Accueil arrow News arrow Dernières news arrow RUCDLA
RUCDLA Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-03-2018 22:12

Pages vues : 2102    

Favoris : 278

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Confort, Corps, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Innocence, Instant, Japon, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Morale, Mot, Nature, Occident, Orient, Panique, Paradis, Pierre, Porte, République, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
affiche_wondercalifornia.jpg
 
 
RUCDLA
République Universelle = Conformisme Dans L’Anticonformisme
RUCDLA = nivelage des pensées,
même soupe pour tous partout dans le monde.
 
 
Pas seulement en spiritualité, aussi bien en Orient qu’en Occident, pas seulement en politique, en façon de vivre, depuis l’époque de la Renaissance jusqu’à son paroxysme en 1789, nous subissons un conformisme de l’anticonformisme devenant la Norme, qui peut s’appeler aussi en Europe « Laïcité » (singerie de neutralité).
Partout s’est installé le même ego. Le dernier type de « libération » est celui d’individus qui croient avoir réalisés le Soi, ou ceux dont le mental a enflé considérablement grâce à certaines expériences, telles des bouffées délirantes, des pathologies mentales, qui n’ont aucun rapport avec une libération quelconque. Pourtant, derrière ces possibles pathologies, se trouve le Saint Chaos ou Non-Dualité, le Grand Temps ou ÂGE D’OR. Les expériences de drogues hallucinogènes nous montrent à l’évidence son existence, tout comme les pathologies NATURELLES : « N’EST PAS FOU QUI VEUT », devise du psychiatre Henri Ey (1900-1977), il y a donc « fou » et « fou », les seconds étant ceux qui croient avoir réalisé ou obtenu quelque chose, et à ce hui il y en a énormément…. Parce que : QUI PEUT DEVENIR IMMORTEL SANS UN GRAIN DE FOLIE [vraie] ? (comme le précise le maître Taoïste Wang). Il y a encore la folie feinte, pour éviter de se montrer, pour « dissimuler sa lumière », se rendre invisible aux eyes candy du monde, soit cacher sa Réalisation, cacher son rayonnement, « se mêler à la poussière ». Pour cela certains Réalisés se comportaient d’une manière bourru, stupide, irrationnelle, agressive même.
Il y a aussi la folie feinte, donc malhonnête, celle des maîtres spirituels de notre époque qui vendent leur « Soyez vous-même » pour que l’on croie à leur libération qu’ils pourraient vendre à leurs clients. Nous sommes manipulés par ce conformisme de l’anticonformisme.

Alors on ne peut pas toujours nier le Seul Réel comme maintenant, décider que ce qu’on perçoit est faux, n’existe pas ; ou son contraire : décider que ce qu’on perçoit est vrai… en ce monde de dualité bien-mal. Il n’existe pas d’objectivité car toujours liée à l’ego. Si quelqu’un parle d’objectivité, il énoncera seulement son opinion !

La Grande Affaire du régime républicain depuis 1789 est le LIBÉRALISME, équivalent du : « Fais ce qu’il te plaît », ou « Fais ce que voudras », donc la fameuse Abbaye de Thélème, le contraire du christianisme qui vend son : « Fais ce que dois », sans quoi le lien social disparaît et tout l’édifice politique et étatique s’écroule ! Christianisme remplacé par la laïcité judéo-maçonnique des spéculum à Pour-Voir comme le GODF.
Nous vivons alors UN BIG PARADOXE ARRIVÉ À MATURITÉ MAXIMUM : d’un côté une culture du narcissisme ou de l’ego déifié et son « pouvoir d’achat », et de l’autre une culture du collectif (le « vivre ensemble ») de cette mode du social si présente depuis 1789. On a là l’exacerbation maximum du vieux dilemme de ce monde des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, la dualité Individualisme-Collectivisme, toujours non résolu à ce hui, parce que le « Connaître toi-même par toi-même » n’est pas résolu.

Il n’est pas résolu comme l’explique Ramana Maharshi à l’entretien 63 : « Dans le sommeil, il n’y a pas de monde, pas d’ego (pas de soi limité) et pas de difficultés. Puis, quelque chose s’éveille de cet état de bonheur et dit : ‘je’. C’est à cet ego que le monde apparaît. L’homme, qui n’est qu’un grain de poussière dans le monde, veut en obtenir davantage et récolte ainsi les ennuis.
Dans l’entretien 479 encore plus clair : « Si chacun s’occupait de ses propres affaires, il n’y aurait pas de querelles ». La même définition du Centrum centri est donnée par la formule chan : « Puiser de l’eau et couper du bois », qui correspond aussi au VRAI SENS DE LA FORMULE DE L’ABBAYE DE THÉLÈME MÉLANGÉE DE CELLE DU SOCIALISME CHRÉTIEN : « FAIS CE QUE VOUDRAS » et « FAIS CE QUE DOIS », qui se résume au seul mot : ÊTRE, LE ICI ET MAINTENANT, LE SANS POURQUOI (aucune raison de rechercher à foutre midi à quatorze heure comme maintenant on invente une « heure d’été » et une « heure d’hiver » pour coller au capitalisme).

La dualité luciférienne du bien et du mal, celle plus classique du pur et de l’impur doit cesser : TUER JANUS… Seule la réconciliation des CONTRAIRES est désormais possible : MARIER SACRÉ ET PROFANE, MARIER PASSÉ ET FUTUR, comme c’était à l’ÂGE D’OR. Trouver à ce que le Sec ne contrarie pas l’Humide, chercher la Source ou règne la Vraie Paix.
Le Mariage et la 5ème possibilité :
1 OUI
2 NON
3 OUI et NON
4 NI OUI NI NON
5 Aller entre Oui et Non et s’y Fixer.

Deux illusions contraires peuvent mener au-delà de la Stargate. Ce qui n’est que d’une seule pièce, comme le « bien », ne peut qu’être source de violences et de guerres, comme nous le subissons depuis des millénaires. Marier les Contraires et cependant inséparables comme : « Se hâter lentement », « Verser mais ne jamais remplir », « Puiser mais sans jamais vider ». PAS DE RÉFÉRENCE : NE PAS SAVOIR D’OÙ CELA VIENT, précepte que devrait appliquer ce monde devenu ultra-sécuritaire et policier qui veut tout savoir, tout mesurer, et posséder toute béquille-référence en exacerbation de la tyrannie de l’opinion.
Mais mieux aller au-delà de cette dualité de deux Contraires, ALLER VERS LE MULTIPLE, AU MINIMUM LA TRINITÉ EN DIRECTION DU SAINT CHAOS OU CON-FUSION UNITIVE : PRINCIPE DE L’ÂGE D’OR OÙ IL N’Y A AUCUNE LIMITE ENTRE LES « CHOSES », ENTRE LES NON-NOMS-LES-FORMES.
OR = ORdre.
OR = ORdonné.
ORDRE PENSÉ PAR L’HUMAIN = DÉSORDRE, CHAOS, car toute chose EST et n’a besoin de personne pour l’organiser.
 
 
Seuls en présence d’un objet les profanes produisent une pensée et fabriquent ainsi la dualité sujet-objet. Bhagavad-Gîtâ, chapitre II, Versets 62, 64-65 : « En celui dont le mental s’attarde sur les objets des sens avec in intérêt absorbant, il se forme un attachement à ces objets ; de l’attachement naît le désir, et du désir la colère. C’est en examinant les objets avec les sens, mais en maintenant les sens soumis au Soi, libérés de toute attraction et répulsion, que l’on parvient à une vaste et douce clarté de l’âme et du tempérament où n’ont plus place la passion et le chagrin ; l’intelligence d’un tel homme est rapidement établie [en sa vraie place] ».

Le Verset 20 du Tao-tö king exprime la non-dualité oubliée en ce monde de l’âge du Fer/Faire :

Tout le monde s’échauffe et s’exalte
comme s’il festoyait au cours d’un grand sacrifice,
ou qu’il montât sur les terrasses du Printemps.
Moi seul je reste imperturbable
comme un nouveau-né qui n’a pas encore ri.
Moi seul j’erre sans but précis
comme un sans logis.

Tout le monde a sa richesse,
moi seul parais démuni.
Mon esprit est celui d’un ignorant
parce que je suis très lent.
Tout le monde est clairvoyant
moi seul suis dans l’obscurité.
Tout le monde a l’esprit perspicace,
moi seul ai l’esprit confus
qui flotte comme la mer, souffle comme le vent.
Tout le monde a son but précis,
moi seul ai l’esprit obtus comme un paysan.

Moi seul, je diffère des autres hommes
parce que je tiens à téter ma Mère.
(Traduction, Liou Kia-hway).

« Le DEUX c’est la guerre », écrit Jean Coulonval en dernière ligne de Synthèse et Temps Nouveaux. On retrouve ce « Deux » dans la prière pour le bien des autres, décrit par R. Maharshi à l’entretien 594 : « Quant à la prière pour le bien des autres, elle ne paraît désintéressée qu’en apparence. Si vous analysez le sentiment qui la motive vous y découvrirez, là aussi, de l’égoïsme. Vous désirez le bonheur d’autrui afin d’être vous-même heureux [et réconforté]. Ou bien encore, vous voulez bénéficier du mérite d’avoir intercédé en faveur des autres. Dieu n’a pas besoin d’un intermédiaire [et donc il n’a pas besoin de « peuple élu »]. Occupez-vous de vos affaires et tout ira bien ».
Le VÉRITABLE ÉLU DE DIEU NE PARLE PAS COMME CERTAINS JUIFS : « Mais le véritable « élu » ne parle pas ainsi de lui-même. S’il pense être un intermédiaire, alors il est évident qu’il conserve encore son individualité et qu’il n’est pas totalement soumis à la volonté divine » (entretien 594).
Dans le même entretien : « Quant à la prière, un homme réalisé ne voit pas les autres comme étant différents de lui. Comment peut-il alors encore prier, et pour qui et pour quoi ? Sa simple présence est le summum du bonheur pour tous. Aussi longtemps que vous croyez qu’il y a les autres, différents de vous, vous priez pour eux. Mais le sens de la séparation est de l’ignorance… ».


RUCDLA (République Universelle = Conformisme Dans L’Anticonformisme) : vous vous croyez libre dans cette RUCDLA, que l’on peut inverser en « Anticonformisme Dans Le Conformisme » (ADLC) tant le capitalo-socialisme récupère tout, même les rebelles, même les révolutionnaires, surtout eux.
Comme déjà écrit de nombreuses fois, avec un État mondialisé comme le régime républicain, les libertés n’existeront bientôt plus, pour la simple raison qu’en triomphant, la libre pensée signait son arrêt de mort, car il est évidemment impossible pour la moindre chefferie (d’État et du privé, ils sont totalement solidaires maintenant) de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. De plus cette chefferie tient à rester en vie, et au pouvoir, au Pour-Voir, et pour cela elle veut contrôler un maximum les masses. Alors nous subissons la séparation nette et brutale entre fabricants (quelques-uns et à la limite un seul) et fabriqués (les sept milliards de la masse), séparation qui n’a jamais été aussi nette que depuis une cinquantaine d’années. Si la question se pose du « pourquoi ? », il y certainement là dedans une question d’argent à pomper… par la chefferie…
Tant qu’il y aura un État, le « pouvoir du peuple » sera la plus grosse escroquerie depuis l’établissement d’un État à l’aube de la voie de l’agriculture et de la catastrophe du Néolithique.

Alors, COMMENT ÉCHAPPER À L’ÉTAT ET AUX MALHEURS DU MONDE ?
« Il n’y a qu’un seul moyen. Il consiste à ne jamais perdre de vue son propre Soi, quelles que soient les circonstances.
L’investigation « Qui suis-je ? » [Centrum Centri] est l’unique remède à tous les malheurs du monde. Elle est aussi parfaite Félicité », dit le Maharshi à l’entretien 532.
AU CHOIX : VOUS OPTEZ POUR LE DIEU QUI S’EST FAIT HOMME (Réaliser le Soi comme Jésus-Christ, réaliser l’Ainsité, soit RALLUMER LA FLAMME) ; OU POUR L’HOMME QUI S’EST FAIT DIEU (comme par exemple les individus de la Silicon Valley). Vous choisissez entre la réalité invisible d’une éternité sans avenir, ou le eyes candy éclatant d’un avenir ou « fin des temps » sans éternité… (pour faire référence à Gustave Thibon : L’ignorance étoilée, dernière page).

L’esclave de naguère connaissait parfaitement sa condition, il l’acceptait et ne se révoltait pas, s’il se révoltait il savait ce qui l’attendait ; il n’était pas un pantin.
De nos jours, les chaînes de métal qui liaient jadis le corps de l’esclave sont devenues des ficelles qui meuvent, de l’intérieur, l’âme de la marionnette salarié : il ne peut même ni accepter ni refuser son esclavage, c’est pire que l’ancien esclave ! Avec ce monde colonisé par la technologie, les ombres de la Caverne de Platon sont si bien « digitalisées » et organisées, que l’humain parfaitement sécurisé et conforté, et même se croyant épanoui, ne pressentirait, ne souhaiterait plus rien au-delà de la Caverne, et aurait, suivant la formule de Simone Weil, « toutes les raisons de ”se croire au paradis par erreur” » (réf. à Gustave Thibon, dans L’ignorance étoilée, qui par là-même décrit le principe de l’extrême sournoiserie manipulatrice de ce régime républicain tenu en laisse par le capitalisme et sa technologie et son « tout connecté »).


République Universelle = Conformisme Dans L’Anticonformisme de l’Homme augmenté par le digital informatique de la planète… Absolument tout est récupéré, digitalisé, analysé, catégorisé, passé à la moulinette de l’ego du programmeur aux ordres… Rien n’a changé depuis des millénaires si ce n’est qu’à ce hui c’est amplifié comme peux de gens peuvent se l’imaginer… LE JACOBINISME EST MONDIAL ET DIGITALISÉ.

POUR VIVRE HEUREUX VIVONS CACHÉS (ce qui va devenir de plus en plus difficile dans le tout connecté… sans sans rendre compte, à moins de vivre dans une forêt profonde, et sans même du  papier d’aucune monnaie…).
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 16-03-2018 22:35

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >