Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Si tu rencontres le Messie, tue-le
Si tu rencontres le Messie, tue-le Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 28-10-2018 21:25

Pages vues : 728    

Favoris : 122

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Artifice, Babel, Banques, Christ, Clairière, Conte, Diable, Dictature, Dieu, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Forêt, Fractale, Gratuit, Idiodynamique, Information, Instant, Israël, Jardin, Labyrinthe, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Messie, Mondialisme, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Rien, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Tapis, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Thermodynamique, Univers, Vase, Vide, Volonté, washingtonisme, Xatemme, Yokaï

 
 
 
Si tu rencontres le Messie, tue-le
donc TUE TOUT « ENVOYÉ DE DIEU »
CAR PROVENANT DE LA DUALITÉ,
PROVENANT DE LA PRODUCTION-CONDITIONNEMENT


Christ-Jésus n’est pas un messie mais le Soi, comme Ptah
ou après Lui Osiris…
 
 
Le Messie comme dans la chanson : « Il est passé par ici, Il repassera par là » (vidéo en fin d’article). Il est comme la Super Carotte « Fin des temps » pour faire avancer les masses. À l’origine le « il court » était « il fourre » et le furet était le curé « Dubois »… (en espérant qu’il n’en voulait pas aux fesses des petits garçons car de nos jours de morale tordue, mensongère, et surtout duelle (à double sens), c’est interdit… Donc tout ça et son Messie est bien domaine du CORPS et son Royaume de Dieu (juif) sur Terre et capitalistique, et ses fruits du travail, ses bénéfices). Or ceux qui travaillent uniquement pour des résultats, des fruits, sont des misérables. Et l’humain actuel ne travaille QUE POUR CELA (ça s’appelle « pouvoir d’achat »). Le paiement complet pour un « service » à la Talmud pour n’importe quelle sorte de travail ou de service est devenu quasiment SACRÉ : travail et rémunération et « pouvoir d’achat » sont sacralisés, devenus religieux. Ainsi, ce dogme de la City de Londres est identique au social et à sa couverture, soit un gouffre sans fond de MENSONGES OU APPARENCES.
 
RAPPEL :  bientôt, il y a de grands risques que tous les peuples de la Terre désirent se faire la guerre entre-eux (guerre mondiale permanente), et qu’au final, le seul « messie » qui en profitera sera le « peuple élu », forme de messie ou de peuple-prêtres ou peuple d’Israël en son ensemble. (En référence au Rav Ron Chaya : Comment arrivera la victoire juive). Les Juifs talmudistes ont la rare faculté de voir l’ensemble, probablement à cause de leur chaîne cause-effet de générations en générations depuis des millénaires, sauf cassure entre Hébreux et Talmudistes (et un ensemble donné par le corps : la circoncision au huitième jour de leur naissance). Je ne termine pas par une conclusion, mais tous messies qui arrivera pour « sauver le monde »

Donc pour éviter que les Terriens non-Juifs s’entretuent, la seule conclusion possible tourne autour du futur Messie, juif ou non-juif en son ENSEMBLE : IL N’EST PAS QUELQU’UN (ou un "peuple"), ET QUE NUL N’EST MESSIE, SURTOUT PAS JUIF ! C’EST POURQUOI CERTAINES ÉCOLES D’ÉVEIL EN ASIE ONT CETTE INJONCTION : « SI TU RENCONTRES LE BUDDHA, TUE-LE » (Buddha ou messie c’est, presque, pareil (ATTENTION : pas « tuer » au sens physique et spatio-temporel…), ceci évitera les guerres désormais plus ou moins mondialisées et en permanence. CAR LA GUERRE MONDIALISÉE ET PERMANENTE NE POURRA ÊTRE QUE SPIRITUELLE, surtout si l’arme nucléaire est utilisée et qui risque fort de détruire l’humanité entière comme l’annonçait Vladimir Poutine.
Contrairement au Rav Ron Chaya, sachant ce que cache le messianisme, soit le « Royaume de Dieu (juif) sur Terre » et leur DORG (Demain On Rase Gratis), les non-Juifs peuvent éviter la guerre entre eux : comme l’ego, une fois pointé du doigt, il, le messie, disparaît.

En effet, pour faire référence à la stance 22, 15 de Nagarjuna : « Ceux qui tiennent des discours sur le Buddha [et sur le Messie ou le messianisme en général], lequel transcende tous discours, toute modification, tous égarés par leurs propres discours [et leurs propres guerres entre eux], ne voient pas le Réalisé Vivant [qui de toutes évidences n’est pas du messianisme] ».
Car le Buddha ou Réalisé vivant (comme Ramana Maharshi), ayant pour nature la non-production puisqu’Il n’est plus prisonnier de la dualité sujet-objet, le Réalisé ne passe pas d’une nature à une autre. C’est en ce sens qu’il est sans modification, indéclinable ou non-identifiable, Il est Sans Pourquoi (ce qui n’est pas le cas d’un Messie quelconque apparaissant dans le temps).

RAPPEL : Buddha veut dire l’Éveillé (soit la perte de l’individualité, comme l’explique R. Maharshi à l’entretien 176), et le terme Ainsité veut dire « Être » (ni comme ci, ni comme ça mais Être). L’Éveillé a compris la Vraie Nature des choses qui de ce fait sont Sans Pourquoi. L’Éveillé a compris ce que c’est que simplement d’Être, soit VIVRE SEULEMENT L’INSTANT, seule chose réellement extra-ordinaire et PERDU DEPUIS L’APPARITION DE LA CATASTROPHE OXYGÈNE…

Éveil = découvrir le ‘je’ ou ego, alors il va se volatiliser puisqu’il n’est qu’un grégarisme de circonstances, de fixations parmi les entrelacs Évolution-Involution du Caducée. Et au final il n’existe rien derrière le ‘je’, parce qu’il n’existe plus la quincaillerie de noms-les-formes et du drame du langage parlé, puis écrit, et du mental.

En découvrant le ‘je’ et le Vide qu’il y a derrière on devient comme l’Univers puisqu’Il est nous, ce que confirme la stance 22, 16 : « Ce qui est de nature propre du Tathagata [l’Éveil, le « parvenu ainsi » et sans temps] est aussi la nature propre de cet univers [ce CET]. Le Tathagata est sans nature propre, le sans nature propre est cet univers ». Dans « cet univers » il faut y inclure le monde et ses habitants, soit toutes formes de conscience dans cet univers.
C’est-à-dire qu’en définitive, Tout, absolument tout, est pareil à un RÊVE, à une MAGIE (ainsi le phénomène des abductions n’est plus un mystère, ni même le phénomène du rationalisme divinatoire : ostéomancie, azimutomancie [illustrée dans quelques épisodes de la série télé : Legend of the Seeker], d’achilléomancie, etc., qui tous expérimentent la nécessité invisible de l’ordre des choses…).
Ainsi, la conclusion est qu’il ne peut pas y avoir de Messie ou de Buddha parce que ni l’un ni l’autre ne sont une personne ou quelqu’un, un identifiable façon big dataïsme à la mode, ALORS NUL N’EST LE BUDDHA, ENCORE MOINS LE MESSIE, passé ou futur, car c’est coller des noms-les-formes dessus et ça rejoint le PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI : retrouver le ‘Je’ ou Seul Réel semble en apparence impossible puisque le Seul Réel est précisément ce qui ne peut avoir de double, et alors demeure réfractaire à toute tentative d’identification ou de possession par le ‘je’ ego-sujet voulant identifier l’objet (symbole du Taiji, un peu comme le schéma en haut de page).

Donc le Réalisé vivant est Celui qui est parvenu à voir toute chose telles qu’elles sont, toute chose en Sans Pourquoi : Elles sont Ainsi, c’est-à-dire en l’absence de toute détermination existentielle, mais bien d’autres interprétations existent.
Le Tathagata ou l’Ainsi ne possède pas. Alors qui est-ce ? comme l’écrit la stance 22, 1. Car la possession par l’ego c’est : mon corps, ma sensibilité affective, mes opinions, mes tendances héritées de mon passé et du social dans lequel je vis, ma conscience, soit cinq groupes à problèmes.

Stance 22, 3 : « Celui dont l’existence est conditionnée par autre chose, on dira justement de lui qu’il est dépourvu de soi [ego]. S’il est dépourvu de soi, comment pourrait-il être le Tathagata ? ». Candrakirti dans cette hypothèse dit que le Tathagata n’aurait pas plus de réalité qu’un reflet ou une image dans un miroir.

Stance 22, 4 : « Et puis, si une chose n’existe pas par elle-même, comment pourra-t-elle exister en vertu d’une autre chose ? Or, à part ces deux possibilités, être en soi, être par autre chose, que sera la Tathagata ? ».

Stance 22, 7 : « Il n’y a point d’appropriation qui ne résulte d’un geste d’appropriation. Il n’y a point de Tathagata sans ces facteurs appropriés ». Bref, il n’y a point d’appropriation sans appropriateur, comme dans le capitalisme il n’y pas pas d’auteur sans copyright, ou dans le cas du Tathagata appropriateur et son objet l’appropriation : les cinq groupes de personnalité. Donc s’il n’y a pas de copyright il n’y a plus d’auteur ! Pour les Bouddhistes, l’avoir c’est le corps et le reste du groupe d’appropriation.

Stance 22 ,8 : « Traqué selon les cinq modes de relation possibles, le Tathagata n’est ni identique aux groupes d’appropriation ni différent d’eux. Comment, dès lors, pourrait-on le désigner en termes d’appropriation ? ». Alors, le Tathagata est-il personnel ? ou impersonnel ?
Les cinq groupes décrit plus haut ne peuvent résulter que d’un CONDITIONNEMENT, ne serait-ce que par la naissance en premier, soit une existence coproductionnée ! Par exemple, que dire du fils d’une femme stérile ? Il ne peut être dit ni noir ni blanc !

Stance 22, 10 : « Ainsi donc l’objet approprié et le sujet appropriateur sont complètement vides. Comment pourrait-on, au moyen de ce qui est vide, désigner le Tathagata qui lui-même est vide ? ».
Candrakirti cite une texte : « Ô vénérable Subhuti, le Buddha est semblable à une magie, à un rêve ». Il en va de même de toutes formes de vie, pour le Buddha, le nirvana, etc.

MAIS, MAIS, MAIS, stance 22, 11 (11 nombre du Tao) : « À vrai dire, on ne devrait jamais déclarer d’une chose qu’elle est vide, non vide, les deux à la fois, ni l’un ni l’autre [Tétralemme, à y ajouter le Xatemme ou sans limite]. Ce sont là manières de parler [travail du chapeau], désignations métaphoriques ».
Bref, ce Tathagata universel est au-delà des noms-les-formes. Dire que le Tathagata est le pur Vide c’est diviser comme de dire qu’il n’y a qu’un seul Dieu, on en voit les horreurs depuis cette invention du monothéisme ! De même que depuis l’invention du langage parlé, puis écrit qui va tout amplifier et compliquer, la moindre petite vérité est condamnée à maintenant s’exprimer EN OPINION, soit COMME LE SOCIAL CONDAMNÉE À FAIRE DANS LA COUVERTURE (le sécuritaire et l’égoïsme) ET JAMAIS DANS LA PROFONDEUR.

Bref, la Vacuité ou Vide est parfaitement énoncé dans le Secret de la Fleur d’Or : « Un mental purifié est élixir, un mental vidé est remède. On dit du mental qu’il est purifié quand il ne s’attache à rien. On le dit vidé lorsqu’il ne garde rien en lui. Mais si l’on s’attarde sur le vide de cette vacuité, c’est que la vacuité n’est pas encore vide. Un mental vide et qui ne pense pas à sa vacuité, voilà ce qu’on appelle la véritable Vacuité ».
Si on aborde la vacuité comme un objet objectif de l’inventaire conscient du mental, on en fait un objet objectif au lieu de l’expérimenter pour ce qu’elle est : ouverture sans limites (rejoint le Xatemme). Prendre une sensation ou une expérience de vacuité pour la vacuité même est une erreur souvent relevé dans les classiques zen. (Le Secret de la Fleur d’Or, traduction du chinois en anglais par Thomas Cleary).

Si tu rencontres le Messie, tue-le, SURTOUT S’ILS SONT NOMBREUX DONC À PENSÉE UNIQUE SOIT À PENSÉE TOUT COURT. (À chacun de se pencher sur le sens du « tue-le », qui peut aussi signifier l’ego…)

Si tu rencontres un « sauveur », tue-le. Car ce que nous prenons pour le dévouement est décrit comme la forme suprême de l’égoïsme et du symbolisme de la pyramide étatique ; et en capitalisme et régime républicain, il y a beaucoup de ces « sauveurs » ou « réformateurs ». Adolph Hitler, Benito Mussolini, le général Francisco Franco, Antonio de Oliveira Salazar (le de Gaulle portugais), Joseph Staline, Mao Zedong, Charles de Gaulle et le gaullisme, etc., furent un de ces « sauveurs ». Si personne ni événement ne l’entrave, Emmanuel Macron prend fortement la relève de cette « démocratie » marchande d’autant qu’il est encore jeune pour être un sauveur avec sa bouée de sauvetage républicaine.

Stance 22, 13 : « Quant à celui qui tombe dans l’erreur grossière de croire que le Tathagata existe [donc aussi le Messie et son messianisme], il doit aussi, prisonnier du dilemme, croire qu’il n’existe plus une fois nirvané [c’est-à-dire ayant ”atteint” la « Fin des temps »].
Stance 22, 14 : « Étant donné que le Buddha est foncièrement vide, il n’est pas pertinent de se demander qu’il existe ou n’existe pas après le trépas ». C’est-à-dire qu’il est imbécile de se demander qu’elles sont les couleurs de l’espace…

Et pour terminer sur le messianisme, stance 22, 15 : « Ceux qui tiennent des discours sur le Buddha, lequel transcende tout discours [comme le Soi], toute modification, tous, égarés par leurs propres discours, ne voient pas le Tathagata [le Réalisé] ».

En fait, qu’est-ce que c’est le Messie et son messianisme ?
C’EST L’ÉVOLUTIONNISME AVEC GUERRE À MORT ENTRE CYCLE ET ÉVOLUTION. Plus aucun humain ne combat pour un territoire, même si icelui contient de l’énergie ou des « ressources » nécessairement lié au capitalisme et à son évolutionnisme, C’EST LA FACADE ; NON, ILS SE BATTENT POUR DES OPINIONS, car nous sommes aux siècles du mental ou « raison » lancée par les perruques poudrées du 18è siècle dit « des lumières », ce qui va aussi donner l’ordinateur et le big dataïsme, le transhumanisme etc…



[En référence à : Stances du milieu par excellence, de Nagarjuna, traduit du sanskrit, présenté et annoté par Guy Bugault ]


À suivre…
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 28-10-2018 22:11

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >