Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Le Grand Prostitué
Le Grand Prostitué Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-09-2018 21:39

Pages vues : 974    

Favoris : 197

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Paix, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
bouffe2012_450.jpg
 
 
Le Grand Prostitué
ou le Nomade
ou l’Avoir :
détruire le ‘je’ ego.
ÊTRE = la Vraie nature : il n’existe ni
Félicité (état naturel), il n’existe ni
individu qui ne soit autre que Lui (Singularité).
ÊTRE alors : que peut-on désirer, et pour qui ?
ÊTRE = LE KILLER DE LA CROISSANCE : plus aucun désir
et donc plus aucune affliction ni aucune croissance,
ni aucune projection ; si le désir et son pouvoir
d’achat se fabrique, la croissance sera inventée et
l’affliction avec en course mortelle du « toujours plus ».
En l’absence de désir aucune souffrance ne survient.
 
 
Le mental ou ‘je’ cette psychose de ce qui est irréel : le monde du ‘je’ ou de la DENT (force agressive et violente, prise de possession : bouffer-mastiquer ou ruminer (penser, calculer) et assimiler-digérer ! DENTS = AGRESSIVITÉ (on dit « avoir une dent », contre quelqu’un), on dit aussi et surtout dans ce monde du winner ou « premiers de cordées » : « Les ambitieux aux dents longues ». Qui a parlé de « dent de sagesse », alors qu’il ne s’agit que d’un nom-la-forme du corps ??? Il y en a qui ont « la dent dure »
 
Le mental, c’est comme le temps : il n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer (l’utiliser) et ainsi le fabriquer, et par là-même fabriquer la dualité naissance-mort, souffrance, pensées…. Le mental n’est composé que de pensées (Big Data), et comme le temps il faut quelqu’un pour les fabriquer. Ce quelqu’un est l’ego. Cet ego, si vous vous mettez en quête de le trouver, il disparaîtra naturellement puisque il n’a pas d’existence. L’ego est la pensée-data-racine d’où émerge toutes les autres pensées ; et c’est cet ego que veut miniaturiser le transhumanisme, qu’il appelle « conscience » (qu’il veut mettre dans une « puce » informatique).
Or la Vraie Vie n’est atteinte que si vous déraciner le mental avili en le privant de toute forme d’affection, lui qui idolâtre le corps de façon éhontée.
Ce prostitué d’une subtilité exquise, en mourant aura transcendé tous noms-les-formes, et brillera en tant que votre propre Soi.

Celui qui n’a pas embrassé l’immensité infinie du SILENCE se retrouvera piégé par la trinité mentale : harmonie-pureté, agitation-activité, obscurité-torpeur et souffrira dans ce monde dégradé.
Le moyen de supprimer ce monde dégradé est de retrouver notre Vraie Nature en tant que Soi-Instant et ainsi d’éliminer le prostitué connu sous le nom de ‘je’ ; et qui triomphe de plus bel depuis 1789.

SILENCE OU MENTAL INEXISTANT = UN MENTAL TOURNÉ VERS LE DEDANS. CE N’EST PLUS LA SITUATION DUELLE D’UN SUJET VOYANT UN OBJET. Mental inexistant ou Instant. À moins que l’énergie qui alimente la pensée ne soit profondément démonté puis détruite, il n’est pas possible de baigner dans la Connaissance.

ÊTRE COUR ou MAÂT : Par l’investigation, vous repousserez l’énergie de la pensée de plus en plus profondément jusqu’à ce qu’elle atteigne son Centrum Centri et s’y fonde. C’est du Centrum Centri seulement que vous découvrirez que c’est là votre VRAI PAYS, VOTRE VRAIE DEMEURE, LÀ OÙ N’EIXTSE PLUS L’UTILITÉ ET SA PENSÉE.
Tant que vous ne tuez par l’association ou l’échange nuisible et illusoire, le mental EST LE PROSTITUÉ qui empêchera la Félicité et la conduite juste.

MENTAL = OPINION, car en son principe il n’a aucune stabilité, tant le mental-opinion repose sur le sentiment totalement obscure du ‘je’. Ce mental opinion n’a aucune certitude car il est mortel, il n’est d’aucune fiabilité. Sa nature est de se prostituer : l’AVOIR et l’ÉCHANGE ignorant la Gratuité. Le mental est une gagneuse, une tapineuse ! Et quelle que soit la durée de sa vie, la nature de l’activité mentale ne changera pas. C’est pourquoi il faut arracher sa racine par une méditation incessante.

L’Instant ne peut briller ou ÊTRE COUR que par une investigation-méditation avisée, et aussi sur la nature réelle des choses ; en dehors de cela il n’existe aucun moyen efficace pour déraciner définitivement l’égo afin qu’il ne puisse plus repousser.
INSTANT-COUR : CE QUI EXISTE EST LE SEUL ICI ET MAINTENANT (il ne peut pas exister de « fin des temps ») : NOUS SOMMES UN ICI ET MAINTENANT ET POUR TOUJOURS, UN DANS L’ESPACE, ICI, LÀ-BAS ET PARTOUT, « NOUS », LE « NOUS » ATEMPOREL, ET SINGULARITÉ (VIERGE) : UNIQUEMENT L’UN (en Fixation cavalante, après le NON-MOUVEMENT du Soi).
Donc pas de « fin des temps » (DEMAIN) du messianisme en DORG (Demain On Rase Gratis) et religions du Salut ou Rédemption : IL N’EXISTE PAS DE PROJECTION GENRE « DEMAIN » OU AVENIR QUI N’EST QU’OPINION-TEMPS, et donc qui n’a aucune stabilité, la Vérité ne peut se « situer » que dans l’INSTANT.


Ce monde dégueulasse croule sous dualité sujet-objet.

DUALITÉ SUJET-PBJET : conscience-mentale discriminante, celle qui colle des noms-les-formes sur tout et ainsi les fabrique. C’est la « conscience objective » ou « connaissance relative » : celui qui connaît les objets perçus soit mentalement soit physiquement par ses cinq sens. Dans la Connaissance [jnana] la conscience ne divise pas entre celui qui connaît et ce qui est connu, ou entre celui qui voit et ce qui est vu.
L’objectivité ou conscience objective est opinion, fausseté qui émerge au sein du mental-ego pervers. C’est la conscience qui conceptualise, dogmatise, politise, qui fabrique tous les « ismes » ou systèmes.

Bien que le Soi ou Instant soit notre Vraie Nature, la raison pour laquelle elle semble difficile à retrouver vient de la puissance illusoire de la dualité sujet-objet [suttarivu] ou « conscience relative ». C’est cette conscience relative ou objectivée qui va imaginer, objectiver, dans la manifestation de la Conscience infinie (tout est dans Tout, fractal).

LA PERCEPTION OBJECTIVE EST LA TYRANNIE EXTRÊME QUI ADHÈRE À VOUS ET QUI SEMBLE DISTINCTE (surtout depuis 1789) DE LA CONSCIENCE INFINIE. Si vous imaginez la Réalité comme étant différente de vous, c’est que la conscience qui le pense est fausse, car elle n’est qu’opinion.
C’est à cause de l’irrésistible attirance pour la connaissance objectivée, l’opinion, celle que veulent mettre dans une « puce » les transhumanistes, que le rayonnement du Soi semble inexistant et que la laïcité semble être une des « libérations » permise-forcée par le système !

Si la pure Conscience infinie du Soi est irréelle et inanimée par nature, alors dites-moi comment la connaissance objectivé [suttarivu] existe pour vous ? D’où vient-elle ? (Ne répondez surtout pas qu’elle vous vient des big data et autres déluges d’informations permis par l’actuel isme technologique !)

Parce que cette conscience objectivé ne peut que dépendre de la Vraie Conscience pour exister (tout est dans Tout, et fractal). Ainsi, c’est la preuve indirecte que la dualité sujet-objet ou suttariva soutient la conscience objectivée.



Il est vain de rechercher le Soi à travers la conscience objectivée.

Souffrir en désirant connaître le Soi tout en se débattant pour le connaître de la même manière que l’on connaît les objets avec les sens et l’opinion est pure imbécilité. Comme il est impossible de voir l’œil avec l’œil (même dans un miroir !) ; de même ont ne peut jamais voir le Soi avec l’opinion du mental !
Le Soi brille en tant que Vous-même et comme n’étant pas différent de ce que vous êtes, il est devenu impossible de l’atteindre avec votre opinion ou dualité sujet-objet.
Voulez-vous me dire comme la Vraie Nature du Soi peut-elle se révéler et rayonner à travers et aux yeux de votre opinion ou dualité ?


De la nécessité d’éliminer la conscience discriminante, celle de la diversité.


Tant que la conscience objectivée ne sera pas résorbée pour devenir la nourriture de la Lumière du Soi, la souffrance de la naissance-mort n’aura jamais de fin ; définition même de la CROISSANCE : croi (croyance) au lieu de Croix-sance (C-R-O-I-X).

Le MENTAL NOMADE est la dualité sujet-objet ou suttariva, qui ne mourra que si l’on a conscience de la réalité de la Nature véritable de celui qui pense et fabrique l’irréel.
FABRIQUE D’IRRÉEL = LA TRINITÉ DE BIG DATA : celui qui voit, voir, et ce qui est vu ; ou celui qui sait, le savoir et ce qui est su ; soit la conséquence inévitable de la conscience objectivée fictive puisqu’opinion. Lorsque l’on demeure en tant que Conscience, et Conscience seulement, toutes ces distinctions sont reconnues comme irréelles.
Tant que vous êtes dans la confusion, avec votre opinion vous faisant croire que vous savez, vous ne pouvez connaître (expérimenter) la vérité de la Nature Réelle de celui qui sait.
UN SECRET : Hormis la Conscience, dualité et trinités sont complètement illusoires (le deux et le trois ne peuvent dépendre que du mental-ego). Mais du point de vu de la fusion avec l’UN, le pur ÊTRE, les trinités possèdent une réalité, mais si ont les perçoit comme distinctes de Lui, elles sont fausses.

ÊTRE, ou ÊTRE COUR : devient l’écran sur lequel le monde apparaît, donc prendre du « recul » par rapport à ce monde, ne pas y participer tout en y participant !

La diversité vendue par le système du républicanisme est fausseté puisque production du mental-opinion. La diversité ou les différences ne peuvent être perçues que si la dualité sujet-objet et ses trinités qui lui sont inhérents fonctionnent. Lorsque la Connaissance véritable les fait disparaître, la diversité ou différences disparaissent.
Les sentiments nés de paires d’opposés comme joie-malheur, qui sont le résultat d’un mental déformé en proie au chaos, ne peuvent pas survenir dans la Connaissance non-duelle [jnana].

Pourquoi vous-prenez-vous pour le corps et sa forme du mental, percevez-vous la diversité puis prenez-vous peur ? Alors que la diversité ou différences ne sont perçues que par l’ego. Une fois icelui évanoui, ON NE VOIT PLUS RIEN COMME ÉTANT « AUTRE ». La TRANSPARENCE en laquelle ne survient aucun sentiment de différence est la perfection qui existe en tant que CONSCIENCE D’ÊTRE, parce qu’il n’existe plus l’AVOIR !
L’AVOIR c’est percevoir et poursuivre les objets éprouvés par les cinq sens.
Ce monde qui paraît si merveilleux n’est constitué que de noms-les-formes, puisqu’opinions il est aussi éphémère que la vie d’une bulle de savon ; il ne peut qu’exister au niveau des cinq sens.
Comme le temps : il n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer, les impressions procurées par les cinq sens et qui nous enchaînent en un TEMPLE de colonnes Yaki-Boaz des Judéo-maçons, sont là pour nous assurer le gite et le couvert (”Une cave m’est connue, une lampe m’a éclairé, une source m’a désaltéré” dit une devise franc-maçonnique adonhiramite formulant ainsi la définition du RÉSEAU si virtualisé de nos jours).
MAIS, ne laissez pas votre attention s’attardez sur ces deux colonnes maçonniques représentant ce monde. Cessez de percevoir les objets à travers vos cinq sens et sachez que ce monde n’est qu’un rêve (plutôt un cauchemar !).
Alors, pourquoi abandonner l’expérience merveilleuse de la Vraie Paix en désirant posséder, consommer des plaisirs imaginaires et dégradés que procure la perception sensorielle (c’est-à-dire en restant en dehors du Centrum Centri) ?

En l’absence de désir aucune souffrance ne survient. L’anxiété mentale ne naît qu’avec le désir de goûter un plaisir SÉPARÉ ou DISTINCT de ce qu’il est. C’est-à-dire que le jnani ou Libéré vivant a atteint l’état de perfection [purna] dans lequel il ne connaît que le Soi.


[En référence à : Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar (1890-1973)]


ŒUVRE DU PROSTITUÉ OU ÉCHANGE CONTRE PAIEMENT. Ci-dessous nous en voyons les eyes candy : LES TRAINÉES (les êtres de mauvaise vie).
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 05-09-2018 22:07

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >