Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Royaume de Dieu (juif) sur Terre
Royaume de Dieu (juif) sur Terre Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-12-2017 00:47

Pages vues : 2440    

Favoris : 284

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Appareil, Banques, Brighton, Capitalisme, Champignon, Chimère, Chrétien, Christ, Civilisation, Diable, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Empire, Épine, Estragon, Évolution, Fractale, Gentil, Goulag, Gratuit, Guerres, Histoire, Huile, Instant, Japon, Juif, Laïcité, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Mahométan, Médecine, Mental, Microbes, Multiculturalisme, Musiques, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Pierre, Peste, Porc, Porte, Radicalisme, Raison, Réalité, Religions, République, Réseaux, Sacrifice, Satan, Seuil, Simple, Socialisme, Société, Sommeil, Spiritualité, TAO, Technique, Templiers, Terrorisme, Train, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vaisseau, Vérité, Vin, Winner

 
supermarketroyaumededieuju.jpg
 
 
Royaume de Dieu (juif) sur Terre
ou ÉVOLUTIONNISME
ou
Matérialisme du « exploitez-vous les uns les autres ».
Dépouillez les pauvres pour donner aux riches.
Quand le capitalisme et la spéculation,
le travail du chapeau,
deviennent le seul outil de cette planète.
 
 
Bienvenue dans l’hypercivilisation du monde du régime républicain et son libéralisme et son égalitarisme où TOUT S’AVILIT DANS LE MÉLANGE (”Unité dans la diversité”, tel le slogan de l’Union européenne).

Royaume de Dieu (juif) du cas français du clovinisme étatique du Droit divin contre la « souveraineté populaire » des marchands (du Temple) de libéralisme de 1789 (mais sous soumission d’un autre Clovis), qui vont fabriquer le chaos, énergie qui ne sera pas perdue pour tout le monde mais profitera essentiellement à l’oligarchie républicaine, nouveau clovinisme à la solde de la City de Londres.
 
1789 = triomphe du Quiquid principi placuit, legis habet vigorem : principe de la chefferie surtout depuis l’Empire romain, qui sera repris par les Clovis et Compagnie et jusqu’à nous jours, que ce soit un prince devenant souverain absolu ou constitutionnel, ou un président d’un régime républicain ou un triumvirat, un parlement ou une Convention, C’EST TOUJOURS LE MÊME RÉGIME DU THÈME ÉTATIQUE AVEC DES VARIATIONS POUR ÊTRE MIEUX VENDEUR. Que les masses de ces nations sous étatisme se battent dans, ou pour ou contre chacune de ses variantes, c’est toujours de l’étatisme et sa chefferie mortifère. Un étatisme identique à celui de l’Empire romain qui a détruit les Gaules pour tout parasiter par son sénat, ses préteurs (prétoriens), ses préfets, ses députés, ses légions, donc LE CÉSARISME (ciseau, césarienne, division...).

Le libéralisme, c’est de l’étatisme, du césarisme, et maintenant jusqu’au Japon !!!
Libéralisme qui remplace les corporations.
Libéralisme, où soit disant il n’existerait plus de « propriété », alors qu’icelle s’est renforcé au maximum depuis 1789, par sa « liberté » du prêt et de toutes formes d’échanges : de cette mode du « social » jusqu’aux « réseaux sociaux » en technologie informatique et de son tout virtuel et maintenant « tout intelligent » bien dans le mental des perruques poudrées du siècle des « lumières ». Cela conformément à l’évolutionnisme du « progrès », et des masses moutonnières, et de l’État (progrès des richesses publiques et privées).

Depuis 1789 cette « liberté » est devenue TOTALEMENT commerciale : le Terrien républicain travaille, possède, échange comme il veut et selon ses moyens financiers et intellectuels, c’est-à-dire selon la loi non plus naturelle ou organique, MAIS MÉCANIQUE SELON LA LOI DE CONCURRENCE, donc du « Exploitez-vous les uns les autres ».

CONCURRENCE : de « rencontre », donc d’échange, de social. Sens de compétition, concours, rivalité guerrière, remise au goût du capitalisme montant avec les jeux olympiques et les jeux médiatisés des fins de semaines étouffes Chrétiens.

Dès lors, en cette guerre permanente, ces mensonges et filouteries permanentes, il n’y a plus de vie sociale possible, d’où le slogan commercial du « Vivre ensemble » lancé par l’oligarchie républicaine après le premier attentat médiatique en France en 2015, et la mode des « réseaux sociaux ». Cela engendre des problèmes sociaux sans fin, modèle « lutte des classes » bien dans le Thème du HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule).
Depuis 1789 l’humain vit selon la géométrie euclidienne de la ligne droite : l’évolution, entre un passé que l’on peut reculer selon ”l’âge du capitaine”, et un futur également repoussable selon l’opinion de certains fort en gueule et en argent. Dans cette géométrie, l’être humain ne connaît plus qu’un seul maître : celui des Hébreux-Juifs : le « Royaume de Dieu (juif) sur Terre » ou matière (Ma-terre)…

LIBÉRALISME = ROYAUME DE DIEU (juif) SUR TERRE.

Avec le libéralisme vont s’écrouler les castes du : spirituel, politique, économique ; puis les corporations. Nous ne verrons surgir que l’État dans tout son jacobinisme ou totalitarisme comme en URSS qui a bouffé et digéré toutes les fonctions sociales, et qui restera un monstre totalement congelé, innommable car anonyme comme les compagnies du même nom, qui n’aura jamais aucune stabilité, et surtout dont l’omnipotence ne servira qu’à livrer le monde à qui le prend, selon le principe du libéralisme.

La république, qui singe l’esprit christique en se bombardant de « Une et indivisible », remplace « l’éducation » des enfants ; éducation autrefois assurée par le ministère de l’Église de Rome

Soit-disant ou nom du « libéralisme », le régime républicain en France, en 1905, baptise ces Citoyens « d’athées ». De là allait avoir le vent en poupe la fameuse « liberté d’expression » (ou de « liberté de conscience »), soit l’arrivée à maturation de la tyrannie de l’opinion, car cette « conscience » là ce n’était que l’exacerbation de l’ego et culte du narcissisme qui désormais pouvait s’engrosser comme il le voulait.

L’égalitarisme de 1789 établit un « droit commun » qui détruit toutes les garanties de compétence et d’indépendance que présentaient les juridictions spéciales, selon le principe de la Trinité des trois castes : spirituel, politique, économique. Tout ça est maintenant amalgamé à l’unique caste : LA FINANCE INTERNATIONALE ou ROYAUME DE DIEU (juif) SUR TERRE. Notez qu’en Occident de régime républicain il est resté des « tribunaux d’exceptions »
Comme nous vivons sous tyrannie de l’opinion, la justice occidentale repose sur L’OPINION, L’ARBITRAIRE.

Le Dieu Juif, celui du transhumanisme et de ses prothèses en tous genres : au temps de Bossuet la chirurgie banale comme opérer d’une appendicite n’existait pas ; aussi pour « sauver » le malade on appelait les prêtres afin de sauver son âme. De nos jours d’après 1789 on appelle les médecins et le malade est opéré d’urgence et rétablie en quelque jours.
Ce n’est plus la Foi sécurisante qu’il faut retrouver, mais la seule Foi, le Soi !
Le transhumanisme (et en conséquence l’ordinateur) ne peut qu’être issu de 1789 et de son TOUT CONFORT développé en permanence : DÉVELOPPEMENT EN ÉVOLUTIONNISME DES ACTIVITÉS PASSIVES (images, tablettes, culture de masse, médias et films de l’industrie hollywoodienne et de ses images fabriquées en usine. Bref, ces industries spécialisées rêvent et pensent à notre place, comme veulent le faire les prothèses des transhumanistes, de sorte que même nos illusions et nos erreurs ne nous appartiennent plus et nous sont communes avec des milliards de nos semblables à travers cette mode du social virtuel : le Super Grégarisme ou Égrégore que je n’arrêterai jamais de dénoncer tant il est LA GRANDE MENACE).
Je fais référence à Gustave Thibon (L’ignorance étoilée) quand il écrit que les ombres de la Cavernes de Platon seraient si bien apprivoisées et organisées (par Super Égrégore) que l’humain rassuré et épanoui, ne pressentirait, « ne souhaiterait rien plus rien au-delà et aurait, suivant la formule de Simone Weil, toutes les raisons de « se croire au paradis par erreur ».

Comme nous sommes en libéralisme, nous avons maintenant le choix :
- Vivre selon le Soi ou Christ et avec le Courant des Réalisés vivants dont le Jésus et bien d’autres.
- Vivre selon le MIRAGE du « Royaume de Dieu (juif) sur Terre » et du transhumanisme, soit de « l’homme qui s’est fait Dieu », c’est-à-dire UNE INVERSION du Soi.

Comme écrit Gustave Thibon : par les guerres, faire d’un être humain un cadavre n’est pas le mal suprême : « ce n’est qu’une anticipation sur ce qui doit arriver tôt ou tard ; mais faire d’un homme un automate, c’est accomplir ce qui ne devrait jamais être. La pire menace du néant ne vient pas du côté de la mort », mort que veulent supprimer les transhumanistes… Ils veulent abolir le temps qui coule : une parfaite idolâtrie consistant à attendre de l’avenir une perfection incompatible avec les conditions spatio-temporelles de l’existence, soit demander au temps qui coule de nous en délivrer, idiotie totale ! Même prétention, tout aussi marchande, de vouloir éterniser l’amour-passion, qui par principe est éphémère ; aussi nous demandons à ce qui, par nature et par fonction, est éphémère, et de nous en délivrer ! Il y a un problème avec le mot Amour...

Transhumanisme = engrosser l’ego : tout tourne autour du seul être humain et de l’idolâtrie du progrès, de la technologie, ce qui consiste à élargir indéfiniment le cercle qui a l’humain pour centre - ce qui exclut l’évasion et la plénitude, quelles que soient l’ampleur de l’orbite et la rapidité de la rotation, même en nanomachin. ON NE COMPENSE PAS L’ERREUR DU DÉPART EN ACCÉLÉRANT LA MARCHE DANS LA MAUVAISE DIRECTION. L’erreur de départ étant bien-sûr l’ego!
Ainsi la bonne marche n’est qu’icelle : « Connaître toi-même par toi-même », le « Je suis ce JE SUIS », donc CONSENTIR À NE RIEN AVOIR SANS ÊTRE CERTAIN D’ÊTRE QUELQUE CHOSE, ce qui s’appelle GRATUITÉ.
Combien de fois nous entendons dans la journée : « Vous m’en demandez de trop » ? L’être humain refuse quand on lui en demande trop, alors que le Soi, la Gratuité fait le contraire ; le Soi refuse quand on ne lui demande pas assez puisque Il est notre état naturel !


QU’EST-CE QUE C’EST « ÉCHANGE » ?

C’est la DUALITÉ SUJET-OBJET ou CAUSE-EFFET, LA RELATIVITÉ.
É-CHANGE : change tout le temps ; or le Soi ne change pas, tout comme l’éternité. A-ton déjà vue une « éternité changer » ? Peut-être chez les transhumanistes ?! Le Royaume de Dieu juif est celui du changement avec date d’obsolescence programmée et vente d’assurance pour garantir le plaisir de l’objet en « bonne forme ». Le bonheur du capitalisme des Hébreux-Juifs est celui de leur invention du « bonheur » façon talmudisme (1) : l’HOTC, LEUR MONDE DE LA COMPARAISON DES PRIX ! LEUR MONDE DE « CHOSES INCOMPARABLES ». Or ne plus comparer c’est justement réaliser la non-dualité, réaliser le Soi.

Le « Royaume de Dieu (juif) sur Terre » : un monde tout confort où, selon l’adage talmudique (1) TOUT EST PRÉVU, GARANTI SANS COLORANT, QUADRILLÉ PAR LA JUDÉO-MAÇONNERIE, CHÂTRÉ PAR LES FÉMINISTES DE TOUT RISQUE ET DE TOUTE CHANCE. AVEC LES HÉBREUX-JUIFS ET LEUR JÉRUSALEM CÉLESTE, PLUS D’ABÎME SOUS LES PIEDS, PLUS DE CIEL SUR NOS TÊTES, C’EST « LA FIN DES TEMPS », LE « CIRCULEZ YA PLUS RIEN  VOIR ! ».
Problème :
Comme l’écrit Thibon : « Dieu n’achèvera pas ce que l’homme n’aura pas commencé », donc AMORCER LA POMPE.  



Note.
1. « Rien n’est bon pour les Juifs si ce n’est bon aussi pour ceux qui les entourent ». On retrouvera sans cesse cet argument : et les communautés vont chercher partout à mettre en avant les services qu’elles peuvent rendre ». Citation dans : Les Juifs, le monde et l’argent, de Jacques Attali.
« Qu’elles peuvent rendre », remplacez le r de rendre par Vendre ! Vendre ou en « récolter les fruits ou bénéfices »
 
 

Dernière mise à jour : 06-12-2017 01:18

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >