Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Bambou, Soi, Anti-gravité
Bambou, Soi, Anti-gravité Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-09-2018 01:12

Pages vues : 1037    

Favoris : 178

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Fruit, Gordiasade, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Klan, Lait, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Opinion, Orient, Oxygène, Paix, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Russie, Sagesse, Sel, Silence, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
frise_poliak_puzzl.png
 
 
Bambou, Soi, Anti-gravité
A-temporalité
Anti-dualité : domaine de la Vraie Création
opposée à la tueuse thermodynamique,
soit LE RENONCEMENT OU PUTRÉFACTION :
DÉFINITION DE LA SPIRITUALITÉ

Anti-dualité : seule l’existence d’un second
ou reflet provoque la peur, la réaction
(voyez un singe devant un miroir…).
Sans miroir, sans dualité, c’est la délivrance.

Anti-dualité : le contraire de sensa-tionnel
ou chaîne des causes-effets provoquée par les cinq sens,
et enchaînés par les TABOUS, sommet de la glèbe
adamique ou « loi » des Talmudiste-Hébreux, qui sont
tombés dedans et sont donc les TÊTES RAIDES !!!
Ce sont ceux qui règnent actuellement sur cette planète
avec leur DROIT, et qui veulent tout
REDRESSER (que tout marche droit).
Pourtant le Christ Jésus a dit : TU NE JUGERAS POINT.
Mais non, le démocratisme juge tout et envoie des
bombes partout sur ceux qui ne sont pas
d’accord avec ses opinions !!!
 
 
Le Bambou « électronique » ou Cour (Maât) : INNÉ/IGNÉ.
Bambou électronique : EL : la CROISEL ou TROU du INNÉ-IGNÉ (« MOI JE FAIS MOURIR ET JE VIVIFIE », Nombres)
 
La peinture du Bambou est plus qu’un art, mais un exercice spirituel, soit SUPPRESSION DU CORPS OU MATIÈRE, ce qui permet de s’affranchir du spatio-temporel et donc de la matière.
Le Bambou est perfection : vers le ciel, et par ses entre-nœuds. Pour le Bouddhiste, voir le Taoïste, le Bambou est le but de sa démarche intérieure, donc équivalent du Soi ou Instant. Le Bambou est signe de l’illumination. La peinture de Bambou approche de la calligraphie : c’est un vrai langage, mais auquel on accède seulement par la perception DANS L’INSTANT.

Dans l’iconographie, seul le Tigre peut traverser le fourré de Bambous représentant la jungle de l‘ego et de ses tourments et obscurités.
Les Yekuana, apparentés aux Caraïbes utilisent le Bambou comme instrument de musique sacrée (comparable à une clarinette : uana), et la principale fête où « parle » cet instrument est dite ua-uana ; le démiurge ou héros civilisateur, le Réalisé vivant, invoqué à cette occasion, porte le nom uanadji. Ce uana entendu dans sa totalité serait pour les Yekuana l’Arbre cosmique (Arbre de Vie universel), ancêtre mythique et Père ou Principe Universel Originel. (Réf. Dic. des symboles).

Pas d’espace-temps, pas de gravité.
« Pourquoi pensez-vous que vous êtes actif ? Prenez l’exemple concret de votre arrivée ici. Vous avez quitté votre maison dans une charrette, pris le train, êtes descendu à la gare, remonté dans une charrette et vous vous êtes retrouvé dans cet ashram. Quand on vous a demandé ce que vous avez fait, vous avez dit que vous avez voyagé depuis votre ville jusqu’ici, n’est-ce pas ? Le fait n’est-il pas plutôt que vous n’avez jamais bougé et que ce sont les divers moyens de locomotion qui vous ont transporté tout au long de votre route [moyens de locomotions ou ”atomes”] ? De même que vous confondez ces mouvements avec les vôtres, vous faites ainsi pour les autres activités. Mais ce ne sont pas les vôtres. Ce sont les activités de Dieu ». (Ramana Maharshi, entretien 78)

« Où allez-vous ? Vous n’allez nulle part. À supposer même que vous soyez le corps, votre corps est-il venu de Lucknow à Tiruvannâmalai ? Vous étiez simplement assise dans la voiture ou autre moyen de locomotion qui a bougé ; pour finir, vous dites que c’est vous qui êtes venue ici. Le fait est que vous n’êtes pas le corps. Le Soi ne bouge pas. Le monde bouge en lui. Vous êtes seulement ce que vous êtes. Il n’y a pas de changement en vous. Par conséquence, même après un soi-disant départ d’ici, vous êtes ici, là-bas et partout. Ce ne sont que les scènes qui changent.
Quant à la Grâce, elle est en vous. Si elle était extérieurs, elle n’aurait aucune valeur. La Grâce est le Soi. Vous n’êtes jamais hors de son activité. La Grâce est toujours présente ». (Ramana Maharshi, entretien 251)

En somme, tant qu’il y a fausse identification avec le corps ou ego, l’espace-temps ne peut qu’exister ; L’ESPACE-TEMPS EST IGNORANCE, parce qu’il y a identification au corps. Quand cette fausse identification tombe, l’espace-temps tombe avec. Le spatio-temporel n’existe que dans le mental.


Anti-gravité = lâcher-prise.
Se résume au mot : DÉVOTION : SE NOYER DANS L’EAU PRIMORDIALE : PAS DE TEMPS, TOUT DEVIENT MAÂT ou PUTRÉFACTION.
Le Maharshi : « L’abandon ne devient effectif que s’il se fait en toute connaissance de la véritable signification du lâcher-prise. Cette connaissance fait suite à l’investigation et à la réflexion et elle prend fin inexorablement avec l’abandon au Soi. Il n’y a pas de différence entre la Connaissance [jnana] et l’abandon sans condition au Seigneur, c’est-à-dire à la fois en pensée, en parole et en acte ».

Pour atteindre la vie immortelle florissante dans laquelle la mort n’existe plus, il n’est pas de moyen autre que l’abandon ou RENONCEMENT : PUTRÉFACTION.

RENONCEMENT : abandonner son mental, après quoi, il ne subsiste aucune dualité. Laissez advenir ce qui doit advenir ; si quelque chose ne se produit pas, ne forcez pas, c’est comme la musique, ne forcez pas, elle vient tout seul.
Le Maharshi : « Lâchez prise et tout ira bien. Rejetez toute responsabilité sur Dieu [ou l’Instant]. Ne portez pas le fardeau vous-même. Qu’est-ce que la destinée peut alors vous faire ? […] L’entier abandon est impossible au début. Tous ont la possibilité de lâcher partiellement. Avec le temps, cela mènera à l’abandon complet. Mais que faire lorsque le renoncement est impossible ? Le mental n’est pas tranquille et vous avez un sentiment d’impuissance. Seul le renoncement peut faire que l’abandon se produise ».

Ulladu Narpadu, de Ramana Maharshi, strophe 17 : « Alors que c’est Dieu qui supporte le fardeau du monde, le faux ego endosse cette charge et grimace à la façon des statues sur les tours qui donnent l’impression de les soutenir. Si le voyageur, dans un wagon qui peut parfaitement tout porter, ne pose pas ses bagages mais continue de les porte douloureusement sur la tête, à qui la faute ? ».


Qu’est-ce que c’est la CROYANCE qui marche si fort chez les MARCHANDS DE CONFIANCE OU DE CROYANCE-CRÉDIT-CRÉDO (les banques) ?
Le Maharshi : « Aussi longtemps que vous pensez être l’individu [le ‘je’], vous croyez en Dieu. Quand vous Vénérez Dieu, Il apparaît sous les traits du Guru. Lorsque vous vous mettez au service du Guru, il se manifeste en tant que le Soi. Voilà comment cela se passe ».

Posséder un être-conscience qui agit sans aucun désir ni aucune opinion propre, c’est vivre l joie de la volonté divine.
RENONCEMENT : le Maharshi dit « l’abandon complet signifie bien que vous n’ayez plus de désirs propres, que votre seul désir soit celui du Divin et que vous ne nourrissiez aucun désir propre ». Une certaine définition de l’anti-gravité !
Pour l’abandon deux méthodes sont prescrites :
L’une est de rechercher la source de ‘je’ et de se fondre en elle. L’autre est le sentiment « par moi-même je suis impuissant, seul Dieu est tout puissant et je n’ai d’autre issue que celle de me jeter à ses pieds, il n’y a pour moi aucune autre sécurité ». Abandon complet est un autre nom de la Connaissance [jana] ou Libération.

Le Maharshi : « Abandonnez-vous à Lui et respectez Sa volonté ; qu’il apparaisse ou qu’il disparaisse ; soyez à Sa disposition. Lui demander d’agir selon VOTRE bon plaisir n’est pas de l’abandon, mais c’est Lui donner un ordre. Tout en pensant avoir renoncé, vous ne pouvez faire en sorte qu’Il vous obéisse. Il sait ce qui convient le mieux, quand agir et comment s’y prendre. Remettez-vous-en complètement à Lui. C’est à Lui de porter le fardeau ; vous n’avez plus aucun souci à vous faire. Tous vos soucis sont entre Ses mains. Tel est l’abandon. Voilà la dévotion [bhakti] ».

Enseignement de Ramana Maharshi : « S’il adore Dieu, qui n’a ni nom ni forme, l’homme sera libéré de l’asservissement causé par les noms et les formes ».

Sans nom et sans forme : le Sans Pourquoi, UN FLOT INTERROMPU, À LA FAÇON DU BEURRE CLARIFIÉ [GHEE] QUI S’ÉCOULE CONTINUELLEMENT [Eau en Poudre anti-thermodynamique], soit tout ce qui EST. Eau en Poudre ou AMOUR qui s’écoule continuellement qui mène infailliblement une personne à sa forme véritable, même si elle ne le désire pas. Eau en Poudre ou Soi, le Seigneur qui se trouve au-dedans de chacun de nous et en s’aimant soi-même, on aime exclusivement le Soi ou Instant, le Ici et Maintenant.

Le devoir ou dévotion complète prend fin en menant à la Connaissance suprême, dit le Maharshi. « Vénérer le Soi ou Instant en tant que nom et forme mène au-delà de tout nom et de toute forme ».
Dévotion ou unique pensée, celle du Soi-Instant à l’exclusion de toutes les autres. « Cette pensée est celle de Dieu qui est le Soi ou le soi abandonné à Dieu. Un fois qu’Il vous a pris en charge, rien ne vous assaillira », dit le Maharshi.


[En référence à : Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar (1890-1973)]
 
 

Dernière mise à jour : 19-09-2018 01:26

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >