Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Vent = Eau et Poussière de Maison
Vent = Eau et Poussière de Maison Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-02-2018 22:07

Pages vues : 1193    

Favoris : 224

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Chandelle, Chan, Chimère, Christ, Corps, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Innocence, Instant, Jardin, Langage, Liberté, Lucifer, Méditation, Mental, Morale, Nature, Paradis, Pierre, Poussière, Rien, Simple, Social, Soi, Spiritualité, TAO, Tore, Vent, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
frise25tr.png
 
 
Vent = Eau et Poussière de Maison
Le Chaud + l’Humide
Le Vent répartit la Poussière
Comme Thème et Variation.

POUSSIÈRE = ILLUSION.

EAU + VENT = PRANA (souffle vital)
EAU + VENT = VIE
 
 
Page dédiée au TORE (SPIRALE, OUROBOROS).
Le Tore : en avoir dans les boyaux, et la cervelle est en partie résidente dans ces boyaux (ses cellules…). Boyaux = aussi l’inconscient ! Les viscères des Anciens Égyptiens étaient conservés dans des urnes, dont les démons voulaient s’emparer comme pour bouffer les énergies qu’elles contenaient (excréments = même vibration radiesthésique que l’Or métal).
 
SEL.
[SEEL] le Sceau, l’Empreinte ou Signature.
SEL du Latin SAL : S qui est perfection dans la manifestation et AL le SOLEIL/DIVIN/SPIRITUEL.
Équilibrage de la cause (Agent) et l’effet (Patient) : un des aspects que produit l’UN dans la manifestation.
Le Sel a faillit détrôner l’OR et SEL = pouvoir : longtemps l’impôt de la Gabelle a angoissé les habitants de France.
C’est le résultat/résultante (Mouvement) de l’évaporation d’un liquide (couleur blanche par exemple avec l’évaporation de la sueur sur un linge de couleur sombre), et l’eau de mer en s’évaporant laisse un dépôt de Sel.
Sel extrait par évaporation de l’eau de mer qui brûle, et le Sel conserve les aliments (contraire).
Sel/Désinfectant, protection, purification.
SEL : résidu épuré/filtré.

1) SEL :
Résultat, brûle et conserve. Sceller/Cimenter.
2) CENDRE :
Réduire à rien pour repartir.
3) POUSSIÈRE :
Poussière de Maison.
- Soit VIE : homme créé de la poussière du sol, d’après la Bible.
- Soit MORT : la poussière évoque le Passé. « Faire le deuil du passé », ou « secouer la poussière de ses sandales » pour se libérer du passé. Les Anciens Égyptiens quand ils étaient en souffrance se jetaient de la Poussière sur la tête en signe de lamentations. Poussière se dépose sur les meubles = Passé. Tomber en poussière : durer un temps : poussière d’empires.
La Vie étant la même partout, de l’étoile, du grain de poussière, du brin d’herbe, du canard, quand l’un d’eux est attaqué c’est l’ensemble qui souffre.

POUSSIÈRE : SEMENCE, POLLEN : Genèse : l’Homme est dit formé de Poussière du sol (note de musique et G de Ground… la Masse…)

POUSSIÈRE : POUDRE DE PROJECTION EN ALCHIMIE…

48 - Aucune âme individuelle n’est jamais née,
Il n’y a jamais eu d’origine au vaste univers.
C’est la vérité suprême et sacrée :
Il n’existe rien de tel que la naissance.

18 - Dans la Réalité absolue (paramartha), il n’y a que non-dualité,
La dualité se trouve dans le monde de la division [le spatio-temporel] ;
Les dualistes expliquent la dualité de deux façons,
Chez les monistes, il n’y a pas de telle ambiguïté.
19 - C’est seulement en tant qu’illusion que se manifeste la division
De Cela, qui est un et éternel,
Car si la division existait réellement,
Ce qui est éternel deviendrait mortel.
20 - De l’existence - qui est celle du non né -
Ces dualistes enseignent qu’elle eu un commencement [Big Bang] ;
Mais comment donc le non-né, l’immortel,
Pourrait-il se métamorphoser en mortel ?
21 - L’immortel ne peut devenir mortel,
Pas plus que l’inverse ;
Rien ne peut jamais être autrement
Que selon sa nature essentielle.
22 - Si un être immortel
Devait se métamorphoser en mortel,
Alors son immortalité serait purement fictive ;
Qu’adviendrait-il alors de sa nature éternelle ?

35 - Le mental est dissous dans le sommeil profond,
Lorsqu’il est réprimé, il n’est pas dissous,
Mais il devient uni à Brahman,
Le sans-peur, la lumière de la Connaissance.

41 - De même qu’une goutte s’est fondue dans l’océan,
Qui auparavant reposait sur un brin d’herbe,
De même la suppression du mental
N’entraîne aucune difficulté que ce soit.
42 - Il faut supprimer méthodiquement l’activité mentale,
Tirée en tous sens par le désir et la convoitise ;
Elle s’apaisera progressivement et disparaîtra,
Et sa disparition est similaire au plaisir amoureux
(Mandukya Upanishad - Karika III, Advaita, la non-dualité)


EAU + VENT = PRANA (souffle vital) : Vent houei, circulaire, dansant, LABYRINTHIQUE, ondulant comme un vêtement lâche, zizagant, et Vent brusque qui emporte.

EAU + VENT = PRANA (souffle vital) : SPIRALE en double spirations (TORE) : concave et convexe, transmutation du bas en haut, et l’inverse. Symbole de l’Unité, qui créé la Manifestation (hauteur, largeur longueur) ; aussi LABYRINTHE ABERRANT qui défend tel un DRAGON l’accès à l’immortalité, car le Labyrinthe est le PAYS DU PARADOXAL (production du mental) si difficile d’accès - il y faut des réitérations et des efforts sans nombre - et si par mégarde et inattention du Dragon le Pays est accessible, la double spirations emporte comme un ouragan (le Dragon se rattrape…) !

SPIRALE (hélicoïdale) = RYTHMES, CYCLES DE LA VIE. Spirale double du Caducée Involution-Évolution.
SPIRALE : BOYAU DU TORE COUPÉ ET PROLONGÉ INDÉFINIMENT.


Le Vent répartit la Poussière
Comme Thème et Variation (le Souffle dans la Genèse)


23 - Cause et effet, s’ils sont sans commencement,
Gouvernent leur devenir à partir d’eux-mêmes [effet domino] ;
Car ce qui et sans commencement
Est nécessairement dépourvu de naissance.
24 - La perception doit avoir un objet pour source,
Autrement ses variations seraient impossibles,
Et la douleur et sa perception seraient aussi
Indépendantes de nous - prétendent nos adversaires.
25 - La perception doit avoir un objet pour source,
C’est là l’argument ingénieux qu’ils nous opposent.
Mais que cette source n’a pas de source,
C’est ce que nous enseigne la méditation sur le Réel.

28 - Ainsi donc, il n’existe rien de tel que le devenir,
Il ne se trouve ni dans le sujet, ni dans l’objet ;
Celui qui voit le devenir dans le sujet et dans l’objet,
Celui-là ne fait que marcher sur des nuages !

30 - Éveillés, nous voyons l’irréel ;
Rêvant, nous voyons une image de la même substance illusoire ;
Rêvant, nous voyons l’irréel ;
À notre réveil, il n’y a plus rien.

L’Homme est Poussière :
45 - Le devenir est apparence, le mouvement est apparence [surtout celui du cinéma et de la persistance rétinienne],
L’objet est une pure apparence ;
Non-devenir, immobilité, non-objet,
Paix, non-dualité, telle est la Connaissance [vijnana : Conscience, le Brahman en tant que conscience suprême].

57 - Celui dont le mental est obscurci voit du devenir partout [cas des Juifs spéculum travailleurs du chapeau],
Mais de l’éternel, il ne connaît rien ;
En réalité, toute chose est éternelle [étant dans l’Instant et sans pourquoi],
Et il n’existe rien de tel que l’extinction.
58 - Les êtres vivants, qui ont pris naissance,
En réalité n’ont pas d’origine ;
Leur naissance est telle un mirage,
Et celui-ci ne constitue pas la réalité !

77 - L’esprit [le mental] est sans cause ; le non devenir [sans pourquoi donc sans temps],
Libre de dualité, est à jamais sa caractéristique propre ;
La dualité n’est rien d’autre que l’apparence de l’esprit [le mental]
Au sein de l’Éternel, qui est la Totalité universelle [comme la Vérité : un seul Universel].
78 - Connaissant le sans-cause comme étant le Réel [le sans pourquoi],
Rejetant les causes de la séparativité [la dualité],
On gagne ce lieu qui est libre de toute peur,
Libre de tout désir, et libre de toute souffrance.

98 - Tous les êtres sont par nature
Vierges de toute obscurité, vierges de toute souillure [sans péché],
Éveillés depuis le commencement ; lorsqu’ils se libèrent du devenir,
Ils s’éveillent, selon l’enseignement du maître.
99 - Tout comme le soleil brille de sa propre lumière,
Brille semblablement la connaissance, libérée des objets [libérée de la dualité sujet-objet] ;
Tous les objets ne sont que pure connaissance -
Inexprimable, même pour l’éveillé [Buddha ou l’éveillé, état naturel et éternel. Rien de nouveau à gagner, « on ne doit que perdre son ignorance », dit R. Maharshi à l’entretien 104].
 
 

Dernière mise à jour : 26-02-2018 22:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >