Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Vraie Liberté = abandonner le mental
Vraie Liberté = abandonner le mental Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-09-2018 00:51

Pages vues : 1045    

Favoris : 173

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Paix, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
frise_ouro1.jpg
 
 
 
Vraie Liberté = abandonner le mental
abandonner complètement les créations illusoires
du mental-ego est la Vraie Paix, laquelle
transcende tous les concepts humains.
Car personne ne peut NE PAS avoir vu « Dieu »
ou l’Instant que nous vivons tous les Instants !
Ainsi la vision divine est naturelle à tous.
L’ignorance c’est ce ne pas avoir conscience
de cette expérience naturelle de vérité.
Étant donné que la fausse connaissance est uniquement
l’ego, l’opinion « Je suis le corps », « Je fais ou
je suis ceci ou cela ».
Perdre l’ego signifie être en état de Félicité.
Se connaître soi-même par soi-même c’est connaître
le Divin, et par là-même c’est demeurer en
tant que Soi ou Instant (en réf. à Ramana Maharshi)
 
 
La Liberté (la Vraie), C’EST LE PIED (Padam : Pied et synonyme du Soi, l’Être Véritable), comme le dit l’expression populaire.
 
 
Les laïcards, matérialistes républicains et bancaires et athées qui veulent tout voir, tout contrôler, tout mesurer et tout analyser pour POSSÉDER (se rassurer ou remplir leur vide-bide-ego tant ils sont en manque), et qui ne manquent jamais en laïcité de demander : « Où est Dieu ? Il n’est pas visible. Personne ne l’a jamais vu ! ». Ceux-là devraient d’abord se demander : « QUI SUIS-JE ? OÙ SUIS-JE ? » et rencontrer Dieu (là où se trouve la réponse : à savoir DANS le Centrum Centri), pour faire référence à Ramana Maharshi et à Muruganar. Le Centrum Centri ne peut être que l’Instant : « Voir ”Ta forme en Tout”. À savoir, abandonner complètement son mental, le diriger au-dedans et voir « Toi », le Soi à l’intérieur, puis à voir le Soi en « Toi » et en toute chose [vivre l’Instant]. Ce n’est qu’après avoir vu le Soi au-dedans que l’on peut voir [et non a-voir] le Soi en toute chose. Il faut d’abord réaliser que rien n’existe hormis le Soi et que ce Soi est ce que nous sommes [c’est l’Instant], ensuite seulement peut-on tout voir comme ayant la forme du Soi », dit le Maharshi.

À la question matérialiste : « Comment voir Dieu ? », le Maharshi explique : « Au-dedans. Si le mental est dirigé vers l’intérieur, Dieu se manifeste comme conscience intérieure ». On demande aussi Dieu est en tout dans tous les objets que nous observons alentour. Ainsi on devrait voir Dieu dans chacun d’eux. Réponse du Maharshi : « Dieu est à la fois en tout et dans le spectateur. Où d’autre peut-on le voir ? On ne peut pas le trouver au dehors [comme un bonhomme aux cheveux et à la barbe blanche]. On doit le ressentir au-dedans. Le mental est nécessaire pour voir des objets. Concevoir Dieu en eux est une opération mentale. Mais, cela n’est pas réel. La conscience intérieure, purgée du mental, se ressent comme étant Dieu ».

Dieu, ou le Pays du Rien du Tout ou du Sans Pourquoi, la Vraie Demeure ; le Pays de la GRATUITÉ ou PAYS DU VAUX RIEN, parce que le mental n’a pas encore inventé la valeur ni le sacré et sa dualité pur-impur, bon-mauvais, winner-loser, etc. La seule Demeure dont la nature est conscience d’ÊTRE et qui se déploie en tant que la Seule Réalité immanente : le Soi non-duel, le Suprême. Le EST = l’Infini (puisque c’est l’Instant, le Ici et Maintenant).
Le Maharshi en dit ceci : « En endossant une adjonction restrictive cette conscience limitée en émerge, ce qui a pour effet de produire LE REFLET [ou double, la copie par rapport à l’original]. Unifiez cette conscience individualisée au UN Suprême. Voilà ce qui doit se produire ».
Comme le dit le Maharshi, dans le Pays du Rien du Tout : « On ne voit nul autre, on n’entend rien ; c’est indéfinissable et indescriptible. C’est tel quel [Sans Pourquoi] ».
Donc RIEN D’AUTRE N’EST. C’est le mental killer qui, tels les fric/flic, verbalise, et qui tels Big Brother et ses fric/flic colle des IDENTITÉS OU DES NOMS-LES FORMES PARTOUT, COMME LA PROLIFÉRATION DES MIGRANTS et par là même de la mode DIVERSITÉ-NOMADE-ARGENT !

La Liberté (la Vraie), C’EST LE PIED !
L’expression « C’est le Pied ! » devrait donc signifier nécessairement : vivre le Soi ou la Conscience infinie, le CELA ou EST (Asi, Ainsité, Est), l’état intérieur de l’être est révélé seulement une fois que l’individualité ou Moi-Individuel se fond aux « PIEDS SAINTS » de la pure présence, dans l’INSTANT, le ICI ET MAINTENANT.
Alors, QU’EST-CE C’EST LA VÉRITABLE OBÉISSANCE ?
C’est demeurer en tant que Soi et que l’ego a été détruit (référence à la réponse du Maharshi). Le Maharshi répond également que : « Là, où se fond le soi [ego], c’est là le Pied ». Bien-sûr ce « là » n’est pas un lieu du spatio-temporel, Il est notre propre Soi. « Le sentiment ‘je », le ‘je’ ou l’ego est la tête [caput-capital-chef, et urbanisation en chaleur, voir plus bas]. Le pied du Guru (1) est le lieu où se dissout cette pensée ‘je’ ».

L’expression « C’est le Pied ! » devrait donc signifier ÊTRE AU DEDANS : LE MENTAL TOURNÉ VERS LE DEDANS : « Maintenez-vous en à cette présence intérieure [des saints-pieds du dedans] qui est votre Vraie Nature », dit le Maharshi, confirmant aussi : « Avoir chaussure à son pied », ou mieux : « ÊTRE BIEN DANS SES POMPES », OU DANS SON LIT, DANS SON JUS. « C’est la seule manière qui convient pour effacer l’asservissement et pour atteindre la Vérité suprême », dit le Maharshi.



La fausse liberté vendue sous le nom « démocratie » jure toutes les secondes sur cette planète par son mot/maux de « CROISSANCE », que l’on retrouve, et c’est normale après 1789, jusque dans le concept de la dualité cause-effet « À chaque problème un loi », comme le cas extraordinaire cité par René Santoni dans son livre : La Colonie Horticole de St. Antoine - Le bagne pour enfants d’Ajaccio sous le second Empire : « Il faut soumettre l’enfant, s’il continue à fauter, c’est que la discipline n’est pas suffisante, on renforcera le dressage en intensité et en durée ». Recommandation d’un directeur de l’administration pénitentiaire de la fin du 19è siècle, c’était hier et dans la continuité du Plan de Lepeletier.
« Liberté » de faire du fric en forme de plus en plus de « SURVEILLER ET PUNIR » (Big Brother + État de droit). Depuis l’après 1789 l’argent est devenu LA religion : ARGENT = SACRÉ = DIVIN, religion de l’unification des humains ou singerie du Soi ; donc si hérésie contre les banques (fausse monnaie ou attaques) ou si un larcin se produit : direction le BAGNE ; d’où la mode du FRIC/FLIC. Pour les gens de l’après 1789 la norme, la règle, la LOI, c’est l’argent de ses banques, et ce qui va avec : LA CROISSANCE (singerie de la rédemption comme l’explique Jacques Attali dans son livre sur l’argent et les Juifs). Les bagnes pour enfants s’installent en France à partir de 1810 avec le Code Napoléon, bien-sûr quand la finance internationale prend son envol après 1789.
Big Pharma et sa médecine d’enfer fonctionne sur la croissance : plus la cause est inconnu, et plus cette médecine augmentera l’effet par augmentation du médica-ment, jusqu’au risque de le tuer par empoisonnement (beaucoup de victimes de cette médecine c(g)rèvent chaque année dans les hôpitaux).

- La croissance, amorcée maintenant depuis plus de 2000 ans si ce n’est même qu’elle a débuté au Néolithique avec la voie de l’Agriculture. Croissance permise surtout par l’invention de la valeur et donc de l’argent et du troc ou échange, le commerce.
- La croissance qui va se poursuivre, si rien ne vient la stopper, cela va amplifier le bétonnage de la planète ou l’urbanisation galopante, ce qui va tuer beaucoup de choses naturelles (disparition des zones cultivables, des forêts, des campagnes, des endroits en eaux, etc.), et ainsi donnera du grain à moudre aux groupes transhumanistes et autres matérialistes, technologisés, thermodynamisés, liés aux banques et à l’industrialisation et robotisation ou mécanisation du monde (continuation de la sape de l’encyclopédie des Diderot et des lumières et compagnie…).
Les champs seront sur le béton…. dans les centres urbains…. devenus des usines (phénomène amorcé au début du 19è siècle avec la montée en puissance des banques)… Urbanisation = CAPITAL, CAPUT, CHEF, ET DEPUIS 1789 NOUS SERIONS TOUS DES ROIS, D’OÙ LE TRIOMPHE DU BÉTON ET DE L’URBANISME EN CHALEUR. Tout cela est d’une logique mécaniste implacable, comme toute machine logique ! Mais ce n’est que de la logique ou bidouillage du mental.
- Le croissance : l’Afrique fabrique à BB va prochainement envahir l’Europe (il faudrait peut-être leur faire faire construire des usines à préservatifs…). Évidemment suivant la dualité cause-effet, les prochains groupes de civilisations en subiront les effets ! Ce qui indiquera que si personne, ici ou ailleurs, ne se pose la question du « QUI SUIS-JE ? », nous courrons à la catastrophe : amplification mondiale du chaos.

CROISSANCE = IGNORANCE : CONNAÎTRE LA MULTITUDE OU DIVERSITÉ EST IGNORANCE (dit Ulladu Narpadu, de Ramana Maharshi), les différences, qui sont nombreuses, ne peuvent apparaître sans que le mental-ego ne se soit élevé en premier. C’est comme le temps : « Le Temps n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer » (et ainsi le fabriquer par dualité sujet-objet et son contraire objet-sujet donnant naissance à la MATIÈRE…). Par conséquence, l’ego est le point de départ de toutes les différences ou diversités ; et comme la culture du narcissisme est arrivé à maturité depuis 1789 (nous sommes tous des rois), les diversités sont à la mode, notamment les migrants, les gays ou LGBT, et autres « mariage pour tous », et autres petits Africains qui rêvent de prendre la place du Blanc.

CROISSANCE = CALCUL OU BIDOUILLAGE DU MENTAL, LES IMPURETÉS EXTRÊMES par manque de la Super Tautologie « Je suis ce JE SUIS ». L’humain actuel ne voit que les objets ordinaires de la consommation et de son « pouvoir d’achat », sans s’apercevoir que cette dualité sujet-objet est soutenu par le Soi ou Shiva, et certainement pas par la City de Londres et ses banques. Le pire ennemi ou pire terroriste en ce monde est l’émergence de l’ego ou ‘je’, la POSSESSION l’AVOIR et SE FAIRE AVOIR (guerre de tous contre tous, ou exploitez-vous les uns les autres). Conséquence, le consommateur ou « jiva » (âme individuelle) qui est mental, est en réalité le pur Soi ; « cependant, ayant oublié cette vérité, il s’imagine être une âme individuelle [un Moi-Individuel] et s’empêtre dans une forme mentale », dit le Maharshi.
Seule la vie en laquelle dedans et dehors sont harmonisés endiguera et contiendra la claire Lumière du Soi.
L’harmonisation du Dedans et du Dehors a particulièrement été très étudié pas Jabir par la dualité surface-profondeur, jeu intérieur-extérieur qui reprend le principe de l’Homéopathie (2). D’ailleurs la vaccination, tant décrié depuis des décennies, parce qu’elle « stress » le patient, est dans la pure tradition homéopathique de Samuel Hahnemann, qui reprit l’antique dosage infinitésimale que connaissaient et utilisaient largement les Anciens (voir la coupe de Lycurgue, qui notamment comporte la haute dilution en Or (Au) de 30-50 parties pour un million. Haute dilution que certains ne manquent pas de comparer à l’actuel nano-truc… La mode des noms-les-formes change !)

La Vraie Libération ou Connaissance ne peut pas venir de l’extérieur, par une personne, ou un groupe de personnes. ET C’EST LA QUE SE TROUVE LE SENS DE LA VRAIE DÉMOCRATIE, comme l’énonce Ramana Maharshi : « La Connaissance ne peut venir ni du dehors ni d’une personne. Chacun peut la réaliser dans son propre Cœur [pas celui de Narcisse et de l’ego]. Le jnana Guru (1) de chacun est exclusivement le Soi Suprême qui révèle en permanence sa propre vérité au sein de chaque Cœur [Centrum Centri] à travers la conscience-existence « Je suis, Je suis » [Vraie Tautologie : A EST A, ou Sans Pourquoi]. L’initiation à la Connaissance se produit lorsque l’être-conscience se transmet [phénomène vibratoire]. La grâce du Guru est seulement cette présence-Soi qui est notre nature véritable propre. Elle est la conscience-être par laquelle Il révèle continûment son existence », dit le Maharshi. Il dit encore : « Les enseignements sous formes de sons, de gestes et de pensées obtenus de ceux qui sont au-dehors ne sont que de simples concepts mentaux. Comme « upadesa » [upa + desa] signifie simplement « demeurer dans le Soi » ou « être le Soi », et comme il s’agit de notre nature véritable, la réalisation du Soi est impossible tant que nous la recherchons au-dehors. Comme vous êtes la Réalité même, qui brille dans le Cœur en tant qu’être-conscience et qu’ainsi vous avez réalisé votre nature intrinsèque véritable, demeurez constamment en tant que celui qui est établi dans la sagesse [le Silence, la Tranquillité : ”Abandonner toutes les pratiques est le but de chaque pratique”, ainsi : abandonnez le républicanisme...] ».
Le Maharshi dit aussi que le Guru est à la fois au dehors et au dedans. DEHORS = Il donne l’impulsion vers le dedans ; DEDANS = Aimantation du Soi pour calmer le mental. « Il n’existe aucune différence entre Dieu, le Guru et le Soi ».

La Vraie Libération n’est pas le but vers ceci ou cela, ou vers « l’union à Dieu » ou au Soi. « Le vrai but doit être l’annihilation complète du sentiment d’être un individu pouvant s’unir à Dieu. […] L’abandon complet signifie que vous ne pensez plus du tout en termes de ‘je’. Vous êtes alors dépouillé de toutes vos prédispositions [samsara ou tendances, caractéristiques ou conditionnement] et vous êtes libre. Au bout de l’une ou l’autre de ces deux voies [investigation ou abandon], vous cesserez d’exister en tant qu’entité séparée », dit le Maharshi.
Autre point : « Sachez que l’abandon de l’ego est sans commune mesure avec l’état de perfection immortel que l’on atteint alors. Atteindre le Soi par le sacrifice de l’ego ressemble à une transaction d’affaires au cours de laquelle, en échange du reflet de l’ego, l’on reçoit l’essence véritable immémoriale et primordiale ».


[En référence à : Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar (1890-1973)]

Notes.
1. Ici le mot GURU signifie que si l’on désire connaître un « vrai » Guru, il faut d’abord connaître sa propre nature, ce qui semble du bon sens, et ne consiste pas à se tourner vers l’extérieur donc vers un individu estampillé, ou « reconnu » Guru ! « Comment celui qui ne connaît pas son propre Soi peut-il percevoir la forme du Seigneur ou Guru rupa [nom-forme] ? Comment pourrait-il les reconnaître ? Donc, connaissez d’abord votre Nature véritable », dit le Maharshi.

2. Homéopathie : un corps qui provoque chez l’homme sain une maladie semblable à celle qui est à combattre chez l’homme malsain. Soigner le mal par le mal. Par exemple: le chaud ne réclame pas le Froid son contraire pour calmer, mais le Chaud son semblable ; seulement un semblable purifié (très dilué comme en Homéopathie. (D’après Jacob Boehme). C’est l’antique et universel de Démocrite ou de B. Le Trévisan : « Nature esjoir Nature », ou le semblable attire le semblable. « La Nature contient la Nature et la Nature vainc la Nature » (une Carpe ne va pas naître d’un Lapin).
 
 

Dernière mise à jour : 03-09-2018 01:45

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >