Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Illusion capitaliste des zéros et des uns
Illusion capitaliste des zéros et des uns Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-04-2018 22:15

Pages vues : 1559    

Favoris : 240

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Confort, Corps, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Orient, Panique, Paradis, Pierre, Porte, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, washingtonisme, Yokaï

 
commodore_pet_transhuma.jpg
 
 
Illusion capitaliste des zéros et des uns
soit la digitalisation du monde comme le
rêvent les transhumanistes,
afin de mieux vous contrôler et par là-même
VOUS MANIPULER.

CROISSANCE SPIRITUELLE ET CAPITALISME C’EST KIF-KIF.


TRANSHUMANISME = ÉTATISME CAPITALISTE = BIG BROTHER.
L’État saura bientôt combien de caca vous chiez chaque jour.

ZÉRO ET UN = DUALITÉ ET GUERRE INFORMATIQUE (et ses « métiers (esclaves) du numérique », dont Facebook).
 
 
Dans le monde des accidents ou spatio-temporel tout ce qui naît un jour automatiquement mourra un autre jour, puisque c’est dans le temps qui coule ou HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule). De nos jours d’après 1789 et du triomphe du matérialisme, il y a surtout les transhumanistes qui sont obsédés par l’HOTC, c’est normal, puisque leur pape est un Talmudiste : Ray Kurzweil, qui croit qu’il est né pour « vivre toujours », du moins c’est son ego qui le lui suggère. C’est sa Super Carotte qui le fait fonctionner. Évidemment son opinion dépend totalement de l’HOTC. Il doit avoir l’extrême difficulté à tenter de concevoir quelque chose qui n’est pas né, comme l’indique Ramana Maharshi à l’entretien 264 que je cite souvent en refrain : « Dieu créa l’homme ; et l’homme crée Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».
 
Nous croyons que toute chose est sous l’emprise de l’HOTC, mais « vivre pour toujours », donc continuer à vivre dans ce spatio-temporel, même réduit sous la « forme » de puce électronique, cela n’a n’a rien à voir avec « ÊTRE ÉTERNEL ». Le rêve transhumaniste est complètement bancale, illusoire de chez illusion du Super Prestidigitalisateur en Silicon Valley ! Mais le « ÊTRE ÉTERNEL » étant notre état naturel, Il n’en a rien à foutre de l’HOTC !!! Il n'est pas avant, après, pendant.
« ÊTRE ÉTERNEL », si un humain est réduit à l’état de bits informatiques, ce n’est pas pour continuer à vivre et à singer la vie matérialiste actuelle, avec sa Carotte « fin des temps » ou devenir qui serait enfin possédé !
« ÊTRE ÉTERNEL », notre état naturel = ÊTRE, le Ici et Maintenant ou Instant.

Le mouvement transhumaniste possède un ego monstrueux, de ceux qui se croient les maîtres de l’Univers, de ceux qui croient que leur vie a une VALEUR qu’ils veulent protéger « pour toujours » (genre des ”plus jamais ça”). Pauvre argument d’un ego devenu pitoyable au possible par cancérisation par le capitalisme, car le transhumanisme ne peut qu’être une tentacule du capitalisme.
Le transhumanisme qui veut « vivre pour toujours » croit qu’il a un corps et qu’il peut le « réduire », le digitaliser, tant IL CROIT QU’IL EST LE CORPS, et qu’il peut en remplacer les organes par des prothèses jusqu’à réduire ce corps en une SUPER PROTHÈSE AVEC UNE SUPER CONSCIENCE ET TOUTE SA DAUBE.
Le « Vivre pour toujours » est digne d’un slogan publicitaire de Prestidigitalisateur pour arnaquer les clients.

Croire que la vie humaine a une valeur, c’est du capitalisme, c’est transformer l’être humain en marchandise pour la City de Londres. Et la vie des autres formes de vie, elle a une valeur ? Nous sommes bien dans cette dualité guerrière et sanguinaires des winners-losers, des bons et des méchants, des civilisés et des sauvages.

Des ignorants parlent de « démystifier » quelque chose. Pure imbécilité puisque toutes les conceptions humaines prennent naissance dans l’HOTC et sont donc par nature MYSTIFIÉES, de par leur naissance, puis de leur mort.
MYSTIFIÉS-DÉMYSTIFIER = OPINIONS PARTICULIÈREMENT FORTES DANS LA FINANCE INTERNATIONALE DE LA CITY DE LONDRES ET SON PRINCIPE DU COMMERCE.

PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI.
En d’autres mots : l’œil ne peut pas se voir lui-même. L’ego artificiel ne peut pas être dompté ou « éliminé » par un acte de volonté ou une discipline, puisque toutes tentatives se situent à l’intérieur du monde des accidents, la dimension spatio-temporel et de l’ego. En d’autres mots et en référence au Maharshi : un voleur se faisant passer pour un policier afin de s’attraper lui-même, paradoxe de la Réalisation bien résumé !
Supprimer la « haine », comme nous le vend le régime républicain français à coups de lois, supprimer l’orgueil, le désir, la colère ; bref, ce que le régime veut supprimer à coups de lois à chaque fois qu’apparaît un problème, cela ne détruit jamais la cause des problèmes en réactions en chaîne. Le régime républicain devient de plus en plus dictatorial parce qu’il n’a pas compris que la maladie ne peut être guérie en éliminant les symptômes à coups de lois. Il fait comme de tout maintenant : mettre la charrue avant les bœufs. Seul par le fait de transcender l’ego, les manifestations de souffrance générale disparaitront comme par enchantement, avec une facilité invraisemblable… C’EST POUR CETTE RAISON QU’AUCUN ÉTATISME, AUCUNE INSTITUTION, AUCUNE LOI NE SONT NÉCESSAIRES, CAR TOUT ISME, TOUTE ADMINISTRATION SERA VAINE ET N’AJOUTERA QUE DE L’HUILE SUR LE FEU (comme maintenant et de plus en plus dans le proche futur en route vers le totalitarisme le plus dur).

En d’autres mots : le Seul réel est l’acte dans le Ici et Maintenant, l’Être de chaque Instant. Nous ne pouvons pas le penser, donc le voir.
Le Seul réel étant PAN, comme ce PAN il est trop bruyant pour être entendu ! trop dans l’Instant pour être vue ; le Seul réel ne peut être saisi ou possédé parce que nous somme Lui. Alors, qu’est-ce qui nous empêche de réaliser le Soi, de réaliser que NOUS SOMMES (au lieu de croire que « nous avons »).
NOUS SOMMES = NOTRE ÊTRE ORIGINEL (réaliser le « Vieil Adam » comme disaient certains autrefois).

ZÉRO ET UN CE N’EST PAS LA RÉALITÉ.
‘Je’ est l’Instant mais pas son exécution qui en devient son reflet, son double, en détruisant ainsi sa Singularité.
‘Je’ est donc réel, mais son dit, son dire, est irréel.
Le Seul Réel ne peut qu’être « Je suis ».

TRANSHUMANISME = TRIOMPHE DE L’EGO et tentative de traiter les symptômes comme le vieillissement, alors que les causes ne sont JAMAIS supprimées : elles ne disparaissent pas lorsque les symptômes sont étouffés par des prothèses en tous genres ou même la prothèse « conscience » réduite à un truc informe-atique bourré de big data. Seule la réduction de l’ego est LA prothèse par essence.

Ici-bas nos ego nous empêchent de vivre l’Instant, alors nous souffrons par la dualité bien-mal, largement construite dans le but social si à la mode, dès l’aube de l’Église de Rome, puis repris par le régime républicain et ses « droits de l’homme ».
SOUFFRANCE = EGO, POSSESSION.
EGO : moi relatif, personnalité totalement artificielle, CONSTRUIT SUR L’HOTC (surtout sur la mémoire du berceau au tombeau). Le moi des êtres robotiques de cette planète. La seule façon de briser la souffrance, ce n’est pas par un extérieur quelconque comme le courant transhumaniste, mais de briser l’identification fondamentale de son moi relatif : la dualité sujet-objet, pour réaliser le seul Soi réel.
Souffrir n’est que la conséquence de la dualité sujet-objet sur laquelle la personnalité crée son existence illusoire. On souffre tant que l’on s’identifie à l’ego ou corps, ce qui sera tout bénéfice pour les marchands de prothèses informatiques des transhumanistes !

Le Soi étant notre état naturel de FÉLICITÉ, alors pourquoi « lutter » pour retrouver cet état déjà là ?! Pourquoi lutter pour se « libérer » ?! Pire : pourquoi y aurait-il un besoin de « croissance spirituelle » genre l’actuel « Soyez-vous même » pour perpétuer le pouvoir d’achat de cette même croissance ou « développement », symptôme du cancer capitaliste et de son évolutionnisme permanent ?

Ramana Maharshi n’a jamais succombé au Faire/Fer. Il n’a donc jamais succombé au sens de : faire un effort, l’initiative, la réaction par rapport à l’action.
Le Maharshi n’avait aucun désir, aucune colère, aucune peur. Il faisait seulement ce qu’il avait à faire comme un jeune enfant, DIRECTEMENT, SIMPLEMENT, animé par une très rare lucidité.
Son « faire » ou Action réelle était une NON-ACTION sur le plan du Seul réel, qui se résume au mot SILENCE. Ce Silence qui n’était jamais négatif tel que conventionnellement nous l’associons ; au contraire, ce Silence était hautement positif, comme seule « parole » valable.
Le Maharshi, comme pour un certain nombre de personnes, avait une puissance formidable, comme un courant à haute tension, que beaucoup de gens appelaient avec justesse : LA GRÂCE, qui était sa façon de guider, d’éclairer le Sentier, infiniment plus efficace que la moindre parole.
Ceux qui observèrent le Maharshi rapportèrent que tout ce qu’il faisait était effectué avec soin et grande précision, et que tout ce qu’il disait était simple, lucide et d’une grande clarté.
Le Maharshi n’eut jamais de doctrine et encore moins un développement quelconque en isme intellectuel, car un philosophisme est déjà une mécanisation intellectuelle.

Des hommes et des femmes ont élaborés des doctrines et dogmes à n’en plus finir qui vont devenir l’OPPOSÉ de ce que les fondateurs eux-mêmes rayonnaient. Le cas flagrant est celui de l’Église de Rome…
Si quelqu’un se met à comprendre, donc à travailler du chapeau sur ce que Jésus-Christ a rayonné, c’est la catastrophe assurée. Les disciples déçus mais croyant fermement à la réalité de la transmission de Jésus-christ, commencèrent à élaborer divers techniques afin de comprendre et déclencher la Réalisation. Les disciples devaient plutôt suggérer qu’il n’y a aucun but ou méthode à atteindre pour dompter l’ego artificiel. L’Église de Rome est en quelque sorte typiquement le but à atteindre, l’outil ou discipline, le isme, l'institution ou coagulation…
Ainsi, tant que nous nous identifions au corps ego ou mental, au ‘je’, au lieu de nous identifier avec notre état naturel le ‘Je’, il nous sera totalement impossible de réaliser quoi que ce soit, car la Réalisation est précisément vivre cette non-identification ou Vraie-Nature.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 10-04-2018 22:42

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >