Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Plus que la somme des parties
Plus que la somme des parties Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 08-09-2018 20:24

Pages vues : 991    

Favoris : 176

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Paix, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Sel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
taches_2475.jpg
 
 
Plus que la somme des parties
La Conscience ne peut qu’être à l’infini
plus grande que la somme des parties (la matière).
S’il n’existait que de la matière dans l’Univers
elle ne pourrait pas être harmonie, il y a
nécessairement un « support » ou conscience.
 
 
SUPPORT ou POINT FOCAL (Stargate) : lié à la trinité veille, rêve, sommeil profond. Comme le sommeil profond est cette pure Conscience, libérée du mental ou de l’intellect, la Stargate ne peut être même appréhendée ni par le mental ni par la raison.
L’état de Conscience pure est l’état sous-jacente du Soi recouvert par la trinité (veille, rêve, sommeil). Ramana Maharshi disait parfois que cet état de pureté [Point Focal] se manifestait brièvement dans un court INTERVALLE entre la fin du sommeil et le début du réveil. Intervalle ou focal qui peut aussi être vécu occasionnellement en tant que réalité sous-jacente au sein de l’interstice qui existe entre la fin d’une pensée et le début d’une autre (sorte de TROU du Trouvère : voir le Trou…). Le Maharshi expliquait que ces courts intervalles ou « trous » offraient la possibilité de discerner la nature du Soi, l’Instant (disparition du bagage culturel si dangereux, parce que croyance, et que la peur de ne plus y croire va créer la PANique devant la possibilité de ne plus avoir de moteur pour vivre : confort de la croyance ou crédit-crédo argent… peur de devenir pauvre…).
Ainsi, prenez conscience de l’état pur, votre propre Nature réelle de pur Être, en observant attentivement ce « trou », comme le Trouvère, entre deux pensées (donc sans pensée, sans temps ou idéation).
 
Demeurez dans le Trou ou Stargate où vous verrez que l’essence de votre Nature véritable et constante et suprême est identique à la nature du mental dans l’interstice ou trou entre deux pensées, demeurez dans la Stargate afin d’atteindre l’éminence, état du pur Être.

Maharshi : L’ego dans sa pureté est expérimenté dans l’intervalle entre deux états ou entre deux pensées. L’ego se conduit comme le ver qui ne lâche prise qu’une fois la suivante agrippée [il a peur du Vide et idéation uniquement en séquence, donc dans le temps LINÉAIRE]. Sa nature véritable n’est connue que lorsqu’il est déconnecté des objets ou des pensées [comme pour voir dans la pénombre ou dans un endroit dense, il ne faut pas « pointer » sa vue vers ce que l’on recherche mais À CÔTÉ, comme le « laisser reposer » (Silence)… ainsi on trouvera immanquablement ce qu’il fallait]. Vous devez réaliser cet intervalle en tant que la Réalité éternelle et immuable, votre Être véritable, grâce à la conviction acquise par l’étude des trois états : la veille [jagrat], le rêve [svapna] et le sommeil [sushupti].

Cette Conscience libérée du mental, le Soi UN brille en tant que source sous-jacente, demeure absolu et sans parties.
Trouvère ou voir le Trou : immobile et silencieux, état de Vérité, pur, quasiment l’Eau Primordiale (d’ailleurs au centre de la Stargate de fiction américaine).
Le TROU ou MOTEUR, AXE-SUPPORT, d’une particule, d’un objet ou d’une forme de vie, possiblement comparable au FEU DE ROUE en Alchimie, la Rota ou Rose centrale de cathédrale ou le ROSE DU POMMIER. LE FEU DE ROUE ou Feu Philosophique qui existe la chaleur matérielle et est nécessaire à la réduction en EAU Primordiale de la Pierre. Roue qui est du Thème de l’éternel Retour, pour employer l’expression de Mircea Eliade.
TROU : Thème de l’Ainsité (ainsi), le Soi : ni s’enfuir, ni s’approcher ;  le Centre est nulle part et la Circonférence est partout.

Donc le mental de l’humain actuel prend son état de veille pour ce qu’il appelle la « réalité », idem quand il s’en-Faire/Fer dans le rêve et le sommeil délaissant ainsi sa propre vérité ou Conscience de Shiva (le Soi) ; le soi ou Moi-Individuel si d’actualité depuis l’après 1789 cherche à connaître ce qui n’est pas le Soi (voir la vidéo plus bas).
Pour le Réalisé vivant (jnani) la trinité veille-rêve-sommeil est irréelle. Pour sa part, l’ignorant qui se croit « libertaire » est incapable de comprendre cela parce que pour lui l’état de veille c’est la « réalité », alors que pour le Réalisé le critère de Réalité est la Réalité Elle-même !
Seule Réalité et pure Conscience éternelle par nature, qui se maintient par conséquent de façon permanente au cous de la trinité veille-rêve-sommeil. « Ni le mental ni ses trois états n’existent pour celui qui fait Un avec Elle et pour cette raison, il n’est ni sujet ni à l’introversion ni à l’extraversion.
Son état est celui de la veille éternelle, car il est éveillé au Soi immuable ; son état est celui du rêve permanent parce que pour lui le monde n’est ni plus ni moins qu’une répétition du phénomène du rêve [c’est moi qui souligne] ; son état est l’état du sommeil constant, parce qu’il est de tout temps dénué de l’état de conscience ”le corps est je” », dit le Maharshi, apportant une preuve de notre état de l’EAU PRIMORDIALE.

Le Maharshi dit encore : Il n’existe qu’un seul état, celui de la conscience ou présence [Instant]n ou encore existence. Les trois états de veille, du rêve et du sommeil ne sauraient être réels. Ils ne font qu’aller et venir. Le Réel existe de tout temps. Seul est réel le ‘Je’ ou existence [le Ici et Maintenant], qui perdure dans les trois états. Ces derniers ne sont pas réels et il est donc impossible de leur attribuer tel ou tel degré de Réalité. Voici comment nous pouvons expliquer ceci brièvement : l’existence ou conscience, est la Seule réalité. La conscience ajoutée de veille, nous l’appelons veille. La conscience ajoutée du sommeil, nous l’appelons sommeil. La conscience ajoutée du rêve nous l’appelons rêve. La conscience est l’écran sur lequel toutes les images viennent. L’écran est réel, les images ne sont que de simples silhouettes projetées dessus. Comme par le fait d’une habitude très ancienne, nous considérons ces états comme réels, nous nommons quatrième l’état de la conscience, ou simple présence. Il n’existe cependant pas de quatrième état, mais seulement un seul état ».

Étant donné qu’il apparaît et disparaît comme le font les rêves, l’état de veille qui semble solide et rempli de différences et de diversités, est lui aussi imaginaire.
Dans les rêves, le mental endosse un autre corps. Les pensées et les noms-les-formes surviennent simultanément autant dans le rêve que dans la veille.

Les Connaissants [jnani] déclarent que les états de veille et de rêve sont tous deux les créations d’un mental en proie à la confusion. Il faut en conclure, qu’à la fois dans le rêve et dans la veille, l’association aux pensées et aux noms-les-formes est la même.

ÉTAT DE VEILLE = OPINION : concept onirique qui a simplement pris forme en tant que manifestation du comportement obsessionnel de l’activité mentale.
PARADOXE : il n’est pas possible de détruire la conscience-rêve trompeuse autrement que par la conscience de veille qui émerge quand le sommeil s’évanouit.

Maharshi : Il est vrai que l’on est pas conscient du corps ni du monde [dans le sommeil]. Mais, vous devez exister au cours du sommeil pour être capable de dire au réveil : « Je n’étais pas conscient quand je dormais ». Qui dit cela maintenant ? C’est la personne réveillée. Le dormeur ne peut le dire. Cela revient à dire que l’individu qui à présent identifie le Soi au corps est celui qui déclare que cette conscience est absente pendant qu’il dort. […] L’état du sommeil semble neutre parce que vous n’y étiez pas en tant qu’individu et par conséquent ces choses (le monde) en étaient absentes. Mais, quels sont les faits ? La continuité d’être perdure bien au sein des trois états sans aucune continuité de l’individu et des objets ».

Vous devez admettre votre propre existence même dans l’état de sommeil inconscient [profond] où les scènes basées sur les triputi (1) cessent d’exister.
Si vous n’acceptez pas le fait de votre existence dans le sommeil, comment le savez-vous ? Comme le sommeil est cette Conscience pure, dénuée du mental, il ne peut pas être exploré par le mental.

[En référence à : Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar (1890-1973)]


Note.
1. Triputi : trinités de celui qui voit, le fait de voir et ce qui est vu ; et de celui qui sait, le fait de savoir et ce qui est su.


L’émancipation absolue ou triomphe du Moi-Individuel (les caprices de chacun), donc de l’ego = « libéralisme-libertaire » (que de liber ou livres là-dedans, donc que de virtuel !). « Libéralisme-libertaire » ou nouvelle morale égoïque mondialisée. Cette « liberté » si vendeuse depuis les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture.
« Libéralisme-libertaire » = organisation du CHAOS ou « ordre » fabriqué par l’ego humain qui ne peut qu’être désordre en toutes choses. Si l’humain ne maîtrise pas son ego, il ne régnera jamais la fameuse « liberté » ou « paix ».
Il plus qu’urgent et salvateur que l’être humain fasse enfin usage de ce qui existe de tout temps : l’OR-donné ou Gratuité, sans parasitisme par la tyrannique opinion. Comme CHAOS signifie TOUT, il est aussi la Source de tous les possibles……

L’émancipation absolue ne peut se retrouver que par AVALEMENT DE L’EGO, PUIS DIGESTION : L’INTÉGRER À SA PROPRE LUMIÈRE (voir le Feu de Roue plus haut). Dans ce monde de la dualité, c’est le CAPITAL-TÊTE-CAPITALISME qui hait le corps, et qui paradoxalement par l’ego l’encense ! Il y a la guerre entre le Divin et le corps, entre l’Ange et la Bête… La laïcité-matérialisme triomphe mais plus pour longtemps…

Comme l’état de veille est une croyance en la « réalité », cette « réalité » ou croyance-crédit-crédo sera amplifiée par le « pouvoir d’achat » procuré par l’argent démentiel !!!
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 08-09-2018 20:38

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >