Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Centrum Centri ou Paradis des Pierres
Centrum Centri ou Paradis des Pierres Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-07-2018 22:57

Pages vues : 1012    

Favoris : 142

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
 
Centrum Centri ou Paradis des Pierres
 
 
La Création = l’évident qui devient irréel et l’irréel qui devient évident ! Surtout depuis 1789 et les perruques poudrées et leurs « lumières » qui n’éclairent plus que de la matière monnayable totalement illusion… Le plus étonnant là-dedans, et même fort mystérieux, est que la puissance de l’illusion est capable de rendre réel l’irréel et irréel le réel, surtout de nos jours à coups de virtuel informatique et de « tout connecté », et de « réalité augmentée », donc d’illusion augmentée ! et par conséquence d’ignorance augmentée !!!
Ignorance augmentée qui augmente le CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE tout bénéfice pour les marchands de confiance (religions et banques)
Ainsi la Super illusion augmentée, Super Carotte, barre la Stargate ou Point Focal de la Libération.
 
Dans le Yoga Vasistha, Vasistha explique qu’un moment de plaisir est souffrance, mais que la délectation authentique est inoxydable comme l’Or métal, et sans commencement ni fin (pas d’adamisme et sa promotion ”fin des temps”). « Approfondis donc la Vérité à l’aide de l’expérience directe [sortir du tout virtuel informatique] ; contemple la Vérité primordiale par l’expérience directe. Qui abandonne cette expérience et cours après des « réalités » illusoires est un insensé », explique Vasistha au Prince Râma. De nos jours il n’y a presque plus de directe, tout par virtuel, et le contraire du sens du mot virtuel ayant pour étymologie vertu, c’est l’inverse de la vertu qui est construite ! La Vertu étant proche du sens du mot Libération ou Vérité.
À propos du mot VERTU, ce mot est très important dans les Gaules avant leur destruction par l’Empire romain.
VERTU : uirido- en gaulois, LOYAUTÉ. Uiros est peut-être issu de uiros (l’homme) comme le latin uirtus (vertu, courage) qui est issu de uir (l’homme), qui en serait la traduction, mais il peut aussi venir de uiros, avec i long, qui veut dire « vrai », vérité (uirotus). (Réf. Dictionnaire Français-Gaulois, de J.-P. Savignac).

Centrum Centri ou étude de la Nature, de VOTRE Nature : « Qui suis-je ? » : « Le mental doit être tranché, racines et branches. Cherchez qui est le penseur, qui est le chercheur. Demeurez le penseur, le chercheur. Toutes les pensées disparaîtront (1) », explique Ramana Maharshi à l’entretien 245.
« Lors donc que vous lisez quelques traités des Anciens sur l’étude de la Nature, n’entendez pas pour éléments les substances crues, indigestes et mortifères que je viens de vous signaler [celles du monde de l’illusion], mais recherchez-en le Centrum Centri par quelque procédé ingénieux et de votre propre fond, car les Sages le veulent ainsi, tant pour empêcher les abus que la profanation de cette Science, au moyen de laquelle la société pourrait être bouleversée et anéantie », est-il écrit d’une façon un peu naïve dans : Les Récréations Hermétiques, manuscrit alchimique original (et d’un anonyme qui n’a même pas laissé de pseudonyme ou d’initiales), formant une transition entre la littérature hermétique du 18è siècle et celle du 19è siècle. Cet anonyme se laisse entrevoir comme « à la troupe des Adeptes » par cette expression typique ou formule consacrée suite à ce qu’il écrit sur le Centrum Centri : « Ne craignez donc pas de vous livrer à l’étude de notre science… N’attendez surtout aucune preuve de nos dires… », évidemment, puisqu’il s’agit de LA RÉALISATION DU SOI, on ne peut donc faire dans le grégarisme et l’idée reçue ou la culture ou l'opinion !
Centrum Centri aidé par la transmission par les textes sacrés et la compagnie des Sages.

La seule valeur au monde est le « QUI SUIS-JE ? ». ELLE SEULE EST SUSCEPTIBLE DE PROCURER LE BONHEUR. Par quoi commencer ?
Vasistha dans le Yoga Vasistha donne une réponse dans le chapitre : Le monde dans le rocher. SE RETIRER DANS UN « ENDROIT » où comme une forêt ne résonnent ni bruit de l’eau qui coule et ni le bruit des animaux, ni d’une ville remplie de gens qui empêchent de se concentrer, ni de l’océan lui aussi plein de diverses sources de distraction. « Même les grottes n’en sont pas exemptes ; on y entend le mouvement du vent et elles grouilles de rampants, etc. », dit Vasistha qui finalement se décide de partir dans le cosmos. « Mais même là je trouvai des sources de distraction : les nuages, les êtres célestes et les démons, les corps célestes et les âmes défuntes.
Ayant renoncé à tous ces endroits, je me rendis dans un lieu retiré, loin de tout, où même les éléments naturels n’avaient pas accès. Dans cet espace vide, j’imaginais l’existence d’un ermitage », dit Vasistha.

Ce dernier passage du refuge de Vasistha est fondamental parce qu’il exprime que tout étant conscience, tout ce qui est observable est aussi symbolique, et par là-même tout ce qui est symbolique est observable, et qu’en conséquence, le symbole peut devenir le Refuge absolu de Vasistha, le Centrum Centri incarné dans la matière.
Vasistha explique ainsi : « En esprit, j’en fis un endroit absolument inaccessible à qui que ce soit. Je m’assis en posture du Lotus. J’apaisai mon mental. Je résolus de demeurer assis en samadhi [contemplation] pendant un siècle. En accord avec la règle qui veut que l’on voie ce sur quoi on médite pendant longtemps, mes désirs imaginaires se matérialisèrent et de déployèrent devant moi. ”Ce siècle s’écoula en un clin d’œil car, lorsque le mental est parfaitement concentré, on ne remarque pas le passage du temps” (YV VI 2, 56).

Le Prince Râma pour qui le Yoga Vasistha est enseigné demande à Vasistha comment dans une personne réalisée vivante (ou Adepte) l’ego peut-il voir le jour ?
« Qu’on connaisse la Vérité ou qu’on l’ignore, sans le sentiment de l’ego le corps ne peut pas exister. Ce qui a besoin d’être soutenu ne saurait exister sans un support. Mais il existe une différence essentielle que je vais t’expliquer sur-le-champ” (YV VI 2, 57).

Ainsi, IGNORANCE = EGO, qui semble exister en nous et à notre insu.
« Cette ignorance est une non-entité car quand on s’interroge à son sujet on ne voit pas qu’elle existe ; l’obscurité n’existe pas lorsqu’on l’approche à l’aide d’une lampe. Quand on cherche ce démon de l’ignorance, il n’existe pas (1) ; mais en l’absence d’un tel approfondissement, quand on le considère comme allant de soi et qu’on subit son influence, il prend de l’importance et s’installe [dans cet enchaînement sans fin de causes et d’effets]. Ce monde est créé par cette ignorance qui n’a de réalité que pour les ignorants [ceux du monde de la cause-effet] ; il n’est pas réel. Ce qui est au-delà du mental et des sens ne saurait expliquer l’apparition de ce qui est l’objet du mental et des sens. Peut-on trouver un germe, lorsqu’il n’y a pas de graine ?

Dans cette infinie Conscience, un simple rêve semble être l’univers créé. Seule cette Conscience porte le nom d’Isvhara [Être suprême sous l’aspect du Seigneur de l’Univers], ou de Dieu, ainsi que de cette création. C’est comme les créations dans les rêves que tout le monde fait tous les jours. Parce que le rêveur est un être conscient, les objets du rêve semblent posséder une intelligence et un mental propres ; semblablement, cette non-création du nom de l’univers semble dotée d’une existence et d’une intelligence indépendantes comme si elle avait été créée. Il n’existe pas de création en tant que telle : le seul Brahman existe en tant que Brahman. Toute opinion qui point au sein de ce Brahman, Brahman en fait l’expérience comme si c’était un objet d’expérience. Ce Brahman lui-même se figure que tout cela est « création » [comme dans le cas du Démiurge]. Mais alors, celui qui fait l’expérience, le fait de faire l’expérience et l’expérience elle-même sont une chose unique et indivisible : semblablement, Brahman, l’opinion de création et la création ne sont que Brahman. Dans ce cas, comment le sentiment de l’ego ou fausse opinion du ‘je’ peuvent-ils voir le jour ? »

Bien-sûr quant on comprend justement l’ego il n’a plus lieu d’être.
« Le sentiment de l’ego est aussi inoffensif qu’un feu peint sur une toile. J’ai donc abandonné le sentiment de l’ego. J’existe dans l’espace comme si je me trouvais en dehors de lui (2). Je n’appartiens pas plus au sentiment de l’ego qu’il ne m’appartient ou n’existe en moi. Je ne suis pas, et il n’y a pas d’autre [ou d’extérieur] dans ma vision ; TOUT EST, ET RIEN N’EST [”Rien dans le Tout et tout dans le Rien”] », exprime Vasistha.

Inventer le slogan singerie du spirituel comme celui de l’Union européenne : « Unie dans la diversité » (ou multiplicité, ou quantitatif marchand et commercial) c’est faire comme le Démiurge : créer. Or comme l’exprime Vasistha : « Rien n’a jamais été créé depuis le commencement. Seul Brahman [le Soi] existe en Brahman, en tant qu’espace, air, feu, eau, terre, montagnes, etc. Il n’y a pas de division ou de dualité entre Brahman et la création [c’est moi qui souligne]. Une fois qu’ont cessé ces opinions règne une grande Paix intérieure, même si l’on est engagé dans une activité ».

Vasistha réfugié dans son « Paradis de Pierres », sa « COUR », n’ayant plus de temporalité il pouvait aller n’importe où et pouvait tout voir. « Je vis d’innombrables créations, et chacune d’entre elles ne soupçonnait pourtant pas l’existence des autres. […] Parce que la création tout entière est enveloppée par cette ignorance ou illusion, les habitants d’une création, ou d’un univers, ou d’un monde, n’ont même pas connaissance de l’existence des autres ».

LE ROCHER : « L’homme n’est que l’objet de rêve d’un autre, et il rêve qu’il est un homme. Toutefois ”avec le temps, même ceux qui sont le jouet de la pire forme d’illusion sont illuminés (éveillés) parce qu’il n’y a que la Vérité ou Brahman, qui est éternel” (YV VI 2, 68). En conséquence, je savais maintenant que ce qui m’était apparu comme le rocher était une masse de conscience. La Terre ou la Matière n’existe pas », dit Vasistha.

Le Rocher de Vasistha n’est donc que pure Conscience, il est irréel. « Prends conscience que cette montagne, cet espace, le monde et le ‘je’ ne sont tous que l’unique conscience, une et indivisible », dit Vasistha à Râma.

Le Rocher ou Pierre d’angle ou « Pierre d’achoppement » n’est pas à jeter ! (C’est comme si on jetait la Conscience pour ne garder que la matière-marchandise et sa laïcité !). D’ailleurs, le Psaume 118 (117), 22-23 dit bien de ne pas jeter cette Pierre ! « La pierre qu’ont rejetées les bâtisseurs est devenue la tête de l’angle ; et c’est là l’œuvre de Yahvé, ce fut merveilleux à nos yeux ».

Et dans le Nag Hammadi, Évangile selon Thomas (NH II, 2), Logion 66 : Jésus a dit : « Montrez-moi la pierre qu’on rejetée les bâtisseurs, c’est elle la pierre d’angle ».
Logion 67 : Jésus a dit : « Celui qui connaît tout en manquant d’une chose, il a manqué le tout ».
Vasistha explique à Râma que « cette Pierre d’angle de la création ne peut être perçue que lorsque le mental est prêt à abandonner la perception de la diversité [chère au business du mondialisme actuel], pas pendant qu’il est lié à pareille perception ».
Bien-sûr temps, espace, matière, mouvement, mental, etc. ne sont que des parties de la Conscience, comme des parties du Rocher de Vasistha.
« Seule la Conscience infinie existe en tant que Rocher de conscience ; ses membres figurent les mondes. Cette masse de conscience se pense en tant que monde. Bien que dépourvue de début et de fin, elle croit posséder un début et une fin [Big bang] ; bien que dépourvue de forme, elle prend la forme d’un rocher. Aucune matière ne subit de changements et de transformations. Ce ne sont là qu’apparences dans l’espace ou plan de l’infinie Conscience ».

ROCHER : « Notre but est l’élimination de la souffrance. Vous ne pouvez pas acquérir le bonheur, il est votre Nature fondamentale. La Félicité n’est pas une acquisition nouvelle. Tout ce qu’il faut faire, c’est éliminer le malheur. Et ces méthodes aident à y parvenir [par la compagnie des Sages, la lecture des textes sacrés, l’adoration de Dieu, le contrôle de la respiration, la contemplation] », dit R. Maharshi à l’entretien 290.




Notes.
1. Un bon exemple d’ignorance selon moi est celui de la cause-effet qui enchaîne sans fin, par exemple dans la sérié télé : La Servante écarlate, si la servante venait à s’échapper de l’enfer de la république dans laquelle elle souffre, la série n’existerait plus ; donc il faut un interminable enchaînement de causes et d’effets pour que l’HOTC (Histoire-Opinions-temps qui coule) puisse exister !
« Le degré de vérité de l’Histoire ne correspond qu’au degré de vérité de l’individu [donc de l’HOTC, si l’individu reste un ignorant du Soi] » (R. Maharshi, entretien 112).
Il en est de même avec le bon et si parlant exemple de l’œuf et la poule donné par Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux : « Une jeune cousine, élevée par les bonnes sœurs, me disaient un jour : ”Pour avoir un œuf il faut une poule et pour avoir un monde il faut un Dieu”. À quoi je répondais : ”Pour avoir une poule il faut aussi un œuf. Tu t’enfermes dans une chaîne de causes et d’effets dont les deux bouts ne se rejoignent pas, et que tu peux allonger à l’infini, sans que ton raisonnement soit valable” ».

2. Coupe = LA COUR, LA VALLÉE : Point Focal ou Stargate : la Vallée est VIDE et OUVERTE vers le haut. Voir la page La Corbeille ou Panier ou Vase-Vallée.
 
 

Dernière mise à jour : 19-07-2018 23:50

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >