Accueil arrow News arrow Dernières news arrow IL EST TEMPS DE CHOISIR
IL EST TEMPS DE CHOISIR Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-02-2018 22:38

Pages vues : 1751    

Favoris : 246

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Chimère, Christ, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Imhotep, Innocence, Instant, Japon, Langage, Liberté, Lucifer, Mental, Nature, Pierre, République, Rien, Simple, Social, Soi Spiritualité, TAO, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
racine_germe_choix.jpg
 
 
IL EST TEMPS DE CHOISIR
- Ou l’actuelle civilisation luciférienne. LA BÊTE, L’EGO.
- Ou la civilisation de l’Âge d’Or toujours présente. LE DIVIN, LA VRAIE CRÉATION.
Ce monde, c’est NOUS qui le créons, et pas une poignée de Couilles en Or.


Ou nous choisissons cette société du régime républicain et du CAC40 dite « civilisée »,
Ou nous choisissons LA Vraie Civilisation de l’Âge d’Or où l’ego ne fera plus ses abominations.



Drame de ce monde : la dualité bien-mal ou pur-impur.
 
 
La tabula rasa n’a pas lieu en 1789 mais dans la FINALITÉ DU CHOIX ENTRE, ce monde Luciférien des maisons de retraites « cotées en bourse », ou le choix du toujours actuel Âge d’Or le monde du Soi-Instant.
 
TAO (Définition) : c’est la Voie, identique à « Dieu créé l’Homme à Son Image », dont Ramana Maharshi à l’entretien 264 que je cite si souvent ajoute : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous les deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».

TAO = Pensée Originelle.
« À Son Image », comme le « FILS » ou Vraie Création, Gratuité qui rayonne pour donner le monde manifesté.
Mais il arriva un problème nommé CHUTE : OUBLIE DE LA SOURCE, en voulant FABRIQUER SOI-MÊME, soit INVENTION DE L’EGO, le « Ils sont tous les deux les créateurs des noms et des formes » de R. Maharshi, qui sera prolongé par la Chute effective ou ANTI-CRÉATION, ANTI-NATURE du « Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés », puisque nous sommes dans l’ANTI-CRÉATION.

Le « Fils » ou Chute en oubliant sa Source et sa Transcendance est anti-création puisqu’il s’annihile lui-même par son propre ego dans la Vraie Création qui va être PARASITÉE (mauvaise vibration) par le fait même que la Chute ou « Fils » ne reconnait plus son Père-Mère et ne peut donc se reconnaître dans la Création d’Origine, le Soi.
CHUTE : le fleuve qui va à la mer ignore et par là-même supprime sa source ; alors que naturellement, le fleuve qui va à la mer ne peut supprimer sa source. Même chose que la citation de Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, qui reprend Djalâl ad-Dîn Rûmî : « Le MOT est comme le NID, le sens est l’OISEAU ». C’est-à-dire que le Nid est fait pour l’Oiseau, et non comme de tout maintenant : l’oiseau est fait pour le nid. L’ego actuel prétend construire un oiseau-drone à la convenance du nid ou société capitalisme et par là-même hyper matérialiste ! C’est la même chose que les Anciens qui considéraient que « l’Homme est la mesure de toutes choses », alors que maintenant de l’après 1789 l’Homme est désormais mesuré par les choses !!!

Le TAO ne peut qu’être TRINITAIRE : Le Père-Mère, le Fils, le Rayonnement ou Circulus (Centrum Centri) actionnant l’Ensemble. La dualité ne fait rien fonctionner, sauf les catastrophes, et éventuellement par son binaire les ordinateurs… Jean Coulonval écrivait aussi que la Chute ou perte de l’Âge d’Or vient d’un parasitage de la Trinité pour fabriquer l’actuelle Anti-Création : le monde du désaccord qui engendre l’opinion, le monde des accidents, auquel va s’opposer le Bien ou Âge d’Or, la Gratuité infinie de moins en moins représentée sur Terre, ou si elle arrive à être représenté elle sera abimée.

Seulement la Vraie Création et celle du monde des accidents fonctionnent en un double mouvement : INVOLUTION-ÉVOLUTION, à ne pas confondre ni à comparer à l’actuelle et horrible dualité bien-mal ou winner-loser dont l’origine provient de la Chute et non la Transcendance qui devient « visible » par l’acte de Vraie Création.
Comme dans l’entretien 264 du Maharshi, on risque de confondre la dimension matière-chair du plan créationnel INVOLUTIF avec l’INCARNATION du plan créationnel ÉVOLUTIF.

La dimension matière-chair dans son processus Involutif fonctionne en Trinité (Pèr-Mère - Fils - Esprit) jusqu’au terme le plus dense (aboutissement de la Vraie Création, ou Première).
- Ne pas confondre Création et Manifestation !
- Ne pas confondre Dimension-chair et dimension incarnationnelle !
(Hors de la dualité c’est un seul et même processus). Ne pas les confondre afin de ne pas ignorer le TAO ou Soi, le Brahman (l’Absolu) :
 
 
 

On ne peut vivre l’Unité qu’à travers les Multiples, vivre le INNÉ-IGNÉ :

       JE

MOI      TOI

TOI et MOI sont transcendés dans le ‘Je’ ou Soi qui les unifie par triangulation. ‘Je’ ou Soi appelé Communion des Saints (Jésus-Christ : Je suis le cep (‘Je’) et vous êtes les sarments (Moi-Toi - Nous-Vous)).
La Chute, ce monde Luciférien fait fonctionner les humains en « Unité dans la diversité » (libéralisme), soit en un ensemble d’ego séparés les uns des autres qui forment un ensemble de multiples séparatifs qui errent cahin-caha dans les dualité : tout est séparé, rien ne « prend », sinon en illusion de Super Grégarisme.
Le INNÉ-IGNÉ forme des unités délivrées de l’ego et ainsi qui marchent à l’harmonique du TAO.

Comme UN EST LE TOUT : L’actuel monde Luciférien fait la partie du TAO, il vient de Lui, il est comme une « part Originel » détachée de l’Origine au moment de la Chute ou parasitage, par conséquent, il découle de la même Origine ; Origine qui pouvait par son harmonie dans le manifesté :
- par et dans l’Involution jusqu’à la densité finale de matière-chair,
- par et dans l’Évolution jusqu’à sa densité finale, qui est EAU ou Originel de l’Originel.

L’arrivée à la dimension la plus dense, un parasitage va se produire : l’oublie de la Source, ou sa destruction plus ou moins, ce qui va engendrer un rayonnement contraire au premier créant du même coup l’anti-création dont fait partie la thermodynamique, dont fait partie la catastrophique dualité bien-mal.
En l’état actuel :
- Le Bien ne peut qu’être le Divin, le Soi.
- Le Mal ne peut qu’être la monde Luciférien si matérialiste, si bestial, là où loge Lucifer : à la City de Londres.

Nous pouvons encore choisir entre le monde de Lucifer, et celui du Soi qui existe de toute éternité. Comme j’écris parfois, Lucifer peut être un ami (il n’existe pas de dualité winner-loser ou bon-méchant), il peut facilement vivre le Soi-Instant, CAR LUCIFER N’A DE POUVOIR QU’AU DERNIER STADE DE L’ACTUELLE ANTI-CRÉATION (il n’a aucun pouvoir sur l’Origine). LUCIFER N’AGIT QUE PAR LE MENTAL, par conséquence son ACTION EST LIMITÉE.

Prochainement nous allons entrer, ou bien dans la victoire de ce monde Luciférien, où toute évolution vers les mondes libres sera stoppée, il n’existerait plus qu’une évolution statique, artificielle dans les trois Règnes : minéral, végétal, animal-humain.
Prochainement ce sera donc la victoire du monde Luciférien, ou celle du Divin et de l’Âge d’Or. Dans un cas comme dans l’autre le sens du mot « Bien » disparaît (1).

IL EST TEMPS DE CHOISIR ENTRE :
- La cité future du tout béton et tout du Fric/Flic.
- La Patrie du Rien du Tout ou Vraie Demeure, là où n’existe pas l’opinion de « valeur » et d'utilitaire, parce que RIEN NE SERT À RIEN ! C’est la Vraie Demeure parce que c’est le Soi-Instant, il n’y a pas de corps ou de lieu qui vous attend ou que vous devez atteindre et réintégrer comme si vous en étiez sorti : « La Félicité n’est pas quelque chose à atteindre. Vous êtes toujours Félicité » dit le Maharshi à l’entretien 106.
La Patrie du Rien du Tout c’est le « Connaître toi-même par toi-même », le VAISSEAU dans cette Patrie qui transporte continuellement vers l’Infini. L’Ensemble forme le INNÉ-IGNÉ et son « Paix sur la Terre aux êtres humains de bonne volonté ». Vaisseau naviguant au-delà de l’Alfa et Oméga, car « La vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties ».

À propos d’introspection, le « Connaître toi-même par toi-même », il est étonnant que le « pays » des « Je suis ce JE SUIS » (Moïse et le Nom du Soi) NE CONNAISSE PAS L’INTROSPECTION… Voir la page de Gilad Atzmon qui parle très bien de la « paille et de la poutre ».


Note.
1. Le sens du mot « Bien » disparaît car synonyme de Dieu (il n’existe plus de dualité), et le sens du mot Dieu signifie qu’Il ne peut qu’être UNIQUE, UNITÉ : « Unité insécable », INVISIBLE, COMME L’INSTANT OU SOI, comme le TAO, car s’il y avait deux Soi, ou deux Instant, on se retrouverait dans la dualité où chacun serait limité par ce qui le distingue de l’autre, et ainsi aucun ne pourrait être qualifié d’Instant, de Soi, et par conséquence être immortel.
« La bonté n’est qu’une conception relative. Le bien implique toujours le mal. Ils coexistent toujours. Ils sont comme la face et le revers d’une médaille », dit le Maharshi à l’entretien 326.
À l’entretien 453 : « Le mal que l’on voit chez l’autre, c’est sont propre mal. La distinction du bien et du mal est à l’origine du péché [c’est moi qui souligne]. On projette hors de soi son propre péché et, par ignorance, on le surimpose sur l’autre. La meilleure voie, c’est celle qui permet d’atteindre l’état dans lequel il n’y a plus de distinction.
Voyez-vous le bien et le mal dans votre sommeil ? N’existiez-vous pas dans le sommeil ? Restez comme dans le sommeil, même à l’état de veille, demeurez le pur Soi et ne vous laissez pas contaminer par ce qui se passe autour de vous ».



REFLET CI-DESSOUS DE L’INVERSE DU MOT « CIVILISATION » À PROPOS DE CE QUI ARRIVE AUX « VIEUX » EN RÉGIME RÉPUBLICAIN.

« Dans la famille, l’entretien d’un vieillard ne coûte presque rien car ses besoins ont considérablement diminué. Une part dans la nourriture ne pèsera guère dans le budget familial, tandis que l’idée de prendre en charge les dépenses de la vieillesse par un système administratif conduit forcément à des frais sans aucune comparaisons avec ce qui peut être fait dans la famille », écrit superbement Hyacinthe Dubreuil dans : « J’ai fini ma journée ». Il précise en note de bas de page : « Il existe aujourd’hui une difficulté particulière du fait de la dimension insuffisante des logements. C’est pour la même raison qu’il est devenu à peu près impossible de pratiquer l’hospitalité qui était une si belle partie des anciennes mœurs [en régime républicain il est interdit de donner l’hospitalité à des « terroristes »]. Les erreurs de toute sorte que l’on commet conduisent à des impasses qui comportent des difficultés pour ainsi dire superposées ».
Les asiles pour vieillards sont des mouroirs en forme d’outil du capital pour accélérer la disparition des Vieux qui ne sont plus rentables. « Imagine-t-on ce que peut être, pour quelqu’un qui a vécu une vie normal dans un logement indépendant, de se trouver brusquement obligé d’occuper un lit dans un vaste dortoir, avec la promiscuité que ceci entraîne ? » écrit Dubreuil. Début des années 1970 j’ai visité un de ces mouroirs-dortoirs, vraiment l’outil parfait pour accélérer la mort PAR TRISTESSE.

Tout est toujours une question d’argent : RENTABILISER, FAIRE DU CHIFFRE (de Wall Street) ET DONNER DES DIVIDENDES AUX ACTIONNAIRES DU CAPITALISME ET À MORT LES VIEUX NON RENTABLES. Merci Lucifer et sa City de Londres !

En régime républicain et du CAC40, à la retraite mieux vaut mourir RAPIDEMENT que vieillir VIEUX et paisiblement !!!
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 12-02-2018 23:10

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >