Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Dualité = échanger commercer opinioner
Dualité = échanger commercer opinioner Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-08-2018 01:50

Pages vues : 1112    

Favoris : 193

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
 
Dualité = échanger commercer opinioner
Dualité = se tourner vers l’extérieur, vers l’autre,
vers Narcisse.
 
 
RIEN À GAGNER, RIEN À PERDRE, QUE DE LA GRATUITÉ : puisque le Soi est notre état naturel, et que par le mental il est impossible de Le rechercher, ce mental ne peut que se présenter dans une attitude de soumission où il peut facilement être absorbé dans le Soi. Il doit donc devenir, pour ainsi dire, LA PROIE DU SOI (plus aucune dualité).
RIEN À GAGNER, RIEN À PERDRE, QUE DE LA GRATUITÉ : autrement ou à l’extérieur, il n’existe que l’asservissement fabriqué par le mental et donc dénué de réalité puisque renvoyé par les sens.
 
MISE EN GARDE : Aussi longtemps que vous recherchez ce qui est autre que vous-même en tant que moyen de gagner la Félicité, aucune félicité ne se fera votre. Nous ne sommes pas des commerçants en dualité-vendeur-acheteur ou offre-demande, que diable Oppeinheim !! (1)
Ainsi, il n’existe ni autre soi ou « autrui » à connaître ni concepts de noms-les-formes émergeant selon la mode du moment. Ces concepts de noms-les-formes n’ont pas de réalité.
La splendeur de la Conscience-Être brille en tant que pur Être.

- Question : Que peut « voir » un homme qui réalise le Soi ?
- Maharshi : Il ne voit pas. Voir est seulement être. L’état de Réalisation du Soi, comme on l’appelle, n’est pas de gagner quelque chose de nouveau ou de parvenir à un but distant, mais plutôt d’être tout simplement ce que vous êtes en permanence et que vous avez toujours été [c’est moi qui souligne]. Tout ce qui est nécessaire c’est de renoncer à vouloir appréhender le non-vrai comme s’il était vrai. Nous sommes tous occupés à ceci : considérer comme réel ce qui ne l’est pas. Il nous faut seulement abandonner cette habitude ancestrale. Alors, nous réaliserons le Soi tel qu’il est. En d’autres termes, « Être le Soi ». À un moment donné, ont rit de soi-même pour avoir essayé de découvrir le Soi pourtant si évident et incontestable. Alors, que répondre à cette question ?

Notre Être véritable est cette Conscience, cette Félicité sans commencement ni fin.
L’état naturel ou Réalisation dans lequel on peut vivre une vie normale (naturelle) tout en étant complètement conscient du Soi d’Instant en Instant (état perdu depuis des dizaines de millénaires….) Ainsi, demeurer dans l’état de conscience de la Réalité suprême sans interruption, même au cours des activités les plus ordinaires, c’est ÊTRE NATUREL.

Ceux qui vivent la seule Réalité ressemblent à une lumière dans un endroit sans vent ou à l’océan sans vagues (état souvent décrit dans le Yoga Vasistha) ; c’est-à-dire qu’aucun mouvement ne se produit (océan ou plonger dans le Soi). Ils ne parviennent pas à trouver la dualité : quelque chose qui soit différent de ce qu’ils sont, genre échange offre-demande. Mais, pour ceux qui n’atteigne pas cet état, tout leur semble différent, diversité marchandises et différent de ce qu’ils sont.

Chez le Réalisé les trois états mentales (veille rêve sommeil) ainsi que les activités vitales, ont été comme détruites pour ne jamais réapparaître. Pourtant le Réalisé mange, parle et bouge, etc. Il n’est pas conscience de ces activités, alors que les autres le sont. Ces activités ne se rapportent qu’à son corps et non à son Soi réel. Pour lui, son vécu dans l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) ressemble à celui d’un passager endormi dans un train, ou à celui d’un enfant que l’on vient de réveiller et qui mange à une mauvaise heure, ou qui mange sans s’en rendre compte. L’enfant dira le lendemain qu’il n’a pas bu le lait et qu’il s’est endormi le ventre vide. Et même si on le lui rappelle, il ne peut pas en être persuadé.

Depuis des dizaines de millénaires nous sommes tellement habitué à l’ego, que à moins qu’icelui n’existe pas, il est impossible à quiconque de réaliser l’état naturel et permanent de l’absorption dans le Centrum Centri. C’est ce que Kannudaiya Vallalar dit par l’état de veille ou monde de la maya (illusion) ne peut pas mener à la Libération puisqu’il n’est pas « Moi-Toi/Nous-Vous ». Dans l’état de veille il sera simplement remplacé par l’état d’oubli total comme dans le sommeil profond afin de « laver » des impuretés.

Dans un cœur qui n’a pas atteint la tranquillité de la Conscience : la retrouvaille du Soi, l’Ambroisie de Conscience n’existe pas.


SAINTE CHIMÈRE OU TRANSPARENCE/OCÉAN/GOUFFRE : MULTIPLICATION (sens alchimique (2
)
Chaque catégorie supérieure d’être vivant au-dessus de l’humain du monde de l’illusion est capable d’un bonheur cent fois plus grand que celui de la catégorie inférieure juste après celle du monde illusoire. Le bonheur achevé est le plus grand que vivent la totalité des onze catégories n’est qu’écume à la surface du déluge d’un apprenti sorcier fabricant un océan de Félicité. Car la Félicité est comparable à un océan comme dans le conte de l’Apprenti Sorcier (vidéo ci-dessous et jolie musique), océan trafiqué dans le conte par le jeune apprenti qui ne maîtrise pas le Soi, ou simplement la phase de Multiplication. Et justement, pour le Sage réalisé, quand le jeune apprenti deviendra LUI-MÊME, cet océan ou bonheur de Conscience deviendra une expérience de déluge permanent et interrompue qui, évidemment, n’aura plus rien à voir avoir la catastrophe déclenchée dans le conte, c’est ce que décrivent timidement dans leurs écrits de rares authentiques Alchimistes en parlant de « catastrophes déclenchés par le passé par des ”apprentis” ».

L’échange ou commerce qui comprend naturellement la mode du social fait croire - là aussi depuis des millénaires, du moins depuis l’arrivée de la catastrophe du Néolithique - que l’on  ne peut obtenir du bonheur que par le contact avec quelque chose qui est séparé de nous, exemple typique du troc qui va donner Wall Street et la City de Londres. « Ceci n’est pas la vérité » dit Ramana Maharhi puisque la Félicité (ananda) est la nature même su Soi. « Le bonheur que vous tirez d’autre chose fait partie du bonheur du Soi [Atman], mais ce n’est pas le bonheur complet. Tant qu’il vous faut un objet au dehors (pour être heureux) l’incomplétude se fait sentir (3). Quand on ressent que seul l’Atman est présent, le bonheur permanent demeure ».
Plonger dans l’océan du Soi puisque c’est votre état naturel, vous ne vous en rendez pas compte et sans le savoir, sans le calcul du mental, vous réalisez le Soi sans aucune dualité, en une unité totale et non-divisée. « L’ananda est notre propre réalité » dit le Maharshi. « C’est ce que vous êtes. Si vous plongiez, en toute connaissance, dans l’Atman, avec la conviction née de cette expérience, alors vous connaîtriez l’état du Soi ».

Ce qu’on appelle le « Bonheur » ce n’est pas la petite vérité de chacun ou opinion, c’est le Soi : « Le Bonheur et le Soi ne sont pas différents l’un de l’autre. Seul le bonheur du Soi existe ; Cela seul est réel. Il n’est pas en ce monde un seul objet [et une seule drogue chimique] capable de procurer le bonheur. Nous croyons [CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE et marchands de confiance ou banques] tirer notre bonheur de ces objets en raison d’un manque de discernement et une incapacité à déterminer ce qui est correct. Quand le mental est externalisé [comme l’arrivée de la catastrophe oxygène…], il expérimente la souffrance. En vérité, chaque fois que nos pensées trouvent satisfaction, le mental retourne à sa source et vit le seul Bonheur-Soi. Voilà comment l’activité mentale erre sans repos : elle émerge du Soi ET L’ABANDONNE, puis (après un temps) elle retourne dedans », dit Ramana Maharshi, qui parle ainsi de NOMADISME qui va si bien avec l’ÉCHANGE-TROC-COMMERCE… Même Paradoxe ou non-résolution que le Moi-Collectif/Moi-Individuel et Réalisation du Soi, et le ici-ailleurs.

[En référence à : Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar (1890-1973)]


Notes.
1. RAPPEL : en 1840, les frères Oppenheim déclaraient ceci : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. page 451 du livre de J. Attali sur les Juifs et l'argent).

2. « Les Philosophes [Alchimistes] prennent la matière cuite et préparée par la Nature, et la réduisent en sa première matière ou Mercure Philosophique, d’où elle a été tiré », explique Pernety dans son Dictionnaire mytho-hermétique.

3. Pour survivre le capitalisme doit constamment fabriquer un consommateur perpétuellement insatisfait, anxieux et agité, blasé, pour faire fonctionner la dualité vendeur-acheteur ou offre-demande-manipulation. Le capitalisme éduque les masses à ressentir un appétit insatiable, et de produits, et d’expériences toujours nouvelles et d’accomplissement personnel. Le capitalisme va ainsi créer de nouvelles formes de mécontentement et il stimule le malaise de sa civilisation industrialisée. Votre existence vous semble terne, votre travail vous semble ennuyeux ?? Ayez un bon « pouvoir d’achat » et CONSOMMEZ ! Pouvoir d’achat et consommation sont mamelles du régime répubiicain et l’équivalent de : « du pain, du vin, des jeux » dans l’empire romain finissant ; et surtout ça évite toute rébellion (dormez braves gens) ! Pouvoir d’achat = MONDE DE LA FUTILITÉ.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 27-08-2018 02:17

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >