Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow La Seule Liberté ici-bas
La Seule Liberté ici-bas Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-10-2018 01:44

Pages vues : 750    

Favoris : 132

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Artifice, Babel, Banques, Christ, Clairière, Conte, Diable, Dictature, Dieu, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Forêt, Fractale, Gratuit, Idiodynamique, Information, Instant, Israël, Jardin, Labyrinthe, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Mondialisme, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Rien, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Tapis, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Thermodynamique, Univers, Vase, Vide, Volonté, washingtonisme, Xatemme, Yokaï

 
jugementame_au_choix.jpg
 
 
La Seule Liberté ici-bas
AVEC VOTRE MENTAL, VOUS DEVREZ CHOISIR :
« La seule liberté que vous ayez est
de vous identifiez ou non avec le corps

(l’ego, le ‘je’, donc avec le mental) »,
explique Ramana Maharshi.
Si vous vous identifiez avec le corps, vous êtes le
client idéal pour le transhumanisme et ses prothèses !
Ces mêmes transhumanistes qui n’ont pas compris que
l’œil qui ne peut se voir lui-même est le ‘Je’ ou Soi
qui ne peut se concevoir lui-même…

Alors au choix :
- Ou vous vous faites tringler, par devant ou par le derrière,
et par la manipulation mentale aussi, et par les banques,
- Ou vous ne vous prenez pas pour un corps ou un trou en dur.

Dans le proche futur, nous allons devoir choisir,
entre l’humain prothésisté en nanomachin et prothésisté
par puce informatique par le tout connecté et
« l’intelligence artificielle » de l’hypostase capitaliste
des Google et Silicon Valley et City de Londres and Co.,
et le Réalisé, le Christ (Le Royaume des Cieux), décrit
par Ramana Maharshi et les Anciens.

La Chute ou la Vie devenue préjudiciable :
fais pas ci, fais pas ça, comme dans
la chanson de Jacques Dutronc.
Ce monde des accidents ou spatio-temporel
rend effectivement la vie préjudiciable, surtout
grâce aux religions de la déchéance humaine :
judaïsme, christianisme, islamisme, tous les ismes.
Certains vont avancer que « vivre en bonne santé »
c’est suffisant ! Comme si le prothèsisme du tout
connecté et de l’intelligence artificielle de Big Pharma,
des Google et transhumanistes allait apporter la Libération !
Typiquement opinion de rationalistes et de matérialistes.


C’EST LA GUERRE À MORT DU FÉCOND (1) contre le STÉRILE.
 
 
RAPPEL : J’ai chez moi encore une centaine de disques vinyle (son analogique), disques microsillons qui depuis la fin du 19è siècle ont permis aux gens d’écouter de la musique chez eux. Maintenant les jeunes n’utilisent plus cet outil : le « tourne-disque ». De plus, les sonorités actuelles sont différentes de celles du « son Conservatoire » de tout le 19è siècle et première moitié du 20è. Place aux « sons transhumanistes » (sons électroniques et informatisés, digérés-digitalisés), tous sons qui n’existent pas dans la Nature. Le mental des jeunes actuels s’accorde et est influencé par des énergies que ce monde n’a jamais rendu possible par le passé des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, et même en remontant au plus de 50.000 ans ; au-delà c’est différent…
Nos interactions avec la grande variété des écrans digitalisateurs et des appareils qui envahissent nos vies de tous enchaînés, ainsi que la rapidité des voyages et des communications ont profondément modifié notre perception du spatio-temporel. Voir le politisme du 11 septembre 2001 ou celui du « printemps arabe », choses qui, auparavant, étaient réputées se produire dans des pays lointains, et qui à présent ont des répercussions immédiates dans le monde entier (mondialisation de la communauté humaine). Un soulèvement en Libye et c’est la montée du prix du baril à Wall Street, Dehli et Tokyo. Quelqu’un éternue dans un avion à Singapour, et une épidémie arrive jusqu’à Toronto. Tout cela amplifie grandement La Chute ou la Vie devenue préjudiciable.

Ce monde est sous la dictature de la Cause et Effet : Sophocle devait le savoir car il écrira : « Rien de grand dans ce monde ne se produit sans une malédiction », donc une cause, tout comme C.G. Jung disait : « Où il y a lumière, il y a ombre » (soit Ré et Seth ou le côté ombre de Ré). C’est bien ça le problème !

Dans ce monde des accidents, depuis les banquiers de l’après 1789 et l’industrialisation de la planète, des changements énormes et rapides sont produit, là encore c’est la vie préjudiciable ! Car quand nous nous donnons la peine de regarder notre monde intérieur, les défis auxquels nous faisons face sont les mêmes qu’au départ de la catastrophe du Néolithique et de la voie de l’Agriculture : LA DIVISION, LE MOI-INDIVIDUEL UNIQUE.
Ainsi depuis 2008, le monde est CITOYENISÉ, BÉTONISÉ : la civilisation humaine est devenu majoritairement BÉTON, URBAINE, POUR LA PREMIÈRE FOIS DANS LES 10.000 ANS DU NÉOLITHIQUE. Le tout bétonisé qui provoque jusqu’à l’inquiétante mortalité de nombre d’Abeilles et d’insectes, d’oiseaux, de poissons, etc., nombre d’Arbres sont aussi malades de façon inquiétante, le tout béton qui provoque des inondations.
URBAIN = VIL ET VILLE ET CI-VIL-ISATION : construction ou consolidation des ego en équilibre très instable, car quand le FLÉAU oscille, et qu’aucune convention-poids ne peut faire retour à l’équilibre, la civilisation s’écroule. Or toutes les civilisations en HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) sont basées sur l’ego ou réalisation du Moi-Individuel, AVEC POUR CONSÉQUENCE D’OBTENIR DES HUMAINS-ZOMBIS (ceux de la Matrice ou INTÉRÊT GÉNÉRAL ET DE L'IDÉE REÇUE…).
Bien avant 1789, des villes comme Sao Paulo, Tokyo, le Caire, Pékin, Mexico ou autres, dont la population dépasse 20 millions d’habitants, aurait été impensables, mais c’est l’évolutionnisme du tout béton et tout connecté : LA MATRICE : voir les gens agglutinés, des multiples séparatifs dérivant cahin-caha dans leur narcissisme en pouvoir d’achat et en confort sécuritaire. Ainsi les « sauveurs du monde », notamment en politisme étatique (les gouvernements qui fabriquent des «  éformes »), sont la forme suprême de l’égoïsme :

- Oh, comme tu es fier de ton humilité.
- Oh, comme tu prends plaisir au dévouement, que c’est le pied !
- Oh, comme tu es attaché au détachement et à la liberté !
- Oh, comme tu es reconnaissant à toi-même (tu deviens enfin conscient, autonome, responsable), tu es compatissant envers les autres ! Tu colles au « vivre ensemble », tu es un bon citoyen, un bon républicain, TU ES SUR YOUTUBE.


L’urbain (la ville connectée) comme si c’était une médecine de tout connecté, de tout aggloméré (égrégore-grégarisme), comme si le tout béton et tout urbain permettait le « vivre ensemble », soit les conditions idéales de la vie communautaire et de la fameuse fraternité. C’est la situation inverse qui est fabriqué : LES GENS SE SENTENT PROFONDÉMENT SEULS (surtout en réseaux sociaux), C’EST QUASIMENT UNE NOUVELLE MALADIE, DONT LE REMÈDE EST APPORTÉ SOUS LA MÉDECINE « RÉSEAUX SOCIAUX » ou « TOUT CONNECTÉ », ce qui ne fait qu’achever de plus bel le malade !

Donc nous nous sommes tellement drogué à géométriser les neurones de notre mental vers l’extérieur, que nous ne sommes plus qualifié, ni équipé pour explorer les profondeurs d’ailleurs insondables de notre Être. Depuis les 10.000 ans nous n’avons reçu des instructions ou une programmation que pour rechercher des choses extérieures à nous, ça peut aussi s’appeler « laïcité », laquelle donne une FAUSSE liberté de croire ou de ne pas croire ! (Pour avoir une maigre idée de qu’était capable les Anciens, la Vraie Télépathie et le GRATUITÉ, voir le vidéo en fin d’article. Je dis que cet exemple de technologie n’est possible que par VRAIE TÉLÉPATHIE AVEC LE TOUT (nécessité de coordonner les manœuvres délicates sur ce genre de lieu exceptionnel et ces gens là n’avaient certainement pas de téléphone portable pour se « tout connecter », se coordonner, de plus ils devaient posséder LA MAÎTRISE DU POIDS [anti-gravité] identique aux constructions cyclopéennes anti-sismique répandues un peu partout vers le même groupe de millénaires…).
Alors depuis tous ces millénaires d’extérieur nous avons de grandes difficultés pour regarder à l’intérieur de nous, d’autant que tout notre environnement capitalistique nous fabrique pour être tourné uniquement vers l’extérieur. Notre environnement est ANTI-MÉDITATION : il est très loin le temps de la VÉRITABLE TÉLÉPATHIE, avant l’apparition catastrophique du langage parlé, puis du langage écrit.
Depuis ces deux langages, parlé et écrit, le mental de l’humain de la Matrice est généralement morcelé, divisé, et est un tombereau d’ordures et d’illusions de chez Illusion. Dans de telles conditions toute concentration est absolument impossible. Le mental étant rouillé jusqu’au dernier degré, il lui faut se dérouiller…

Je choisis la Gratuité (la Vraie, pas celle du youtubage gratuit et quasi nouvelle religion et recollage social à la mode), La Gratuité ou Amour énoncée par un texte cité par Candrakirti : « Si vous entrez en religion après avoir abandonné la vie de famille, vous obtiendrez tous les fruits. Et quand vous aurez pesé ce qui appartient en propre à toutes choses, vous obtiendrez aussi les fruits de tous les fruits. Pour ceux qui de cette façon n’obtiennent ni fruit ni obtention, une merveille se produit ».
Dire que je n’ai jamais eu de « vie de famille » !
Ce texte cité par Candrakirti est la définition même de ce que certains nomment « Énergie libre », que l’on retrouve d’ailleurs dans certaines belles séries télé comme Stargate SG1 ou autre nostalgie de Paradis non pas perdu, mais oublié ; certaines choses de l’entertainment sont une mine d’enseignement à sa manière à ne pas négliger, et venant de l’Orient, et venant du monde anglo-saxon.

Et vous, que choisissez-vous ?
- Le monde artificiel et évolutionniste du transhumanisme et de son DORG (Demain On Rase Gratis) ?
- Le monde de la Gratuité ou Amour, le monde natif de la Félicité ?



SALOPERIE DE CAUSE-EFFET.

Rejoint la seule Liberté ici-bas énoncée en tête de page par Ramana Maharshi : si vous optez pour le corps, donc pour les choses ou noms-les-formes, vous tombez dans la cause-effet où l’effet est le fruit de la cause. Mieux vaut donc, d’entrée, ne pas s’occuper de l’entité corps et diversité.
Stance 20, 23 (Nagarjuna) : « Ce complexe de causes et de conditions [une cause est en effet un complexe de choses et pas une chose unique puisqu’enchaîné], qui n’est pas capable de se produire soi-même par soi-même, comment produira-t-il un fruit ? ».
« Comment produira-t-il un fruit ? » : la fille d’une femme stérile, qui ne peut se faire naître soi-même, ne peut pas accoucher d’un fils [du moins avant la GPA, PMA et les transhumanistes qui faussent tout…].
Stance 20, 24 : « Le fruit n’est pas produit par le complexe [cause]. Il n’est pas non plus produit par ce qui n’est pas le complexe. En l’absence de fruit, que reste-t-il du complexe de causes et conditions ? ».
Si le complexe cause ne produit pas d’effet ou fruit, alors il n’est cause de rien.
Donc si on croit au corps ou aux choses, c’est-à-dire à des entités séparés, ON IMAGINE COMME UN FONDU-ENCHAÎNÉ DE CINÉMA ENTRE CES FACTICES ENTITÉS CAUSE-EFFET.

CAUSET ET EFFET = TEMPS : stance 20, 7 : « Si le fruit se manifestait en même temps que le complexe [la cause], il s’ensuivrait que le producteur et le produit seraient simultané [non localité] ». Cause et effet ont entre eux un espace-temps, ils ne sont pas synchrones, comme un poêle allumé en même temps que dans l’Instant règne une chaleur dans la pièce ; les stances 20, 12-14 disent la même chose : « Il n’y a jamais de contact d’un fruit passé avec une cause passée, future ou présente ». « Il n’y a jamais de contact d’un fruit présent avec une cause future, passée ou présente ». « Il n’y a jamais de contact d’un fruit futur avec une cause présente, future ou passée ».

LA FÉLICITÉ OU ÉTAT DE LIBÉRATION NE S’OBTIENT PAS COMME ON GAGNE AU LOTO OU QU’ON S’ACHÈTE UNE AUTOMOBILE. Il n’y a pas de relation de cause à effet. Je renvoie au texte cité plus haut par Candrakirti.
La Félicité ou état de Libération existant éternellement, il n’y a pas lieu de faire naître ou fabriquer ce qui existe déjà ! Les transhumanistes ne feront que de la copie, du faux, en régression à l’infini… C’est-à-dire qu’on ne fixe pas : tout est mouvement.
Stance 20, 10 : « En outre, comment une cause qui est détruite, disparue, pourrait-elle produire un fruit déjà apparu ? Supposons même qu’elle persiste. Cachée au sein du fruit, comment pourrait-elle le produire ? ».

Ce qui amène la stance 20, 11 laquelle définit le sens du mot NATURE : « Maintenant, si elle n’est pas présente dans le fruit, quelle espèce pourra-t-elle produire ? En fait, une cause ne peut produire un fruit, ni sans l’avoir vu auparavant ni après l’avoir vu ».
C’est-à-dire que dans la dernière partie de cette stance il est question de la Nature : a-t-elle une « conscience » ? Ou : La Nature produit-elle ? Comme le Potier produit son Vase ? Donc, la Nature, de quelle manière contemple-t-elle ? Bref, elle ne trace pas de plan pour construire comme si ça allait sortir d’elle-même. La Nature procéderait comme par CONTEMPLATION INSTANTANÉE. Nagarjuna explique que si la cause a vu l’effet, c’est que, comme la Félicité, cette cause existe de tout temps, elle est CAUSE ATEMPORELLE, et si la Nature n’a pas vu la Cause, elle va comme l’humain et le transhumanisme produire n’importe quoi ! Bref, La Nature ne peut qu’être SINGULARITÉ, SANS POURQUOI.
Ce qui amène la stance 20, 17 : « Un fruit qui ne serait pas vide [d’être en soi ou de nature propre] ne se produira pas, ne sera pas détruit. Non vide, il ne sera ni détruit ni produit ».
Ainsi, seul ce qui n’a pas de Singularité et qui résulte d’un concours de causes et conditions-conditionnements peut être sous la tyrannie de la cause, c’est-à-dire de la production et de son contraire la destruction.
Un ÊTRE ne peut pas être produit ni détruit, ce qui ne plaît pas bien-sûr au capitalisme. Alors le capitalisme fabrique des êtres qui sont en fait des avoirs, des produits et déjà des robots zombis, ce qui laisse la Stargate grande ouverte pour le transhumanisme et au TOUT PHÉNOMÉNAL DES ÉCHANGES EN FOLIE.

À la stance 20, 18 le vide étant non production il ne peut pas être détruit puisque non-produit !

Le mondialisme de l’après 1789 n’est pas vraiment la cause de la technologie mais la cause de L’ÉGRÉGORE : chaque pensée humaine qui se développe dans le monde intérieur développe une entité active, égrégore qui peut s’associer ou non à un Élémental, alors cet égrégore va devenir comme un être à part avec une période de vie plus ou moins longue proportionnelle à l’intensité de départ de l’activité cérébrale qui en est la cause. Une bonne pensée se perpétue comme une merveille en action ; une mauvaise comme la guerre des humains entre eux.
Ainsi, la cause de pensée et de sentiment affecteront constamment les autres et notre environnement jusqu’à provoquer la mort des Abeilles avec Super Égrégore de la City de Londres. La compagnie de l’égrégore nous suit où que noua allions (elle est NOMADE comme l'argent de Jacques Attali...).

Exemple : si nous plaçons en été un bol de confiture sur la fenêtre, sa couleur, son parfum et sa douceur vont attirer ce qui reste d’insectes et d’oiseaux sensibles au Thème confiture. Et si nous entreposons des ordures en voie de putréfaction, c’est également du bon miam-miam pour un genre aimant cet autre Thème Putréfaction. Alors, pourquoi nous n’appliquons pas cette compréhension à la vie intérieure : LES COLÈRES, LES PASSIONS, LE MALHEUR, LES VIOLENCES ET LE DÉSESPOIR SONT ÉGALEMENT DU BON MIAM-MIAM POUR CERTAINS ÉGRÉGORES. Que nous le sachions ou non, nous attirons et nourrissons à chaque seconde ces différentes formes de vie, CAR LE VIDE N’EXISTE PAS, TOUT EST LIÉ ET DÉLIÉ ET MOUVEMENT, IL N’Y A PAS « D’ENDROIT » SANS FORME D’INTELLIGENCE, MÊME CHEZ UN GRAIN DE POUSSIÈRE… SURTOUT CHEZ UN GRAIN DE POUSSIÈRE…


[En référence à : Stances du milieu par excellence, de Nagarjuna, traduit du sanskrit, présenté et annoté par Guy Bugault]


À suivre…


Note.
1. « L’énergie » est partout, le divin s’incarne partout comme le Centre est nulle part [le Soi] et la Circonférence est partout contenu dans le Soi [Nous tous]. Or cette base du Paganisme, ce Tout, a été dénoncé par les paroissiens Hébreux comme idolâtrie par excellence, puisque le sacré, le divin, pouvait aussi s’incarner dans un Caillou, et cette violente attaque commença depuis leur pénétration en Palestine (violence meurtrière qui a recommencée depuis 1948 par une nouvelle pénétration en Palestine… comme si c’était « la Terre promise » par leur Yahvé de tribus…)
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 27-10-2018 02:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >