Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Interdiction de SE CON-NAÎTRE
Interdiction de SE CON-NAÎTRE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 22-11-2017 00:45

Pages vues : 2443    

Favoris : 291

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Appareil, Banques, Brighton, Capitalisme, Chimère, Chrétien, Christ, Civilisation, Diable, Dualité, Eau, Ego, Empire, Évolution, Fractale, Gentil, Goulag, Gratuit, Guerres, Histoire, Huile, Instant, Juif, Laïcité, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Mahométan, Médecine, Mental, Microbes, Multiculturalisme, Musiques, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Pierre, Peste, Porc, Porte, Radicalisme, Raison, Réalité, Religions, République, Réseaux, Sacrifice, Satan, Seuil, Simple, Socialisme, Société, Sommeil, Spiritualité, Technique, Templiers, Terrorisme, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vaisseau, Vérité, Vin, Winner

 
garapa.jpg
 
 
Interdiction de SE CON-NAÎTRE
INTERDICTION DE NAÎTRE
Or tout est fait pour que l’on naisse
AFIN DE BRULER PAR TOUS LES PORCS :
CONSOMMEZ CONSUMEZ-VOUS !


Un monde futur de PROTHÈSES républicaines.
 
 
Cette sottesiété à satiété a mise la main sur le Verbe à la place de « Dieu » : la laïcité. Et maintenant sur le plan de la matière elle à mise les mains dans la technologie… Ne pas oublier que le roi Louis 14, un jacobinisme à lui tout seul, fabriquait l’Académie française pour régir la langue et ainsi mieux contrôler les masses et les « bonnes mœurs ». Nous entrions alors dans la sottesiété de l’inform-ation actuelle.
Sottesiété à satiéié en guerre perpétuelle dans DES-BATS OU TYRANNIE DE L’OPINION IDIOT-LOGIE DE CETTE DÉMOCRATIQUE DES ERGOTEURS GRECS et DE LA DUALITÉ CAUSE-EFFET. L’ÉTATISME PAR PRINCIPE SE BAT POUR L’OPINION : C’EST LA FONCTION DE SES PARTIS POLITIQUES dans cette culture du narcissisme : « Je ME bats », « Je bas MOI », « Je ba(t)s les autres » (compétition et médailles et diplômes en dualité Winners-Losers).
 
Madame Roland s’exclamait en 1793 : « Oh Liberté, combien de crimes on commet en ton nom ! ».
LIBERTÉ = SOURCE DE GUERRES DEPUIS LES 10.000 ANS DE LA VOIE DE L’AGRICULTURE. LE BLÉ ÇA RAPPORTE (surtout à la City de Londres, ses banques et son Wall Street).
Depuis 1789 : LIBERTÉ = DÉPENDANCE (à la consommation et au « pouvoir d’achat »).
Avant 1789 les peuples dépendaient de l’Église et du roi, du moins en Europe et en Occident).

DÉPENDANCE À L’AUTONOMIE : LIBRTÉ DE CONDUITE de son AUTO-MOBILE, MOBILE (tétéphonie et tablettomanie ou écrantomanie). Ainsi vous aurez un « PERMIS DE CONDUIRE » dans la sottesiété qui va vous donner cette culture du narcissisme si présente depuis le Krach boursier US de 1929. Cet « Auto » qui singe le Soi-Instant, comme le socialisme singe celui du Jésus-Christ pour donner l'illusion de la Liberté.

Depuis l’institution judéo-maçonnique spéculum « laïcité » (division de l’humain en deux), le langage que ses « frères » triturent si bien dans le secret du damier noir et blanc de leur loge a été utilisé pour VIDER LES MOTS ESSENTIELS DE LEUR SUBSTANCE. Le poncif « langue vivante » dit bien son problème : débats et opinions à n’en plus finir ! Ce n'est pas du vivant mais de la MORT. Voir actuellement le temps passé à des conneries comme le genrisme dans la langue française, bien dans cette maladie de l’égalitarisme et du socialisme laïcité et son « vivre ensemble » singeant horriblement le social du Christianisme originel.
De plus, très très souvent, un décalage énorme existe entre les mots prononcés et le sens profond du discours ; c’est très flagrant dans les médias du régime républicain et de ses banques puisque ses médias sont aux mains de la finance internationale de la City de Londres et de Wall Street.
Là encore pour s’en sortir il faut PRENDRE DU RECUL pour observer ce décalage, entre ses propres paroles, et ce qu’elle expriment après avoir été déformées par l’ego ou mental.
De toutes façons nous sommes tous conditionnés : par la naissance, l’hérédité, la famille, l’éducation et la sottesiété, l’esclavage du salaria.
Pour en sortir : seul un RETOUR ARRIÈRE, Paradoxe de la Réalisation du Soi, est possible.

Maîtriser son propre mental c’est avoir la possibilité de lire dans la pensée des autres, car il y aura TRANSPARENCE TOTALE ou VRAIE TÉLÉPATHIE. Comme déjà écris de nombreuses fois, il est évidant que tout être humain doit faire société avec lui-même, au plus intime de son être, avant de se lancer à faire société avec les autres. Des relations sociales authentiques ne peuvent avoir lieu qu’entre personnes authentiques.

Une personne en Paix avec elle-même, qui connaît l’influence de la peur sur son attitude, sur sa respiration et sur son visage, pourra ressentir la peur de l’autre. Mais n’ayant pas dépassé ses propres peurs, il risque fort de ne voir chez l’autre que sa propre peur. Il en va de même de tous les sentiments humains !

« Faire société avec soi-même » indique simplement AMORCER LA POMPE, soit DONNER POUR RECEVOIR. Ce qui rejoint LA GRATUITÉ en tous domaines. Chose rendue impossible depuis l’ère mercantile qui depuis 1789 est arrivé à sa maturation.
D’ailleurs les enfants connaissent le sens du mot GRATUITÉ quand ils disent » : « C’est celui qui le dit qui y est ».

LA NON-GRATUITÉ C’EST L’EGO QUI FAIT TOUT « PAYER » : fierté de ses « connaissances » (ou de ses diplômes, ou de ses « conquêtes » et possessions) qui interdit toute gratuité ou abandon (lâcher-prise).
C’EST SEULEMENT DANS LA GRATUITÉ DU MENTAL QUE SE TROUVE LA VRAIE CRÉATION. Vraie Création ou Soi, Cœur, Centrum Centri, etc.

PAYER = CHAUFFER, THERMODYNAMIQUE, RÉSISTANCE, NON-TRANSPARENCE, NON-FLUIDITÉ, DUALITÉ, etc.

RESISTANCE : CHARGE / DÉCALAGE / DÉCALÉ / DÉPHASÉ.
Le RIRE est une Résistance ⁄s’oppose à une action, un mouvement, la Résistance est une charge (une accumulation, un réservoir), une caricature, ou portrait charge.
C’est une NON FLUIDITÉ : le contraire de Résistance est donc Fluidité.
Dérisoire : se moquer de l’important ou caricaturer l’important.
Difficulté/charge freine la Fluidité/Courant.
Celui qui marche dans une rue de Paris perdu dans ses pensées (ou dans son tétéphone mortable), est regardé par l’autre d’une façon différente (avec comme un air de reproche).
LE GRAND DÉCALAGE :
Ce que vous cherchez : c’est là où vous ne l’attendiez pas !
Car cela peut déclencher la PAN – IQUE ou GRAND DÉCALAGE. PANique parce que l’on ne sait plus CALER (être dans l’Instant, genre « Oh temps suspends ton vol(e) »).
LA LANGAGE PARLÉ ET ÉCRIT BIDOUILLÉ PAR LE MENTAL EST LE GRAND DÉCALAGE.

FLUIDITE, [FLUIR] COULER – [FLUX] FLUIDE, COURANT.
Déployer/Transparent.
Fluidité = Spontané. Le coulant entre les 2 contraires. Le JUS (Électricité).
Ce qui freine n’est pas bon : l’électricité dynamique dans un conducteur métallique chauffe icelui, il y a usure et perte d’énergie en même temps que fourniture/nourriture d’énergie (très peu).
Fluidité = Non routine ou ne pas s’installer (l’eau qui dort).
Ce qui est Fluide est bon : la plante s’oriente vers la Lumière et progresse. C’est un des secrets de l’augmentation (épanouissement).
La Fluidité c’est l’échange é-change de CHANGIER (change tout le temps), l’Eau en passant d’un récipient à un autre récipient change bien de forme, il y a Fluidité.
L’Eau ne résiste pas, et l’échange est présent, l’Eau gardant son caractère d’être incompressible.

Quand il y a maladie (mal-à-dit) ou mauvaise circulation des fluides (aspect acupuncture) : « Car le dérangement de notre corps ne vient uniquement, exception faite des indispositions mécaniques, que des courants de vie qui ne peuvent librement circuler » (Cyliani).
Deux modestes exemples de Fluidité : pour « amorcer » une pompe, il est nécessaire de verser de l’eau dedans (exemple donné plus haut avec le mot Gratuité).
Pour « amorcer » ce que l’on appelle « prise de Terre », il est parfois nécessaire de verser de l’eau autour du pieu fiché en Terre.
La Forme, le nom-la-forme arrête la Fluidité, ou la contient ! ou encore l’empêche de FLUIR (Matière). Et quand il n’y a pas Fluidité, c’est crispant, ça chauffe !

Le « Con-naître » se situe maintenant dans le Pour-Voir inhérent à cette culture du narcissisme :
1) Pour-Voir POLITIQUE : croit savoir ce qu’est l’homme.
2) Pour-Voir ÉCONOMIQUE : croit connaître les techniques, les possibilités pratiques de leur mise en œuvre.
Ce sont bien DEUX POUVOIRS DIFFÉRENTS, et non pas le piège actuel qui fait croire qu’ils sont un seul pouvoir. (En référence à Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux).

Dans la non-connaissance actuel nous pouvons avoir les pièges suivants :
- La guerre permanente, qui fait croire « qu’il n’y a plus de guerres », depuis 1945.
- Comme les Hébreux-Juifs en leur temps qui évacuaient la Nature sous prétexte qu’ils venaient du désert, et que la Nature c'était de l'idolâtrie, le régime républicain et sa démocratie fait de même. Tout ce qui semble naturel, il déteste, d’où le vent en poupe des technologies toute azimut et du transhumanisme. TECHNOLOGIE BIG BROTHER POUR NOUS CONTRÔLER TOUS.
- Sottesiété sans monnaie palpable mais uniquement virtuelle. TOUT DANS L’ARTIFICE.
- Big Brother du berceau à la tombe.
- Perversions sexuelles à tous les étages, sous prétexte de « liberté », alors que c’est son contraire !
- Enfin, étatisme de cette démocratie marchande qui va devenir de plus en plus tyrannique (sous prétexte de « sécurité » des « biens » et des personnes).
- PLUS GRAVE : EXACERBATION DE LA DUALITÉ WINNERS-LOSERS (voir la vidéo ci-dessous).

RÉSUMÉ : depuis les 10.000 ans de l’étatisme, aucune résolution du dilemme Individualisme-Collectivisme. Cette résolution ne peut passer que par la Réalisation du Soi. Il n’y a pas d’autre issue et il n’y en aura jamais d’autre.


Laurent Alexandre le « commercial » en prothèses du transhumanisme en France et du mental poussé à son paroxysme : toujours plus et toujours plus speed pour singer l’Instant ou Soi.

On remplace l’humain pour diagnostiquer un cancer par un robot qui évidemment sera infaillible, meilleur et plus rapide que ce con d’humain qui chie qui pète !
Bienvenue dans les futurs usines à bébés et à programmation de l’ADN sans pet et sans odeur.
Laurent Alexandre, voilà un humain TROP SÛR car rongé par son ego (sa passion, sa possession du sujet, son but vers les bits de l’inform-atique).
Si vous fabriquez des bébés à la carte, où vont aller ce qu’ils pissent et ce qu’ils chient ?? La planète va être saturé de pisse et de merde. Pas de PANique, avec le transhumanisme plus aucun pici-caca !
Ce Laurent Alexandre ne sait pas ce que le mot « intelligent » veut dire… Il résonne dans cette dualité de Wall Street de winners-losers, et donc du sempiternel problème : le Pour-Voir ou POUVOIR, LE NON-GRATUIT, le RENTABLE et qui ne s’use pas parce que ça coûte moins cher !!! Et la système capitaliste considère les humains comme des marchandises interchangeables, comme le transhumanise veut « interchanger » des organes usés du corps humain pour les remplacer par des prothèses.
Laurent Alexandre résonne surtout en parfait évolutionniste (dans la vidéo il ne fait que parler de ça), mariné de béhaviosisme à la J.B. Watson et autres instinctologues comme W. McDougall !!!
Il dit dans la vidéo ci-dessous : « Oui, l’idéologie transhumaniste est une vraie religion [sic], qui pense que Dieu n’existe pas encore, que Dieu va arriver. Dieu, c’est l’homme, augmenté par les technologies NBIC (nanotechnologie, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) et par l’intelligence artificielle ».

L’intelligence ne peut qu’être celle du Soi. Et jamais avec une « intelligence artificielle ». « Le Soi utilise l’intellect pour prendre la mesure de la diversité. L’intellect n’est ni le Soi ni séparé du Soi. Seul le Soi est éternel. L’intellect n’est pas un phénomène. Les gens parlent du déploiement de la multiplicité comme étant celui de l’intellect. L’INTELLECT A TOUJOURS ÉTÉ LÀ [c’est moi qui souligne]. […] Il n’y a pas d’intellect lorsque vous dormez d’un sommeil profond et sans rêve ». (Ramana Maharshi, entretien 112, avec Paul Brunton le 17 décembre 1935).
« L’intellect se développe en même temps que l’individualité. La perte de l’individualité ne peut avoir lieu qu’après la disparition de la buddhi [intellect], qu’elle soit bonne ou mauvaise ». (Ramana Maharshi, entretien 502).

« L’intellect est l’instrument qui permet de connaître les choses inconnues. Mais vous êtes déjà connu, puisque vous êtes le Soi, qu’il est lui-même connaissance ; vous ne pouvez donc pas devenir l’objet  de la connaissance [paradoxe de la Réalisation du Soi]. L’intellect vous permet de voir les choses à l’extérieur, et non pas ce qui est sa propre source [c’est moi qui souligne]. […] L’intellect est utile dans la mesure où il vous permet de vous analyser, c’est tout. [Effectivement, ce dont parle Laurent Alexandre dans la vidéo ci-dessous, C’EST UNIQUEMENT DE BUSINESS tout simplement ! IL EST DANS LA LOGIQUE WALL STREET] Il doit finalement se résorber dans l’ego, et la source de l’ego doit être recherché. Ce faisant, l’ego disparaît [ce n’est pas ce qu’explique L. Alexandre…] Demeurez en tant que source et l’ego ne se manifestera plus ». (Ramana Maharshi, entretien 618).
Dans ce même entretien le visiteur interroge : « Il n’y a aucun bonheur dans cet état ».
- Maharshi : « Il n’y a aucun bonheur » n’est qu’une pensée. Le Soi est Félicité, pure et simple [gratuité]. Vous êtes le Soi. En conséquence, vous ne pouvez être que Félicité ; et puisque c’est ainsi, vous ne pouvez pas dire qu’il n’y a pas de bonheur. Ce qui dit cela ne peut être le Soi ; c’est le non-Soi, dont il faut se défaire pour réaliser la Félicité du Soi ».
R.M. dit aussi que la dualité est la caractéristique de l’ego. « QUAND LES PENSÉES S’ÉLÈVENT, IL Y A DUALITÉ. Sachez qu’elle est l’ego et recherchez sa source. […] Le Soi reste toujours en état de Réalisation. Les obstacles sont les pensées. Le progrès se mesure d’après le degré de déblaiement des obstacles qui empêchent de comprendre que le Soi est toujours réalisé. Les pensées doivent donc être contrôlées en cherchant à qui elles apparaissent. De cette manière, vous allez à leur source, d’où elles ne s’élèvent plus ».

Le problème de Laurent Alexandre et à l’humain en, presque, totalité, est QU’IL ATTACHE TOUJOURS UN EFFET À UNE CAUSE ; et puisque la cause elle-même doit avoir une cause, cette tyrannie de l’opinion se transforme en « éternité » ou enchaînement de cause-effet sans fin. « En rattachant un effet à une cause, l’homme est obligé de penser [phénomène de l’idéation et du vagabondage]. Finalement, il est conduit à découvrir qui il EST lui-même. Quand il connaît le Soi, il atteint la Paix parfaite. Ce n’est que pour aboutir à cette perfection que l’homme doit évoluer ». (Ramana Maharshi, entretien 644).
À la fin du même entretien : « Pourquoi l’intellect se développe-t-il ? Il a un dessein à accomplir et c’est celui de montrer la voie vers la Réalisation du Soi. L’intellect dont donc être utilisé dans ce but ».

TRANSHUMANISME : Cette sottesiété à satiété : sur le point d’être totalement satisfaite d’elle-même, ce que renvoie son actuelle culture du narcissisme où prochainement chacun, qui aura de l’argent, se fera faire des jambes en plastique parce que ça s’usera moins vite (pas de rhumatisme) et que ça peut fourbir de « belles jambes » et de la longueur qu’on veut (avant que cela ne soit programmé directe par l’ADN artificiel).

CE QUI EST RÉEL DOIT EXISTER TOUJOURS. CE QUI « EST » PERDURE À JAMAIS. Ce qui apparaît nouvellement doit aussi disparaître.
Le paroxysme de cette culture du narcissisme est atteint avec le transhumanisme par la « peur du grand âge » (pas bien, caca), donc par la peur de la vie tout court. Ce n’est pas de la progression du « Salut » (comme dans les 3 religions monothéistes) mais de la RÉGRESSION.



[En haut de page : Garapa, un Yôkai des îles du Sud comme les îles Amami ou Tokara. Il ressemble à un Kappa (Élemental ou Esprit de la Nature de l’Eau)…]
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 22-11-2017 01:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >