Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Caste des passe-matières
Caste des passe-matières Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-11-2018 01:53

Pages vues : 669    

Favoris : 117

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Artifice, Babel, Banques, Christ, Clairière, Conte, Diable, Dictature, Dieu, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Forêt, Fractale, Gratuit, Idiodynamique, Information, Instant, Israël, Jardin, Labyrinthe, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Messie, Mondialisme, Nirvana, Ouvrier, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Rien, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Tapis, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Thermodynamique, Univers, Vase, Vide, Volonté, washingtonisme, Xatemme, Yokaï

 
potpomme101204blg.jpg
 
 
Caste des passe-matières

Quel est le Premier passe-matière au monde ?
C’est l’OUVRIER (ou Artisan) QUI OUVRE LA MATIÈRE.
 
 
RAPPEL : la classe est de la terre ou matière. La caste dans l’absolu est de la maîtrise du mental. Comme l’écrit avec justesse Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux, c’est une profonde erreur de faire de la classe et de la caste des synonymes, « bien qu'en pratique la caste, fait spirituel, tend toujours à se signifier dans le temporel par des privilèges économiques et à dégénérer en classe. C'est l'aventure qui est arrivée à l'ancienne noblesse de sang et la Révolution de 1789 n'a fait que supprimer ce qui avait perdu la conscience de sa nature. Elle n'a fait que couper du bois mort.
Inversement, la classe la plus basse, opprimée et avilie, tend toujours, pour guérir ses malheurs, à retrouver les sources de l'Esprit [du mental purifié], et, partant, le sens de la caste, c'est-à-dire de sa dignité d'homme en tant qu'être métaphysique et religieux [ou libéré]. Cette dialectique de la classe et de la caste est la cause la plus profonde de la naissance du communisme, bien plus que la dialectique marxiste qui n'a fait que dévier et défigurer la première dans un sens pervers ».
La caste est du Thème de l’Art (A.R.T : arrêt de l’idiosyncrasie), donc la matière ne pose plus de problème, elle est comme TRANSPARENTE, INEXISTANTE. Cela vaut aussi que TOUT RITUEL EST A BANNIR, CAR UN RITUEL UTILISE ENCORE LE MENTAL (rituel = programmation et décorum ou pompe, de préférence « grandes »).
 
Un jour, je découvre que mon doigt peut s’enfoncer dans un mur comme dans du beurre mou par saison de plein été. Je décide d’y enfoncer mon bras, qui laisse un trou dans le mur. Pour finalement me décider à le traverser en entier. Aussitôt, en quelque secondes derrière moi le trou dans le mur se bouche et laisse le mur comme avant. Tout heureux et fière de mon exploit, je décide de partager mon humeur. Je vais voir un ami et lui explique que lui aussi il peut passer à travers les murs. Il me prend pour un fou. Aussi je décide de lui prouver la chose. Nous sortons et allons nous promener au bord du fleuve proche de nos habitations. Là se trouve des travaux et de gros madriers en bois de chêne soutenant des parties d’échafaudages. Je montre à mon ami mon exploit en plongeant mes deux poings dans un madrier. Je suis même étonné de la facilité à pénétrer dans le madrier mou comme le beurre, mou comme s’il n’avait jamais existé. Mon ami reste sans réaction tant il semble tétanisé, comme si son mental n’était plus capable de rationaliser la situation. Bref, il ne comprenait pas et n’avait aucune explication rassurante pour soulager son état proche de la panique.
Tout joyeux, je tentais de le réconforter et lui expliquant que tout le monde peut traverser la matière. Il faut simplement ne pas raisonner, soit oublier son mental, et alors la matière devient comme inexistante. Je lui certifie que c’est très facile : un jeu d’enfant. Moi-même je n’en revient pas de la faciliter à traverser ce madrier de chêne, qui devait faire 50 cm de diamètre.

Une autre fois, je me trouve à un entretien pour du travail. Un fois sur place dans les bureaux, avec le responsable je parcours un couloir. Pris d’une tentative de recommencer mon exploit sur le madrier, j’enfonce mon pouce dans le mur peint en vert du couloir. Je trouve même rigolo de voir ma moitié de pouce et l’autre partie invisible dans ce mur vert : un mélange de vert et de rose !
Le responsable du bureau est étonné, sans plus, car il porte à peine un regard, il croit peut-être à un tour de magie. Je décide de passer entièrement au travers du mur de ce couloir. N’y croyant encore pas moi-même, c’est aussi facile que de rentrer dans l’eau de son bain. Là le type commence à être effrayé. Mais de l’autre côté du mur je repasse dans le couloir où aussitôt la trace de mon passage à travers le mur se referme, y compris il disparaît quelques éclats de plâtre tombés sur le sol. J’explique alors que c’est tout de même plus propre que le travail des terroristes qui cassent tout et laissent la désolation derrière eux, et qu’il faut tout reconstruire avec labeur !
Les terroristes laissent des traces, celles de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule). La caste des passe-matières ne laisse pas de traces, elle est propre. Si vous voyez un Ouvrier qui travaille malproprement ou sabote le travail, ou qui surfacture son forfait, c’est un faux passe-matières ; de nos jours ce n’est pas évident à repérer !

Une autre fois, c’est dans la campagne près d’Auxerre, un endroit charmant avec des champs et des chemins bordés de petits monticules de chaque côté avec au sommet des hautes herbes. Quelqu’un marche à mes côtés, je lui explique encore une fois que pour traverser la matière il ne faut pas utiliser son mental, sinon ça ne marche pas. Je lui dis que tout le monde peut traverser si facilement toute matière.
Et cela va se confirmer. Je ne sais par quelle information cela s’est produit, mais dans une rue d’Auxerre, devant un commerce au store déployé, je rencontre un homme qui lui aussi m’explique qu’il peut traverser la matière. Il a même une attitude étrange, car il bouge comme si rien n’existait autour de lui, comme si tout était du vide (pourtant il arrive bien à me voir, sinon, il ne m’expliquerait pas que lui aussi est de la caste des Ouvriers). Son copain à côté a la même attitude mais lui, il est dans un état indescriptible : comme fou, comme sans pilotage ou sans programmation, sans langage ! Il semble lié à l’autre type tout en lui paraissant étranger.


Et voilà mon départ de la CASTE DES PASSE-MATIÈRES : LES OUVRIERS.

Donc pour passer au travers de toutes matières, il faut ÊTRE SANS PENSÉE ; ÊTRE MOUVEMENT AU-DELÀ DE LA DUALITÉ BIEN-MAL ; ÊTRE TOTALEMENT INTUITIF (à ne pas confondre avec l’empirisme).
Les Ouvriers étant la caste des passe-matières, ils peuvent facilement regrouper un régime politique avec un roi ou une reine, des guerriers mais pas de métier, des nourriciers mais là encore pas de métier (au sens de pas d’industrie ou de productivisme du capitalisme). C’est la trinité des Laboreors [le travail, paysans et artisans], des Oratores [le spirituel], des Bellatores [les militaires et les aristocrates et le gouvernement, la justice] ; cette trinité porta aussi en France le nom de Clergé, Noblesse, Tiers-État. En Inde, terre des castes, la société comprend trois varna (couleurs) : Prêtres (brahmana), Guerriers et Rois (kshattrya ou rajanga), Éleveurs-Paysans (vaicya). En Iran c’était aussi trinitaire ; chez les Scythes aussi. Bref, on retrouve les trois symboles : la charrue (Laboreors), la hache (Bellatores), la coupe (Oratores).
Cet état trinitaire est multi millénaires puisque reposant sur l’être humain. Cet état correspond à Terre (Bellatores) et transmission ; à Feu Bellatores et protection, à Eau (Laboreors). L’ensemble formant Involution Évolution.

Croire en son mental c’est croire au DUR, AU CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE À LA MATIÈRE. Or tout cela n’existe pas.
Ainsi, comme quand j’étais dans le couloir aux murs verdâtres, j’estimais que ces murs ne devaient pas exister.
Il est fondamental de comprendre la différence évoquée plus haut à propos des terroristes qui détruisent tout, comme les républicaine de 1789 et leur tabula rasa, différents des personnes de la caste des passe-matières ou Ouvriers.
Les terroristes FONT DES TROUS QUI NE PEUVENT PAS SE REBOUCHER TOUT SEUL, parce que c’est fait PAR LA VIOLENCE : les terroristes n’entrent pas dans la matière comme dans du beurre, donc en DOUCEUR, ils n’utilisent que la violence et perturbent durablement d’autres dimensions, ce qui tuera la vie à l’endroit où cette violence s’exerce.

Que fait l’Ouvrier de la caste des passe-matières ? IL OUVRE SES ATOMES, IL JONGLE AVEC, IL JOUE AVEC ET AINSI PEUT DEVENIR SOLVE (volatil) OU COAGULE (fixe). Donc pour être « poreux », fluide, l’Ouvrier réarrange ses atomes dans son « corps ». Les atomes ne supportant pas l’organisation par le mental, ils sont comme des « anarchistes », c’est seulement lorsque par intuition ils se réorganisent DANS L’INSTANT, que le corps semble inexistant face à mon mur et que je puis le traverser en y laissant la trace du passage de mon corps, trace qui ne peut que se refermer naturellement aussitôt après mon « passage ».
Donc corps ou mental inexistant = matière inexistante, puisque tout est dans le mental, l’univers entier par conséquent.

L’être humain des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture ne Crédit-Crédo-Croyance qu’à la matière, au dur ou espace-temps. Il voit uniquement le coagule ou fixe et « Circulez ya rien à voir ». C’est uniquement le mental qui Crédit-Crédo-Croyance au dur, donc au temps qui coule.
Devant le mur ou le madrier, si vous vous visualisez en train de pénétrer dedans, en même temps vous allez vous affirmer que vous n’y arriverez pas parce c’est soi-disant impossible ! C’est le dialogue du mental de l’humain des 10.000 ans et sa « raison » si chère depuis le 18è siècle, du moins en Occident. Ajoutez à cette « raison » le sentiment ou l’émotion qui bloquera toute traversée de toute matière ; et sentiment et émotion sont très à la mode « démocratie »…

Mais, comme une personne me l’a balancer dans la figure : « Si vous pouvez traverser si facilement toute matière, comment se fait-il que vous ne TOMBEZ PAS ENFONCÉ DANS LE MOINDRE SOL VERS LE CENTRE DE LA TERRE, ET MÊME RESSORTIR DE L’AUTRE CÔTÉ ? ». Aussitôt, j’enfonce une moitié de mon pied dans le plancher en bois de l’endroit où cette personne m’interpelle, ceci pour lui monter que je ne m’enfonce pas au centre de la Terre et ne risque par de « ressortir de l’autre côté ». À cela est une explication que je ne puis écrire ici ; mais elle est très proche de l’humain des 10.000 ans qui a peur de ce que l’autre peut faire, dire ou penser.
Le type qui ne croyait pas que je puisse rester sur un sol en dur sans m’enfoncer dedans fait la partie de ces gens qui « écoutent les informations », ou « qui restent connectés » et ainsi qui bouffent à longueur d’années DE LA VIOLENCE EN TOUS GENRES. Vous avez déjà vu ou entendus des « bonnes nouvelles » dans les médias du capitalisme ? Le principe du tout connecté est de vous faire bouffer de la violence. On n’annonce JAMAIS les bonnes nouvelles ! Tout au plus on « commémore » la fin de grosses violences comme les guerres et autres destructions terroristiques.
Je puis tout de même écrire que le sol sur lequel je me tiens ou la chaise sur laquelle je suis assis pour écrire au clavier cette page, je ne passe pas au travers, ni du plancher, ni de la chaise, ni au travers du clavier en tapant sur les touches, parce que c’est comme les livres, ou les « infos », je n’en ai pas besoin car selon mon intuition j’ai comme un « accès » d’Instant en Instant et peu importe l’espace-temps……… Je suis dans l’Instant sans matière mais l’utilisant.
Si je ne m’enfonce pas dans le sol en marchant, c’est aussi lié à ce que de nos jours on nomme « probabilité » ou réponse de Normand : « P’tet bin qu’oui, p’tet bin qu’non ». Intuitivement je ne désir pas m’enfoncer pendant que je marche ou que je stationne en un endroit, c’est-à-dire que JE NE SUIS PAS FIXÉ SUR UNE SEULE POSSIBILITÉ, comme un humain fixé qui considère que le sol ou le mur est dur et « Circulez ya… ». Les êtres humains croient qu’il y a une seule possibilité, une seule probabilité !
Comme pour la vitesse de la lumière qu’il ne serait pas possible de « dépasser », comme dans la chanson « La meilleure façon de marcher c’est encore la nôtre… », mais il y en a une infinité d’autres, comme il y a un infini de ”futur”….

Traditionnellement la muraille, comme celle de Chine, symbolise la protection, le confort (matrice de la ville entourée de murs ou de jacobinisme à la 1789), et évite qu’y pénètrent les « terroristes » ou influences extérieures pas bonnes. Évidemment la muraille LIMITE (voir le mur des lamentations si le Crédit-Crédo-Croyance de ”l’exile” a encore frappé…), comme le corps ou le mental ou matière, c’est la même chose. TOUTES MURAILLES EST DESTINÉES À S’EFFONDRER, pour le meilleur, et son contraire si la matière a toujours le dicta de l’espace-temps. À ne pas confondre avec la ville de PTAH : Mur Blanc, qui représente la capital de la Réalisation du Soi au même titre que la montagne Arunachala de Ramana Maharshi, qui représente Shiva, autre nom du Soi. L’ashram du Maharshi est situé aux pieds de cette montagne.
Depuis l’après 1789 il s’est construit tellement de murs : lois, administration, technologie, finance, opinions et violences, que nous sommes bien PRISONNIERS (surtout du Graal inversé « pouvoir d’achat »).

Rappelez-vous : la matière n’existe pas, vous pouvez la traverser, n’importe où, n’importe quand, même dans les villes et mégapoles où vous habitez, quelque soit votre emploi.
« TRAVERSER LE PLANCHER » ou le sol signifie que l’espace-temps est uniquement le fruit du mental.

Si vous vous croyez solide, ou un corps, c’est cette matière, ce dur, ce dense, qui aura raison de vous ! Comme le mental aura raison de vous ! alors attention à la tête contre les murs…. soit attention à l’écrasement par le poids (gravité) !!!


Fait par M.R., ce Dimanche 11 novembre 2018 de cette apparence égrégorienne si vorace, en un lieu nommé Paris. En haut de page : aquarelle de M.R.
 
 

Dernière mise à jour : 12-11-2018 02:21

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >