Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Saint Graal 1
Saint Graal 1 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-05-2018 23:11

Pages vues : 1318    

Favoris : 205

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Banques, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Humain, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Porte, Puce, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, washingtonisme, Yokaï

 
campagne_russie1812.jpg
 
 
Saint Graal 1
Comme Karkati, Adolf Hitler,
l’absolue perverse démocratie
sont éternellement le Christ ou Soi,
Ils ont tous même ORIGINE.
Adolf Hitler, considéré par certains
comme le mal absolu depuis cette
dernière centaine d’années, est ainsi
autant Christ que vous et moi.
Ceux qui le voit comme le « méchant »
ici-bas NE FONT QUE DIVISER.
Il en est de même des assassins
de Jésus-Christ, eux aussi Christ, Soi.
Essayez maintenant de trouver une rue
« Adolf Hitler » dans une
quelconque contrée de ce monde,
et vous tomberez dans le drame du HOTC !
Comme quoi seule l’OPINION-ILLUSION ou
principe actuel du vagabondage du mental
fait tant de ravages dans ce
monde de la prestidigitalisation illusoire !

Le système humain de ce monde est de
DIVISER À N’EN PLUS FINIR, EN ÉVOLUTIONNISME,
notamment à coups d’ego de « spécialistes ».
DIVISER À N’EN PLUS FINIR EN FORME DE
« CHAOS CONTRÔLÉ » CHER À L’OLIGARCHIE
ANGLO-AMÉRICAINE DE LA CITY DE LONDRES
SELON SON PRINCIPE DE « SYMPATHIES-ANTIPATHIES ».


Page dédiée au Cosaque Vasily Glazunoskaya (Василий, казак Глазуновской),
en service de 1738 à 1775, notamment en Prusse, qui eut trois fils aussi Cosaques.
 
 
Suite de la page précédente

Le Ministre poursuit : « Le Soi, qui est de nature de la pure Conscience, donne l’impression d’être inerte et insensible quand il est apparemment associé à l’inertie. Dans l’espace infini, cette Conscience infinie a fait apparaître des objets infinis. Tout cela, qui donne l’impression d’avoir été fait, relève en fait de l’imaginaire, et rien n’a été fait. Le Soi est donc à la fois conscience et inertie, celui qui fait et celui qui ne fait pas.
La réalité du feu est ce Soi ou cette Conscience. Pourtant le Soi ne brûle pas plus qu’il n’est brûlé, puisqu’il est la Réalité de toute chose, et infini. Il est la lumière éternelle qui brille dans le soleil, la lune et le feu, mais indépendamment d’eux. Il brille même quand iceux se sont couchés : il illumine tout à partir du dedans. Lui seul est l’intelligence qui habite même les arbres, les végétaux et les plantes grimpantes, et les conserve. […] Il n’existe pas de monde indépendant de cette Conscience ».
 
(YV III, 80) : ”Tant que l’on perçoit le bracelet en tant que bracelet, il n’est pas perçu en tant qu’Or”. Mais quand on s’aperçoit que le bracelet n’est qu’un mot et nullement la Réalité, alors l’Or apparaît. Semblablement, quand on pense que le monde est réel, on ne voit pas le Soi ; mais quand on renonce à pareille supposition, la Conscience est réalisée. ‘Je’ est le Tout [PAN], il est donc réel ; tout ce dont on fait l’expérience est irréel [pied de nez à John Locke et tous ses empiristes…]
Ce qui paraît être n’est que tout de passe-passe de maya [maintenant c’est devenu la prestidigitalisation du virtuel ou illusion], laquelle crée une division dans la Conscience en sujet-objet. C’est ce postulat de division qui crée la diversité depuis Brahma, le Créateur (1), jusqu’au plus minuscule insecte. Ainsi qu’en une unique graine les diverses caractéristiques de l’arbre demeurent tout le temps, cette apparente diversité existe tout le temps dans le Soi, mais en tant que Conscience ».

« Brahman, le Soi, quand Il est exprimé dans le silence, le connu prend fin, car Il est au-delà de toute expression ou de tout nom-la-forme. Il est le milieu extrêmement subtil entre deux extrêmes ; et ce milieu lui-même a deux aspects. Tous ces univers ne sont que sa projection, un jeu de sa part, mais conscient. En tant que diversité de cet univers, il donne l’impression d’être divisé en lui-même : mais, en vrai, il est indivisé ».

”On peut parvenir à ce Soi de mille manières ; pourtant, quand on l’a atteint, rien n’a été atteint ! [voir par exemple l’œuvre de Howard Phillips Lovecraft…] Il est le Soi suprême ; et pourtant il n’est rien [Rien dans le Tout, et tout dans le Rien]” (YV III, 81)

« L’homme erre dans la forêt du samsara [HOTC : Histoire-Opinions-Temps qui coule] jusqu’à ce que poigne cette sagesse capable de dissiper l’ignorance-racine dans laquelle le monde paraît réel. L’ignorant est attiré par la perception de l’eau du mirage de la même façon qu’il est attiré par l’apparence du monde. Mais, en vérité, c’est l’infinie Conscience qui perçoit l’univers en son sein par le biais de sa propre énergie appelée maya », dit le roi en réponse à Karkati.

« Le Soi est extrêmement subtil. De la taille d’un atome [comme l’aiguille Karkati], il est de la nature essentielle de la pure Conscience, et pourtant il pénètre l’univers tout entier ».

”De même qu’une goutte de miel contient toutes les essences subtiles des fleurs, des feuilles et des fruits, l’espace atomique de la Conscience comprend toutes les expériences” (YV III, 81).
« L’univers entier du passé, du présent et de l’avenir est contenu dans l’atome de l’infinie Conscience. Ainsi, bien que le Soi ne soit ni celui qui agit dans l’action, ni celui qui fait les expériences dans l’expérimentation, il est l’acteur de toute action et l’expérimentateur de toutes les expériences. Il n’est rien en dehors de lui. La faculté de faire et de connaître est immanente à l’atome de l’infinie Conscience. Toutefois, le monde n’a jamais vraiment été créé, et il ne disparaît pas vraiment non plus. Il n’est jugé irréel que du point de vue du relatif [donc du sujet-objet]. Du point de vue absolu, il ne se distingue en rien de l’infinie Conscience ».

Au sujet du mariage sujet-objet, que j’ai vécu plusieurs fois en pratiquant l’aquarelle sur nature-morte et sur paysages extérieurs.

« Celui qui voit, demeurant lui-même invisible, se voit lui-même ; et celui qui voit ne devient jamais un objet de conscience. Celui qui voit n’est que voir et, quand ont cessé les impressions psychiques latentes, celui qui voit recouvre son être pur : quand l’objet extérieur est imaginé, un spectateur (un être qui voit) a été créé. S’il n’y a pas de sujet, il n’y a pas d’objet non plus : c’est le fils qui fait de l’homme un « père » [c’est moi qui souligne]. Là encore, c’est le sujet qui devient l’objet [comme en pratique de l’aquarelle…]. Il n’y a pas d’objet (le fait de voir) sans un sujet (celui qui voit), de même que sans père il n’y a pas de fils [problème de « voyage dans le temps » si on « remonte » et que l’on tue son père on ne devrait pas exister…]. Parce que le sujet (celui qui voit) est pure conscience, il est capable de faire apparaître l’objet. L’inverse est impossible : l’objet ne donne pas naissance au sujet [ainsi il est faux de parler « d’objectivité » qui n’est qu’une opinion de plus]. Par conséquent seul celui qui voit est réel, l’objet relève de l’hallucination : seul l’Or est réel, le bracelet est un nom et une forme. tant que dure la notion de bracelet, l’Or pur n’est pas appréhendé. tant que persiste la notion d’objet, la scission entre celui qui voit et ce qui est vu persiste également.

Mais, ”de même qu’à cause de la conscience dans le bracelet l’Or saisit sa nature, le sujet (celui qui voit) qui se manifeste en tant qu’objet (le vu) réalise la subjectivité (la conscience)” (YV III, 81). L’un est le déni de l’autre : il n’y a pas de véritable dualité. Celui qui voit ne se voit pas lui-même comme il voit l’objet : celui qui se voit lui-même EN TANT QU’OBJET, et donc ne se voit pas. Bien qu’il soit la Réalité, il paraît irréel. Toutefois, quand survient la connaissance de soi et que l’objet cesse d’être, celui qui voit (le sujet) est alors réalisé en tant que Seule Réalité.
Le sujet existe du fait de l’objet, et l’objet n’est que le reflet du sujet. La dualité ne saurait être s’il n’y a pas un, et à quoi bon la notion « d’unité » si seul le Un existe ? Une fois la véritable connaissance ainsi acquise au moyen de l’investigation qui convient et de la compréhension juste, seul demeure l’indicible. De cet indicible, on ne peut dire qu’il est singulier ni qu’il est pluriel. Il n’est ni celui qui voit ni ce qui est vu, ni le sujet ni l’objet, ni ceci ni cela. Pas plus l’unité que la diversité ne peuvent constituer le fondement de la Vérité, car toute thèse engendre son antithèse [c’est moi qui souligne]. Pourtant, un n’est pas plus différent de « l’autre » que la vague se distingue de l’eau, ou que le bracelet diffère de l’Or. Même s’il en est ainsi, la division ne contredit nullement l’unité ! Toute cette spéculation relative à l’unité et à la diversité ne vise qu’à vaincre la peine et la tristesse. ce qui est au-delà de tout ceci est la Vérité, le Soi suprême », dit le condensé du Yoga Vasistha.

« La cause et l’effet, le Soi et le Seigneur, la différence et la non-différence, la connaissance et l’ignorance, la douleur et le plaisir - tous ces couples ont été conçus pour l’instruction des ignorants. Ces mots n’ont en eux-mêmes aucune réalité. ”Toute cette discussion et cette argumentation n’ont lieu que dans le cadre de l’ignorance et à cause d’elle. Là où règne la Connaissance, il n’y a pas de dualité. Une fois la Vérité connue, cessent toutes les descriptions, et seul demeure le Silence”.
Alors tu te rendras compte qu’il n’est que l’Un, sans commencement ni fin. Mais tant que les mots serviront à exposer une vérité, la dualité est inévitable ; mais cette dualité n’est pas la Vérité. Toutes les divisions sont illusoires » (Condensé du YV et YV III, 83-84).

« Tel un enfant, le mental humain imagine l’existence du monde. Une fois le mental illuminé [de ce fait il n’existe plus], seule reste le Soi ».

Brahma le Créateur explique que dans tous les univers Il vit aussi des écritures et des morales qui déterminent le bien et le mal, le ciel et l’enfer [la dualité pur-impur] ; ainsi que les textes établissant le chemin qui mène au plaisir et celui de la libération. Et Il vit des gens poursuivant tous des buts différents.

« Les objets créés par le mental sont indestructibles : seul sont destructibles les objets fabriqués à partir de substances matérielles [objets de l’industrie du capitalisme avec « date de péremption »…]. Une personne est faite de ce qui, dans son mental [sa Signature ou géométrie mentale propre (2)], est fermement établi en tant que vérité de son Être : Elle est CELA, et rien d’autre », ce qui est une définition du Sans Pourquoi, et par là-même la Super Tautologie du « Je suis ce JE SUIS ». ÊTRE, et rien d’autre.

À suivre…    

[Voyage en cette dimension en compagnie de Vasistha (ou Vasishtha), un des grands Sages de l’ère du manvantara. Énorme merci à son traducteur le Swami Venkatesananda (1921-1982). Hymnes composés par Vasishtha dédiés à Agni (Igné-Inné…)]

[En haut de page : un soldat russe partage son pain avec un Français en déroute, ce qui préfigure notre époque de chaos contrôlé et fabriqué par l’Empire et l’oligarchie anglo-américaine. La France impériale de 1812 était déjà sous la coupe des Rothschild].


Notes.
1. Brahma le Créateur parmi les Trois qui inclus nous tous : l’univers n’est pas quelque chose qui serait extérieur à nous !!! « L’ego, le monde et le Créateur sont tous trois principes fondamentaux, sous-jacents à l’illusion. Une fois que ces trois principes sont reconnus comme n’étant pas séparé du Soi, l’illusion est dissipée ». Ramana Maharshi, entretien 569.

2. Signature, exemple donné en référence à Jacob Boehme : l’enfer est un mal pour les Anges, car ce n’est pas leur pays d’origine ; et l’enfer sera un bien pour les démons puisque c’est leur pays. Les Semblables par les Semblables. Signature ou Symbole, parabole image.
 
 

Dernière mise à jour : 10-05-2018 01:18

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >