Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Mission Impossible pour les vendeurs de paix
Mission Impossible pour les vendeurs de paix Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-09-2018 22:52

Pages vues : 1008    

Favoris : 171

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Paix, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
copyright_bleu_pasavaler.png
 
 
Mission Impossible pour les vendeurs de paix
Comme le mental est lui-même
une entité défectueuse,
aussi longtemps qu’il survit,
gagner la plénitude de la Félicité
ou Vraie Paix sera Mission Impossible pour
les libéraux-production d’ego en gros !
 
 
En vente partout, et hors contrôle du régime républicain mondialisé qui utilise lui-même : LA DROGUE ADAM-EVE, COPYRIGHT HÉBREUX.
 
Les êtres humains des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture sont drogués par la drogue nommée ACTIVITÉ MENTALE, particulièrement en vente libre au siècle appelé par ces mêmes vendeurs : « siècle des lumières ». Ce sont ces vendeurs qui souffrent, puis qui décèdent en tant que mortels. Le jour où leurs progénitures du 21è siècle feront une cure de désintoxication pour se libérer de cette drogue favorite, ils rayonneront et regagneront leur état naturel et immortel. Car CETTE DROGUE REND MORTEL, mais avant cet extrême fatal, elle va produire du CHAOS PARTOUT SUR CETTE PLANÈTE CROYANT BIEN FAIRE/FER. CETTE TERRIBLE DROGUE FAIT OUBLIER L’ICI ET MAINTENANT OU SOI-INSTANT. Adam et Eve LES PREMIERS DROGUÉS, selon l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) des Hébreux dans leur Testament, en savaient quelque chose : manger le fruit défendu = boire la drogue du mental, ET CELA VA MODIFIER, PROGRAMMER AUTREMENT L’ADN DE TOUTE LEUR DESCENDANCE (actuellement on parle de « programme génétique », terme qui, comme de tout maintenant, devient une pensée sur la pensée puisque la drogue du mental depuis Adam et Eve est devenu surpuissante !)

Donc « le fruit défendu », C’EST LA DROGUE DU MENTAL, C’EST LA RAISON (des lumières), cet extraordinaire pouvoir de l’illusion qui sera, entre autres, le fond de commerce de l’industrie hollywoodienne ; car c’est une drogue d’autant plus puissante que ça s’agite dans les eyes candy (ou effets-spéciaux qui en foutent plein le mental). Ainsi, avec cette drogue surpuissante l’impossible paraît possible (voir ce que concoctent les transhumanistes des Google et Cie.), le bien devient le mal et le mal est prit pour un bien. La pensée de l’humain actuel est incapable de déterminer la vérité éternelle de notre Nature véritable. C’EST LA FILIATION AU MENTAL OU FILIÈRE DE CETTE DROGUE QUI DOIT ÊTRE ENTIÈREMENT DÉTRUITE. Mais cette drogue étant tellement puissante depuis Adam-Eve, que leurs descendants jusqu’à ce jour s’abusent en prenant la conscience-mentale (le produit drogue) pour réelle, et ils sont de moins en moins capables de discerner leur nature réelle et donc la Nature du Seul Réel.

Comment peut-on jamais appréhender notre Nature véritable qui brille (Vraie Lumière) et qui transcende toutes opinions ou concepts, en s’aidant d’un mental qui s’est déployé en opinions ou HOTC ? Cela semble le Paradoxe de la Réalisation du Soi. Cela semble seulement, parce que les drogués que nous sommes sont sous eyes candy de la diversité à n’en plus finir et ainsi sont piégés, envoûtés dans le filet-réseau de l’asservissement (renforcé à ce jour par la technologie informatique).

Cette drogue comme toute drogue, comme tout « isme » ou système, AVILI : le mental ne pense qu’à sa drogue de seconde en seconde, ça vagabonde sans cesse en faisant prendre une chose pour une autre (idéation uniquement en séquence temporisée, analogie, etc.). Car cette drogue possède le redoutable pouvoir de faire des liens (faux, puisqu’opinion) entre les choses qui de nos jours ne sont même plus des choses mais des pensées sur des pensées ou amplification de la drogue d’Adam-Eve.

Si vous succombez à ses charmes, si puissants, et que vous l’embrassez, elle va détruire votre vie en vous noyant dans l’orgueil du COPYRIGHT ou ‘je’, véritable ivresse de possession comme le sens du copyright l’indique. Cette démone d’activité mentale possède une exceptionnelle expertise pour vous caresser amoureusement avec des eyes candy tous plus magnifiques les uns que les autres.
Vous voilà prévenu ! À partir de maintenant, n’approchez pas cette femme  absolument immorale, sans même murmurer son nom-la-forme. Cette femme, activité mentale, est LA DÉMONE DE LA MORT GARANTIE POUR TOUS : VOUS N’Y ÉCHAPPEREZ PAS ! À moins d’absorber cette AUTRE DROGUE qui porte de nom de TRANSHUMANISME, mais c’est encore une drogue du spatio-temporel…
Cette femme, extrêmement rusée, perverse et séduisante, programmée suite à Eve, est une pécheresse abominable qui a complètement ruiné la vie de maints innocents chercheurs de Vraie Paix.
C’est une femme de basse extraction et perverse qui hait et tourmente votre Vraie FEMME : LA PAIX. Mais ne combattez surtout pas l’activité mentale, ce serait lui dresser une couronne, ou la prendre pour réelle. Si par recherche intérieure vous découvrez ce qu’elle est, dans l’Instant elle cessera d’exister.

Évidemment se tourner vers la source du mental est l’équivalent de prendre une bonne dose de cette drogue ! Paradoxe, Paradoxe (1) !!!
Il est un fait connu depuis le début des 10.000 ans que l’on ne peut tuer le mental qu’en buvant de sa drogue. Mais, au lieu d’imaginer d’emblée : « Le mental est là et je veux en finir avec sa drogue », vous commencez par rechercher d’où son breuvage provient, et vous découvrirez que cette soi-disant Super Drogue n’a aucune existence (aucune filière n’existe) !
Étant une drogue dure, comme toute drogue en vente partout en ce monde elle est de L’EXTÉRIEUR, COMME TOUS OBJETS ET PENSÉES. TOURNÉE VERS L’INTÉRIEUR, FAÇON HOMÉOPATHIE, LA DROGUE N’EXISTE PAS.

Comme tout est FRACTAL, mental et Soi n’ont aucune différence.
- Mental tourné vers l’intérieur = le Soi
- Mental tourné vers l’extérieur = la Super Drogue ou ego et son monde entier actuel.
L’Un est Seul Réel. La multitude ou diversité du régime républicain n’est que noms-les-formes de marchands nomades en tous genres copyrightés City de Londres et son « libéralisme » (livrer-troquer et en conséquence super ego de l’AVOIR).
Comme tout est FRACTAL, la drogue du mental n’est pas indépendante du Soi, il faut bien comprendre ça en ce monde, surtout occidental, où on divise tout. En d’autres mots/maux, l’activité mentale ne possède pas d’existence indépendante. Le Soi existe SANS ELLE, et l’activité mentale ne peut JAMAIS exister sans le Soi !

Comme depuis 1789 et par la Grâce du messianisme républicain nous sommes tous devenus des ROIS-Citoyens-Urbains, la racine de la drogue du mental est le ‘je’ ou ego. L’opinion de posséder une « personnalité » est également la même racine-origine de toutes les autres pensées, étant donné que chaque opinion ne survient qu’en tant qu’opinion de quelqu’un d’extérieur, ou d’une vibration de l’égrégore régnant, et qu’on ne les a jamais vu exister dissociées de l’ego. C’est le ‘je’ ego qui engendre le faire/fer ou idéation. Les autres, ou deuxième et troisième personne ne peuvent apparaître qu’aux yeux de la première personne ; c’est comme le temps : il n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer et ainsi le fabriquer, et par là-même fabriquer la dualité naissance-mort…. En conséquence, le fatras de travaille du chapeau ne survient qu’après l’émergence de la première personne, ainsi, toutes les trois semblent un RÉSEAU… Mais, remontez donc jusqu’à la cause ultime du ‘je’ sera la meilleure cure de désintoxication : les LAVEURS (lavement, lavandier) DE LA PERSONNALITÉ.LA PERSONNALITÉ.

Quand la drogue du mental se résorbe dans la source d’où elle provenait, l’Instant apparaît enfin avec l’expérience d’ÊTRE, la Perfection absolue (que même le zéro-défaut industriel est incapable d’imaginer) s’unira à vous Ici et Maintenant. Le mental c’est l’AVOIR, le BOUFFEUR (d’informations ou noms-les-formes) et par conséquence l’inventeur du spatio-temporel !

Cette terrible drogue provoque :
- La naissance et la mort et donc le temps,
- Le plaisir et son contraire,
- Le monde de l’ego et de son Copyright ou monde de l’Avoir.
Tous ces effets ne peuvent exister que par cette drogue du mental. Si la drogue est détruite, les trois effets ci-dessus n’existent plus.
ATTENTION : comme dans toute addiction, après sevrage il y a nombre de rechutes, et plus la drogue comme le mentale est puissante, et moins ce mental devra être rendu latent. Par exemple le mental est endormi dans le sommeil profond, sans rêve, il est comme mort-vivant. Mais au réveil la drogue reprend ses effets de plus belle : vous vous retrouver sous son emprise comme la veille ; l’affliction est sans fin car comme l’opinion-ego ne bouclant sur rien, sauf par la mort. Quand le mental n’existe plus, comme d’ailleurs il n’a jamais existé, l’affliction ou la souffrance est tout aussi illusoire que cette Super Drogue qui fourbit aussi abondamment cette économie mondiale illusoire.

Cette SUPER DROGUE À DOSE HOMÉOPATHIQUE : quand elle n’existe qu’à ce dosage, c’est à dire en ne s’en tenant qu’au Seul Réel, qui est la Conscience infinie, alors l’effet de l’Homéopathie n’est nullement « placébo » comme le prétendent certains « médecins », puisque notre état normal est NOTRE PROPRE NATURE QUI CONSTITUE LA VRAIE VIE. Or, ces « médecins » qui parlent de « placebo » à propos du dosage infinitésimale sont des charlatans à grosses drogues chimiques qui n’ont rien compris à leur business : parce que leur travail est PUREMENT PRAGMATISME-ILLUSION-EGO et MÉCANIQUE. Comment un ego peut-il soigner un autre ego ? Le médecin authentique devrait d’abord savoir QUI IL EST avant de soigner les autres !!! Mais comme par principe il « ne sait pas », malgré son passage à diplômes, alors IL CUISINE, IL TRIBULISE OU TOURMENT TEL LE BOURREAU et empoche le pognon !

La Drogue principale est donc L’Illusion Première qui est ce mental, qui n’est pas réel ; or le Seul Réel ne saurait être détruit, ce qui peut être détruit comme le mental n’est pas Réel.
La Super Drogue du mental est un BOURREAU SADIQUE qui nous oblige chaque jour à lutter « pour nous épanouir et nous esbaudir dans la vie artificielle » de ce monde truqué (et financé par la City de Londres), et nous ne réfléchissons plus à la vie naturelle de la Vraie Paix qui octroie la Félicité éternelle.

[En référence à : Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar (1890-1973)]


Note.
1. Paradoxe de la Réalisation ou d’annihilation du mental : Vaincre le Paradoxe du mental qui doit se tuer lui-même consiste à ÊTRE COUR : UNE DUALITÉ EN OSMOSE VIBRATOIRE INFINIE ET PERMANENTE ENTRE LE MENTAL ET LE FAIT QU’IL S’EXAMINE produisant le ‘Je ‘ atemporel. Le ‘Je’ du Seul Réel qui est spectateur du ‘je’ formant LE MARIAGE atemporel. C’est ça « être Cour » ou atemporel : « En cherchant si le mental existe ou non, on s’aperçoit qu’il n’existe pas. C’est là le contrôle du mental. Autrement, si on admet l’existence du mental et qu’on cherche à le contrôler [à le pointer, à le Pour-Voir], cela équivaut à obliger le mental à se contrôler lui-même, à l‘instar d’un voleur se transformant en policier pour procéder à sa propre arrestation. De cette manière, le mental continue à subsister, mais échappe à lui-même ».
De la même manière, « Y a-t-il quelqu’un qui ne soit pas conscient de lui-même ? Chacun connaît le Soi [ou l’Instant], et pourtant ne le connaît pas. Étrange paradoxe ». (Réf. Ramana Maharshi, entretien 43).
ÊTRE COUR : être libéré du mental qui pense : « Je suis le corps ».
ÊTRE COUR : on ne peut se débarrasser de son ego apparent en lui jetant des pierres comme s’il était un chien agressif. Il s’en ira seulement lorsqu’on en viendra à comprendre qu’il n’existait pas.
 
 

Dernière mise à jour : 04-09-2018 23:14

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >