Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Canada : Ici rien
Canada : Ici rien Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-02-2018 23:21

Pages vues : 1751    

Favoris : 261

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Chimère, Christ, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Instant, Japon, Langage, Liberté, Mental, Nature, Pierre, Simple, Soi Spiritualité, TAO, Vérité, Vide, Yokaï

 
drapeau_canada_rien.jpg
 
 
Canada : Ici rien
 
 
Canada : Ici rien, déclarèrent les premiers cartographes espagnols qui désignaient les terres appelées à devenir « Canada » : Aqui no hay nada, aca nada, ce qui donne Canada. Parfaite opinion tuant d’un coup de plume sur parchemin, une néantification humaine, trop humaine. Donc le Canada n’existe pas ! Comme les « terroristes » ou les microbes, ou les « mauvaises herbes », on élimine les indésirables selon l'opinion du moment.
Problème, c’est le sort de TOUT ICI ET MAINTENANT d’être indésirable ou inhabitable, puisqu’ils sont rien, pauvres. Alors on préfère le tout confort et l’électricité !!! Ici il n’y a pas de lieu parce que pour le reconnaître il faut le voir de l’extérieur, donc « hors d’ici et maintenant » (voir le mot ”hors” plus bas), comme « prendre du recul » : MESURER, ANALYSER, ENTRER DANS LA DUALITÉ SUJET-OBJET.
 
Voici un conte qui illustre ce RIEN.
Un jour, un fermier d’Afrique se trouva face à un grave problème. Chaque matin lorsqu’il allait traire ses vaches, il découvrait qu’elles ne donnait jamais de lait. Il avait beau les traire, aucune goutte de lait dans le moindre seau. Et cela se répéta matin après matin. De plus en plus inquiet il décida de découvrir ce qu’il se passait.
Un soir, il se cacha derrière la grange pour entamer une longue nuit de veille. Peu après minuit, il vit un spectacle stupéfiant. De jolies jeunes filles descendaient le long de filaments d’étoiles, chacune portant un seau et un panier. Elles se mirent à traire les vaches du fermier puis remontaient par les filins des étoiles d’où elles venaient.
Très remonté, le fermier décida d’en attraper une. Il sauta hors du derrière de la grange tandis que la dernière fille des étoiles commençait son ascension le long du fil. Il l’attrapa et la ramena dans sa ferme.

La fille des étoiles dit au fermier qu’elle serait une bonne épouse, mais qu’il devait lui promettre une seule chose : il ne devait jamais ouvrir le panier qu’elle avait apporté avec elle pour voir ce qu’il contenait.
Le fermier lui promit volontiers et ils commencèrent leur nouvelle vie ensemble. Elle se révéla une bonne épouse et toute la ferme prospéra grâce à ses bons soins.

Quelques mois passèrent. Un jour, pendant que sa femme travaillait dans les champs, le fermier se laissa emporter par sa curiosité si humaine, CURIOSITÉ SI RICHE EN PIÈGES À L’INFINI dans ce monde des accidents. Il ouvrit le panier, il éclata de rire, il n’y avait rien dedans !
Lorsque la fille des étoiles revint, elle comprit tout de suite ce qui s’était passé. Le fermier lui demanda en riant pourquoi elle avait fait une telle histoire de promesse alors qu’il n’y avait rien dans le panier.

La fille des étoiles le regarda avec une profonde tristesse et lui dit : « Je vais partir maintenant et je ne reviendrai jamais. Je veux que tu comprennes toutefois que je ne te quitte pas parce que tu as ouvert le panier alors que je t’avais demandé de ne pas le faire. Je te quitte parce que lorsque tu as ouvert mon panier, tu n’y as rien vu ». Et sur ces mots, la fille des étoiles disparu dans la seconde et ne revint jamais. (En référence à : Le dialogue intérieur, de Hal et Sidra Stone).

Ce conte correspond au SILENCE, meilleur LANGAGE au monde, sinon le SEUL possible. Dès qu’il y a un nom-la-forme ou une image, C’EST UN ARTIFICE, UN AJOUT, UNE DUALITÉ SUJET-OBJET. Tout ce qui est du domaine du Divin est SANS nom-le-forme.
Ce conte correspond aussi au Paradoxe de la Réalisation du Soi. Notre mental ou raison et ses mots-maux ne peut pas nous aider à percevoir ce qui se trouve dans le panier. La Vraie Télépathie est sans image ou sans forme, sans mots.
Ce conte correspond aussi au SYMBOLE qui révèle un Instant pour re-voiler encore plus fort l’Instant suivant.

Le « rien » du panier correspond aussi à la GRATUITÉ : le ici et maintenant N’EST PAS, il n’est pas un lieu, il n’a pas de « place ». Le Pays du Rien du Tout est la Vraie Demeure, dans ce qu’il y a d’INNOMMABLE. La Gratuité manque de tout Ailleurs (de tout hors et donc de dualité sujet-objet) et est à jamais SINGULARITÉ. En Langue des Oiseaux, le mot Or sonne comme HORS, ce qui n’est pas étonnant puisque ce Hors ou Ailleurs est le contraire de la Gratuité. On parle aussi de Or-I-en-T et d’OR-I-en. Orient symbolisant L’OR INTÉRIEUR, LA SAGESSE, opposée au matérialisme de l’Occident ! OR : le Soleil se lève à l’Est. Occident = Corps et matière, exotérisme ou choses de l’extérieur, laïcité ; Orient = Spiritualité et ésotérisme, science et forme, sagesse.

LE SEUL RÉEL EST ÉTRANGER À TOUTE CARACTÉRISATION. IL EST INSOLITE PAR NATURE, IL EST PANique. IL EST EXTRA-ORDINAIRE CAR SINGULIER. ON NAÎT SEUL ET ON MEURT SEUL. ON NE NAÎT PAS POUR ÊTRE SOLIDAIRE, MAIS SEULEMENT POUR ÊTRE SOI-MÊME : « Je suis ce JE SUIS ». « Donc le contraire d’un être altruiste et solidaire, c’est-à-dire quelqu’un d’exclusivement égoïste », écrit F. Pessoa illustrant le paradoxe de la Réalisation du Soi. En note de bas de page du banquier anarchiste de Pessoa il est cité un vers d’Alvaro de Campos : « Après tout, la fraternité n’est pas une idée révolutionnaire » (ou socialiste).
Dans le Paradoxe de la Réalisation du Soi ou Vrai qui cesse d’être vrai quand il est vu, on a le ici et ailleurs dans le poème de Garcia Lorca, la Chanson du Cavalier :
Cordoue.
Lointaine et solitaire.
Cheval noir, lune grande,
Et des olives dans ma sacoche.
Bien que je connaisse le chemin,
Jamais je n’atteindrai Cordoue.
Par la plaine, par le vent,
Cheval noir, lune rouge,
La mort est là qui me regarde
Du haut des tours de Cordoue.

Le ici et maintenant insaisissable se retrouve dans le Paradoxe de la course d’Achille et la tortue, figurant le Paradoxe de la Réalisation du Soi, ou : « on ne possède pas l’Instant », ou « Il n’y a pas de but à atteindre », car le but n’existe pas, le ici et maintenant ne sera jamais atteint puisqu’il est « là-bas » (genre ”fin des temps”), et qu’aucune route ou espace-temps ne mène à cet ici. Dans sa course, Achille ne rattrape jamais la tortue, car il n’atteint jamais d’abord que le point où ÉTAIT la tortue, et il a toujours à atteindre le nouveau point où elle EST, qui devient le point où elle ÉTAIT.

La plupart des gens vivent dans LA PEUR DE L’INSOLITE, ce qui caractérise aussi la mode du terrorisme : il ne prévient pas de l’action de son attentat ! TOUTE PEUR VIENT DU ICI ET MAINTENANT, QUAND IL N’Y A PLUS LE RECUL DE L’IDENTIFICATION OU DU NOM-LA-FORME, PARCE QU’IL Y A PEUR DE TOUS LES POSSIBLES. IL Y A PEUR DE L’A-VISÉ : LE SANS BUT, LE SANS OPINION, rien ne peut être affecté par le monde des accidents (le spatio-temporel) ; le Flux de Vie coule depuis l’Ici et Maintenant. De nos jours, la peur de tous les possibles c’est la PANique à ce que le système économique et financier mondialisé s’effondre, équivalant d’une grosse comète s’effondrant sur notre planète et supprimant toutes les formes de vie, sauf quelques microbes et petiotes chouses…

ICI ET MAINTENANT ou TOUS LES POSSIBLES = LE SAINT CHAOS ou ÂGE D’OR. Alors les humains ont inventé le CONFORT ou ANTI-CHAOS : L’ARRIVÉE (des certitudes ou opinions), qu’ils appellent aussi « harmonie », ou « Ordre ». Et quand on est arrivé, on est soulagé, l’événement redouté est passé ! L’ordre pour certains ce serait le bonheur, la « fin des temps » !

La perte de l’ÂGE D’OR c’est l’arrivée du mental et ses noms-les-formes, son LANGAGE, QUEL QU’IL SOIT, rompant la Vraie Télépathie, celle qui est même au-delà des IMAGES symboliques (1).
Alors deux possibilités :
- L’arrivée du mental se fait à la mode évolutionnisme, en darwinisme, en géométrie euclidienne de la ligne droite.
- L’arrivée du mental se fait par apport EXTÉRIEUR : des vibrations d’entités (fausse télépathie) parasitent quelques « humains-animaux » qui existaient déjà, en dehors d’entités humaines hautement avancées non concernées. Avec cette arrivée du mental ON NE RECULAIT PLUS, LE TEMPS NE CIRCULAIT PLUS QUE DANS UN SEUL SENS, et ça allait dès lors s’appliquer à tous les descendants des trois Règnes : minérale, végétal, animal, jusqu’aux continents, mers, montagnes qui se « répartirent dans l’espace », donc dans le mental… ON ENTRAIT DANS LA DIMENSION DES GÉOGRAPHES ET DE LEUR « CANADA » ET DANS LA GÉOMÉTRIE DES TAILLEURS OU « KILLERS » DE PIERRES. Chaque humain et chaque tribu reçurent des lois. Ce sera la fin de l’Âge d’Or et l’entrée progressive dans l’actuel âge du fer et faire, parfait âge de la dualité sujet-objet !

Note.
1. IMAGE : I-MA-ge, Axe ou BÂTON OUSER (« énergie », Ouser en ancien égyptien signifiant ”puissant”, autre nom : Ouas) permettant le MA-R-I-Age au I ou Tout, puis à la Création grâce à Maât (ce qui est directe). Le Tout ou Mère-I-d’I (Méridien d’acupuncture).
 
 

Dernière mise à jour : 02-02-2018 23:48

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >