Accueil arrow News arrow Dernières news arrow LA LOI (complément)
LA LOI (complément) Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-04-2018 21:20

Pages vues : 1697    

Favoris : 246

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, washingtonisme, Yokaï

 
 
frise_ouro1.jpg
 
 
LA LOI (complément)
 
Détachement à l’intérieur.
Attachement en apparence.

L’apparence de ce monde est une confusion ;
de même que le bleu du ciel est une
illusion d’optique. Mieux vaut ne pas
s’y intéresser et l’ignorer.

(Yoga-vasishtha).

Pagé dédiée AU VENT et à son nombre 232 et son complément 49 (1)
 
 
TOUT CONTREVENANT À LA LOI SERA CONDAMNÉ AU SOCIAL ET À LA FILIATION (2).
 
 
anipucsac1.gifPage précédente sur La Loi.
 
En effet, c’est l’ego ou mental qui, sans raison autre que l’ego, a déployé le filet des rapports familiaux et sociaux afin d’emprisonner les contrevenants.
Ce mental de l’époque de la voie des 10.000 ans de l’Agriculture est L’UNIQUE CAUSE de tout ce monde des phénomènes et de ses objets. Ce monde ne peut exister que par le mental. Quand ce mental disparaît, son monde disparaît naturellement aussi. Vous devriez faire tout votre possible pour trouver un traitement qui délivre de cette souffrance provoquée par le mental ou raison.
 
Tous les contrevenants à La Loi ne naissent que pour mourir, et meurent pour naître ! Qu’appelle-t-on bonheur (traduisez « démocratie » quand une chefferie d’un État quelconque a dans son mental l’idée du bonheur et parle de « nos valeurs »), et peut-on le goûter dans les phénomènes et objets toujours changeant de ce monde des accidents ?
Prononcer le mot « démocratie » vous condamne immédiatement à contrevenir à La Loi ; car il n’y a pas pire illusion dans ce monde dit faussement « moderne » que cette opinion de « démocratie ».
Un actuel grand criminel à la Loi s’appelle Emmanuel Macron, ce TRIOMPHE DU VEAU D’OR.

RAPPEL : Emmanuel Macron triomphe du Veau d’Or copine avec le washingtonisme et son paradis de ce même Veau d’Or, soit le régime républicain de 1791 et ses cadets de familles qui avaient servi sous la perruques de La Fayette, soit un mélange de chevalerie française et de puritanisme yankee à la protestante (calvinisme). Le washingtonisme est tout simplement du winnerisme, soit le « Exploitez-vous les uns les autres » (libéralisme ou triomphe de l’ego et de son Faire/Fer).
Le washingtonisme annonce des guerres permanentes et l’esclavage : « La Révolution [de 1789] nous a légué des générations qui ne sont bonnes que pour la servitude [assistanat par le capitalisme galopant]. Ah ! comme ces prétendus régénérateurs de l’humanité gaspillaient le plus précieux de notre sang ! Nous croyions fonder une république et nous ne voyions pas qu’une nation décapitée de tout ce qui dépasse le vulgaire [mythe de l’égalité et mondialisme] n’est plus qu’une vile multitude vouée pour des siècles, peut-être, au régime du sabre », écrit si justement Grasset d’Orcet dans : Chroniques et récits d’Auvergne (la Cadenette).

Ce Veau d’Or unique Dieu de la Cour (voir les spéculations de Law au 18è siècle appelé par les perruques poudrées : « siècle des lumières », soit le triomphe de ce mental source des malheurs du monde.

Dans le même récit, extrait d’une lettre : « Le régime de la Terreur ne cessera que quand nous n’existerons plus, il ne s’agit ici ni de république ni de monarchie, la révolution qui vient de s’opérer est sociale et non politique. Le règne de la noblesse est fini, c’est celui de l’argent qui commence. C’est l’argent qui s’est emparé de nos dépouilles, c’est lui qui s’est fait le pourvoyeur de tous les échafauds ; les « hommes vertueux » de Robespierre, ce sont les acquéreurs de biens nationaux, et ces flots de sang que l’on verse n’ont d’autre but que de faire refleurir la nouvelle propriété....
Après avoir guillotiné la noblesse, l’argent va se trouver perpétuellement condamné à fusiller le peuple. La Révolution n’a pas comblé l’abîme qui sépare le riche du pauvre, elle n’a même pas eu la gloire de le tenter. Elle laisse intacte à l’avenir cette redoutable question, et tant qu’elle ne sera pas résolue, la France, divisée à l’intérieur, sera faible à l’extérieur. Une violente compression pourra lui donner une cohésion passagère : mais, du jour où cette dictature se relâchera, elle se trouvera à la merci de l’étranger, parce qu’elle a tout détruit sans rien remplacer, qu’il ne restera rien du passé et qu’on n’a laissé aucune pierre d’attente pour l’avenir....
Si les Bourbons rentrent en France, tout est possible, ils ne pourront être que les continuateurs de la Révolution dont ils ont été les précurseurs. Le Comité de salut public ne fait que suivre la politique de Richelieu et celle de Louis 14, ou, pour mieux dire, elle achève cet édifice de centralisation [étatisme] commencé par eux. La liberté n’en sortira jamais, il n’y aura jamais de place pour nous dans ce régime-là ».

« Qu’est-ce donc que ton Comité de salut public et ta Convention ? reprit dédaigneusement l’émigré ; un tas d’avocats, de procureurs, de médecins, et de cuistres frottés d’un peu de latin ; la jolie graine de républicains ! »

« Pendant que vous êtes ici à vous rompre les os, les usuriers se gobergent dans nos châteaux et le peuple reste gros Jean comme devant. Ainsi, le noblesse et le clergé ont été uniquement dépouillés au profit de l’usure, et vous écrivez sur vos monuments : « Liberté, Fraternité, Égalité ». Où est-elle donc votre égalité, hypocrite ?

« Si tu vis quatre-vingt ans, rappelle-toi ce que je dis. La révolution ne la fondera pas [la république], elle la tuera pour des siècles. Vous allez tomber dans des gouvernements de fait qui ne sont ni république ni monarchie ; votre république sera broyée par quelque César d’occasion.... »

« Maintenant j’ai dit ; ta révolution n’est que l’apothéose de l’argent ; tes jacobins ne travaillent que pour le roi de Prusse... »

Grasset dans cet autre récit : Les aventures d’un bluet :
« Cette noblesse,en somme très démocratique, était traitée de très haut par la noblesse de cour, qui ne se maintenait que par alliance avec la haute finance, déjà presque toute d’origine juive. Ainsi, à l’époque de la débâcle de Law, une nièce du duc de la Vrillière, avait épousé un Mississippien enrichi, qui se nommait Panier ; avec sons argent, elle en avait fait un marquis...
On voit donc que le veau d’or était l’unique dieu de la cour et il en fut de même pendant toute la fin du dix-huitième siècle, car aux spéculations de Law succédèrent celles autrement plus immorales du pacte de famine, qui avaient fait de Louis XVI le prince le plus riche de l’Europe. Tous les fermiers généraux et les dames les plus hautes y trempèrent. Aussi ceux qui organisèrent les massacres de septembre ne firent grâce à aucune, pas plus qu’à un fermier général, s’appela-t-il Lavoisier ».

Et c’est ça que le triomphant Veau d’Or, Emmanuel Macron, est venu à confesse City de Londres en avril 2018. LIBÉRALISME OU EGO = TRIOMPHE DU VEAU D’OR.

En effet, ce sont les phénomènes éphémères provoqués par le mental qui forment la racine de la souffrance, et nullement un étatisme quelconque monarchique ou républicain (qui ne fait qu'en profiter et en bénéficier). Des créatures sans lien de parenté s’assemblent et leur mental forge du « social » ou passent des contrats. Donc ce monde des phénomènes ou accidents EST TRIBUTAIRE DU MENTAL. Quand on arrive à s’en délivrer un grain (0,053g) de seconde, le mental semble une imbécilité essentielle !

Pire que sous le régime monarchique, le régime républicain et sa démocratie et son libéralisme nous rendent encore plus ESCLAVE, d’autant plus esclave que C’EST SOURNOIS comme le mot du libéralisme : « l’emploi » et ses « demandeurs »,  C’EST DONC CACHÉ ET ACCEPTÉ ; au moins les esclaves sous l’Empire de Rome savaient à quoi s’en tenir : ils étaient de Vrais Esclaves et n’étaient pas des pantins. En régime républicain les chaînes qui liaient jadis le corps de l’esclave sont devenues des ficelles qui meuvent DE L’INTÉRIEUR l’âme de la marionnette (voir le « tout connecté » cette superbe chaîne du colonialisme informatique et NOUVELLE ÉGLISE !)
De nos jours NOUS NE DISPOSONS D’AUCUNE LIBERTÉ : essayez la fameuse "liberté d'expression", essayez de vivre en dehors de la carte bancaire, d’identité, de sécurité sociale, sans téléphone, etc., ou en dehors du régime républicain et de sa « démocratie » et de ses « valeurs » !!!

Ignorant de la La Loi, nous errons sans but au sein de ce désert aride de quantitavisme appelée « le monde » ou « la réalité ».
Le libéralisme de l’Empire USionistan et paradis du Veau d’Or, dont la maison-mère est la City de Londres ABUSENT LES DROGUÉS AU POUVOIR D’ACHAT. Rien de plus éphémère que la richesse et son libéralisme ou triomphe de l’ego. LA RICHESSE NE RESPECTE PERSONNE PUISQUE C’EST LE EXPLOITEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES : pour vendre, il faut bien un client ou du social, personne n’est assez malade pour se vendre à soi-même ! Et en libéralisme les bons comme les méchants peuvent devenir riches, c’est aussi ça « l’égalité » vendu par la république mercantile des La Fayette de 1789.
De plus, concernant la fameuse « fraternité » aussi vendu par l'Église Nouvelle de 1789, les gens ne sont « bons », compatissants et sympathiques et sans haine, tant que leur raison n’est pas abimée par la poursuite effrénée des richesses et du pouvoir d’achat.
La richesse corrompt aussi bien l’âme d’un sage que celle d’un héros, ou d’un humain reconnaissant, ou de celui qui est habile et à la voix douce.
De plus, rare sont les riches qui n’ont pas d’ennemis et de rivaux désireux de causer leur perte, puisque nous sommes en « libéralisme » ou en « démocratie ».
.
LA RICHESSE RECHERCHE CELUI QUI A DÉJÀ ÉTÉ CHOISI PAR LA MORT.
 
L’être humain s’efforce en vain de prolonger sa durée de vie, voyez les transhumanistes… Et ce faisant, ils gagnent plus de peine et ne font qu’allonger le temps de leurs souffrances, même à coups de prothèses censées soulager leur souffrance.
Seul peut vivre éternellement celui qui tente de retrouver la connaissance de lui-même, laquelle est le seul BIEN qui vaille la peine d’acquérir en ce monde. Tous les « démocratistes » qui tentent leur pouvoir d’achat mènent des existences d’esclaves.

LA DÉMOCRATIE N’EST QU’UN FARDEAU QUI VIENT S’AJOUTER À CELUI D’UNE MONARCHIE, DE MÊME QU’EST UN FARDEAU LA CONNAISSANCE DES ÉCRITURES, LES DÉSIRS SONT UN FARDEAU ET MÊME LA SAGESSE EST UN FARDEAU À L’HUMAIN EN QUÊTE DE SALUT ; LE CORPS OU MENTAL (durée de l’existence) EST UN FARDEAU À QUI NE RETROUVE PAS LA CONNAISSANCE DU SOI.
L’ŒIL sur le billet de un dollar C’EST LA MORT ET SON ŒIL QUI NE QUITTE PAS UN INSTANT CETTE VIE DU LIBÉRALISME ET DE SON POUVOIR D’ACHAT.

La raison ou ego est le CONTRAIRE des « lumières », car elle prend seulement forme dans l’ignorance et prospère dans l’ignorance, voir simplement un seul volume de l’Encyclopédie des Diderot et Cie. !!! La raison engendre des tendances et actions destructrices sans fin.
Il est indiscutable que et sans aucun doute que toute souffrance tourne autour de l’ego ou mental : c’est l’ego qui souffre ; ET L’EGO EST L’UNIQUE CAUSE DE LA SOUFFRANCE MENTALE. C’EST L’EGO QUI DÉPLOIE LE FILET, ET MAINTENANT LES « RÉSEAUX SOCIAUX » ET QUI PREND LES HUMAINS AU PIÈGE. Le fait est que toutes les calamités de ce monde naissent de l’ego.
L’ego annihile le sang-froid, détruit la vertu et la Vraie Paix.


Notes.
1. Le Blanc = le Tout, Instant, ou spectre des 7 couleurs de l’Arc en Ciel.
6 couleurs + Blanc qui est le mélange des 6 autres !
7 * 7 = 49, 7 * 7 = la Perfection. Jacob Boehme voit dans le carré de 7 le Paradis. La Vierge Marie était âgée de 49 ans lors de l'Ascension de son Fils Jésus-Christ. Les noms des douze Tribus d'Israël renferment 49 lettres. Bouddha demeura 49 jours près de l'arbre Bô. Le carré magique utilisant les quarante-neuf premiers chiffres est associé à la planète Vénus et a pour somme 175, etc. (Réf. Steve Desrosiers, Les Nombres - Symbolisme et Propriétés).
Total de 232 mots d’un projet de Glossaire :
2+3+2=7
3+2=5
2+3=5

29 * 8 = 232
58 * 4 = 232
232 * 232 =

logo232.jpg


2. Le washingtonisme chinois se lance dans l’État de Droit : filiation et raison à fond la caisse.

ÉTAT DE DROIT : construit sur la « raison » vendue par les perruques poudrées au 18è siècle. Société humaine construite sur la dualité sujet-objet ou cause-effet, purement matérialiste, donc purement selon la saloperie de causalité, c’est ce qui est appelé en Occident « État de droit », telle qu’en donne la définition le psychiatre et juriste Pierre Legendre dans Le crime du caporal Lortie, page 47. Il écrit que le « système institutionnel, porté par l’image fondatrice, a pour fonction de transmettre la Raison, d’inscrire la reproduction humaine dans le rapport à la causalité, de perpétuer l’interdit [en dite « civilisation » il s’agit du cannibalisme et de l’inceste] à travers les générations. Ainsi une société n’est-elle pas un bétail d’individus comptabilisables, mais dans le principe une composition historique de sujets différenciés ». Legendre définit là ce que je dénonce sur nombre de pages : les ensembles de multiples séparatifs qui errent cahin-caha prisonnier de leur dualité et donc de leur HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule). Legendre ajoute que de ce fait « nous naissons tous présumés raisonnables ». Si P. Legendre entend par son emploi du mot « raison » la Liberté, IL SE TROMPE LOURDEMENT PUISQUE LE MENTAL OU RAISON, L’EGO, EST LA CAUSE DE LA CHUTE. Legendre emploi le mot de de-mentia (le mental se défait…), alors que Ramana Maharshi à l’entretien 76 explique : « Le mental n’est qu’une projection du Soi qui apparaît à l’état de veille. Lorsque vous dormez profondément vous ne dites pas de qui vous êtes le fils, etc. Mais dès que vous vous réveillez, vous vous prétendez te ou tel, vous reconnaissez le monde et ainsi de suite. Or le monde n’est que loka [ce qui est perçu]. Loka = lokyate iti lokah (Ce qui est perçu est le monde). Ce qui est donc vu est le loka du monde. Quel est l’œil qui le voit ? C’est l’ego [l’opinion] qui apparaît et disparaît périodiquement [comme l’opinion]. Mais vous existez toujours. Par conséquent CELA qui se trouve au-delà de l’ego est la Conscience - le Soi. […] Le détruire [le mental] veut dire ne pas l’admettre comme existant en dehors du Soi. Même en ce moment, le mental N’EXISTE PAS. Reconnaissez-le. Comment le pourriez-vous autrement que dans vos activités quotidiennes ? Elles se déroulent automatiquement. Sachez que le mental qui les commande n’est pas réel, il n’est qu’un fantôme procédant du Soi. Voilà comment le mental peut être détruit ».

Avec une société gouvernée par le « droit », à la fois juridique à la fois PAR L’EGO OU RAISON, on arrive au paradoxe qui engendre l’atomisation et l’uniformité, donc le « Unité dans la diversité » du slogan de l’Union européenne.
Pour cet « État de droit » et Pierre Legendre, la Loi avec un L majuscule c’est la CAUSALITÉ que Legendre et d’autres de sa bande vont appeler « raison », soit la filiation ou SÉQUENCE de petits bouts de machins. Filiation, paternité, qui mènent sec au capitaliste « droit d’auteur » ou « propriété intellectuelle », soit encore une fois, LE TRIOMPHE DE L’EGO-ÉGOÏSME.
ÉTAT DE DROIT = FILIATION OU PATERNITÉ-PATRIARCAT des religions abrahamistes du Salut.
ÉTAT DE DROIT = OPINION (publier et Ré, assimilé à la « réalité » comme le Dieu égyptien Ré : divinité solaire, Dieu unique qui bouffe les autres Dieux au file du temps qui coule. En Hiéroglyphe R indique : recherche, réflexion, roulement, l’air (R) ou « mouvement du Vent » et « apparence » (A-P-Parens : engendreurs sans P, donc directement de la Source ou Chose pensée. Ré ou Re indique souvent la marche arrière, le RE-tour, et aussi la RÉ-pétition (Ré-itère), puisque R-E en latin, repeto ; chercher à atteindre. Le R est assez ambiguïté et casse-gueule comme O-per A, de per : autour, donc opéra = œuvrer…).
Les Anciens Égyptiens préféraient presque toujours écrire le nom de Ré avec des deux phonèmes r et ‘, et le dessin du disque solaire, plutôt qu’avec le Hiéroglyphe anthropomorphe (réf. Maria Carmela Betro : Hiéroglyphes).
 
 

Dernière mise à jour : 25-04-2018 22:01

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >