Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow IDIODYNAMIQUE
IDIODYNAMIQUE Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-10-2018 23:32

Pages vues : 741    

Favoris : 130

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Artifice, Babel, Banques, Christ, Clairière, Conte, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Forêt, Fractale, Idiodynamique, Information, Instant, Israël, Jardin, Labyrinthe, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Mondialisme, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Tapis, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Thermodynamique, Univers, Vase, Vide, Volonté, Yokaï

 
thermodynamique_icare_landon.jpg
 
 
IDIODYNAMIQUE
Remplace la grossière et violente Thermodynamique
et ses « échanges » à la Wall Street/City de Londres.

IDIODYNAMIQUE = chacun produit en véritable indépendant
son énergie GRATUITEMENT (couverture des besoins domestiques)
et ne dépend plus du capitalisme productiviste étatique
aliénatoire, soit vivre selon le même Thème que le PUITS
afin d’éviter l’eau de tuyau des « spécialistes » de
l’ingénierie capitaliste (les distributeurs d’eau comme les
distributeurs d’électricité), l’idéal étant la SOURCE PURE.
PUITS = L’ÊTRE HUMAIN QUI EST,
CELUI DE LA CONSCIENCE INFINIE.
SPÉCIALISTES = SYSTÈME CAPITALISTE PAR
ESSENCE : au lieu d’ÊTRE,  nous nous faisons AVOIR
par ces spécialiste qui fabriquent nos besoins à notre place,
ILS NOUS ZOMBIFIENT, et ainsi nous poussent vers un
toujours plus par production d’une croissance ou perpétuelle
insatisfaction
qui d’ailleurs va avec la tyrannie de l’opinion.
Les spécialistes comme la publicité servent à fabriquer les
masses pour qu’elles ressentent un appétit de consommation
insatiable ; c’est la FONTAINE DE JOUVENCE, PLUTÔT DE
THERMODYNAMIQUE DE LA CITY DE LONDRES (noyaux de la finance mondiale).

IDIODYNAMIQUE = AUCUNE LIMITE (entre cosmologie,
science, spiritualité et art de vivre, car TOUT EST LIÉ)
 
 
 
 
IDIODYNAMIQUE = le Moins ou Zéro vers le Tout, soit un Zéro incommensurablement plus positif que l’illusoire positif de l’actuelle électricité dynamique (le courant continu, et l’alternatif du 220 Volts par exemple) ; bref, UN ZÉRO INDIEN


Thermodynamique = création = catastrophe et violence
(voir l’état et l’État de ce monde actuel) !
Thermodynamique = organiser, administrer le chaos
SELON SON INTÉRÊT OU EGO.


Thermodynamique = capitalisme et rationalisme ou utilitarisme : l’humain actuel s’imagine créer et pouvoir agir tout en s’abstenant du contexte de la Nature, C’EST-À-DIRE DE LUI-MÊME : IL NE SE CON-NAÎT PAS, IL N’EST PAS CRÉÉ LUI-MÊME, ou en fausse création (il se prend pour un créateur qui détruit tout ce qu’il touche et qui peine ainsi à construire : plus c’est haut et plus ça croule sous l’illusion façon Icare (peinture en haut de page), pur produit de la Thermodynamique et du FAUX avec ses ailes de cire qui vont fondre sous la chaleur solaire comme l’ordinateur va fondre sous le binaire ou dualité et même sous le quantisme en vogue).

En régime thermodynamique l’humain se prend pour un créateur, se prend pour un FEU, fait humoristiquement dénoncé par un Henri Monnier dans son personnage de Joseph Prudhomme : « Admire, mon fils, la sagesse divine qui a fait passer les fleuves, juste au milieu des villes ! ».
Même démonstration nettement plus ancienne dans le Traité du Vide parfait, où l’être humain croit que la Nature a été créé pour lui seul, quand Lie Tseu (Liezi) au chapitre : Discours sur les contrats, écrit : « Tian du Qi offrit un banquer de mille couverts dans la salle des ancêtres. Au moment où l’on servait à la table d’honneur du gibier, des poissons et des oies sauvages, Tian les regarda, soupira et dit : « Que le ciel est généreux envers les humains ! Il leur procure les céréales et fait naître poissons et oiseaux à leur intention ». Un grand nombre de convives approuvèrent bruyamment, mais le fils de Baoshi, âgé de douze ans, avança et dit : « Il n’en est pas comme dit votre seigneurie. Les êtres de la Nature ont la même vie que la nôtre. Les espèces ne sont ni nobles ni vulgaires. On en trouve des grandes, des petites, des intelligents, des fortes. Elle vivent ensemble, se mangent entre elles, sans que les unes soient nées pour les autres. L’homme mange ce qu’il trouve comestible. Cela veut-il dire que ces denrées furent créées à l’origine par la Nature pour les humains ? D’ailleurs, cousins et moustiques nous piquent [ce n’est pas vrai pour les cousins (Tipula), c’est sans doute une erreur de traduction], tigres et loups nous mangent. Cela veut-il dire que les humains furent à l’origine créés par la Nature pour les cousins, moustiques, tigres et loups ? ».
L’humanisme vendu depuis la Renaissance et surtout après le 18è siècle est typiquement de ce même Thème… de ceux qui veulent posséder la Lune et autres…

Thermodynamique = conquête et colonisation du monde par l’argent (trouver de nouveaux « marchés »), la démocratie et la laïcité (les deux derniers termes étant pure production de la conscience vulgaire ou mental), le profit pour tout et n’importe quoi, rien n’arrête cette thermodynamique, si elle doit tuer elle le fera ; ELLE A BESOIN DE DÉTRUIRE POUR FONCTIONNER (le jetable avec date de consommation programmée, pollution programmée).

Thermodynamique = « civiliser » les sauvages ou les « aborigènes » (les autochtones). Par « civiliser » entendre : RENTABILISER LA PAUVRETÉ, EN FAIRE DES CONSOMMATEURS, DES DÉMOCRATES, DES ”EN MARCHE”.
RENTABILISER LES SANS POURQUOI (les peuples natifs ou qu’on appellent à tort « indigènes » subissent de nos jours des guerres de conquêtes capitalistes ou de thermodynamique ! Voir les Kurdes).

Thermodynamique = États, ou monarchique, ou républicain, ou en tyrannie (dictature), tous nés AVEC L’ARGENT au début de la catastrophe du Néolithique ET DE LA VOIE DE L'AGRICULTURE.

THERMO : de chaleur, LE FEU EST CACHÉ, IL N’EXISTE PAS À PROPREMENT « PARLÉ » : il lui faut de la nourriture pour exister. Voir ce qu’on fait de cette nourriture les êtres humains depuis les 10.000 ans ! Par moult détours, LE FEU A PRODUIT L’ORDINATEUR ACTUEL, et avant lui LA GUERRE ET SA TECHNOLOGIE (aussi bien mental que physique ou matérielle).

THERMODYNAMIQUE = GUERRES PERMANENTES, LE FEU INTÉRIEUR DES 10.000 ANS DE CETTE VOIE DE L’AGRICULTURE ET DE SON NÉOLITHIQUE. CE SYSTÈME A BESOIN DE SON PRINCIPE DE LA VIOLENCE POUR FONCTIONNER ET LE CAPITALISME EN EST LE ROUAGE PRINCIPAL. TANT QUE CE FEU ARGENT EXISTERA, JAMAIS IL N’Y AURA LA MOINDRE POUSSIÈRE DE PAIX SUR CETTE PLANÈTE.

THERMODYNAMIQUE = FEU DE LA CONSOMMATION : si vous ne consommez pas, ou si vous refusez l’hostie ou la communion avec le capitalisme, vous êtes mort ou damné et irez en Enfer !

THERMODYNAMIQUE = FOYER DE LA « MODERNITÉ » (entendre modernité marchande et celle des barques en haute mer pour migrants qui coulent ou de « sans papiers » (les sauvages) qui se cognent dessus, ou des millions de femmes sur le marché aux esclaves).

THERMODYNAMIQUE = FOYER DE L’HORREUR DE L’ÉGOÏSME DU « ON EST BIEN CHEZ SOI ! » (équivalent du « développement personnel » et du rentier de la Croisière qui ne coule pas comme les migrants), et que nous fourgue partout le capitalisme (et qui fait la partie du Thème du sécuritaire à la mode du terrorisme-migrant amorcée au 11 septembre 2001).

LA PIERRE/EAU PRIMORDIALE/PURE CONSCIENCE, LE PAYS OU ESPACE DU RIEN DU TOUT (pluralité et néant en même temps). Jamais créé, il existe pourtant comme s’il avait été créé, il est pure Conscience. Il semble pourvu d’espace-temps, de matière et de mouvements, de créations et de destructions ; il comporte des Dieux, des Yokaï, de nombreuses formes de vie dont des humains ; en lui sont des fleuves, des montagnes, des forêts, le ciel et les étoiles.
Au Pays du Rien du Tout se trouve le jiva qui fait l’expérience du monde comme s’il se trouvait dehors au sein de la Conscience infinie. Les cinq sens du toucher, de l’ouïe, de la vue, du goût et de l’odorat et du désir portent le nom de jiva, qui est de la nature de la pure Conscience dotée d’énergie. Ce jiva existe donc en Ainsité : ainsi ou Seule Réalité, le « Je suis ce JE SUIS », tathata en sanskrit, shinyo en japonais : « Le Centre est nulle part et la Circonférence [le jiva et jnani] est partout ».


IDIODYNAMIQUE.

De IDIOTÈS : particulier, singulier, singularité (unique, sans copie, sans reflet, seul Réel). Et Dynamique : énergie, mouvement entre une cause et un effet (le tic-tac ILLUSOIRE).

IDIOTÈS OU IDIODYNAMIQUE : paradoxalement : PAS DE CRÉATION, comme les mots : « naît », « apparaît », ou « voit le jour en tant que monde » et autres Verbes dualistes tous vides de sens.
ÊTRE : venir à Être ou « Sortir au Jour » (expression du Livre des Morts des Anciens Égyptiens), car seul cet Être appartient à la Réalité éternelle.
Pour le Libéré vivant il n’existe pas de création, donc ni mort, cessation de quelque chose. TOUT EST À JAMAIS NON-NÉ ET VRAIE PAIX.
Brahman ou Soi-Instant est pure Existence, mais le monde aussi.
Qui les injonctions et interdictions (Lois) concernent-elles ? Seul le Pour-Voir illusoire ayant nom Maya est sujet à dialectique ou opinion ; et avec lui la dualité winner-loser comme « il est » et « il n’est pas ». Voilà pourquoi les ignorants ou zombies étendent pareil débats à Brahman ou Conscience infinie.

En l’absence de la tyrannique dualité de cause et effet, les mots « loi » et « ordre » n’ont aucun sens. Semblablement, la création tout entière est sans relation de cause à effet ; QUELLE QUE SOIT L’APPARENCE QUE PREND UN OBJET, IL EST CELA - SANS POURQUOI, NON AFFECTÉ - ET TEL EST LE VÉRITABLE ORDRE DU MONDE, SON CENTRUM CENTRI.
La vision qui apparaît du fait de magie (pouvoir siddhi (1)), d’un mantra ou par drogues, existe également à l’état de veille, de rêve et de sommeil profond - la pure Conscience non conditionnée.

Comme le miroir qui reflète tout ce qui se présente devant lui, la conscience prend la forme de tout ce qu’on lui présente. Mais un être humain qui a compris que tout est la Conscience pure infinie n’est pas affecté par l’apparente dualité cause-effet. Il demeure libre, IDIOTÈS et non affecté.
De même pour ceux qui connaissent la Vérité ou Instant, les états de veille, de rêve et de sommeil profond n’existent pas. TOUT CE QUI EST EST, TEL QU’IL EST (Sans Pourquoi). Le monde du rêve et le monde qu’on voit dans sa propre imagination ne sont pas réels, même si l’expérience qu’on en fait leur confère une réalité temporelle.
De même au commencement de cette création, il n’existait ou n’a pas vu le jour.
Quand le monde est ainsi réalisé en tant que pure Conscience, alors il ne peut pas être objet de perception ; en conséquence, il n’existe pas de sujet ni d’objet, ni d’expérience ni personne qui fasse l’expérience.

« Au commencement, cette création n’était qu’un reflet dans un miroir au sein de l’indivisible Conscience et ne différait donc en rien d’icelle. Seul Brahman (Conscience infinie) brille en tant que ce monde. Seule la Cause est l’effet. La Cause étant là avant l’effet et elle demeurera même après que l’effet aura disparu. Parce que la Cause « agit efficacement » en produisant l’effet, elle porte le nom de samskara (2). […] En rêve apparaissent les samskaras créées à l’état de veille, mais à l’état de veille lui-même, elles sont créées de nouveau. Toutefois, ceux qui connaissent la Vérité déclarent qu’elle étaient en fait créées dans un état qui semblait être l’état de veille, mais qui en fait ne l’est pas. […] Quand l’expérience d’un millier de choses voit le jour dans la conscience, cela porte le nom de création ; et quand l’expérience de ce millier de choses cesse dans la conscience, cela porte le nom de dissolution cosmique. Ainsi la pure Conscience donne naissance à cette diversité avec tous ces noms-les-formes sans jamais abandonner son indivisibilité, tous comme vous créez un monde dans vos rêves », dit le Yoga Vasistha, chapitre : L’histoire du chasseur et du sage.

Le sage : « La perception ou l’expérience du « monde » existe à l’intérieur de la particule atomique de l’infinie Conscience. Cette infinie Conscience est dénuée de commencement et de fin ; c’est cela même qui porte le nom de création. Toi et moi sommes conscience, le monde entier est conscience : cette Réalisation permet de voir que la création fait partie intégrante de la Conscience et qu’elle est donc incréée. Par conséquent je suis cette particule atomique de conscience et, en tant que telle, je suis infini et omniprésent. Pour cette raison, où que je sois, je vois tout de l’endroit même où je me trouve [ALEPH]. Je suis une particule de Conscience, mais je fais Un avec l’infinie Conscience de par la réalisation de cette Vérité, de la même façon que l’eau est semblable à l’eau [donc selon la Super Tautologie A EST A] ».
Le sage explique que le jiva et ses cinq sens est de nature de la pure Conscience dotée de la force vitale. « Ce jiva existe donc en toute chose partout en tant que tout et, de là, fait l’expérience de tout partout ». Le jiva au Pays du Rien du Tout…




[En référence à : Le Yoga Vasistha, transcrit par le Swami Venkatesananda (1921-1982). Vasistha (ou Vasishtha), un des grands Sages de l’ère du manvantara].


Notes.
1. Concernant les facultés surnaturelles, en Inde elles se nomment pouvoirs Siddhis, et elles sont « huit siddhis » attribués au Seigneur Shiva que l’ascète est censé pouvoir acquérir par ses austérités :
- Anima : se rapetisser soi-même ou toute autre chose, jusqu’à la taille d’un atome.
- Makima : pouvoir augmenter indéfiniment son volume corporel.
- Ilakima : pouvoir se rendre léger ou pouvoir alléger n’importe quoi, donc vaincre la gravité ou poids.
- Karima : pouvoir augmenter le poids de son corps et sa solidité.
- Piratti (en sanskrit prapti) : le pouvoir d’obtenir tout ce que l’on désire.
- Pirakamiyam : pouvoir vaincre les obstacles naturels et aller n’importe où.
- Icattuvam (en sanskrit ishatva) ou icitai : domination suprême sur la nature animée ou inanimée.
- Vacittuvam (en sanskrit vashitva) ou vicitai : le pouvoir d’enchanter, de changer le cours de la nature ou de prendre n’importe quelle forme (fait très « Merlin l’enchanteur » ou sorcière de contes de fées… fait très SPECTACLE…).
En fait, les pouvoirs siddhis même s’ils font très Hollywood et Superman, ou eyes candy, ils sont comparable à la gourde qui flotte sur l’océan : le mental du jnani (pas encore réalisé ou libéré), égaré, peut être assimilé à une gourde qui, plutôt que de s’enfoncer, de se MÉLANGER dans l’Océan du Soi ou EAU PRIMORDIALE, flotte à la surface des illusions renforcées par ces pouvoirs, continuellement ballotés de-ci de-là au gré des mouvements du mental et donc des OPINIONS et de son système économique ET DU SOCIAL ET SA COUVERTURE. Mouvements du mental : cosmopolitisme ou nomadisme à la Jacques Attali et son argent… Mouvements du mental : mirage du monde.

2. Samskara : tendances latentes qui ne périssent pas au moment de la mort (« Le moment venu, elles jailliront à nouveau du Cœur. C’est ainsi que les jiva renaissent », explique Ramana Maharshi à l’entretien 108). Pour des détails sur les Samskaras, voir la page Fuite en avant yahviste = DORG et CHUTE , où il est question des Samskaras de la Mère de Ramana Maharshi.
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 08-10-2018 00:24

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >