Accueil arrow News arrow Dernières news arrow La Cour ou Soi, l’Atman (‘Je’-‘Je’)
La Cour ou Soi, l’Atman (‘Je’-‘Je’) Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-11-2017 20:51

Pages vues : 1981    

Favoris : 271

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Banques, Capitalisme, Chrétien, Christ, Civilisation, Dualité, Eau, Ego, Empire, Évolution, Fractale, Gentil, Goulag, Gratuit, Guerres, Histoire, Huile, Instant, Juif, Laïcité, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Mahométan, Médecine, Mental, Microbes, Multiculturalisme, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Pierre, Peste, Radicalisme, Raison, Réalité, Religions, République, Réseaux, Sacrifice, Simple, Socialisme, Sommeil, Spiritualité, Technique, Templiers, Terrorisme, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vérité, Vin, Winner

 
 
 
La Cour ou Soi, l’Atman (‘Je’-‘Je’)

Atman : le Soi, le soi (le moi-je)


SE DÉLIVRER DE LA SADIQUE TOTALITAIRE TECHNOLOGIE
(sans pour autant « retourner à la bougie »)
 
 
La Cour ou Vallée : dans le soufisme elle est une Stargate de la voie spirituelle, et surtout un symbole de la Taoïcité. La Vallée est ouverte vers le haut comme un Vase près à recevoir, un creux ou canal vers lequel convergent nécessairement les eaux venues des hauteurs qui l’entourent.
Pour recueillir les Eaux Primordiales l’Adepte doit se tenir au niveau le plus bas : humilité et non-agir (Tao 28, 66).
Dans la Vallée se situent les Vibrations primordiales, caverne du Cœur, là où est la Vacuité.
En tous cas, Vallée = Stargate, le Val profond ou Passe, gardé évidemment par un Gardien. Comme écrivait Fulcanelli dans Les Demeures Philosophales : « En dehors du Dragon qui veille, les choses ne sont pas gardées ». Bref, l’ego s’accroche…
Comme le Vase, la Vallée est lieu de transformations par « jongleries » des contraires : et cependant inséparables, car les Contraires se soutiennent l’un et l’autre. Il n’y a pas de “guerre” entre eux (absence de dualité).
 
Quant à la Cour ou Enclos, comme la Vallée il symbolise les contraires se soutenant l’un et l’autre : comme une vue d’ensemble.
De nos jours de logique actuelle l’Enclos symbolise l’intimité dont chacun est le maître absolu et qu’il ouvre ou n’ouvre pas aux êtres de son choix.
Enceinte, Cercle, Enclos sont du même Thème. Les Enceintes rondes sont rares tant elles évoquent l’image du Ciel. Des dessins de l’Antique Atlantide la représente circulaire. L’Enceinte comme le SEUIL est symbole sacré, lieu infranchissable, sauf à l’initié.

Le Centre, la Cour ou Cercle = ni commencement ni fin : succession APPARENTE continue et invariable de l’Instant se déplaçant sur le Tout-Cercle d’Instant en Instant, mais sur un « cercle coupé » à un endroit, CE QUI VA EN FAIRE UNE SPIRALE.
La ”Cour” (enclos, vallée), ou encore : le Kendo :
Sans désir,
sans but,
sans recherche,
sans pensée,
ni obtenir ni rejeter,
ni saisir ni abandonner,
être libre.


Le Centre est partout et la Circonférence nulle part.

Le Centre ou CENTRUM CENTRI : Le Principe des principes ou Seul Réel, le Point Focal ou tout est condensé en un Point inexplicable à jamais. Étant un FOYER il est le seul « Fixe » au monde MAIS EN LUI MÊME UNIQUEMENT (dans sa Cour).

FOYER ou FLÉAU : « Si vous désirez comprendre le sujet et l’objet, finalement vous devez réaliser que les deux sont ku [vide] ». Un ku identique à l’un et l’autre inclut tous les phénomènes », dit le Shin Jin Mei au Versets 28-29, le plus ancien texte du Chan chinois, courant bouddhiste qui donnera naissance à la tradition zen au Japon.
Le Centre-Foyer d’où partent les mouvements de l’Un vers le multiple, de l’intérieur vers l’extérieur, de l’absence de nom-la-forme aux noms-les-formes ; de l’éternel vers le temporel. Tous processus de rayonnement qui divergent, et où se rejoignent, comme en leur principe, tous les processus conformément au sens du Serpent Ouroboros (Retour à l’Un).
L’Arbre de Vie s’élève au Centre du monde, tout comme la Montagne sacrée. Centre du monde figuré souvent par une élévation : Arbre, Montagne, Colline, Pierre, Omphalos (ombilic).
Et là on retrouve , si Chute, le dilemme Individualisme-Collectivisme : au Ciel c’est L’unité (Centre pour tous) ; sur Terre chaque peuple, chaque être humain a son Centre du monde, son Soi ou Super Tautologie ’Je’-‘Je’. Quand le Haut et le Bas sont mariés, c’est le Point Focal ou Centre du monde : LE FLÉAU.

« Si vous désirez comprendre le sujet et l’objet, finalement vous devez réaliser que les deux sont ku [vide] ».
SUJET : le ‘je’ ou ego.
OBJET : l’extérieur, ce qui est censé être vu par le ‘je’ à travers seulement de ses cinq sens.
Sujet et objet ne peuvent être qu’UN : l’un ne peut être réalisé en tant que tel que par sa relation avec l’autre : « Dieu brasse dans les deux sens », écrivait Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.
Dans le Point Focal, la Stargate ou Vide, il n’y a plus de cinq sens, tout est « cour(t) ». Reliés entre eux par de profondes et très subtiles relations, les cinq sens et la conscience (le cosmos), sont en interdépendance avec le Tout sans séparation ni dualité, chaque élément variant selon sa « position ».
Sujet et Objet ne peuvent que s’interpénétrer totalement : CONTRAIRE et cependant inséparable, car les Contraires se soutiennent l’un et l’autre. L’un authentifie l’autre, les deux font Un, le Vide.
FLÉAU : comparable au vaste Ciel nullement dérangé par le vol des nuages blancs ; comparable à l’écran de cinéma qui n’est pas affecté par la projection d’une scène où se déroule un incendie ou une inondation. Ciel comme écran de cinéma sont donc inaltérable. Il en est de même du « temps » qui peut se définir comme un effet domino, ou sucres, où ce Sucre (Instant) bascule sur un autre Sucre (Instant) et ainsi de suite ; MAIS DANS LES DEUX SENS, j’insiste, puisque le Sucre ou Instant en lui-même n’a pas de cause-effet, donc pas de saloperie de Chronologie, il se moque d’un avant et d’un après, pur bidouillage du mental que ça l’arrange bien et conforte son ego.
Cercle : Œuf du monde.

Je vois mieux le Cercle comme « coupé » à un endroit, CE QUI VA EN FAIRE UNE SPIRALE (hélicoïdale), nettement plus naturel que le Cercle difficilement repérable dans la Nature. Voir les Escargots, Coquillages, Pommes de pin, etc. SPIRALE = LA VALLÉE, LA COUR, LA ROTATION DE VRAIE CRÉATION.
SPIRALE = FERTILITÉ, RYTHME CYCLIQUE et PERMANENCE DE L’ÊTRE SOUS LA FUGACITÉ DE L’EFFET DOMINO OU SUCRES. On a aussi la double Spirale du Yin et du Yang : ligne médiane qui sépare les deux moitiés noire et blanche de la figure. La double Spirale figure sur le Caducée et figure Involution et Évolution. D’autre part on utilise encore en Asie des perceuses à archet semblables à la double Spirale. Ce qui va donner naissance à la production du FEU, l’Amrita ou canal d’énergie subtile dans le corps humain : l’Immortel ou Soi, résultat de l’alternance et de l’équilibre de deux énergies de sens contraire. Double Spirale ou Dragon Vert et Dragon Rouge, ou Dragon terrestre (fixe ou coagulation) et Dragon volant (volatil).

Nous avons aussi la Spirale logarithmique (de logos [rapport] et nombre). Elle possède la propriété de croître de manière terminale, sans modifier la forme de la figure totale et d’être en permanence dans sa forme malgré la croissance asymétrique. Bref, ce genre de Spirale figure le Soi : permanence de l’être à travers le spatio-temporel et ses fluctuations de changement. Chez les Mayas le solstice d’Hiver est l’Instant zéro qui va re-démarrer le cycle annuel. Sans cela, c’est la fin du monde ; ainsi à ce moment là les Aztèques pratiquaient beaucoup de sacrifices humains pour donner force au Soleil, afin qu’il recommence sa course. Leur logique et géométrie mentale est à respecter et n’a pas à être comparée, divisée, par rapport à la notre ! Sinon, on tombe dans l’évolutionnisme, genre : les « sauvages » par rapport aux « civilisés »

Involution et Évolution figurent la ROUE, et qui la dépasse, notamment chez les Celtes en ornementations de toutes sortes (métallurgie, céramique, monnaies, tissus, etc.)
Du Cap Nord jusqu’au Cap de Bonne Espérance, dans maintes civilisation d’Amérique et d’Asie, et même de Polynésie, la spirale représente le voyage qu’accomplit l’âme du défunt, après sa mort, et jusqu’à sa destination finale. (Réf. Dict. des Symboles, de J. Chevalier et A. Gheerbrant).

La Cour : sans but, sans profit ou marchandage. Aussi l’abandon des illusions doit se faire inconsciemment.
 
 
Le courant de pensée universitaire américain des années 1960 (notamment de Princeton) avait arrêté son opinion contre ce qu’il appelait « les trois fléaux intellectuels » :
- L’anthropologie excessive,
- Le bouddhisme zen excessif (tel qui peut transparaître en début de cette page),
- La psychanalyse officielle ou industrielle (celle qui est mariée avec Big Pharma et la City).


LE TRANSHUMANISME EN MARCHE (pour ceux qui ont de l’argent). MAIS POURQUOI FER/FAIRE ?… ET À L’EXTÉRIEUR, DANS LE SOCIAL À LA MODE : Pourquoi vivre 500 ans ou 2000 ans ici bas ? Ça doit être terriblement chiant ! S’il n’y a plus de Circonstance !!!

ILLUSION DE LA MORT, PAR UN « SPÉCIALISTE » (vidéo ci-dessous) qui croit que « le secret de la vie » est découvert. Évidemment c’est lié une fois de plus au capitalisme, et bien-sûr à la laïcité en forme de super technologie devenue « Dieu ». La « mort » n’est qu’une idée, disait Ramana Maharshi ; et comme tout ce qui est observable, donc dans la dualité sujet-objet, est symbolique, tout ce qui est symbolique est possiblement observable, jusqu’à con-templer le symbole suprême : l’Unité. Et si on con-templer on fait encore de la dualité !
Les NBIC ne fourbiront nullement l’HUMAIN VRAI. L’apparente illusion du bond technologique depuis le 19è siècle des banques et de la City de Londres ne fourbiront jamais l’HUMAIN VRAI puisque ça reste de l’évolutionnisme (1) qui ne mène qu’à une PERTE VERS LE PHÉNOMÈNE-PHÉNOMÉNAL (le spectre-spectacle ou fantôme, que permet le tout virtuel, déjà en place à l’époque de Galilée à la Renaissance, notamment par la technologie de l’imprimerie, déjà décrite sur de nombreuses pages du site). De plus tout est lié : conscience et ce qui est « observé », donc dans le mental…
On arrive à des imbécilités du genre de X milliards de millards d’opérations « à la seconde », donc toujours dans le temps quelque soit la multiplication à l’infini des milliards.
Comme écrivait Jean Coulonval, à propos du Point Focal : « Il ne peut exister un plus petit grain de Matière (sens Euclidien) Infiniment/non défini/petit, et Infiniment/non défini/grand = mêmes problèmes. Sinon, on tombe dans la dualité sujet-objet.
Donc d’après Jean Coulonval, dans la « réalité » (le mental), il ne peut exister de plus petits grains de Matière insécables, de corpuscule isolé qui serait un volume Euclidien. Ni à l’opposé un plus grand volume Euclidien qui serait la plus grande sphère possible contenant la totalité cosmique nageant dans un espace à l’infini.

Bref, nous avons là un étonnant exemple du WINNERISME À L’AMÉRICAINE, À LA WALL STREET, CE CULTE DU NARCISSISME, avec le rêve de supprimer les vieux, pardon, la vieillesse, pour n’avoir qu’un culte de la jeunesse ou winnerisme, un culte du ‘je’ ou ego. Si tout ceux qui ont de l’argent vivent 1000 ans, que seront les « générations suivantes » ?

Le mouvement technologique pour le prolongement de la vie EST UN EXEMPLE DE TOTALITARISME EN TRAIN DE SE METTRE EN PLACE PAR LE CAPITALO-SOCIALISME : UN POUR-VOIR TOTALITAIRE, ABSOLU ET SADIQUE. CE N’EST PLUS LE SALUT PAR LES TROIS RELIGIONS ABRAHAMISTES, MAIS PAR LE CACABINAIRE INFORM-ATIQUE DEVENU SUPER-MÉDECINE ! Les judéo-maçons spéculum du GODF doivent en bander d’extase.

LE TRANSHUMANISME EN MARCHE N’EST QU’UNE ENIÈME RÉVOLTE CONTRE LA NATURE, CONTRE SOI-MÊME ET PAR LÀ MÊME CONTRE L’INSTANT OU SOI (DIEU, CONSCIENCE, CENTRUM CENTRI, ETC.)

La personne dans la vidéo ci-dessous vue par plus d’un million de personnes se comporte comme un guru spécialiste en technique actuelle. Ce n’est guère étonnant vu le parcours universitaire de cette personne… Qui, évidemment, fait payer ses conférences, minimum 5000 euros !!! Afin de répandre LA TYRANNIE DE SON OPINION, et il vit en Belgique afin d’échapper aux impôts français ?
Au lieu de se délivrer du mental, le rêve transhumaniste l’accentue sans fin, conformément à la mode « raison » des perruques poudrées de leur siècle dit « des lumières ».
Comme les transhumanistes et ce Monsieur Laurent Alexandre croient qu’ils sont nés, alors les religions abrahamistes lui disent « d’accord », et ajoutent que non seulement Dieu vous a créé, mais qu’aussi il vous vend l’immortalité (le Paradis) [pour faire référence à l’entretien 238 de Ramana Maharshi]. Les transhumanistes font dans le « sans fin », comme la polémique ou opinion qui n’a pas de fin.

« La naissance et la mort de l’homme ne sont que la naissance de la pensée ‘je’ [ce que veulent ”fixer” les transhumanistes]. Dès que la pensée ‘je’ s’élève, la fausse identification avec le corps apparaît [celui que les transhumanistes veulent remplacer par des nano-machines]. Pensant que vous êtes le corps, vous conférez aux autres de faux attributs et vous les identifiez eux aussi à des corps [système sans fin de l’évolutionnisme]. De même que votre corps est né, qu’il grandit et dépérira, ainsi vous pensez que l’autre naît, grandit et meurt ». (Ramana Maharshi, entretien 276).
« L’intellect et l’émotion représentent la conscience du corps et rien de plus. Si vous êtes le corps, ils s’agrippent toujours à vous. Si vous n’êtes pas le corps, ils ne vous affectent pas. Celui qui existait en état de sommeil est maintenant, en état de veille, en train de parler. Vous n’étiez pas le corps durant le sommeil. Êtes-vous le corps maintenant ? Trouvez cela et le oroblème est résolu ». (Ramana Maharshi, entretien 426).

À l’entretien 427, il y a prophétiquement un message de Ramana Maharshi aux transhumanistes :
« Les gens voient le monde. la perception de celui-ci implique l’existence de celui qui voit et du visible. Les objets vus sont étrangers à celui qui voit. Celui qui voit est intime, cat il est le Soi. Cependant, les gens ne cherchent pas à découvrir celui qui voit dont l’existence est évidente, mais préfèrent courir ça et là et analyser le visible. Plus le mental s’accroît [comme depuis la « raison » des perruques poudrées], plus il s’éloigne, rendant la réalisation du Soi difficile et compliquée. L’homme doit voir directement celui qui voit et réaliser le Soi ».


Note.
1. Évolutionnisme qui peut se résumer par la « loi de Moore » : « Le nombre de transistors qu’il est possible d’intégrer sur un microprocesseur double tous les deux ans », énoncé il y a plus de 40 ans par Gordon Moore, président et cofondateur d’Intel.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 01-11-2017 21:47

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >