Accueil arrow News arrow Dernières news arrow REMÈDE UNIVERSEL
REMÈDE UNIVERSEL Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-10-2017 00:30

Pages vues : 2074    

Favoris : 273

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Banques, Capitalisme, Civilisation, Ego, Empire, Évolution, Fractale, Gratuit, Guerres, Histoire, Instant, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Médecine, Microbes, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Peste, Raison, Réalité, Religions, République, Simple, Socialisme, Spiritualité, Terrorisme, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vérité, Vin, Winner

 
potpomme101204cop.jpg
 
 
REMÈDE UNIVERSEL
contre les Hébreux-Juifs qui inventèrent
l’Histoire-Opinions-Temps qui coule : la Flèche du
Temps, en ne tenant compte que de l’évolution
en oubliant l’involution, comme un électricien qui
prétend ne tenir compte que d’un seul pôle du courant.
 
 
Rien n’est fixe ou fixé, toutes les dimensions communiquent entre elles (mais pas celles d’Hollywood et des Marvel de Disney qui ne communiquent que par le City de Londres et de Wall Street. Chez ces gens là plus il y en a moins il y en a, typique drame du mental. Chez ces gens là on a toutes les raisons de se croire au paradis par erreur, surtout si on a payé son ticket d’entrée ou sa prothèse de chez Google-Transhumaniste…).
 
Seul l’IMPOSSIBLE mérite le mot de VALEUR (sens d’ÊTRE en bonne santé).
VALEUR : uirido en gaulois. Diuertomu, inscription devant l’indication du 15è jour de la 2è semaine des mois anmat., composé du préfixe négatif di- (sans) et d’un nom verbal -uertomu, tiré de la racine uert (tourner), comparable au gallois gwerth, au breton gwerz (valeur). Ce terme signifierait que le 15è jour est sans valeur, il n’existe pas. À rapprocher de DERNIER : uerto/amos (supérieur) en gaulois, etc. (Référence Dictionnaire Français-Gaulois de J.P. Savignac).

RÉMÈDE UNIVERSEL : le Soi (‘Je’), donc ce qui est propre à l’Œuvre-Matière ou Nom-la-Forme  (‘je’) : ça se trouve évidemment PARTOUT, EN TOUT LIEU, ICI ET MAINTENANT. C’est une sorte de « Sel » (Point Focal, Stargate) magnétique (aspirant, centripète) servant de « moteur » à la Vie universelle. Aussitôt que ce « Sel » est dans l’estomac, il pénètre tout le corps et régénère toutes les parties, provoque une crise naturelle, des sueurs abondantes et purifie le sang ; il fortifie le corps ou Vaisseau en dissolvant et chassant par transpiration toutes les matières malades qui contrarient le courant de Vie.
Par sa qualité froide comme l’Eau de Laveurs ce « Sel » fait disparaître toutes espèces d’inflammations.

UNIVERSEL : il ne peut qu’y en avoir UN, et certainement pas une « république universelle » !!!
Non, le Remède Universel irradie nécessairement tout, c’est pourquoi un milliardième de « gramme » permet déjà de laver tous les bobards de ce monde. Ce Remède est utile non seulement à l’Adepte qui a travaillé dessus en cette voie des 10.000 ans de l’Agriculture, mais aussi au monde entier tombé dans la Chute des 10.000 ans.

Par exemple le Remède Universel est très utile contre le bobard de la thermodynamite du Férochement Miclanique si cher au Nouvel Ordre Mondial et à sa pensée unique, et à sa City de Londres. Parce que désormais tout converge là-bas. C’est-à-dire que TOUT CONVERGE VERS L’EGO, LA POSSESSION.
RAPPEL : la technique est une production du mental. Par son ego elle croit pouvoir « corriger » la Nature tant sa « raison » trouve cela scandaleux, comme le Férochement. Ainsi, après avoir travaillé du chapeau à « soigner » les lacunes de la Création, œuvré à les combler, il ne reste à cette raison que la vanité. Cette thermodynamite ou feu vulgaire que la Nature n’emploie que pour exterminer : foudre et volcan.

Le Remède Universel soigne très bien l’humain qui ne sait pas ce qu’il veut, mais sait très bien qu’il ne veut pas ce qu’il a, car il ne vit jamais dans l’Instant, il projette toujours, il ne vit que d’espérance, donc d’illusion. MALHEUR : toute espérance réalisé et c’est la désillusion ! C’est le « Circulez ya plus rien à voir », mythe actuel du tout confort et du tout sécuritaire et tout connecté, on a ce qu’on attendait comme le prochain produit miracle vu à la télé ou le super lot de la Française des Jeux, c’est le calme plat que le N.O.M. appelle « paix », que les transhumanistes appellent « éternité », mais on a perdu l’excitation de l’attente, la fameuse Carotte qui fait avancer. Ainsi, la promesse en restant vierge tourne à la pasteurisation, tandis que la fécondité aboutit à la même pasteurisation en forme d’avortement.

Un qui aurait bien besoin du Remède Universel : Sisyphe, un costaud qui vit avant l’invention de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) par les Hébreux-Juifs pour finalement voir le vain résultat de ses travaux.

TRANSPIRATION par le Remède Universel : LE SILENCE : La suprême parole est de ne rien dire : « Ceux qui parlent ne savent pas, ceux qui savent ne parlent pas » (Lao-tseu). Idem : quand on est soi-même on est SINGULIER, on ne peut être que SEUL, donc le social par principe c’est du grégarisme sous opinion, du moutonage avec un berger qui dicte les noms-les-formes. Le Mystique ne parle pas. Comme dit Tchouang-tseu au chapitre Pieds palmés : « Celui qui ne voit pas lui-même mais voit l’autre [le social], qui ne comprend pas lui-même mais comprend l’autre, celui-là possède les qualités d’un autre et perd les siennes propres. Ainsi il réalise l’idéal d’un autre et abandonne donc le sien propre ». Le social c’est bien le quantitatif du business et de la croissance et du progrès de la City de Londres : REMÈDE DE MÉDECINE ALLOPATHIQUE DE BIG PHARMA QUI CONVIENT À N’IMPORTE QUI, COMME L’ARGENT QUI CIRCULE PARTOUT ET SANS FRONTIÈRE IL N’EST DONC PAS RACISTE. LE SOCIAL DE L’HOTC… CELUI QUI INTERDIT LE RACISME EST LE SIGNE DE LA PAROISSE DE LA CITY DE LONDRES ET DE SES BANQUES. MAUVAISE MÉDECINE.

Mal-à-dit du D.I.T. : expliquer une Vérité métaphysique par le langage, c’est blesser cette Vérité (raconter un mensonge, fabriquer un HOTC), matérialiser la Vérité. Du Vide le Silence règne, il n’en sort RIEN (et TOUT le Silence étant l’AUBE, CÉRUSE).
Silence ou chiffre 7, la Montagne ou l’Immobilisation, un des 64 Koua du Yi-King.
Croire que la Vérité c’est le tout confort est déjà tomber dans la dualité : être malade.
SILENCE : TOUT PERDRE AVANT D’ENTRER. Soit laisser son ego à la Porte avant de traverser la Stargate !… On devient PAN et on accède alors à tous les possibles et il n’existe plus aucun « impossible », mais il faut TOUT PERDRE (PAN…), comme dans la série télé Stargate SG1 quand le corps est réduit à d’infimes « poussières » avant d’être reconstitué dans un ailleurs. Quand le corps devient Eau de tous les noms-les-formes possibles, soit transformé en REMÈDE UNIVERSEL.
En résumé, à ma connaissance cette série télé est la seule en ce monde qui parle de l’abandon de l’ego. Un comble pour Hollywood et sa civilisation du spectacle ! Mais un point positif malgré l’HOTC Hébreux.
Un enfant de six ans s’exclamait en voyant le disque solaire couchant s’abîmer dans les flots : « Pourvu que les poissons ne le mangent pas ! ». C’est-à-dire que le Soleil passe par la Stargate et renaîtra demain après avoir été réduit en EAU par le Point Focal. Baudelaire exprime la même chose lorsqu’il s’écrit : « Ne cherchez plus mon cœur, les bêtes l’ont mangé ». Là encore les LAVEURS DE L’EGO !

Expérience de Remède Universel rapporté sur Ramana Maharshi à l’entretien 247 du 8 septembre 1936 : Il était resté auprès de sa mère agonisante pendant 12 heures consécutives (de 8 heures à 20 heures), jusqu’à sa fin. Pendant tout ce temps il lui soutenait sa tête d’une main et de l’autre il la tenait sur la poitrine de sa mère. « Le Maharshi expliqua plus tard qu’une lutte s’était engagée entre sa mère et lui-même, jusqu’au moment où l’esprit de sa mère était parvenu à rejoindre le Cœur ».
Comme avec le Remède Universel, par le décès l’âme passe par toute une série d’expériences subtiles. « Le contact de la main du Maharshi avait engendré un courant qui avait ramené l’âme errante dans le Cœur.
Comme indiqué en début de page sur le Remède Universel qui provoque une crise naturelle, des sueurs abondantes… les tendances innées de la mère du Maharshi luttèrent contre la force spirituelle engendrée par le contact de Sa main. Cette lutte dura jusqu’au moment où les tendances innées (samskâra) furent totalement détruites. « L’esprit de la mourante put alors rejoindre le Cœur et y trouver la Paix éternelle, ce qui revient au même que la Libération.
L’entrée de l’esprit dans le Cœur se reconnaît à une sensation particulière, perceptible à un Mahâtma [Adepte, Sage] et comparable au tintement d’une cloche. Quand le Maharshi se tint aux côtés de Palaniswâmi (1) sur son lit de mort, il retira sa main à ce signal. Les Yeux de Palaniswâmi s’ouvrirent aussitôt, ce qui indiquait que l’esprit s’était échappé à travers eux, impliquant une renaissance sur un plan plus élevé mais non la Libération. Fort de cette expérience avec Palaniswâmi, le Maharshi garda ses mains sur le corps de sa mère encore quelques minutes après avoir senti le signal indiquant le PASSAGE de l’âme dans le Cœur. Il put ainsi assurer sa Libération. Ce qui fut confirmé par l’impression de calme et de paix parfaite qui se dégageait de son visage », explique la note du compilateur des entretiens du Maharshi.

Ramana Maharshi dans ce même entretien explique que quand une personne est à l’agonie et commence à avoir une respiration haletante, « c’est un indice qu’elle est inconsciente de son corps physique ; elle a saisi un autre corps, et elle va et vient entre ces deux corps. Sa respiration est accompagnée par intervalles d’un halètement plus violent et cela indique l’oscillation entre les deux corps due à l’attachement au corps physique qui n’a pas encore été complètement rompu ». R. Maharshi dit avoir remarqué ce processus lors de la mort de sa mère et de Palaniswâmi.

Même expérience avec une bougie qui, une fois éteinte, la fumée libère comme une âme ; idem pour la braise de bois qui s’illumine comme un crie une bref Instant avant de mourir, comparable à ce tintement de cloche, sauf que la braise a évidemment un « mental » nettement plus « simple » que celui d’un humain (tout est dans tout) ! Mais le processus est le même et s’effectue naturellement sans une aide extérieure.
La Libération de la braise porte même un nom, évidemment chez les ergoteurs Grecs : Aorasis, apparition d’un être divin au moment où il disparaît. C’est proprement le phénomène de la vive lumière avant que ne meurt la braise. Bref, c’est à l’INSTANT où ils vont être envoyés en l’air que les êtres et les choses nous révèlent, crient leur profondeur DU SOI-INSTANT.
ABSENCE = VÉRITÉ : « Aun en sueno no se pierde el hacer bien… » disait Calderon… et Ramana Maharshi quand Il parle du sommeil profond…. Ainsi TOUT EST POSSIBLE, RIEN N’EST FIXÉ ; mais il faut se méfier des fixistes comme les transhumanistes….

Ce Remède Universel est alors capable de faire vivre pendant plusieurs siècles, même pendant plusieurs millénaires comme le sous-tend l’expérience du Maharshi décrite ci-dessus. Oui, il est possible de vivre plusieurs millénaires sans attendre les transhumanistes modernes et leurs prothèses !
Le Remède Universel SUPPRIME LA PESANTEUR. GRATUITÉ = NON-PESANTEUR. Pesanteur ou monde de l’HOTC.
PARADOXE DE LA PESANTEUR ET DU SALUT : l’humain consomme avec son pouvoir d’achat, il s’accroche comme un aliéné à son salaire et veut en même temps s’envoyer en l’R, obtenir le Salut comme on gagne à la Française des Jeux. Cette terreur du Gratuit (de PAN), du Vide, fait que l’humain rêvait de voler dans les airs comme un oiseau s’accroche à n’importe qui n'importe quoi, pas besoin de construire des avions ou des engins rapides puisque tout est construit pour la vie À L’EXTÉRIEUR ET ÇA EXPLIQUE TOUTES LES PROSTITUTIONS DU DÉSIR ET DE SON POUVOIR D’ACHAT. Parce que cette pesanteur nous semble vitale, nous lui donnons une valeur, surtout chez les Juifs,, jusqu’au jour où, coller par la déception, l’être humain s’aperçoit que le Vide est plus réel que tous les objets avec lesquels il essayer de se goinfrer.

NON, NON, le Remède Universel ce n’est pas la démocratie et ses domestications robotiques de la vie, permettant de supprimer les cancers et les maladies mentales et les « méchants » ; ni le réglage de l’humain-robot suivant un plan idéal établi par une chefferie de Wall Street, et même de « reculer indéfiniment » l’heure de la mort, c’est-à-dire la construction artificielle d’un monde où les ombres de la Caverne de Platon seraient si bien digitalisées, que l’humain parfaitement sécurisé et tout confort, ne pressentirait, ne souhaiterait plus rien au-delà et aurait toutes les raisons de se croire au paradis par erreur, digitalisé dans un spectacle de Marvel-Disney-Transhumanisme. Bref, le « Circulez ya plus rien à voir ». Et c’est là qu’il n’existera plus aucun Remède Universel puisque tout sera STATIQUE, GELÉ, ou l’inverse : TROP CUIT, et cela dans les trois Règnes : minéral, végétal, animal-humain.

[En haut de page : aquarelle de 2004 de Michel Roudakoff]
 
 
Note.
1. Palaniswâmi : disciple qui rejoignit le Maharshi en 1897 et resta auprès de lui le reste de sa vie (pendant 17 ans).
 
 

Dernière mise à jour : 01-10-2017 01:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >