur dans les rêves. Par contre, Air, Eau et Feu sont propices aux rêves et aux exubérances dynamiques. Le réalisme du mental a besoin de choses éthérées. Et de nos jours où tout se met en marche vers une certaine virtualité, on a une sorte d’inversion du rêve, une inversion du volatil, jusqu’aux transhumanistes qui veulent vivre éternellement » ici-bas » ; et puis l’argent devient de plus en plus virtuel… Il y a là une très BIG problème ! Parce que sans un apprentissage de la GRATUITÉ, DE L’INUTILITÉ, DONC DE LA LÉGÈRETÉ, L’ÊTRE HUMAIN EST CONDAMNÉ. C’est d’ailleurs pourquoi le Plomb qui est si lourd est une bonne Stargate pour « s’envoyer en l’R »… La Stargate matérialisée comporte obligatoirement un pourcentage de Plomb…

Le pays le plus virtualisé du monde ce n’est pas l’invention d’Israël en 1948, c’est l’Empire USionistan : une virtualité de la City de Londres sous cache-sexe puritain de judéo-maçonnerie spéculative, de puritanisme yankee et de chevalerie féodale européenne en un Washingtonisme qui fout le bordel partout dans le monde afin d’appliquer son colonialisme du « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous ». C’est-à-dire que l’Empire entretient la diversité par ce qu’il est à fond dedans : le libéralisme, aussi il veut l’unité : le Nouvel Ordre Mondial ou abolition des nations étatiques pour les remplacer par une grosse. L’Empire croit que cette diversité, ce libéralisme, est réel. C’est le contraire, la Vraie Unité est réelle et la diversité est fausse. « Pour que l’unité puisse se révéler, la diversité doit disparaître » dit Ramana Maharshi à l’entretien 354, évidemment l’unité du Divin, pas celle de la City de Londres, puisque l’Unité est toujours réelle ; « elle n’envoie pas d’éclairs pour manifester son existence dans cette fausse diversité. Au contraire, cette diversité fait obstruction à la Vérité » dit R. Maharshi à ce même entretien.

Le washingtonisme ce sont des Couilles en Or hors sol, comme le pognon, sans politique, laïques et puritains, qui entretiennent la guerre de tous contre tous et que ça leur rapporte un max.
Non, non, l’Empire USionistan n’est même pas du Plomb ! Il ne se changera jamais en Or, ses jours sont comptés !!!
Généralement les États sont construit par des forts en gueule, en ego et en Pour-Voir, avec souvent de l’argent derrière pour acheter des soldats et des armes, et des plombs...


« Pour voir des objets, le mental est nécessaire. Concevoir Dieu en eux est une opération mentale. Mais cela ne correspond pas à la réalité. Dieu est ressenti comme la conscience intérieure, purgée du mental ». (R. Maharshi, entretien 144).
À l’entretien 254 : « Vous désirez voir Dieu en tout, mais pas en vous-même. Si tout est Dieu, n’êtes-vous pas inclus dans ce tout ? Étant vous-même Dieu, est-ce étonnant que tout soit Dieu ? Pour se livrer à cette pratique, il doit y avoir quelqu’un qui voit et qui pense. Qui est-il ? ».

DIEU ? « La quête du Soi ; ce qui signifie que l’idée ”Je suis le corps” doit disparaître » (R. Maharshi, entretien 337).


COMPLEXITÉ DE LA TRINITÉ : il n’existe pas de mariage à trois ! Les contraires s’unissent par DEUX (comme l’Eau et le Feu, le pur et l’impur, le bien et le mal, etc., l’informatique actuelle marche par deux : zéro et un. À croire qu’ici les Terriens ne savent compter que jusqu’à deux, au-delà c’est problématique !).

Réalisez « JE SUIS » et ne pensez pas « JE SUIS ». Il est dit : « Sache que je suis Dieu » et non pas « Pense que je suis Dieu », dit R. Maharshi à l’entretien 354.
« Celui qui s’est abandonné à Dieu, corps et esprit, devient célèbre dans le monde entier », dit R. Maharshi à l’entretien 544.
En référence à l’œuf et la poule raconté par Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux pour expliquer l’Enfer de l’enchaînement de la cause-effet, à l’entretien 548, R. Maharshi dit : « On dit que la création a une origine. Comment cela ? C’est une graine dont l’arbre est sorti. Mais comment la graine a-t-elle été produite ?  Par un arbre similaire [fractale]. Y a-t-il une fin à une telle série de questions ? Il faut donc d’abord connaître son Soi avant de connaître le monde », ce qui correspond exactement au Centrum Centri, ou au « Connaître toi-même par toi-même ».
Dans le même Thème à l’entretien 594 : « Aidez-vous vous-même ; mais cela aussi se fait selon la volonté de Dieu. Chaque action s’effectue par Lui seul. Quant à la prière pour le bien des autres, elle ne paraît désintéressée qu’en apparence. Si vous analysez le sentiment qui la motive vous y découvrirez, là aussi, de l’égoïsme. Vous désirez le bonheur d’autrui afin d’être vous-même heureux [les fameux échanges avant tout commerciaux]. Ou bien encore, vous voulez bénéficier du mérite d’avoir intercédé en faveur des autres. Dieu n’a pas besoin d’un intermédiaire. Occupez-vous de vos affaire et tout ira bien ».

VIEILLESSE (senos, sénescence) : maladie de mémorisation et anti-Dieu, anti-Unité, dualité qui entraîne avec elle les trois Règnes. Les Hébreux-Juifs en sont particulièrement affectés, victimes de leur invention l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) devenant épiphanie de Dieu, qui sera reprise par le christianisme.
Mémorisation ou met I à mort : met la Fleur d’Or à mort, soit coaguler l’Objet qui est prit pour le Sujet en oubliant la Fleur d’Or… EN OUBLIANT LE SOI : Recherche de l’innocence : O : eau sans forme RIGINE/PRINCE/PRINCIPE (tirer de soi-même PAR SOI-MÊME un principe estimé certain « le PREMIER », la partie contient l’ensemble, ainsi on peut le cultiver)/PREMIER/RACINE/DÉPART/ÎLE/BLANC de l’INSTANT (autre définition de la Réalisation du Soi, autre définition de l’Alchimie : Jeu d’Enfant ou Broderie de Fil genre Ariane. Broder ou tomber dans l’HOTC… en remettre une couche… tomber dans la mémoire…). Assurément l’accumulation des ans ça fait vieillir… ça encombre…

Note.
1. PLOMB : on ne peut pas aller plus bas que le Plomb, il symbolise alors la base la plus humble d’où puisse partir un cheminement ascendant. Plomb, Eau, Lotus sont du même Thème contenant les noms-les-formes…


NOUVEAU DIEU.
 
 
 

Dernière mise à jour : 23-09-2017 01:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >