Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Re-Garder
Re-Garder Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-06-2018 23:05

Pages vues : 1061    

Favoris : 176

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pierre, Porte, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
 
Re-Garder
Posséder-Poser (dé-poser, pondre)
Spectre-Spectacle
ou
Sujet-Objet (Cause-Effet)
ou
Re-flet (non-direct et DISTRACTION)
Le Soi est donc non-acteur, non spectre,
car chez Lui la causalité n’existe pas.
En conséquence, il n’y a pas d’effet
qu’on puisse appeler monde, ou « création ».
Spectre si excitant pour certain(e)s dans
les « films d’horreur ».
 
 
La Vraie Création ne possède pas de cause, ou de graine ! Tout au plus il n’existe que le Faire/Fer qui rouille immanquablement puisque Faire/Fer ! Pourquoi il rouille ? Parce qu’il veut échapper à la seule Réalité en bouffant toujours plus d’oxygène et en devient OBÈSE !!! Ce monde est dans l’âge du Fer/Faire et de l’avoir et donc il rouille, AU LIEU D’ÊTRE DANS L’ÂGE D’ÊTRE. Mais en cet âge du Faire/Fer, c’est la PANique si certains sont confrontés à ne « rien faire » puisque l’Ancien Testament leur serine qu’il fait travailler à la sueur de son front [donc calculer et creuser sans cesse), et que ne rien faire c’est pas bien, et qu’alors ça n’enrichie pas certains ! Parce que ça pourrait leur donner l’idée de retrouver la seule Réalité : le Soi ou Conscience infinie…
La Vraie Création ne possède pas de cause, ou de graine, identique à : Plus un être humain renonce à ses pouvoirs, plus il en a et fait du bien. Ça s’appelle GRATUITÉ ou AMOUR. La Vraie Création n’a pas de notion de valeur, donc pas d’attachement, pas de réaction de dualité cause-effet, par conséquent pas de peur et son contraire. Ça s’appelle GRATUITÉ ou AMOUR, et c’est comparable au Nirvana (1).
 
Pourquoi ce monde et son sentiment de l’ego existent-ils ?
« C’est parce qu’il n’y a en fait aucune réalité qui corresponde aux mots « monde » et « sentiment de l’ego ». Tout comme le vide (ou opinion de distance) n’existe pas de non-différent de l’espace, semblablement cette apparence du monde n’existe que dans le Soi, sous la même forme ou bien sous une autre », dit Kumbha (Culâlâ) au roi Sikhidhvaja, dans le Yoga Vasistha, L’histoire de Sikhidhvaja et Culâlâ (suite).
Quand la seule Réalité est comprise, on se rend compte qu’elle est le Soi (Shiva). Alors même un poison se change en nectar. « Quand Il n’est pas compris ainsi de façon adéquate, Il devient mauvais (aSivam), le monde de la souffrance. Car absolument tout ce pour quoi se prend cette Conscience, elle le devient. C’est à cause de la confusion du Soi que cette conscience se voit en tant qu’incarnée et que monde ».

Il ne peut pas exister de « laïcité » modèle français, icelle ne peut qu’être MARCHANDE, CAPITALISME : « Le monde et le sentiment de l’ego ne possèdent pas d’existence indépendante du Soi suprême. Puisqu’il n’y a pas de raison justifiant leur existence, la Vérité c’est qu’il n’existe que le Soi », dit Kumbha. Le « Faire/Fer » de Brahman (ici maya) produit le Spectre-Spectacle ou illusion par combinaison des cinq éléments. La Conscience est seulement la Conscience qui ne peut être appréhendée que par la Conscience, comme la diversité est perçue par l’opinion de diversité. « L’Infini lève l’Infini en son sein, l’Infini crée l’infinité, l’Infini naît de l’infinité et l’infinité demeure Infini. La Conscience brille en tant que Conscience ». Bref, la Vérité, par essence, est, ou n’est pas, et ne peut faire l’objet d’un choix, d’un jugement en fonction d’adjectifs sans tomber immédiatement dans les noms-les-formes et la dualité !

Kumbha : De l’Or à un certain moment et un certain endroit donne naissance à un ornement ; « mais du point de vue du Soi, rien n’est créé et rien n’y retourne jamais. Brahman le Soi repose en Lui-même. Pour cette raison, ce n’est ni la graine ni la cause de la création du monde, laquelle est une question de simple expérience. [du grain à moudre pour les John Locke et les Talmudistes…]. À part cette expérience, rien n’existe que l’on puisse appeler le monde ou le sentiment de l’ego. par conséquent, seule la Conscience infinie existe.

Cette Conscience n’a pas « d’espace » ou « d’univers » ; Elle est pour ainsi dire « sans corps », ou « son corps » est un univers dilaté, un « centre nulle part », et il n’y a pas de dehors et pas de vide non plus.
L’essence de l’existence est pure expérience, qui est donc l’essence de la Conscience. Tout comme la « liquidité » est inséparable de l’eau, la Conscience et la non-conscience existent ensemble [le ”c’est” et ”ce n’est pas”]. CETTE EXISTENCE EST SANS RAISON, CAR ELLE EST CE QUI EST : ELLE EST SANS POURQUOI : ELLE EST. Étant donné qu’il n’y a ni contradiction ni division au sein de la Conscience, Elle est évidente (Elle EST, ou « Je » est nu, sans adjectif, et c’est pourquoi il est TOUT dans l’indifférence, la non-dualité. Le ‘Je’ est nu, sans Pourquoi).

Quand le ‘je’ (ego) se prend pour un corps, il s’emprisonne dans l’opinion, et comme il y a autant d’opinion que de corps sur cette planète, cela ne peut former qu’un agrégat ou ÉGRÉGORE d’individus isolés, INVERSE de la Singularité ou Soi ou Idiotès. Un inverse du Soi parce que l’opinion se veut POSSESSION : une construction mentale qui s’élabore au fil de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), donc toujours instable, en évolutionnisme perpétuel en fonction des circonstances dans le spatio-temporel géographique et des États et choses matérielles et sociales que chaque individu trouve à son entrée dans cette vie ici-bas ; toujours particulier à un seul individu qui le sent et le pense selon les colorations de sentiments et d’idéation qui lui sont propres, comme par prédestination (les tendances), mais qui peuvent être étouffées ou exaltées par un dressage sentimental et intellectuel qu’on appelle « éducation ».

Si le Soi ou Conscience infinie étant la cause de quelque chose, alors comment pourrait-on la considérer comme indescriptible et incomparable ? En conséquence, Brahman ou Soi n’est ni une cause ni une graine. « Dans ce cas, qu’allons-nous considérer comme l’effet ? Il est donc mal à propos d’associer la création avec Brahman et l’inerte avec l’infinie Conscience. S’il semble y avoir un monde ou un sentiment de l’ego, ces mots sont creux et n’ont pour but que de distraire [Spectre-Spectacle…] », explique Kumbha.

Quand il n’y a pas d’existence matérielle, la pensée n’existe pas, ni le monde, ni le sentiment de l’ego.
Kumbha explique à Sikhidhvaja que le mental n’a jamais existé. « Celui qui brille ici et porte le nom de mental est en fait la Conscience infinie ou Soi. C’est l’ignorance de sa vraie nature qui donne lieu à l’opinion d’un mental, du monde, et de tout le reste [espace, galaxies, etc.]. Quand même iceux sont des opinions vides de substance, comment peut-on considérer ‘je’, ‘tu’, etc., comme réels ?
LE MENTAL N’A JAMAIS EXISTÉ : comme si on voulait se débarrasser de son ego illusoire en lui jetant des pierres comme s’il était un sale chien gênant. Or cet ego s’en ira seulement lorsqu’on en viendra à comprendre qu’il n’a jamais existé ! Comme tout le reste, il n’est qu’une OPINION.

« Même au commencement du cycle du monde actuel, ce monde n’a pas été créé. Je ne l’ai décrit en tant que création que pour la compréhension. En l’absence totale de tout facteur causatif, il était vraiment impossible que tout cela soit créé. par conséquent tout ce qu’il y a est Brahman ou Soi, et rien d’autre. Il n’est même pas logique d’affirmer que le Seigneur, qui est sans nom et sans forme, a créé ce monde ! Quand on s’aperçoit ainsi que la création du monde est fausse, il est alors certain que le mental qui nourrit l’opinion d’une telle création est faux, lui aussi. Le mental n’est qu’un paquet de ces fausses opinions [comme toutes opinions] qui limitent la Vérité. mais alors, qui dit division dit divisibilité. Quand la Conscience infinie est incapable de division, il n’y a pas de divisibilité. Comment le mental, celui qui divise, peut-il être réel ? Tout ce qui semble être ici perçu en Brahman, par Brahman et, par obligeance, on donne à cette perception le nom de mental ! C’est la Conscience infinie seule qui est déployée sous la forme de l’univers. Pourquoi alors l’appeler l’univers ? ”Dans ce plan ou dimension de Conscience infinie, la moindre apparence qui semble se manifester n’est que le reflet de la Conscience elle-même : de là, il n'y a ni mental ni monde” (YV VI, 1-98). Ce n’est que dans l’ignorance qu’on voit cela comme « le monde ». Voilà pourquoi le mental est irréel », explique Kumbha.

« CE N’EST QUE LA CRÉATION QUE L’ON NIE AINSI, PAS CE QUI EST » (la Réalité vue sous la forme de ce monde est dénuée de commencement, donc de Big Bang, et est incréé. LE BIG BANG EST UNE INVENTION HUMAINE).
« C’est ce Brahman Lui-même qui se connaît un Instant en tant que cet univers, et paraît l’être effectivement. Il n’y a pas de mental », dit Kumbha.
L’opinion « Je suis ceci ou cela » crée la servitude et la destruction de soi et du Soi. « La compréhension que « Je ne suis pas » conduit à la liberté et à la pureté. La servitude et la libération ne sont que des opinions. Cela qui est conscient de ces opinions est la Conscience infinie. L’opinion « Je suis ceci » ou « Je suis untel », ou « Je fais ceci ou cela » est source de toute affliction. L’absence d’un tel sentiment est la perfection. Comprends bien « Je ne suis pas ce sentiment de l’ego » et repose en pur éveil », dit Kumbha. (Éveil à ne pas confondre avec l’actuel business de l’éveil évidemment lié à cette dualité winner-loser…).


Quand le pur éveil est réalisé, toutes les opinions s’écroulent, « il n’y a ni causalité ni création subséquente. En l’absence d’objets, il n’y a ni expérience ni sentiment de l’ego concomitant. Quand le sentiment de l’ego est non-existant, où est le samsara ? [monde des phénomènes et des cycles naissances-morts] Quand ainsi le samsara n’existe pas, seul demeure l’Être suprême. L’univers existe en son sein ainsi que des sculptures dans un bloc de pierre qui n’a pas encore été sculpté. Seul voit la Vérité celui qui saisit l’univers sans l’intervention du mental, et donc sans l’opinion d’un univers. Pareil vision s’appelle Nirvana (1).

« La Création est Brahman ; Brahman Seul est conscient de cette Création. Quand on abandonne le sens du mot « création », on voit que le sens véritable de « création » est l’éternel Brahman ou Soi ».

« La force de l’habitude [et l’égrégore] nous pousse à croire qu’il est difficile de cesser de penser. Quand cette erreur est découverte, personne ne serait assez stupide pour s’efforcer à penser inutilement », dit Ramana Maharshi à l’entretien 398.

« On ne peut supposer un effet que s’il y a causalité. Mais là où il n’y a pas de causalité, comment l’effet peut-il se produire ? Il n’y a pas de rapport de cause à effet entre le Soi et l’univers : absolument tout ce qui il a ici est le Soi ou Brahman. Quand il n’y a pas trace de semence, comment une naissance peut-elle se produire ? ».
Brahman est sans non-la-forme, Il n’a pas de causalité, donc pas de semence en Lui. Il est donc non-acteur : pas de causalité chez Lui, donc pas d’effet qui puisse être appelé « le monde ».

Seul Un Est : Rien dans le Tout et tout dans le Rien. « Rien des trois mondes jamais ne naît jamais ni ne meurt. Il n’y a ni unité ni diversité (2), ni confusion ni illusion. Rien ne périt et rien ne prospère. Tout (même l’énergie qui se manifeste en tant que désir et absence de désir) est ton propre Soi », explique Kumbha (Cudâlâ) à Sikhidhvaja.

L’opinion de « dimension » ou « d’espace » n’est qu’une opinion, UN CALCUL ou bidouillage du mental, un concept mathématique de travailleur du chapeau…


Ce monde de l’illusion ne peut que reposer sur la dualité, DONC SUR LE TEMPS QUI COULE OU HOTC : dualité d’un sujet qui saisit l’objet du changement : l’aiguille du cadran solaire a son ombre qui n’est plus à la même place, mes paupières viennent de battre, mon humeur est différente, la fleur s’est ouverte, etc. L’HOTC ou temps est ainsi liée à des quantités de changements (informations) perçus et appréciés selon son ego ou opinion. Quelques minutes d’une rencontre insupportable peuvent paraître des heures alors que d’instants agréables peuvent sembler se résoudre sans HOTC.
Cet univers d’illusions ou phénomènes n’est perceptible qu’à travers l’HOTC (le Vase et le contenu qui change perpétuellement).
Patanjali écrit à IV 33 l’aphorisme suivant : « La succession est une séquence interrompue d’instants reconnus comme distincts de la cessation du changement ».
Bref, si tout le monde vit le seul Instant, le seul Ici et Maintenant, il n’existe plus l’entretien 264 du 20 octobre 1936 de Ramana Maharshi : « Dieu créa l’homme ; et l’homme crée Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».


À suivre…

[Voyage en cette dimension en compagnie de Vasistha (ou Vasishtha), un des grands Sages de l’ère du manvantara. Énorme merci à son traducteur le Swami Venkatesananda (1921-1982). Hymnes composés par Vasishtha dédiés à Agni (Igné-Inné…)]


Notes.
1. Nirvana : État suprême de non-existence et réincarnation en l’Être dans le Brahman ou Soi. Cela correspond au ZÉRO ou Shunyata (Shunya) qui signifie le Vide. Vide ou Zéro qui n’a rien à voir avec le calcul du mental ! Mais qui correspond à la NON-DUALITÉ ou CHEMIN DU MILIEU (Madhyamaka) : chaque chose composée est illusoire, impermanente, pénible, sans nature originelle. Bref : Rien dans le Tout et tout dans le Rien.
Cette idée de Nirvana et de Vide, aussi conception du mental, ne saurait se comparer avec une autre opinion appelée « nihilisme » (sens de ”liberté totale”, ou ”rien n’existe d’absolu”, donc dans la dualité…), car la Vérité absolue est indépendante de l’être et du non-être (sinon c’est la dualité ET LA GUERRE), puisqu’Icelle est avant tout le Shunyata ou Vide. Le Vide n’est même pas le Néant, auquel le Nirvana ne se confond d’ailleurs pas !
Chez les Hindous il y a jusqu’à 25 espèces de Vide !!!
Quant au ZÉRO, il n’est pas « rien », mais LA TOTALITÉ, L’INSTANT (ce qui seul existe) : « C’est là où rien n’est apparu (n’a été créé) que l’on voit toute chose », dit le Yoga Vasistha.
Pour plus de détails sur le Vide et le Zéro, voir le Dictionnaire des symboles numériques de la Civilisation indienne, dans : Histoire universelle des Chiffres, de Georges Ifrah.

2. L’Union européenne et son slogan mercantile et socialiste : « Unité dans la diversité » [comparable au « United colors of Machin »] est un mensonge et une illusion comme toute publicité destinée à MANIPULER L’INDIVIDU AFIN QU’IL CONSENTE, QU’IL ACHÈTE. L’actuelle démocratie ne peut qu’être MARCHANDE puisque son principe repose sur le consentement. Donc elle repose sur l’opinion…
 
 

Dernière mise à jour : 21-06-2018 23:30

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >