Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Différence entre Catholicité et Socialisme
Différence entre Catholicité et Socialisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 23-12-2017 01:02

Pages vues : 6516    

Favoris : 57

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Appareil, Banques, Brighton, Capitalisme, Champignon, Chimère, Chrétien, Christ, Civilisation, Diable, Dragon, Dualité, Eau, Égalité, Ego, Empire, Épine, Estragon, Évolution, Fractale, Gentil, Goulag, Gratuit, Guerres, Histoire, Huile, Instant, Japon, Juif, Laïcité, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Mahométan, Médecine, Mental, Microbes, Multiculturalisme, Musiques, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Pierre, Peste, Porc, Porte, Radicalisme, Raison, Réalité, Religions, République, Réseaux, Sacrifice, Satan, Seuil, Simple, Socialisme, Société, Sommeil, Spiritualité, TAO, Technique, Templiers, Terrorisme, Thermodynamique, Train, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vaisseau, Vérité, Vin, Winner

 
 
frise_ouro1.jpg
 
 
Différence entre Catholicité et Socialisme
Je n’emploie pas le isme pour catholicité
tant son sens indique l’universel,
et il ne peut y en avoir qu’un seul,
comme il ne peut y avoir qu’UNE Vérité, un Soi,
qui par définition EST, ou n’est pas (est oublié)
et ne peut faire l’objet d’un choix ou possession
selon son ego, donc selon son opinion ou jugement.
Il ne peut exister 2 Univers de connaissable dans
le même ici et maintenant, car aucun ne pourrait
alors être dit « Univer-Sel », parce que ne
contenant pas l’autre et étant limité par lui.
Ce qui n’empêche pas qu’il puisse y avoir
DES Univers en nombre infini.
La république se veut « universelle » alors
qu’elle n’est que généraliste ou quantitative
comme ses biens de consommation du productivisme.
 
 
Le socialisme, que je qualifie de « laïcité » à la française judéo-maçonnique spéculatif, veut s’imprégner de ses maîtres, la Catholicité, que je peux aussi nommer Taoïcité, tant ces deux derniers noms sont du même Thème de l’Universel. Ainsi, le socialisme veut s’intégrer à cette divinité participative communielle au sein de la masse, posséder la connaissance définie dogmatiquement par l’oligarchie anglo-américaine (les hors castes), ou par Vatican II (adhésion de l’Église de Rome au capitalisme), par un concile ou par un chef de parti, comme par un pape. Bref, le catholicisme fait appel à un médium; le pape, gardien du dogme et de la tradition. Il prêche pour la même universalité, il le fait au-dessus du spatio-temporel ou HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), du moins il le fait croire. Il prêche pour les Essences ou Lumière de l’Essence (qui n’est pas l’inconscient collectif de C.G. Jung et de Teilhard de Chardin, la mémoire collective censée échapper à l’Histoire, donc à l’opinion individuelle).
 
Le socialisme veut, au contraire, coaguler, fixer l’infixable : l’HOTC, ce qui bouge tout le temps dans ce monde du spatio-temporel. Le socialisme a pour foi ou dogme l’évolutionnisme. Que ce dogme s’écroule, et le socialisme n’existe plus. Que le dogme (constante et certitude) de l’alphabet divin des Hébreux et que le Qoran soient remis en cause, ces deux religions n’existent plus ! Car elles sont apparues à un moment donné, en un lieu précis ! Bien plus, le fanatique de ces croyances se reconnaît principalement parce qu’il est totalement indifférent à la cause et seulement fasciné par l'effet, le eyes candy, par le fait que cette cause lui paraît, À UN MOMENT DONNÉ, pouvoir être tenue pour certaine, DONC POSSÉDÉE, CE QUI VA DONNER LE DJIHADISME ET NAGUÈRE « LE VIEUX DE LA MONTAGNE » ET SES HASSASSINS. Il est interdit de critiquer le fixisme du Qoran et de l’Alphabet des Hébreux-Juifs tout aussi intouchable. Pour un Juiviste fanatique, Moïse a raison ; pour un Mahométan fanatique, Mohammad a aussi raison et peu importe ce qu’ils énoncent ou ont écrit ! L’idolâtrie d’une vérité possédée se double toujours d’une indifférence à l’égard du contenu de cette vérité. Et si jamais il y a un doute chez le fanatique, il va trouver un réconfort vers la « logique mathématique » et l’algèbre pour justifier son opinion !

Il y a d’étranges similitudes entre le catholicisme de ces 2000 ans et le républicanisme judéo-maçonnique spéculatif : même désir de découvrir le Centrum Centri et d’y vivre, même synthèse cosmique et humaine à des fins de connaître le futur modèle « fin des temps », soit la Vraie Liberté PROJETÉE (pas celle de la City de Londres et des consommateurs au ”pouvoir d’achat” !). Même appel au renoncement à la volonté propre, même appel à la soumission à la définition doctrinale du sommet hiérarchique du régime républicain mondialisé (si vous n’en faites pas parti(e) vous êtes un « terroriste », un non civilisé). Car il y a un même désir de relations communielles entre individus et groupes sociaux, voyez le slogan « Vivre ensemble » et le phénomène « réseaux sociaux » et le « tout connecté » (aussi le « tout intelligent »), bien dans cette laïcité offerte par le progressisme technologique et teilhardien (1).
Séminaires et écoles de doctrines ; confession et autocritique ; dogme catholique et dogme républicain ou socialiste. De part et d’autre, même aptitude au sacrifice.

L’être humain, du moins occidental, étant conditionné par les religions de la déchéance humaine (la Chute), renforcée par la seconde Chute, celle de la voie de l’Agriculture qui dit que « Tu travailleras à la sueur de ton front » (pour que ça rapporte à certains…), l’être humain a toujours aimé à aimer à se sacrifier : que ne ferait-il, en principe, pour son prochain ! Beaucoup en ont fait un marchandage (notamment les talmudistes et leurs « services »), dont les pharisiens et le pharisaïsme. Superman ou le héros, l’ARCHÉTYPE, LE MODÈLE MYTHIQUE, comme tout ce qui est sacré, sont totalement ambigus : on ne peut pas savoir s’ils agissent par orgueil, ou par réel sacrifice, parce que l’ego piège tout, de même que le temps qui coule, rendant absolument trompeur les sentiments extérieurs et les coutumes et les institutions. Une modestie extérieure peut cacher l’orgueil intérieur, et inversement. La pureté du cœur peut être chez celui qui vote pour le régime républicain, et un cœur sec peut fort bien communier ou s’approcher du Soi ou Christ, par simple conformisme d’éducation et de classe sociale. Voir « le bon larron » et le « Judas disciple »
L’être humain ne vaut que par le Soi, qui n’est pas le sentiment toujours sous la coupe de l’ego.

L’Église de Rome, si mal vue en France actuelle, est comme le républicanisme une moral (au sens péjoratif), car elle n’est qu’une esthétique du sentiment, parce que coupée de ses références ontologiques ; elle fait dans une tendance qui n’établit aucun rapport naturel entre le spirituel et le temporel ; seul la mort devient le seul événement, la CAROTTE, qui peut marier le spirituel et le temporel. Depuis son origine l’Église de Rome est paralysé par sa dualité temporel-spirituel, le pouvoir politique et le pouvoir religieux, comme si l’humain avait un corps + un Soi ! Ce qui rejoint le paradoxe de la Réalisation du Soi.
À l’énorme différence du judaïsme, cette religion ne prend son sens que post-mortem : promesse du Paradis et de l’égalité devant la « loi divine » (et si possible devant la « loi humaine »).

RAPPEL : toutes sectes, et la judéo-maçonnerie spéculative en est une, a pour principe le désir de « savoir » ce que le commun des humains ne sait pas, et leurs adeptes seront mus par l’obscur besoin de domination sur le profane, pour la simple raison que l’ego non dominé fera encore plus ses ravages à cause de la fièvre du Pour-Voir.
Monde politique, monde religieux, monde scientifique et philosophique, tous sont en quête de synthèse, mais l’ignore.
Rien n’a changé, nous sommes toujours dans la dualité guerrière du Winner-Loser ou Guelfes-Gibelins du Moyen-Âge, ou de Soleil-Lune.
 
 
SOLEIL - YANG LUNE - YIN
Plein
Main Vive
Vide
Main Morte
Souffre Mercure
Or
Art
Libre arbitre
Argent
Science
Prédestination
Ville Forêt
Extérieur Intérieur
Patient - Effet Agent - Cause
Effet - Alarme Cause - Incendie

Solve - Entropie

Perte - Mort

Coagule - Négentropie

Gain - Vie

Mouv. Centrifuge

Divergence Bruit

Mouve. Centripète

Convergence Silence

RELIGIONS

Christianisme

Catholiques

Septembriseurs

RELIGIONS

Islam

Protestants

Sans-culottes

Suc-loi - Sicile

Suce-raison ou

Sois-Sarrasin

Masculin Féminin
Positif Négatif
Repousse Attire
Évolution/endroit Involution/envers
Sec Humide
Rosée Pluie
Sommeil Veille
Crayon Pinceau
Anode Cathode
Expiration Inspiration
Mars Marsyas
Vénus Diane
Quart Quinte

Guelfes (démocratie)

Franc-maçon
Maçonnerie Ècossaise

Gibelins
Carbonari
Physique Métaphysique
Art Science
Élohistes Jéhovistes
Vêtements Nudité
Droit Force
Rose rouge
Rose blanche
Cité, paroisse
Tour, château
Guère Gain
Beaucéan Oriflamme
Artisans Aristocratie
Éoliens Ioniens
Saint Jean
Saint Paul
Carolingiens Mérovingiens
Pape Empereur
Rome Avignon
Pies, pouhiers
Goys, baillie
Dominicains Albigeois
Ordre de Malte Franciscains
Armagnacs Bourguignons
Saint-Barthélemy Conjuration d'Amboise
Jésuites Jansénistes, quiétistes
Marius, Titus
Sylla, César, Pompée
Templiers Saint Louis, Philippe le Bel
Shakespeare Dante, Michel-Ange
Catherine de Médicis
Henri II, Diane de Poitiers
Marie Stuart
Rabelais
Richelieu, Louis XIV
Louis XV
Duc de Brunswick, Napoléon
Louis XVI

La suite est indéfinie...

 
 
Non, non, l’être humain n’est pas un estomac et un sexe sur deux jambes, et que sa vie se résume à consommer, soit être un animal un peu perfectionné, peut-être par une entité extraterrestre ou non, entité ou non qui lui demande seulement de fournir une certaine quantité de travail (à la sueur de son front et maintenant de ses bits informatiques ou mentaux), en lui donnant en échange de quoi subvenir à ses besoins vitaux, et pour certains de quoi s’acheter le superflue en des paquebots de luxe, et que ce serait ça « l’égalité », la « fraternité » et la « liberté » en régime républicain.

Le drame de ce monde c’est le ‘je’ de cette culture du narcissisme ; le « Je suis riche », ou « Je suis catholique », ou « Je suis juif », ou « Je suis protestant », ou « Je fais ceci, je fais cela », etc., SONT LES PIRES ENNEMIS DES HUMAINS À NE JAMAIS CONVIER EN CETTE PÉRIODE DE NOËL (2). Le Vrai ‘Je’ avec le J majuscule est sans adjectif, et c’est pourquoi il est le Soi, le Tout dans l’indifférence, dans la non-dualité sujet-objet.
Comme il y a autant d’opinions que de Terriens sur cette planète, cela réduit l’actuelle société humaine construite sur le culte de l’opinion ou du narcissisme à n’être qu’un grégarisme ou agrégat d’individus isolés allant cahin-caha prisonnier de leur dualité, comme des « billes-pensées » qui s’entrechoquent sans jamais se pénétrer, car par nature elles sont antagonistes, inconciliables puisqu’uniquement opinions. Seul le Soi n’a pas d’opinion, les pensées qu’Il inspire, la Vraie Création, sont complémentaires et ne peuvent se combattre (voir l’effet sucres ou dominos).
Le Soi n’a pas d’ennemis, alors que le capitalo-socialisme du régime républicain fabrique des ennemis, des terroristes, PARCE QU’IL EN A BESOIN POUR S’EN NOURRIR ET QUE ÇA LUI RAPPORTE DE L’ARGENT.

L’opinion colle parfaitement avec l’évolutionnisme parce qu’elle ne peut se construire qu’au fil des jours, elle sera toujours instable, en évolution permanente en fonction de l’ego, de l’espace géographique, de l’HOTC ou de l’état de choses matérielles et sociales que chaque individu trouve à son entrée en ce monde ; toujours particulier à un seul individu qui le sent et le pense selon les colorations de sentiment et de pensée qui lui sont propres, comme par prédestination, mais peuvent être étouffées, ou exaltées, par un dressage sentimental et intellectuel qu’on appelle « éducation ». Ainsi toute la vie s’écoule dans un dogme, ou cadre, qui commence par Longueur, Largueur, Hauteur.

Tout individu qui se soumet d’une façon inconsciente plus ou moins masochiste, ou par confort ou sécuritaire, à cette tyrannie de l’opinion, à un chef de file de le fourrer dans un moule qui pourra être nommé « République », renonce du même coup à sa liberté, par un processus qui singe la religion (relier, socialiser). C’est alors que cet individu se soumet, à un seul être humain quand ce système atteint son point ultime de coagulation et non par un contact total, intégral de délivrance de l’ego, parce qu’il EST par delà tout ex-istant (3) et extériorité d’un être, par delà tout ÉTANT ; délivrance qui peut seule donner une vision globale, vraie des choses.
Par conséquence, tout système philosophique, politique (qui se disent tous « démocratiques »), religieux, scientifique, est une cage, une clôture, un esclavage, une limitation de l’Être : et de plus en plus, notamment sous l’emprise de la technologie et du capitalisme, nous vivons le règne des systèmes, des dictatures. Toute opinion est le germe d’une dictature si la contamination par le Pour-Voir est enclenché. Comme le monde moderne ne fonctionne que par systèmes, les refuser c’est refuser à être un être social, à « compter » dans ce corps social. Vivre sans carte bancaire ou de numéros de quoi que ce soit, vivre sans éclairage électrique parce qu’on ne peut pas payer, c’est dur, mais il faudra bien qu’un jour ce ne soit plus vrai !


Notes.
1. Progressisme ou évolutionnisme : concevoir l’Univers comme la plus grande « sphère » possible, soit un volume euclidien, à l’opposé de l’atome qui serait le plus petit volume euclidien possible, reflète bien l’évolutionnisme et en même temps l’idiotie de « la Terre plate » qui ressort depuis quelques années. Car si grande que soit une quantité, on peut en ajouter. Si petite que soit une quantité, on peut la diviser. Il est alors possible, par décision arbitraire donc par l’ego et l’opinion, de fixer une logique, d’éteindre un problème, de décider d’une limite dans le plus grand ou le plus petit ; voir le cas de la « vitesse de la lumière », dogme tenace depuis plus d’un siècle ! Ce qui prouve que l’être humaine aime le confort de l’ego, il préfère étouffer le mystère dans une pseudo-rationalité possédée par l'ego !

2. Pendant la Nuit de Noël on ne peut que FAIRE LA PAIX EN SOI, DONC CALMER SON MENTAL, ce qui sera difficile en cette civilisation de la consommation et de la passion guerrière, au rouge Rothschild, des cadeaux censés réconforter, du moins le compte en banque des fabricants et vendeurs de ces produits de consommation !
RAPPEL : Noël et Jour de l’An sont aussi antique que l’humain sur Terre : ils rappellent les RITES DE RÉGÉNÉRATIONS, LES LAVEURS, par répétition d’un acte « modèle » ou « archétype », (de l’arche de Noé ou modèle, le SINGULIER, la SINGULARITÉ). Noël et Jour de l’An c’est l’ABOLITION DU TEMPS QUI COULE, L’ABOLITION DE L’HOTC. Le refus de conserver la mémoire, comme en 1789 on remet le compteur temporel à zéro pour effacer la mémoire des rois.
Ces deux fêtes de fin d’année ont conservées la Tradition de refuser l’HOTC, l’Ancien refusait de naître et par conséquence de mourir, donc il refusait l’HOTC ; il refusait la « durée » ; il voulait DÉTRUIRE LE TEMPS QUI COULAIT. CE QUI REJOINT : LE TEMPS N’EXISTE QUE S’IL Y A QUELQU’UN POUR L’OBSERVER. D’où le fait de rester CALME, REPOSER SON MENTAL à la nuit de Noël et du Jour de l’An.
NOËL et JOUR DE L’AN = STARGATE ou PÉRIODE DE RÉGÉNÉRATION.
La dictature capitalo-socialiste nous force tous à la passion de consommer pendant cette période de Régénération, consommation symptôme typique du Tout inversé par la City de Londres et ses banques et son capitalo-socialisme.

L’Ancien vivait DANS UN CONTINUEL ICI ET MAINTENANT, COMME LE FAIT DE NOS JOURS LE MYSTIQUE. À la différence des Hébreux-Juifs et de leurs judéo-maçons, Ancien et Mystique n’avaient pas inventé le HOTC…

NOËL ET LE JOUR DE L’AN CE N’EST PAS LA FOIRE, LA FÊTE, LA FIESTA, LES SATURNALES ! C’EST PLUTÔT ÊTRE DANS SES POMPES AU MOINS À CE MOMEMT LÀ, L’AUTRE MOMENT DE VÉRITÉ DANS SA VIE EST LE MOMENT DE MOURIR OÙ ON EST AU MOINS AUTHENTIQUE UNE FOIS !

3. Ex-iste : le mot « être » est l’un des plus usité et pourtant le moins définissable en oubliant le Soi. Le sens originel devrait en être le Soi ou Dieu ou Conscience, etc., ce qui est extériorisé d’un Être. Or toutes choses EST, de sorte que Dieu EST, et qu’Il n’est pas, ne devant son Être à personne (Il est Singularité). Il n’existe pas, IL EST : Je suis ce JE SUIS. « Dieu créa l’homme ; et l’homme crée Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés » dit Ramana Maharshi à l’entretien 264, que je ne me lasserai jamais de citer.
 
 

Dernière mise à jour : 23-12-2017 02:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >