Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow 10.000 ans de guerres
10.000 ans de guerres Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-08-2018 21:59

Pages vues : 830    

Favoris : 142

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
cccp_capitalism_usa.jpg
 
 
10.000 ans de guerres
avec le Premier de Cordée (1).
Ce n’est pas que l’Âge des Poissons
qui est encore celui de la violence,
c’est tout l’Âge de l’après Néolithique,
le notre.


La Cordée, le Réseau ou le Vivre ensemble, cette fausse transparence, cette religion inversée, en creux comme un cuivre repoussé.
 
 
LE PREMIER DE CORDÉE.
À la tête de ce monde, depuis que l’État a été inventé suite au Néolithique, se trouve toujours les mêmes personnes, ceux qui vendent la « liberté » et « travaillent à l’amélioration de la condition humaine », c’est-à-dire ceux qui ont cessé depuis longtemps de vouloir du bien à quiconque. Ce sont ces même personnes qui prétendent « lutter contre la haine » QUI ENTRETIENNENT CES GUERRES PERMANENTS EN PRÉTENDANT « LUTTER CONTRE LE TERRORISME » OU PLUS ANCIENNEMENT « COMBATTRE LA GUERRE » (avec les machineries ONU, etc.). Ces gens là ont trouvés le moyen économique parfait pour faire durer les guerres à l’indéfinissable et que ça rapporte à leurs amis les financiers internationaux de la City de Londres.

Les classes depuis l’origine des 10.000 ans, soit le départ de la catastrophe du Néolithique et de l’invention de l’État, sont toujours divisées en deux : ceux du haut et ceux du bas. Ceux du haut sont toujours les mêmes personnes : classes politique, économique et financière. Du haut de leur pyramide, plutôt de leur ego, ils voient le monde et veulent le posséder selon leur ego et selon l’égrégore de leur classe.

LE PREMIER DE CORDÉE.
Il est celui de la classe au sommet de la pyramide. Sa géométrie mentale est uniquement celle de sa classe capitaliste : en tant que Premier de Cordée, il lui faut d’abord sauver sa classe, donc SAUVER LE CAPITAL, car c’est ce capital, le Premier de Cordée qui, selon son ego limité, va assurer la bonne marche de la Cordée ou en terme capitaliste façon Couille en Or Rothschild, permettre de « créer », ou fabriquer de la richesse qui en fera bénéficier toute la Cordée, c’est-à-dire nous, ceux d’en bas de la pyramide, pour que nous puissions accéder à l’hostie du « pouvoir d’achat ».
Ce système infernal car UNIQUEMENT GUERRIER fait qu’à chaque problème on cherche à sauver le Graal, surtout à le soutenir : le capital, et ainsi on entretient sournoisement la machine.
Et ces gens au sommet de la pyramide croit (Crédit-Crédo-Croyance), du moins en leur ensemble, « améliorer la condition humaine », car c’est propre à cette classe de gens au sommet, c'est dans leur ADN ou géométrie mentale.

Cordée = Réseau. La finance internationale et son politisme liant les États FONCTIONNE EN RÉSEAUX (d’autant plus facilement grâce à la technologie nécessaire qui lui colle si bien).
RÉSEAUX = POUVOIR, comme les Cailloux qui empilés les uns sur les autres forment une force, comme le sens du mot religion : relier, suivre, cueillir, assembler. Il y a ainsi une résonance messianique : la carotte avec au bout la récompense (affranchir les humains du péché et établir la Paix sur Terre).
Mais les réseaux du capitalisme fonctionnent DANS LEUR CLASSE : ils transmettent leur Pour-Voir aux proches de leurs réseaux, comme par cooptation en cercle fermé, comme sous l’Ancien Régime la Noblesse se transmettait PAR LE SANG, d’où l’expression « le sang bleu », le bleu étant la couleur du futur, de la rêverie, de l’immatériel, de la pureté ; le bleu sorte de Stargate où passer au travers vers des Ailleurs, vers la Surréalité, voir vers le CENTRUM CENTRI, vers LA VÉRITÉ. Le Noble de l’Ancien Régime et le Chef sous régime républicain sont identiques, il est logique alors que ceux du « bas » croient que ceux du « haut » possèdent la Vérité, et qu’eux seuls ont droit au ‘Je’ (au Soi).

Ce ne sont pas ceux qui sont au sommet de la pyramide qui peuvent « changer le monde », C’EST NOUS-MÊMES À LA BASE DE LA PYRAMIDE : CONNAÎTRE TOI-MÊME PAR TOI MÊME (et pas par gourou pyramidale, ou modèle « symphonie des âmes », nouvelle mouture de « développement personnel » forme de singerie de l’éveil, singerie de la Réalisation du Soi).
Le messianisme est la parfaite Super Carotte identique au patriarcal et confortable État-providence, nouveau Dieu dans le DIEU Finance ; le messianisme C’EST DU SOCIALISME dans le mauvais sens puisque lié à l’argent et à l’opinion des manipulations politiques qu’impose le système de la démocratie basé sur les conflits d’intérêts, donc sur les opinions, sur l’ego.

Comme déjà écrit, TOUT EST THÈME ET VARIATION (Principe alchimique), et le Thème se répète mais toujours en Variation, jamais à l’identique. De nos jours, plus besoin de marcher à pieds, si on ne pouvait se payer un cheval, pour cheminer de longs mois afin de trouver dans un monastère un précieux manuscrit (en plus il fallait savoir lire…) : l’internet permet d’accéder en quelques minutes à l’ensemble des enseignements spirituels, et scientifiques, depuis que l’humain s’est découvert, ou inventé, un mental. Cet accès au savoir n’est pas libérateur parce qu’il développe en même temps l’ego sous la forme de la tyrannie de l’opinion (chacun défendant sa petite vérité à coups de ”débats”) ; les gouvernements des États le savent bien, aussi le liberté de pensée se tuait elle-même, car il est évidemment impossible pour le moindre État de gouverner en reconnaissant à chacun, donc à la base de la pyramide, le droit de ne pas être d’accord. Le fameux « pouvoir du peuple », ou la « démocratie » qui n’existe pas en l’état actuel du chaos provoqué par l’ego de nous tous.



L’histoire que raconte le Dieu du Feu à Bhâsa (Yoga Vasistha).

« Il y a un espace infini rempli de pure Conscience. Il contient d’innombrables mondes qui flottent comme autant d’atomes. Dans cet espace vit un être cosmique, doté de la Conscience de Soi. Cet être fait l’expérience de sa propre lumière à la façon dont on voit un objet en rêve. De ces expériences naissent les divers sens et leurs organes correspondants qui, ensemble, forment le corps. Ces sens perçoivent leurs propre objets correspondants qui deviennent le monde.
Au sein de ce monde apparut un être du nom d’Asura [Démon] ». Bref, fière de sa puissance il lui arriva de détruire l’ermitage d’un sage qui le maudit ainsi : « Tu as fait ça parce que tu es fier de ton corps gigantesque. Tu mourras et deviendras un moustique ». Asura fut réduit en cendres et devint un être désincarné, qui ne fit plus qu’un avec l’espace physique.
« Puis il devint uni au vent [au prana ou force vitale] au sein de cet espace. À présent Asura se réveilla sous les traits d’un être vivant et acquit énergie, eau, etc. À nouveau doté des cinq éléments et d’une particule de la Conscience infinie, il se mit à vibrer en tant qu’individu. La conscience de soi se leva en lui. Dans cette conscience de soi se trouvait le sort que lui avait jeté le sage, et par conséquent l’opinion de moustique. Il devint donc moustique », raconte Bhâsa.

Vasistha répond au Prince Râma : ”De Brahma jusqu’au brin d’herbe, tous les êtres sont sujets à deux formes de naissance : la première est la création de Brahma, et l’autre est la création illusoire” (YV VI 2, 135-136). La création qui point spontanément dans le mental du Créateur est la création de Brahma, pas « la naissance qui passe par l’utérus ». Celle qui se produit du fait de l’illusion latent est la fausse naissance, née du rapport sujet-objet [c’est moi qui souligne] ».

FRACTAL, CENTRUM CENTRI : « Le moustique vivait heureux sur un brin d’herbe. Cette herbe fut mangée par un cerf. Parce qu’il mourut en regardant le cerf, il devint un cerf. Le cerf fut tué par un chasseur : voilà pourquoi le cerf dut renaître en chasseur dans sa prochaine incarnation. Pendant que le chasseur parcourait la forêt, il eut la bonne fortune de rencontrer un saint qui était un sage et qui l’éveilla », raconte Bhâsa.

Le chasseur demanda au sage comment vaincre la souffrance sans se lancer dans des pratiques dures ou douces.
« Abandonne l’arc et les flèches sur-le-champ. Reste ici et consacre ta vie au silence, libre de toute peine ».

Le chasseur accomplit ses conseils sans hésiter. Vasistha : ”En quelques jours à peine, il pénétra la sagesse des textes sacrés, tout comme une fleur entre dans le corps de l’homme en tant que parfum” (YV VI 2, 137). « Ô sage, comment se fait-il que le rêve qui se produit dedans semble avoir lieu dehors ? »
Le sage répond qu’il a pratiqué la concentration assis dans la posture du lotus et est resté en tant que pure Conscience. « J’ai rassemblé tous les rayons du mental, qui s’étaient dispersés sur mille choses, et les ai concentrés sur mon propre cœur. En même temps que la force vitale, j’ai « expiré » le mental en dehors du corps. Ce prana a pénétré à l’intérieur d’un être vivant qui est apparu devant moi. Cet être « inspira » ce prana et le reçut dans son propre cœur ».

Ensuite, le sage pénètre à l’intérieur du cœur de l’être ; par son intellect il vit que l’intérieur de cette personne était rempli de nombreux conduits, organes et viscères, « tout comme une maison est remplie de meubles ». Les conduits transportaient l’essence de la nourriture. Il faisait chaud dans ce corps à l’intérieur sombre, « comme en enfer ». « Le flux de la force vitale le long de ces conduits donnait d’amples indications quant aux désordres physiques consécutifs à l’écoulement irrégulier de la force vitale.
« Je suis entré dans le cœur de cet être. Dans ce cœur je suis parvenu au principe de la Lumière. Les trois mondes y sont reflétés. C’est la Lumière des trois mondes. C’est l’essence même de toutes choses. Là se trouve le jiva [être vivant, âme individuelle]. Le jiva occupe le corps entier, mais cette « ojas » [lumière intérieure] est son siège particulier. Il est protégé de toutes parts par la force vitale. J’y suis entré, à la façon dont l’eau imprègne un pot de terre. En demeurant dedans, j’ai découvert l’univers tout entier, comme si je le voyais de ma propre « ojas ».

Le sage rêve, mais ne dort pas : « Après m’être longuement interrogé, j’en suis arrivé à la conclusions suivante : « C’est surement la forme divine de la Vérité concernant la Conscience. Tout ce que cette Conscience peut bien manifester en elle-même porte le nom de monde ». Partout où cette graine de conscience voit sa propre forme, pour ainsi dire, séance tenante elle voit le monde, sans jamais abandonner sa propre réalité de Conscience infinie ».
Conscience Une : ”Le rêve est rêve par rapport à l’état de veille, mais un rêve est état de veille par rapport au rêve lui-même. Le rêve ne diffère en rien de l’état de veille ; l’état de veille lui-même est double” (YV VI 2, 137).
Donc une personne n’est que Conscience : même si 100 corps périssent la Conscience ne meurt pas. « La Conscience est comme l’espace, mais elle existe comme si elle était le corps. […] Quand le jiva a extériorisé la conscience, advient l’état de veille. Quand il tourne le regard en lui-même, le rêve voit le jour. Le jiva est déployé en tant qu’espace, terre, vent, montagnes et océans, qu’ils soient vus dehors ou dedans. Une fois cette vérité réalisée, on est libéré de la vasana ou conditionnement mental ».
Le sommeil se caractérise par la conscience et l’absence de conscience ; la Paix se trouve dans le sommeil quand le mental ne produit pas ses ravages, état de ”conscience” qui peut se produire même à l’état de veille.
Comme pour le temps, il faut une personne pour le voir et ainsi l’inventer ; de même le monde sans personne pour le voir n’existera pas. « C’est à cause de l’existence de turiya [voir la page L’Aimant attire le Faire et l’Opinion] que veille, rêve et sommeil existent de la sorte. Turiya est la réalisation que « le monde » n’a pas du tout été créé puisque aucune cause ne lui donne naissance, et que seul Brahman brille en tant que ce monde », dit le sage.


À suivre…

[En références à : Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar (1890-1973). Et en compagnie de Vasistha (ou Vasishtha), un des grands Sages de l’ère du manvantara. Énorme merci à son traducteur le Swami Venkatesananda (1921-1982)]


Note.
1. Corde, Cordée : Groupe d'alpinistes attachés l'un à l'autre par la taille avec une corde, pour faire une ascension. Premier de cordée : celui qui mène la caravane (écrit le dic. Le Robert). Avec le macronisme élyséen (le tout confort aux enfers), on a donc le sens matérialiste collé à la vache à lait nommée « capitalisme », cette vache, plutôt ce Graal que le « nomade » Jacques Attali nomme « l’autre face de Dieu » (page 693, Les Juifs, le monde et l’argent).
Donc on ne peut pas confondre cette corde, plutôt cette CHAÎNE (réseaux) du capitalisme avec la CORDE D’ARGENT ou Réalisation du Soi ! D’autre part dans les loges des judéo-maçons spéculatifs la corde à nœuds symbolise les RÉSEAUX par excellence : comme les enfants on se tient par la main (gantée de blanc) et on fait une ronde. Dans une loge mixte on essaye d’alterner mâle et femelle ! Voilà un exemple de socialisme façon « vivre ensemble », mais totalement matérialiste et UTILITAIRE avant tout, et nullement un symbole de « réconciliation universelle » ; car si c’était bien le cas, nous ne serions pas dans ce chaos qui vient….
Dans la Tradition Hindou concernant l’ignorance, dans la pénombre la corde qui est prise pour un serpent….
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 03-08-2018 01:31

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >