Accueil arrow News arrow Dernières news arrow En l’état actuel des consciences
En l’état actuel des consciences Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-09-2017 00:58

Pages vues : 3104    

Favoris : 390

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Banques, Capitalisme, Civilisation, Ego, Empire, Fractale, Gratuit, Guerres, Histoire, Instant, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Microbes, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Peste, Raison, Réalité, Religions, République, Simple, Socialisme, Spiritualité, Terrorisme, Transhumanisme, Vérité, Vin, Winner

 
 
frise_moulin.png
 
 
En l’état actuel des consciences
le racisme n’est pas un délit mais une TARE
liée aux 10.000 ans de la voie de l’Agriculture.
Aucune loi humaine étatique ne peut lutter contre
le racisme sans tomber dans la pure dictature.
 
 
LE PIRE RACISME AU MONDE EST CELUI DE LA FINANCE INTERNATIONALE : LE RACISME DU RÉGIME RÉPUBLICAIN FONDÉ SUR L’INÉGALITÉ FINANCIÈRE ET SUR LA DIFFÉRENCE MORTE DES FORTUNES (1)

RACISTE, MOI ?
Comme si j’avais « attrapé » un rhume ou un cancer !
Docteur, c’est grave ?

Mais : QUI LE DIT ?
Depuis les 10.000 ans faudrait peut-être se poser la question de :
QU’EST-CE QUE L’ÊTRE HUMAIN ?
 
Cette civilisation pourrie qui ne cherche qu’à « tirer son épingle du ‘je’ » : civilisation de l’ego et du tout confort qui combine la soif « d’évoluer » et le désir d’être à l’abri, sécurisée. Et on veut être d’autant sécurisé qu’on est en haut de la pyramide, culte extrême de l’ego. IDIOTIE !

Seule la Réalisation du Soi, le ‘Je’ vécu dans la plénitude du sentiment océanique n’est pas raciste, c’est-à-dire n’est pas une partiellité à côté d’autres en cette culture du narcissisme. Le ‘Je’ ou Soi n’est pas non plus perception d’une collectivité, d’une communauté ou multitude. Le ‘Je ‘ sans ego est au-delà des accidents et de la quantité cosmique. Le ‘Je’ est Essence pure. Le ‘Je’ ne peut exister sans le ‘je’ ou ego, mais le ‘Je ‘ transcende l’ego. C’est donc la Stargate, l’accès à la Vraie Création et pas à cette saloperie violente de thermodynamique.
En ce ‘Je’, dans la non-dualité du sujet et de l’objet s’efface aussi l’opposition de l’individuel et du collectif, donc également du racisme, problème qui est la toile de fond de tous conflits politiques depuis les 10.000 ans et l’établissement de l’étatisme, qui favorise surtout les forts en gueule et en argent, donc les forts en ego.
Le socialisme de l’URSS tenta prétendre donner une solution, dont nous savons tous ce que cela à donné, et qui se présenta comme « le pays le plus libre du monde » et par là-même comme une singerie de la Vraie Catholicité.

Seule la Trinité dans le ‘Je’ unifie véritablement en la première figure fermée, LE TRIANGLE :

      JE
MOI    TOI

Le Christ ou Soi exprime : « Je suis le cep (‘Je’) et vous êtes les Sarments (Moi-toi - Nous-Vous) ».
Tant que nous n’atteindrons pas cette Réalisation, toutes diarrhées de lois contre le racisme sera une pure dictature étatique. On dirait même que c’est ce que cherche à fabriquer la chefferie du régime républicain à l’Occidental. Cette chefferie, comme les béhavioristes, spécialistes en sciences sociales ou « ingénierie sociale », psychologues et psychanalystes, ont en commun de ne tenir compte que de ce qui informe PAR LE CORPS, donc l’ego, le mental, le monde du senti-ment, du sensible. Et quand cette chefferie rencontre quelque phénomène dont la cause est manifestement en haut, ils se livrent à du travail du chapeau pour prouver que cela vient d’en bas, que c’est du rationnel. « Ils veulent ne connaître que le sens évolution et nient le sens involution, comme un électricien qui prétendrait ne tenir compte que d’un seul pôle du courant électrique », écrit justement Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.

ACCUSATION DE RACISME = PUR RACISME : tomber dans la dualité sujet-objet, cause-effet et sa prison d’enchaînement sans fin, comme l’œuf et poule et Dieu donné en exemple par Coulonval (2), idem pour la polémique ou l’opinion qui n’ont pas de fin et ne mène qu’à la violence sans fin.
La centralisation ou Nouvel Ordre Mondial repose sur le chaos humain : DE PAR LEUR TECHNOLOGIE, JAMAIS LES ÊTRES HUMAINS N’AVAIENT ÉTÉ AUSSI SEMBLABLES ET AUSSI ÉTRANGERS LES UNS AUX AUTRES, SURTOUT À COUPS DE « RÉSEAUX SOCIAUX ». Le Luciférianisme consiste À SÉPARER ET GROUPER À JAMAIS TOUS LES TERRIENS. L’Enfer est le lieu où la centralisation et le chaos humains sont portées à leur expression absolue.
Le racisme, comme toute maladie profonde, engendre un cercle vicieux : le mal appelle un remède artificiel (la loi), et le remède artificiel, à son tour, après un coup de fouet illusoire, aggrave le mal. La dissolution provoqué par le chaos humain cherche dans un étatisme mécanique un refuge contre elle-même : les systèmes politiques sont des froides machineries où gisent toutes les cassures de l’humanité. Mais la froide machinerie ne réussira jamais à rendre vie aux humains mutilés : elle ne suspend un moment leur cancer que pour mieux l’aggraver par la suite !

Comme déjà écris un grand nombre de fois, le mal de l’après 1789 ce sont les « spécialistes », qui n’ont rien à voir avec les Corporations ou Compagnonnages d’autrefois qui étaient de nature organique, naturel, soit la vraie spécialisation professionnelle; par conséquence LIMITÉE : les métiers essentielles ne sont pas multipliables à l’infini. Alors que l’actuelle fausse spécialisation fera dans le non-racisme, soit l’UNIFORMITÉ, et par là-même elle ne connaît pas de limites : on peut diviser sans fin un corps indifférencié ! Tel est le paradoxe du N.O.M. qui engendre cette culture de l’ego et en même temps l’uniformité, la pensée unique sous package « Liberté d’expression » et sa pression inquisitoriale avec le mot de dentisterie : « amalgame ». Cette culture de l’ego est la conséquence d’une civilisation construite sur le culte de l’opinion qui en fait un agrégat, un ÉGRÉGORE d’individus isolés.
Question inquisition et laïcité et donc auto-censure avec excuses publiques de repentance, je renvoie à la page : Pauvres gosses dressés de laïcité, qui explique la technique de la police politique en URSS.

Aucun salut économique, aucune libération de l’étatisme ne sera possible tant que les activités humains continueront à se différencier suivant un rythme EXTÉRIEUR, donc étranger à l’être, au Soi ; autrement dit, tant que la « spécialisation » ne correspondra pas au Soi ou Vraie Création.

Donc en l’état actuel des Consciences, la chefferie républicaine qui veut « lutter contre le racisme » ne fait que l’entretenir à la puissance 100, comme autrefois les humains étaient d’authentiques esclaves qui avaient conscience de leur condition, aussi ils n’étaient pas des pantins. De nos jours de l’après 1789, les chaînes qui liaient jadis le corps de l’esclave sont devenues des ficelles qui le meuvent de l’intérieur, par technologie interposée, comme les médias, la « culture » (de masse), l’école, Hollywood, le régime républicain et ses « spécialistes ».
Avec la culture du narcissisme, chaque rouage du N.O.M. est condamné à une passivité absolue à travers ses « réseaux sociaux » et autres « chaînes » Youtube, ou à une originalité destructrice, toujours par l’ego.
Et cette culture du narcissisme est le symptôme direct de cette maladie de l’égalitarisme, qui perturbe l’équilibre de l’humanité dans tous les domaines. Le riche engendrant le pauvre, icelui attaquera le riche sous prétexte que lui aussi a « droit à l’existence », l’inverti(e) sexuel voudra se « marier » en vertu de sa possession : « le droit à l’amour » ; les nations impérialistes feront valoir leur droit « aux ressources naturelles » (ou « espace vital »). Tout cela est culte de l’ego.
Les hasards du struggle for life et du « suffrage universel » se sont révélés plus désastreux encore que ceux de la naturelle hérédité.

L’égalitarisme va engendrer la culture du narcissisme : instinct égalitaire = instinct hédoniste (et son contraire la douleur), ce qui donne la décadence actuelle.
Ce n’est pas un hasard si l’après 1789 sera l’époque où le prima social sera dévolu à l’argent qui va fabriquer la pire fièvre égalitariste, jusqu’à couper des têtes !
La singerie de la catholicité que fut le système socialiste de l’URSS qui se voulait « égalitaire » a donné naissance aux inégalités les plus révoltantes que l’humanité des 10.000 ans n’avait jamais connues, parce que forme de puissante dynamite à formule d’État et de capitalisme (Lev Davidovitch Bronstein (Trotsky) était de la City de Londres, alors que Staline état un pur nationaliste et n’en avait rien à foutre du monde).

MULTICULTURALISME (chaos humain) = HUMAIN NOMADE, COMME L’ARGENT QUI CIRCULE PARTOUT ET N’A POINT D’ODEUR PUISQU’IL EST « ACCEPTÉ » PARTOUT, COMME LA LANGUE ANGLAISE LANGUE DU BUSINESS.
Braire « Je suis Charlie » équivaut à la même dictature qui impose à l’ensemble : « Je suis de la City de Londres » (je dois consommer).


Oui, oui, toute proportion gardée, d’accord avec Renaud Camus, l’antiracisme est une forme de socialisme de l’URSS du 21è siècle ; je dirais que c’est une mouture de la Guillotine douce du régime républicain français. Bref, ça se résume à LA CENSURE DE LA POPULATION PAR ELLE-MÊME, en un mot : LAÏCITÉ.
 
 
La Vraie Égalité se nomme AMOUR (du A privatif et mort : privation de mort). CHRIST ou Soi = privation de mort. Le reste correspond au capitalisme et à la guerre de tous contre tous ou « exploitez-vous les uns les autres », donc du pur racisme, de la haine réciproque.
La fièvre égalitaire du régime républicain de 1789 et judéo-maçonnique (laïcité) est cancérigène parce qu’elle n’a pas d’autre ressource que de rogner jusqu’au néant les différences humaines, donc abolir les races. CHRIST veut dire DÉPASSEMENT des différences et non EXTINCTION des différences ; CHRIST prolonge jusqu’à leur Origine ces différences, jusqu’à leur Soi qui est Vraie Création. On retrouve alors la Vraie Unité, la non dualité ne comportant plus l’horreur égale-inégale, ou WINNERS-LOSERS.
1789 fut une métastase cancéreuse qui se prolonge encore actuellement. Pour paraphraser Jacques Bainville, le peuple français, parisien, en commémorant la prise de la Bastille, ressemblait à un homme qui fêterait l’anniversaire du jour où il apprenait qu’il avait un cancer inguérissable !

Comme écrit Gustave Thibon dans Diagnostics : « Ce qui blesse l’essence humaine ne peut pas servir le progrès humain ».
Désormais, plus de révolution possible ou nécessaire, seulement la Réalisation de Christ ou Soi.

L’anti-racisme vendu par le régime républicain et « cosmopolite » ajoutant de l’huile sur le feu, je crie alors VIVE LE RACISME !!!
Tout est fait pour que l’être humain soit à l’écoute des autres, donc de l’extérieur, notamment de tout ce qui n’est pas français (pour un habitant de France) et JAMAIS TOURNÉ VERS LUI-MÊME, VERS L’INTÉRIEUR DU « QUI SUIS-JE ? ». Tout être humain doit d’abord faire société avec lui-même, au plus intime de son être, avant de se lancer à faire société avec les autres. Des relations sociales authentiques ne peuvent avoir lieu qu’entre personnes authentiques.

RACE/RACISME = POSSESSION : appartenance à une chose, un clan, une paroisse, un parti politique, un étatisme, donc à une POSSESSION, à un EGO ou égrégore, à une opinion, ceux qui disent : « Notre religion », ou « la religion de mes pères », ou « la religion de ma race », ou « notre paroisse ou notre parti », ou « c’est ma vérité à moi », etc. Le judaïsme et son ”peuple élu” est par essence raciste. Le mot « race » n’a donc rien à voir avec le sang et sa filiation comme chez les Hébreux-Juifs mutilés au huitième jour de leur naissance. Les Religions de Race sont donc celles du Livre ou Dogme, celles qui se présente comme particulière parmi d’autres, comme un système sentimental, moral, d’opinions ou politique ou social, mental et donc racial ayant ses particularités propres. Le plus horrible est que depuis 1789 la « république » se veut « indivisible », comme Dieu, comme une FOI, comme la Vérité ; et donc elle prend la forme de religion se voulant universelle mais elle est en réalité une DICTATURE QUI IMPOSE À L’ENSEMBLE… Le régime républicain est UNE SINGERIE DU DIVIN, QUE COPIA LE SOCIALISME DE L’URSS, qui se greffa sur la mentalité du christianisme orthodoxe et qui n’a jamais réalisé le mariage du temporel et du spirituel, mais l’a fait à l’envers, en renversant les rôles entre l’Esprit et la Matière, en conférant à la Matière les prédicats du spirituel.
La « foi » républicaine est la pire opinion depuis les 10.000 ans !!! La pire parce qu’elle se présente comme religion, unification particulière, qui vient de naître en 1789, comme les religions naissant à différentes époques, elles se disent toutes « vraies » TOUT EN S’EXCLUANT L’UNE L’AUTRE, alors que par définition seule la Vérité est une et indivisible, et que, en conséquence, la « vraie religion », à supposer qu’elle existe, ne doit pas se présenter comme une religion particulière parmi d’autres, à la façon d’un système sécuritaire et sentimental avant tout, moral et d’opinion avec ses particularité propres. En aucune façon la Vérité ne peut être la propriété de quiconque et le régime républicain étatique n’échappe pas à la règle ni même le régime monarchique pourtant plus proche du Divin.

Le RACISME fourbit par le régime républicain est paradoxal à l’identique mentionné plus haut en cette culture de l’ego et en même temps l’uniformisation des humains, leur robotisation sous la direction d’un seul ou d’un petit groupe, tout cela, encore une fois singeant le Divin, l’Unité, conformément à la standardisation de la vie des humains dans l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) et leur comportement social par une méthode de manipulation terriblement sournoise notamment sur le plan éducatif à la façon des méthodes de fabrication industrielle de série.

Tant qu’il y aura séparation du temporel et du spirituel, il y aura des guerres et du racisme et toujours beaucoup beaucoup beaucoup de divisions. La Vraie Paix, c’est autre chose que l’absence de guerre puisque c’est notre état naturel, le Soi.
Comme maintes opinions du régime républicain, plus icelles seront fermes, plus elles tendront à exercer une dictature sur les cerveaux. Les régimes comme le nazisme et le socialisme qui n’admettent pas la pluralité des partis sont des démocraties arrivées à leur terme logique de maturité. Les opinions politiques sont ennemies entre elles, donc racistes, par nature, aussi tout État qui prétend admettre la pluralité des opinions avec sa « liberté d’expression » et donc aussi valable pour les partis, est à la base hypocrite, faux jeton. La chefferie qui entretient cette guerre d’opinions est utile à sa soif de Pour-Voir.



Notes.
1. Valable pour tout étatisme : un fonctionnaire ou un politique grassement payé et aux responsabilités illusoires jouit de privilèges totalement et tout aussi artificiels qu’un propriétaire de capitaux anonymes. Et les bénéficiaires d’une fausse inégalité ne sont pas nécessairement ceux qui occupent les hauts degrés de la pyramide sociale : il arrive que les profiteurs de la cacophonie collective soit des prolétaires. Cette tendance est le propre du capitalisme fondamentalement inégalitaire, donc RACISTE.

2. Histoire de l’œuf et la poule cité par Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux : Pour avoir un œuf il faut une poule et pour avoir un monde il faut un Dieu. Jean répond alors : Pour avoir une poule il faut aussi un œuf. Ce qui forme la parfaite prison de chaîne sans fin de causes-effets dont les deux bouts ne se rejoignent jamais, et que l’on peux allonger à l’infini, sans qu’aucun raisonnement soit valable. C’est le principe de la tyrannie de l’opinion qui n’a pas de fin, le principe de l’évolutionnisme façon Darwin et transhumanisme et judaïsme.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 26-09-2017 01:35

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >